08/05/2012

Toujours plus de bébés trop gros à la naissance

gros bébé.jpg

Les nouveau-nés pètent la forme. Du moins, en apparence. En Flandre, selon les derniers chiffres, un bébé sur 12 pèse plus de 4 kg à la naissance. C’est la tendance générale. Problème ? Oui, problème.

 

On les appelle les bébés « macrosomes » : leur poids de naissance est supérieur à 4 kg.

Selon les tout derniers chiffres parus dans la presse flamande, un bébé sur 12 est trop gros à la naissance. Et même un bébé sur 11 dans le Limbourg. Soit de 8 % à 9 % des naissances.

 

Il y a les risques immédiats : ceux d’un accouchement difficile, avec notamment les risques de dystocie des épaules (la tête s’engage, pas les épaules) et les complications éventuelles qui y sont associées.

 

Et puis, il y a le moyen et le long terme : les enfants qui viennent au monde avec plus de 4 kg risquent, plus que d’autres, de connaître ensuite des problèmes d’obésité et/ou de diabète.

 

Spirale négative

Selon le gynécologue Wilfried Gyselaers, professeur à l’université de Hasselt, la raison la plus évidente de cette périlleuse courbe de poids, c’est notre façon de vivre. Nos excès. Les mères en surpoids mettent plus souvent au monde des enfants eux-mêmes trop gros. Mêmes risques quand les femmes développent un diabète pendant la grossesse.

 

Et comme les enfants sont susceptibles d’être à leur tour exposés à des problèmes similaires, « c’est une spirale négative d’obésité, toujours plus importante, qui se met en place », souligne le professeur Wilfried Gyselaers.

 

Vigilance avant et pendant la grossesse

Les recommandations du spécialiste sont donc a priori pleines de bon sens : les femmes qui projettent d’avoir un enfant doivent, dans la mesure du possible, ramener leur poids de départ à des proportions « normales ». Et veiller, tout au long de la grossesse, à ne pas dépasser la prise de poids autorisée.

 

Par ailleurs, les échographies ne sont pas encore techniquement en mesure d’évaluer tout à fait précisément le poids du bébé à la naissance, surtout en cas de diabète maternel.

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

Retrouvez-moi sur : Youtube

19:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.