02/10/2011

Le prix, premier critère pour 43% consommateurs

prix.jpg

Le prix est le premier critère de choix de 43% des consommateurs, relève une étude réalisée par le Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) qui insiste sur l'importance de ce critère en période de crise.

 

Le CRIOC a étudié pour la dixième année consécutive la façon dont les consommateurs choisissent leurs produits et leurs magasins. Pour 84% des consommateurs, l'achat d'un produit alimentaire est guidé par la qualité, la fraîcheur, le goût et la sécurité, qui constituent les critères les plus importants. D'autres critères comme le respect de l'environnement, le prix, le respect commerce équitable et l'odeur sont cités par plus de deux consommateurs sur trois.


Plus l'âge du consommateur augmente, plus l'intérêt pour l'information sur l'emballage ou communiquée par le vendeur est important. L'intérêt pour les conditions de production éthiques est aussi beaucoup plus vif que les années précédentes puisqu'en moyenne pour 65% des consommateurs, elles représentent un critère de choix.


L'élément essentiel pour un produit non-alimentaire est le rapport qualité/prix mais la solidité, la sécurité, le prix, la variété, la confiance en la marque et les conseils des vendeurs apparaissent aussi comme des critères importants. L'environnement, le commerce équitable, le bien-être des animaux, la disponibilité, l'information sur l'emballage, les conditions de travail ou l'absence d'additifs sont cités par six consommateurs sur dix.


Proximité
Quant au choix d'un magasin alimentaire, il se fonde sur la proximité, le prix et la qualité des produits. La proximité devient, pour la sixième année consécutive, le critère décisif. Le prix est à nouveau spontanément cité par plus de répondants que les années précédentes (21% soit une augmentation de 5% par rapport à l'année passée).


En ce qui concerne les critères de choix d'un magasin non alimentaire, apparaissent, dans l'ordre, la proximité, la qualité et le prix. Lorsque ces critères sont perçus comme équivalents, le consommateur sélectionne un magasin qui offre des produits solides, une gamme variée proposée par du personnel convivial et compétent. Ce dernier critère apparaît pour la première fois depuis la création de ce baromètre comme critère déterminant.


Ethique
L'intérêt pour des produits éthiques augmente même si d'une part, l'offre reste limitée et, d'autre part, les consommateurs estiment ne pas disposer de garanties suffisantes en matière de label ou d'allégations. Parmi ceux-ci, le critère "respect de l'environnement" confirme son importance aux yeux des consommateurs.


L'étude insiste encore sur quelques différences entre consommateurs: Les femmes sont plus attentives à la fraîcheur, les familles flamandes à la marque et les Wallons au goût.

16:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.