20/02/2012

Joël Riguelle : "Ici, il fait bon vivre"

Riguelle et VDW.jpg

Tous les lundis, “La Libre” fait le portrait d’une commune bruxelloise en vue des élections d’octobre. Premier arrêt : Berchem-Sainte-Agathe.

 

Ca fait cinq ans qu’on n’a pas vu un journaliste ici", s’exclame Joël Riguelle (CDH) en nous accueillant à la maison communale. Cinq ans. Presque le temps d’une législature. Le signe sans doute que rien ne se passe dans la commune de Berchem-Sainte-Agathe. Rien, en tout cas, de suffisamment croustillant et tragique pour attirer les médias. Berchem serait-il un havre de paix préservé des tourments de la ville ? "Je pense que nous avons réussi à créer un endroit où il fait bon vivre, explique Joël Riguelle. Nous avons beaucoup travaillé à faciliter le lien social dans les quartiers, en créant par exemple des espaces verts et des plaines de jeux. On ne sympathise pas forcément spontanément avec ses voisins. Mais si on les croise à la plaine de jeux, pendant que les enfants jouent ensemble, ça favorise les contacts."

 

On est loin ici de la frénésie du centre. Berchem est une commune résidentielle, peuplée de personnes âgées et de jeunes familles. "La preuve, poursuit le Bourgmestre, on a ici très peu de problème de stationnement. " Peu de problèmes de criminalité aussi. D’ailleurs, l’amélioration de la dotation à la zone de police a permis d’augmenter le cadre au sein de la zone-ouest et de ramener les brigades d’intervention au sein de la commune. " Autrefois les patrouilles d’intervention venaient de Molenbeek. Aujourd’hui, ce sont des policiers qui sont basés au commissariat de Berchem et connaissent bien la commune", se félicite le bourgmestre. Mais qui dit jeune famille dit besoin d’écoles et de crèche. La commune a ainsi sauté sur l’opportunité du plan crèche de la Région. "Et je serais preneur de toute possibilité qui permettrait de créer des lieux de vie intergénérationnels", dit encore Joël Riguelle. Pour cela, il faudra bien sûr que les Berchemois lui renouvellent leur confiance. En octobre, Joël Riguelle briguera un nouveau mandat et emmènera la Liste du bourgmestre (LB) composée de CDH, de CD&V et d’indépendants. La majorité avec le MR a bien fonctionné, dit-il. Et si les résultats électoraux le permettent, démocrates-chrétiens et libéraux sont candidats à poursuivre leur collaboration pour six années de plus, même sans le FDF qui a décidé de faire liste à part.

 

"De toute façon, dit Joël Riguelle, il y a peu d’opposition à Berchem-Sainte-Agathe. Au conseil communal, il arrive souvent que les socialistes et les écolos votent avec nous." Mais ce n’est pas pour autant que les résultats sont acquis d’avance. Le bilan de la majorité est bon, estime le bourgmestre. Les finances sont saines, surtout grâce à l’aide de la Région qui compense la faiblesse des revenus cadastraux, calculé à une époque où la commune était la "banlieue maraîchère" de Bruxelles, et que la valeur des terrains y était bien plus basse qu’ailleurs. Mais une élection fait toujours figure de test et d’évaluation. "On espère que les citoyens sont satisfaits du travail accompli et qu’ils exprimeront leur souhait de nous voir poursuivre dans cette voie."

 

Extrait du Journal LA LIBRE BELGIQUE du 20/02/2012

 

Retrouvez-moi sur le site : www.marcvandeweyer.be

22:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.