25/01/2016

Une reconnaissance du travail accompli !

cardan.jpg

A l’occasion d’un numéro spécial sur la citoyenneté et avant de céder mon mandat d’Echevin à la fin du mois de décembre dernier, il m’a été demandé par l’équipe du « Cardan » (une revue destinée aux écoles secondaires libres de Bruxelles-Brabant) d’écrire un article sur les actions menées à Berchem-Sainte-Agathe dans le cadre de mes compétences d’Echevin de la Jeunesse ayant pour objectifs de renforcer cette valeur essentielle. Voici l’article tel qu’il est paru dans le n°171 de janvier et février 2016.

 

On prétend que la commune est le niveau de pouvoir préféré des citoyens ! Sans doute parce qu’il permet aux mandataires communaux d’agir dans le quotidien des habitants de leur commune, au plus près de leurs besoins ou aspirations. C’est sans doute pour cela que j’ai choisi de m’impliquer dans la vie politique de ma commune, il y a déjà plus de 25 ans.

M’engager pour ma commune, travailler dans le concret des gens, améliorer la vie de mes voisins, voilà le moteur de mon action.

Conseiller communal entre 1995 et 2006, j’ai la chance d’avoir pu intégrer le Collège des Bourgmestre et Echevins de la commune de Berchem-Sainte-Agathe et donc l’exécutif communal en décembre 2006. Mon engagement a donc pris une autre dimension et j’ai notamment reçu la responsabilité de gérer la politique de la Jeunesse, de la Famille et la Petite Enfance.

Au cœur de mon action pour la jeunesse, la question de la citoyenneté a toujours été présente !

Bien entendu, nous proposons aux jeunes Berchemois un nombre important d’activités de loisirs mais, au travers d’initiatives plus originales ou inédites, plus formatrices, également nous avons également mis un point d’honneur à véhiculer ou à former à certaines valeurs essentielles comme le respect, la solidarité ou la démocratie.

Pour les enfants de 5e et 6e année primaire, nous avons mis sur pied un Conseil Communal des Enfants bilingue, une exception en Belgique. Nous n’avons pas voulu créer un gadget électoral mais travailler dans le concret. La mise en place de ce CCE répond à un processus qui s’étend sur 2 ans. Après avoir pu visiter la commune et comprendre les rouages de la démocratie locale, les 12 classes de P5 de Berchem-Sainte-Agathe doivent, dans le cadre d’un budget défini, proposer un projet original pour améliorer le quotidien des enfants berchemois. Chaque classe élit ensuite deux représentants qui défendent ce projet au sein du CCE. Au terme des 12 présentations, les jeunes conseillers doivent choisir et voter pour le meilleur projet sans pouvoir voter pour le leur. Douloureux dilemme qui invite nos jeunes à privilégier le bien commun et l’intérêt général. A ce jour, nous avons pu inaugurer un bike-park (un parcours d’obstacles pour vélos) et un parcours santé dans le bois communal. Un bel exercice de démocratie participative.

Dans le cadre des activités formatrices, la commune a également voulu rentabiliser intelligemment la période qui sépare la fin des examens de juin et la remise des résultats, ce moment d’inactivité que l’on appelle « les Jours Blancs ». En plus des activités de loisirs, nous proposons à nos jeunes de se former gratuitement au BEPS (le Brevet Européen de Premiers Secours). Cette formation rencontre toujours un grand succès et nous sommes à chaque fois contraints de la dédoubler. Cette volonté des jeunes de consacrer du temps à apprendre les bons gestes à poser pour venir en aide à autrui en cas de besoin témoigne également de leur souci d’être des citoyens actifs et responsables.

La commune a également pris conscience qu’une franche importante de notre jeunesse du fait de leur origine, de leur milieu familial ou de leur parcours scolaire n’avait pas accès au monde du travail étudiant et était privée d’une première expérience professionnelle qui peut pourtant souvent servir de tremplin pour une entrée dans la vraie vie active. La commune a donc décidé de créer l’opération « Eté Solidaire ». Cette initiative permet chaque année à 25 jeunes de travailler une semaine durant les vacances d’été pour la commune, le CPAS, la bibliothèque communale ou le centre de revalidation VALIDA. Indépendamment du fait que les jeunes pourront grâce à cet emploi écrire ou ajouter une ligne d’expérience sur leur CV, il est à noter que ces emplois sont à haute valeur humaine ajoutée ! Non seulement le jeune peut se valoriser d’un travail au service de la collectivité mais à chaque fois, ce type d’expérience a permis de renvoyer vers les divers employeurs, une image positive d’une jeunesse qui n’est pas toujours des plus privilégiée.

Un autre souci de la commune a été et est d’encourager les activités intergénérationnelles ! Que ce soit avec les enfants en âge primaire qui fréquentent la plaine de vacances et qui rendent des visites régulières aux pensionnaires du home communal ou lors des activités « Vacances Jeunes » que nous organisons avec nos ados. Depuis la mise en place de cette offre d’activités ludiques pour les 12-16 ans, nous avons souhaité organisée à minima, au moins 1 activité par mois avec les aînés de notre commune. Cela se concrétise par exemple par une visite commune de l’exposition spéciale 14-18 l’année dernière et de l’exposition 40-45 cette année, d’une journée à la mer ou d’une visite de Bruxelles. A travers des rencontres inédites, la barrière des préjugés entre jeunes et aînés s’estompe, le respect s’installe et des connivences se créent. Une belle manière également d’éveiller à la citoyenneté.

Dans notre commune, les activités ludiques et sportives pour nos jeunes ont toute leur place mais nous n’oublions jamais la responsabilité qui est la nôtre de faire de ces jeunes les citoyens de demain. Dans cet esprit, nous mettons tout en place pour donner à tous, les mêmes chances de réussite et d’émancipation sociale.

 

Marc Vande Weyer - Echevin de la Jeunesse francophone de Berchem-Sainte-Agathe

13:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.