30/11/2011

Les jeunes mères ont des aspirations simples

famille3.jpg

D'après une étude de Family Service, l'éditeur de la "Boîte Rose", les futures et jeunes mères veulent un enfant, une maison et un jardin.


Pour huit femmes sur dix (78%), il est "très important" d'avoir un jardin. 88% d'entre-elles aimeraient vivre dans une rue calme et proche de toutes les commodités (87% près d'une école et 77% proches de leur famille). Seules 29% des femmes souhaitent vivre en ville durant la grossesse.


Sans grande surprise non plus, les sondées avouent manger plus sainement depuis qu'elles sont enceintes. 80% achètent plus de fruits et de légumes qu'auparavant.


Mais lorsqu'on a un bébé, les loisirs passent au second plan. Presque toutes les mères (95%) "passeront moins de temps au cinéma".


Le directeur de Family Service, Peter De Clerck souligne: "L'arrivée d'un enfant est un événement qui change tout et nous constatons que les femmes s'inquiètent de leur nid: la santé et la sécurité - de l'enfant et de la mère - viennent en premier lieu. Ceci se traduit, entre autres, par le désir traditionnel de "la maison, le jardin et l'enfant". Elles ne sont plus intéressées par le luxe. Et les mamans néerlandophones ne sont pas différentes des francophones à ce sujet."

15:52 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/11/2011

Deux ans d'écart entre eux pour des enfants plus intelligents

bébés.jpg

Deux ans d'intervalle entre chaque enfant d'une même famille: cela suffirait à rendre les enfants intelligents. Les chercheurs qui ont étudié des milliers d'enfants ont estimé que deux ans d'écart entre deux enfants augmentaient de manière optimale la puissance de leur cerveau. L'effet est le plus fortement remarqué entre un aîné et son cadet mais les frères et sœurs de plus grandes familles en bénéficient également.


La réussite à l'école est liée au temps et aux ressources dont les parents disposent avec un enfant, avant l'arrivée d'un autre. Attendre plus de deux ans avant d'agrandir la tribu n'a pas montré que l'enfant devenait plus intelligent encore.


Si les chercheurs insistent sur un écart de deux ans, c'est parce que les premières années de la vie sont les plus importantes dans le développement d'un enfant. C'est donc plus problématique de partager son temps entre deux petits quand les deux sont encore à la maison que le diviser quand l'un des deux est déjà à l'école.

18:53 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/11/2011

Lire des histoires pour l'aider à réussir à l'école

lire2.jpg

Les parents qui lisent des histoires à leurs enfants contribuent à leur futur succès académique, selon un rapport de l'OCDE intitulé "Réussite scolaire: comment les parents peuvent-ils aider leurs enfants?". La solution à cette question que tout parent se pose est simple. Il suffit de lire régulièrement des histoires à son enfant dès l'âge de 6 ans pour l'aider à obtenir de meilleurs résultats scolaires à 15 ans.


La lecture d'une histoire représente bien plus qu'un moment de complicité. "Les élèves dont les parents ont déclaré lire des livres avec eux 'chaque jour ou presque chaque jour' ou 'une ou deux fois par semaine' durant la première année de primaire affichent des résultats nettement supérieurs à ceux des élèves dont les parents ont déclaré ne lire des livres avec eux que 'une ou deux fois par mois', voire 'jamais ou presque jamais'", peut-on lire dans le rapport.


L'OCDE précise que la réussite scolaire ne dépend en rien de l'origine sociale de ses parents. La lecture permet également aux parents de témoigner de plus d'engagement et de créer plus de discussions qu'un jeu autour de l'alphabet par exemple.

18:53 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2011

La qualité des soins médicaux s'améliore

médical.jpg

La qualité des soins médicaux s'améliore dans les pays de l'OCDE mais des progrès dans la prévention et la gestion des maladies chroniques sont nécessaires pour abaisser les coûts, relève l'OCDE dans son "Panorama de la santé 2011" rendu public mercredi. Les taux d'obésité, facteur de risque majeur pour de nombreuses maladies chroniques, ont augmenté dans de nombreux pays, y compris en Belgique.

 
L'amélioration des soins médicaux se traduit par une augmentation des taux de survie aux maladies graves, souligne le rapport. Ainsi, seules 4% des personnes hospitalisées après une crise cardiaque décèdent dans les 30 jours suivant leur admission à l'hôpital, contre 8% en 2000. Les chances de survie sont également plus grandes pour différents types de cancer, grâce à une détection plus précoce et à de meilleurs traitements.

 
Si la qualité des soins médicaux s'améliore, des progrès restent cependant à faire en matière de prévention et la gestion des maladies chroniques comme l'asthme et le diabète car les admissions inutiles et coûteuses à l'hôpital sont trop nombreuses.

 
"Panorama de la santé 2011" montre par ailleurs l'importance de prévenir l'obésité, facteur de risque majeur pour de nombreuses maladies chroniques. Selon le rapport, dans plus de la moitié des pays de l'OCDE, 50% ou plus de la population est en surpoids, si ce n'est obèse. Les taux d'obésité ont doublé, voire triplé, dans de nombreux pays, depuis 1980.

 
C'est le cas aux Etats-Unis où le taux d'obésité de la population adulte est passé de 15% en 1980 à 34% en 2008. En Belgique, il a également augmenté, passant de 12,1% en 2001 à 13,8% en 2008.

21:31 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2011

Les pires mots de passe sur Internet

mot de passe.jpg

"password", "123456", "monkey" ou encore "michael"... Voici les mots de passe parmi les plus utilisés par les utilisateurs du web, que ce soit pour leurs adresses email ou pour leurs autres comptes, notamment sur les réseaux sociaux. L'application américaine Splashdata a établi une liste des 25 mots de passes les plus courants... et donc les plus faciles à deviner pour les pirates du web. Les comptes qui utilisent ce genre de mot de passe sont, par conséquent, très exposés au piratage, explique le Telegraph. Le journal rappelle aussi que des centaines de milliers de comptes Facebook sont hackés chaque jour... Sur plus d'un milliard de connections au site tous les 24 heures, 600 000 sont en fait des imposteurs qui essayent d'accéder aux messages, aux photos ou au contenu personnels des utilisateurs, avoue la sécurité du site. Le danger est donc bien réel. De plus, 35% des internautes utilisent le même mot de passe pour chacun de leurs différents comptes, note Graham Cluley, un consultant spécialisé interrogé par le Telegraph, ce qui facilite encore plus la tâche des pirates pour contrôler toute votre identité web.  Voici trois conseils pour choisir un mot de passe sûr : mélanger les lettres, les chiffres et les caractères spéciaux (quand c'est possible), choisir un mot de passe de 8 lettres ou plus et ne pas utiliser le même mot de passe et login pour plusieurs sites. Et si l'un de vos de mots de passe figure dans la liste ci-dessous, il serait temps d'en changer !

1. password

2. 123456

3. 12345678

21:55 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2011

Le skimming en forte diminution

skimming.jpg

Alors que l'an dernier 1.141 cas de skimming avaient été enregistrés en Belgique, on n'en compte que 63 sur les neuf premiers mois de 2011, rapporte samedi La Libre. Cette chute est due, selon le journal, à l'entrée en, vigueur, le 17 janvier dernier, du blocage des retraits avec la carte Maestro/Bancontact en dehors de l'Europe.

 

Le skimming est une technique utilisée par les fraudeurs, souvent originaires des pays de l'Est, qui consiste à copier la bande magnétique de la carte de débit d'un client lorsque celui se rend à un distributeur d'argent. Dans le même temps, le code secret est enregistré par une mini-caméra placée discrètement à proximité. Les malfaiteurs peuvent ensuite, grâce aux données récoltées, créer une fausse carte et effectuer des retraits dans des pays étrangers, comme aux Etats-Unis ou en Asie, où la puce électronique n'est pas généralisée.

 
Les cas de skimming avaient explosé au cours des dernières années, passant de 244 en 2008 à plus de mille en 2010. Les 63 cas de skimming enregistrés cette année ont débouché sur la copie de 2.875 cartes. En 2010, sur la même période, 61.567 cartes avaient été copiées.

21:58 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/11/2011

"Les Tanguy modernes sont en train de ruiner l'économie"

Tanguy2.jpg

Rester vivre chez ses parents après ses études, le temps d'économiser un peu avant de construire son propre nid, c'est un choix que de nombreux jeunes font de nos jours, parfois par facilité, souvent à cause de la difficulté de trouver un emploi. En plus du jugement pas toujours tendre de la société, on accuse aujourd'hui ces jeunes de dégrader notre économie déjà vacillante.


Un économiste américain estime qu'un nouveau foyer créé entraîne un effet papillon qui injecte 145.000 dollars dans l'économie. Si les jeunes préfèrent attendre de s'offrir un bel appartement plutôt que de subsister dans un taudis en colocation et de manger des pâtes à rien tous les jours, ça ne fait pas le bonheur des plombiers, des architectes ou d'Ikéa


On est là face à un phénomène que Keynes a nommé le paradoxe de l'épargne. L'épargne est bénéfique pour un individu, mais en masse, elle réduit la demande et détériore l'économie globale. Les experts prédisent que la situation ne risque pas de s'arranger dans les années à venir pour les Tanguy modernes. Quand ils se décideront enfin à quitter Papa et Maman, le prix de l'immobilier aura encore plus augmenté.

22:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/11/2011

Un Belge sur dix souffre de diabète

diabète.jpg

Un million de Belges souffrent de diabète ou risquent de souffrir de cette maladie s'ils ne changent pas leur mode de vie, indique samedi l'association flamande du diabète (VDV) dans Het Nieuwsblad. L'association se base sur des chiffres du SPF Santé publique.
 
Le SPF a lancé il y a un an et demi un projet dans douze hôpitaux: toutes les personnes admises dans un de ces hôpitaux font automatiquement l'objet d'un dépistage du diabète. Près de 15% d'entre elles semblent souffrir de diabète ou pourraient devenir diabétiques à court terme.

 
Il s'agit principalement de diabètes de type 2, appelé également diabète gras ou de la maturité, qui peut causer des problèmes cardiovasculaires, ainsi que des troubles oculaires et des lésions aux reins. "Le risque est accru pour les personnes sédentaires, en surpoids et plus âgées", explique Stijn Deceuckelier de la VDV.

 
"Il s'agit justement des trois facteurs qui ont tendance à se généraliser: la population ne cesse de vieillir, nous bougeons moins et le nombre de personnes en surpoids est en constante évolution", conclut-il.

 

Et, oui… Je suis bien placé pour le savoir !

18:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/11/2011

Près de 3.000 nouvelles places dans les classes bruxelloises

classe.jpg

Le gouvernement bruxellois injecte quelque 9,8 millions d'euros dans 22 projets d'extension dans l'enseignement fondamental francophone de la capitale, a indiqué mercredi le ministre-président Charles Picqué lors d'une conférence de presse. Concrètement cette décision porte sur une offre supplémentaire de la capacité équivalente à 2.900 places à partir de la prochaine année scolaire, cela tous réseaux d'enseignement confondus.

 
Les projets d'extension se situent essentiellement dans le centre de Bruxelles et dans le nord-ouest de la capitale, les zones où l'explosion démographique se fera le plus sentir. Précisons que Berchem-Sainte-Agathe est concernée pour le projet de création d’une nouvelle école « Jean Monnet »du côté de la salle omnisports.

 
Afin d'accélérer le traitement des demandes de permis de construction, le gouvernement bruxellois a décidé en juillet dernier de joindre les dossiers relatifs aux nouvelles places supplémentaires, peu importe le pouvoir organisateur.

 
La commission communautaire flamande, la VGC, a pour sa part approuvé mercredi sept projets d'extension de l'offre néerlandophone à Bruxelles qui porte sur 950 places supplémentaires. La Région met à disposition de la VGC un budget de 2,450 millions d'euros pour ce faire, a indiqué le ministre Jean-Luc Vanraes, disant espérer que la Flandre octroierait des moyens supplémentaires.

22:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/11/2011

Chez l'enfant, il y a un lien entre sommeil, poids et apprentissage

jeux.jpg

Il existerait un lien important entre obésité, problèmes de sommeil et processus d'apprentissage chez l'enfant. Une étude menée aux Etats-Unis par le médecin belge Karen Spruyt montre que les trois aspects sont liés de façon complexe et peuvent se renforcer. L'étude a été publiée dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine.

 
Le Dr. Karen Spruyt a étudié la psychologie à la VUB, où elle a obtenu un doctorat en 2005. Sa thèse portait sur les problèmes de sommeil chez les enfants.

 
Son étude a été menée auprès de 351 enfants, âgés de 8 ans en moyenne, et dont le développement est normal.

 
Ils ont été testés sur leur capacité cognitive et leur poids. Les enfants ont également passé la nuit sous observation, pour étudier leurs problèmes respiratoires, comme l'apnée du sommeil. Les résultats ont montré une corrélation entre les trois éléments.

 
Selon la spécialiste de l'Université de Chicago, les problèmes respiratoires durant le sommeil influencent la prise de poids chez les enfants ainsi que les mauvais résultats liés à l'apprentissage. Le surpoids augmente à son tour le risque de rencontrer des problèmes de sommeil et d'apprentissage. Les sujets qui ont obtenu de mauvais résultats au test cognitif, ont également montré un risque élevé de surpoids et de développement de problèmes de sommeil.

 
La diminution de la flexibilité mentale augmente le risque d'avoir des problèmes de santé. Inversement, les aptitudes à l'apprentissage - comme la flexibilité mentale, le traitement de l'information, la concentration et la planification - protègent contre le surpoids et les problèmes de sommeil.

07:34 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2011

Seules 13 gares accessibles aux personnes à mobilité réduite

SNCB3.jpg

Treize gares belges seulement, représentant 23% des voyageurs transportés, sont "totalement accessibles" aux personnes à mobilité réduite, a indiqué vendredi une députée, citant des chiffres fournis par la ministre des Entreprises publiques.

 

La notion de "totalement accessibles" signifie notamment qu'une gare comporte au moins un accès libre d'obstacles entre la voie publique et le hall des guichets, que des sanitaires soient disponibles pour les personnes avec un handicap si d'autres sanitaires existent et que le nombre de places de parking pour personnes à mobilité réduite soit suffisant.

 
Seules les gares suivantes répondent à ces critères: Anvers-Centraal, Bruxelles-Centraal, Bruxelles-National (l'aéroport), Gembloux, Gand-Dampoort, Knokke, Liège-Guillemins, Mol, Namur, Saint-Nicolas, Verviers-Central, Vilvorde et Wetteren, a précisé la ministre.

 
Dans le contrat de gestion 2008-2012, le holding SNCB s'est engagé à ce que 52 gares soient totalement accessibles aux personnes à mobilité réduite d'ici la fin de l'année prochaine - ce qui devra représentera 60% des voyageurs transportés. Toutes les gares doivent être modifiées d'ici 2028.

 
Le contrat de gestion conclu entre l'Etat et Infrabel, responsable des quais, stipule que cinquante gares doivent être accessibles d'ici 2018, en les dotant d'ascenseurs ou de rampes, de manière à créer un réseau de gares accessibles dans un rayon de 30 kilomètres de n'importe quel endroit en Belgique.

22:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |