31/05/2011

Les profs se sentent harcelés

harcelés.jpg

Depuis son ouverture en septembre dernier, la ligne gratuite d'aide aux professeurs a reçu près de 400 témoignages. Le premier motif d'appels concerne des faits de harcèlement moral de la part d'élèves, de parents, de directeurs ou de collègues.

 

L'objectif du numéro vert est d'informer les victimes ou les témoins et de la diriger vers un service d'aide. Les personnes qui appellent sont le plus souvent des femmes, deux fois plus nombreuses que les hommes.

 
Près d'un appelant sur deux se présente comme la victime et une personne sur trois comme témoin. Les professeurs représentent 45% des appelants, contre 28% pour les chefs d'établissements et même 10% pour les élèves et parents.

 
Le harcèlement moral (41,4% des cas) est la première cause d'appel, devant la violence physique (31,3%), les incivilités (10%), la violence verbale (8%) et la cyber-violence (4,6%). Il y a par ailleurs eu 9 appels pour des suicides ou tentatives de suicide, deux pour des incendies et 4 pour du harcèlement sexuel.

 
Dans près d'un cas sur deux, les victimes et témoins désignent un élève comme auteur des faits. Viennent ensuite les parents (17,5%), les directions (16,2%) et les collègues enseignants (11,4%).

22:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.