25/06/2012

Plus de 2.100 exclusions dans l'enseignement wallon et bruxellois

école5.jpg

Un total de 2.163 exclusions a été constaté en 2011 dans l'enseignement fondamental et secondaire (ordinaire et spécialisé) en Wallonie et à Bruxelles, rapporte les statistiques de l'Observatoire de la violence à l'école de la Direction générale de l'enseignement obligatoire de la Communauté française. Les violences verbales et les incivilités sont dans 64% des cas les motifs d'exclusion.

 

Septante-sept élèves ont été exclus plus d'une fois sur l'année scolaire. "Les élèves de 15 et 16 ans sont principalement ceux qui font l'objet d'une exclusion définitive. Ils se trouvent souvent dans des classes de 3e année secondaire de la filière professionnelle (18 %)", précise le journal.

 

Une autre grande partie de ces élèves exclus sont en première année mais dans des classes dites complémentaires (11%). Une année complémentaire, au terme de la 1re ou de la 2e année commune, est accessible pour les élèves qui éprouvent des difficultés à atteindre les compétences visées dans le programme pédagogique.

 

Quelque 580 refus d'inscription ont en outre été enregistrés entre le 30 juin et le 15 septembre 2011.

 

Par ailleurs, l'Observatoire de la violence à l'école a comptabilisé, en 2011, 240 actes de violence envers des membres du personnel sur un total de 4.710 accidents de travail, contre 269 en 2010 et 239 en 2007.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

23:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/06/2012

La Belgique championne des embouteillages

embouteillage2.jpg

Les automobilistes perdent le plus de temps dans les embouteillages en Belgique que dans les autres pays d'Europe et en Amérique du Nord. Les bouchons à Bruxelles et Anvers sont plus importants qu'à New York, Paris ou Londres. Il n'y a qu'à Milan que les problèmes de trafic sont plus aigus. C'est ce qui ressort d'une étude américaine.

 

Le fournisseur international d'informations sur le trafic Inrix a, selon ses dires, étudié les déplacements de quelque 100 millions d'automobilistes via leur GPS.


Il en ressort que les conducteurs belges ont perdu l'an dernier en moyenne 55 heures dans les embouteillages, soit plus que dans les autres pays d'Europe et en Amérique du Nord. Un trajet en Belgique dure en moyenne 21% plus longtemps lorsqu'il est effectué aux heures de pointe, en semaine.


Les villes les plus touchées en Belgique sont celles de Bruxelles et d'Anvers. On y perd en moyenne, sur base annuelle, respectivement 72 et 71 heures dans la circulation. Il n'y a qu'à Milan, en Italie, que la situation est pire. Gand, Charleroi et Liège complètent le Top 5 des villes belges où il y a le plus de ralentissements.


Inrix estime encore que le plus gros point noir du trafic en Belgique se situe le vendredi entre 16h00 et 17h00 à Anvers. A ce moment, un automobiliste voit son temps de parcours rallongé de 40% en moyenne.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

19:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2012

Cherche 250 policiers à Bruxelles !

police8.jpg

La Région bruxelloise lancera mardi et pour un mois une vaste campagne média (affichage dans les transports publics, affichage urbain, spot radio, réseaux sociaux...) avec la police fédérale afin de recruter 250 policiers supplémentaires dans la capitale.

 

Dotée de nouvelles compétences et de moyens importants en matière de sécurité depuis la 6ème réforme de l'État, la Région bruxelloise a décidé de renforcer en priorité la sécurité dans les transports en commun. Pour ce faire, 250 policiers seront recrutés cette année.


L'objectif de la campagne lancée à l'initiative du ministre-président bruxellois Charles Picqué est double: rendre plus sûre l'utilisation des transports en commun tout en augmentant le nombre de Bruxellois au sein de la police afin de disposer d'un personnel ayant une meilleure connaissance des réalités de terrain et des spécificités locales.


Selon Charles Picqué, "on constate aujourd'hui que 25% des emplois de la police intégrée sont situés sur le territoire de la Région bruxelloise alors que seulement 8% des candidats policiers sont bruxellois. Cela signifie qu'il existe un véritable potentiel d'emplois pour les Bruxellois dans le secteur de la sécurité".


Cette campagne qui démarre sur Bruxelles et sa périphérie s'adresse en priorité à tous les jeunes terminant leur année scolaire.


Les futurs candidats policiers bénéficieront d'abord d'une formation pendant un an. Ils seront opérationnels à partir d'octobre 2013.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

18:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2012

Un soda par jour et le coeur souffre déjà !

coca2.jpg

La consommation d’une boisson sucrée chaque jour accroît de 20% le risque cardiaque, par rapport à un usage modéré.


Ce constat, qui appuie les résultats d’un éventail d’autres études, a été posé au terme d’un suivi de… vingt ans, concernant un panel de près de… 43.000 hommes adultes. Des travaux d’une très large envergure, donc. Coordonnés par une équipe de l’Ecole de santé publique de l’université de Harvard (Boston), ils aboutissent à la conclusion que les plus grands consommateurs de sodas (une unité ou davantage chaque jour) s’exposent à un risque accru de 20% de souffrir d’une maladie coronarienne, par rapport à ceux qui modèrent leur consommation, ou s’abstiennent (deux canettes ou moins par semaine).


Cette observation (détaillée dans la revue « Circulation ») a été mise en évidence après « neutralisation » d’autres facteurs de risque, comme le tabac, la sédentarité, l’alcool, une alimentation peu équilibrée ou encore un IMC (indice de masse corporelle) élevé. Concernant les femmes, d’autres recherches ont montré un risque coronarien similaire.

 

Avec mes 2 litres de coca light par jour, je sais comment je partirai !

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

18:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2012

Le portrait officiel de François Hollande, à refaire ?

Hollande.jpg

La photo officielle de François Hollande, prise par Raymond Depardon, devra-t-elle être refaite? Un article du journal français Sud-Ouest pointe plusieurs anomalies, qui pourraient la rendre non conforme aux règles en vigueur.

 

D'abord, le drapeau français n'est pas à l'horizontale mais à la verticale. Présenté ainsi, c'est le drapeau des Pays-Bas (c'est à dire celui de... la Hollande) et pas de la France. Ce qui ne plaît pas à Jean-Paul Garraud, député UMP. Interrogé par Sud-Ouest, cet élu de la Droite populaire estime que "cela opère une confusion" et demande que le portrait "soit refait".

 

Ensuite, comme le rappelle un spécialiste interrogé par le journal, les règles établies par une brochure du ministère de l'Intérieur précisent que le drapeau doit flotter et être attaché à son support dans le sens vertical. Or il est plaqué contre un mur de l'Elysée, et attaché dans le sens horizontal.

 

Le drapeau européen peut, lui, être posé sur un mur, selon une circulaire du 4 mai 1963 citée par le quotidien et un décret des ministères de la Défense et de l'Intérieur. Mais il doit être placé à la droite du drapeau français, ce qui n'est pas le cas ici. Enfin, si les drapeaux longent les bâtiments, ils ne doivent en aucun cas toucher le sol. Or il semble qu'ils tombent en l'occurrence sur les marches de l'Elysée.

 

Faudra-t-il refaire la photo? Suspense...

 

Un président normal ou complètement ridicule ? Moi, j’ai choisi !

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

21:45 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/06/2012

Jusqu'à 4 semaines pour recevoir sa plaque d'immatriculation

plaque7.jpg

Les problèmes de retard pour la gestion des immatriculations, rencontrés depuis la fin avril, ne sont pas encore résolus, a appris l'agence Belga auprès du service fédéral d'immatriculation des véhicules automobiles (DIV). Les délais d'attente pour une nouvelle immatriculation peuvent s'élever jusqu'à quatre semaines. La cause de cet important retard est un changement de système informatique opéré en interne à la fin du mois d'avril par la DIV.


Le nouveau logiciel, appelé "DIV New", rassemble toutes les données du parc automobile belge. Ce programme informatique a été hors service pendant une journée et différents "bugs" ont ralenti le système au cours des dernières semaines.


"Depuis, nous tentons le maximum pour résorber notre retard. Du personnel supplémentaire est attaché à ces tâches. Aujourd'hui, malheureusement, toute demande des automobilistes sera traitée dans un délai de 4 semaines. Nous espérons résorber rapidement notre retard", explique le porte-parole du SPF Mobilité et Transports.


Mercredi soir, la DIV n'était pas en mesure de donner le nombre exact de véhicules concernés par ce retard.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

22:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/06/2012

Une loi simplifie l'adoption d'un deuxième enfant !

famille6.jpg

La Chambre a adopté jeudi dernier à l'unanimité un projet de loi visant à simplifier l'adoption d'un deuxième enfant. Cette simplification vaudra à la fois pour les adoptions nationales et internationales. Il s'agit au départ d'une proposition de loi de deux sénateurs.

 

Lors d'une première adoption, les parents doivent suivre une préparation sur les aspects juridiques, médicaux, culturels, éthiques... Celle-ci est organisée en trois phases et constitue une préparation lourde sur le plan organisationnel et financier. La procédure est actuellement à peine plus légère et moins chère lors de l'adoption d'un deuxième enfant.


Cette deuxième préparation sera désormais facultative. L'enquête sociale ordonnée par le tribunal de la jeunesse sera en revanche toujours de mise. Celle-ci permet en effet d'évaluer l'évolution de la cellule familiale qui a déjà adopté une première fois.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

21:24 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |