19/09/2012

La tétine serait un frein au développement de l'enfant

tétine.jpg

Donner la sucette à un bébé de sexe masculin le "rendra moins mature émotionnellement", affirme une nouvelle étude de l'université du Wisconsin.

 

L'utilisation de la tétine chez un bébé, si elle apaise ses pleurs et le rassure, pourrait retarder le développement émotionnel. Surtout chez les petits garçons.


Comme le botox

Les expressions du visage seraient plus tardives chez ces enfants-là. "Nous pouvons parler aux bébés mais, au début, ils ne comprennent pas ce que signifient les mots. C'est notre intonation et nos mimiques faciales qui vont les aider à comprendre", explique le professeur Paula Niedenthal. Avec une sucette en bouche, l'enfant est moins apte à imites expressions faciales qu'il voit. L'effet serait similaire à celui du botox qui paralyse les muscles faciaux.


Cela se marquerait plus chez les petits garçons qui ont pris la sucette durant de nombreuses années. Chez les filles, cela ne se vérifie pas. Les chercheurs avancent l'hypothèse que ce seraient les parents qui attendent de leur garçon d'être impassible, là où une fillette devrait être plus réactive et "émotionnellement sophistiquée".


Pour l'instant, les chercheurs ne savent pas à partir de combien de temps la tétine est néfaste. "Nous ne savons pas si l'usage de la sucette est néfaste tout le temps. Alors quand est-il mauvais et à quel degré? Nous savons déjà avec certitude que sucer l'objet la nuit ne l'est pas parce que l'enfant ne nous imite pas. Ce n'est pas un temps d'apprentissage."

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

18:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/09/2012

"Bruxelles Temps Libre", un site dédié aux activités extrascolaires

temps libre.jpg

Les activités extrascolaires organisées en Région de Bruxelles-Capitale durant l'année scolaire seront dorénavant répertoriées sur une plate-forme internet, a annoncé mardi le ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Culture au sein de la Commission communautaire française (Cocof). Le site internet "Bruxelles Temps Libre" est destiné à tous les parents d'enfants âgés de 2 ans et demi à 12 ans.

 

En Région bruxelloise, rares sont les publications qui offrent une vue panoramique des activités organisées pour les enfants. En réponse à ce manque, la Cocof a demandé aux ASBL Badje et ideji de remédier à la situation en créant un outil d'information à destination des parents.


Celui-ci, créé en association avec les coordinations Accueil Temps Libre (ATL) des communes qui en disposent, recense plus de 2.000 activités. "L'accueil extrascolaire joue un rôle capital dans le développement et l'épanouissement des enfants. Il est fondamental que tout enfant, quel que soit son origine sociale ou culturelle, puisse en bénéficier", a souligné le ministre.


Le site, hébergé à l'adresse www.bruxellestempslibre.be, est le pendant du site www.bruxellesenvacances.be centré sur les périodes de vacances scolaires.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

23:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2012

Augmentation du nombre d'enfants portant le nom de leur mère

maman3.jpg

Le nombre de nouveau-nés portant le nom de famille de leur mère est passé de 4.127 en 2007 à 5.596 l'an dernier, d'après une réponse de la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, à une question parlementaire écrite.

 

Sur cette même période, le nombre d'enfants portant un nom composé de ceux du père puis de la mère est passé de 312 à 549, et celui de ceux portant d'abord le nom de la mère, de 167 à 214.

 

Ces augmentations sont en partie liées à la croissance démographique, même si celle-ci ne s'est pas constatée l'an dernier: de 2007 à 2011, le nombre de naissances est passé de 124.102 à 127.868, avec un pic à 129.245 en 2010.

 

Le nombre d'enfants ne portant que le nom du père a suivi cette courbe: il est passé de 114.724 en 2007 à 119.360 en 2010, avant de fléchir à 117.114 l'an dernier.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

20:38 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2012

Plus de 10.000 conducteurs roulent sans permis

permis4.jpg

Plus de 10.000 conducteurs ont été sanctionnés en un an pour avoir roulé sans permis valable. Au total, 10.507 condamnations ont été prononcées soit le double d'il y a cinq ans.

 

Si autant de mauvais conducteurs ont été identifiés et sanctionnés, c'est parce les policiers fédéraux et locaux examinent systématiquement les permis de conduire lors d'un contrôle.

 

Un premier groupe de contrevenants se compose de jeunes qui ont appris à rouler avec la voiture de leurs parents mais n'ont jamais eu de permis. On retrouve aussi des conducteurs qui ne peuvent pas rouler pour raisons médicales mais qui le font quand même. Un troisième groupe se compose de conducteurs conscients de commettre une infraction et qui ne disposent par ailleurs pas d'assurance.

 

4.142 condamnations ont été infligées à Bruxelles, 2.189 à Gand et 2.136 à Anvers. Rouler sans permis valable est passible d'une interdiction de conduire de 8 jours à 5 ans, d'une peine de prison d'un an et d'une amende possible de 11.000 euros.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

08:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |