19/11/2011

Le skimming en forte diminution

skimming.jpg

Alors que l'an dernier 1.141 cas de skimming avaient été enregistrés en Belgique, on n'en compte que 63 sur les neuf premiers mois de 2011, rapporte samedi La Libre. Cette chute est due, selon le journal, à l'entrée en, vigueur, le 17 janvier dernier, du blocage des retraits avec la carte Maestro/Bancontact en dehors de l'Europe.

 

Le skimming est une technique utilisée par les fraudeurs, souvent originaires des pays de l'Est, qui consiste à copier la bande magnétique de la carte de débit d'un client lorsque celui se rend à un distributeur d'argent. Dans le même temps, le code secret est enregistré par une mini-caméra placée discrètement à proximité. Les malfaiteurs peuvent ensuite, grâce aux données récoltées, créer une fausse carte et effectuer des retraits dans des pays étrangers, comme aux Etats-Unis ou en Asie, où la puce électronique n'est pas généralisée.

 
Les cas de skimming avaient explosé au cours des dernières années, passant de 244 en 2008 à plus de mille en 2010. Les 63 cas de skimming enregistrés cette année ont débouché sur la copie de 2.875 cartes. En 2010, sur la même période, 61.567 cartes avaient été copiées.

21:58 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.