23/05/2011

Les étudiants qui boivent affectent dangereusement leur mémoire à long terme

alcool9.jpg

L'excès d'alcool ne présente pas seulement des risques d'accidents. Il peut aussi nuire aux capacités d'apprendre et à la mémoire à long terme des étudiants.

Les étudiants qui boivent excessivement en soirée mettent en danger leur mémoire à long terme. Ce n'est pas la consommation d'alcool en elle-même qui pose problème mais bien le phénomène de binge drinking, qui consiste à boire beaucoup d'alcool en peu de temps.


L'hippocampe se dégrade

L'excès d'alcool affecte l'hippocampe qui joue un rôle important dans la capacité d'apprendre et la mémoire. Cette partie du cerveau est très sensible à l'alcool peu importe l'âge, ce qui signifie que plus on boit tôt plus notre cerveau en pâtira.


Notre mémoire à long terme est divisée en deux parties: la mémoire déclarative, qui permet de se rappeler de faits et de pouvoir les exprimer, et la mémoire non-déclarative, qui est plus de l'ordre de l'inconscient et qui nous rappelle sans qu'on s'en rende compte comment faire des choses du quotidien, par exemple ouvrir une porte.
Des scientifiques de l'Université Saint-Jacques de Compostelle en Espagne ont prouvé que l'alcool en trop grande quantité avait un effet de dégradation sur la mémoire déclarative des étudiants.


Un risque bien réel

"Notre principal résultat est l'observation d'une claire association entre les grandes quantités d'alcool absorbées en peu de temps et la diminution de la capacité d'apprendre de nouvelles informations chez les étudiants en bonne santé.", a expliqué le docteur Parada.


L'étude a été menée sur 122 étudiants espagnols âgés de 18 à 20 ans et divisés en deux groupes: ceux qui boivent beaucoup et ceux qui ne boivent pas.


Le docteur Parada déplore qu'on ne s'intéresse qu'aux risques d'accidents de la route ou de désordre public causés par l'alcool mais qu'on ne prête pas attention aux dangers pour le cerveau, qui sont pourtant bien réels.

21:58 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.