27/12/2010

Site au repos...

 

Noël 2010.jpg

Il fait froid, les doigts sont engourdis et ils ont bien besoin de se reposer…

 

Ce blog sera en vacances du 27 décembre 2010 au 9 janvier 2011…

 

BONNES VACANCES DE NOËL

20:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Croix-Rouge manque de sang

sang.jpg

La Croix-Rouge manque de sang car de nombreux donneurs n'ont pas pu se rendre sur leur lieu de collecte habituel à cause des conditions climatiques, indique dimanche la Croix-Rouge. Certaines collectes ont également dû être supprimées car les équipes ne pouvaient pas se rendre sur place, principalement dans les provinces de Liège et du Luxembourg.

 
Les suppressions de collectes et l'absence de nombreux donneurs ont jusqu'à présent déjà occasionné un manque de 1.000 poches de sang. Les stocks sont désormais trop bas pour pouvoir assurer les besoins de tous les malades.

 
La Croix-Rouge lance donc un appel à tous les donneurs et futurs donneurs. Ceux-ci peuvent se présenter dans les centres de transfusion ou les collectes mobiles, dont la liste figure sur www.transfusion.be.

 
Pour être donneur de sang, il faut avoir entre 18 et 65 ans, être en bonne santé et avoir un poids supérieur à 50 kg, rappelle la Croix-Rouge.

 

20:37 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/12/2010

Un Flamand est en moyenne 17% plus riche qu'un Wallon

coffre.jpg

Le revenu moyen des Flamands est plus élevé de 17% comparé au revenu moyen des Wallons et de 11% comparé au revenu moyen des Bruxellois, rapporte vendredi le quotidien "De Morgen", citant des chiffres tirés des Comptes régionaux 2008-2009.

 
Le revenu annuel moyen disponible d'un Flamand s'élevait en 2009 à 19. 456 euros, soit 1.621 euros par mois. L'on vise par là le revenu tiré aussi bien du travail que du capital après impôts et cotisations sociales. Pour un Wallon, ce revenu s'élevait à 16.620 euros, soit 1.385 euros par mois et pour un Bruxellois à 17.648 euros, soit 1.456 euros par mois.

 
L'écart de revenus n'a cessé de se creuser entre la Flandre et les deux autres Régions en dix ans: en 1999, le revenu moyen en Flandre n'était supérieur que de 13,6% par rapport à la Wallonie et de 5 pc par rapport à Bruxelles.

 

17:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/12/2010

Impôts: un salarié sur cinquante est contrôlé

impôts.jpg

Les salariés ont peu de risque de se faire contrôler par le fisc en Belgique, à peine une chance sur cinquante, selon des chiffres du rapport 2009 du SPF Finances publiés mardi dans L'Echo et De Tijd. Les contrôles se sont toutefois intensifiés: l'an dernier, 100.000 salariés ont été contrôlés, contre 24.000 en 2008.

 
Les contrôles "de gestion" effectués par le SPF Finances ciblent particulièrement les indépendants: 14% ont été contrôlés l'an dernier, contre seulement 2,32% des salariés. Ces contrôles semblent efficaces vu qu'il ont conduit à une rectification dans 80 à 90% des cas.

 
Les contrôles de gestion, effectués par les services classiques du fisc, ont permis de majorer les revenus déclarés de 4,5 milliards d'euros, dont la moitié pour les salariés.

 
Les contrôles effectués par les centres de contrôles polyvalents, en hausse de 10% en deux ans, ont eux conduit à une majoration de revenus de 1,8 milliard d'euros, quasi-exclusivement à l'impôt des sociétés, et les contrôles de l'inspection sociale des impôts ont permis de retrouver un peu plus d'un milliard d'euro, ici également surtout auprès des entreprises.

 

20:01 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2010

Baromètre RTL-Ipsos: le PS devant le MR à Bruxelles !

vande lanotte.jpg

Le baromètre politique RTL – ISPOS de ce mois de décembre révèle une donnée nouvelle : d'après ce sondage, le parti socialiste effectue une percée à Bruxelles, qui est pourtant un bastion du MR. Le PS et la N-VA restent leaders dans leur région, comme lors du baromètre de septembre. Enfin concernant les personnalités politiques, on notera une belle ascension du conciliateur royal Johan Vande Lanotte.

 

WALLONIE : PS en baisse, mais toujours N°1

Si des élections avaient lieu dimanche prochain en Wallonie, le PS en serait serait le vainqueur, malgré des intentions de vote en baisse par rapport au baromètre d’il y a 3 mois, à près de 15% d’écart. Il serait suivi du MR. La 3ème place reviendrait au cdH, suivi d’Ecolo. Le PS améliorerait très légèrement son score par rapoprt aux dernières élections du mois de juin mais se voit crédité d’une intention de vote moindre qu’il y a 3 mois. Le MR améliorerait également très légèrement son score. Par contre, le cdH continue à voir son intention de vote diminuer depuis juin. Le FN remonte un peu et le PP reste stable.

 

Les intentions de vote (marge d’erreur max de 3,8%)

PS : 38,3% (-2,8% par rapport à septembre)

MR : 22,9% (+0,6%)

cdH : 14,5% (+1,2%)

Ecolo : 11,2% (-0,4%)

FN : 4,4% (+2,7%)

PP : 2,8% (=)

Autres : 5,9% (-1,3%)

 

BRUXELLES : Le PS double le MR

Si des élections avaient lieu dimanche prochain, à Bruxelles, le PS passerait devant le MR qui chute dans les sondages par rapport à septembre. Ecolo serait le troisième parti de la capitale devant le cdH. Jusqu’à présent le Mouvement réformateur avait été le gagnant, parfois avec seulement une poignée d’intentions de vote supplémentaires. Il y a 3 mois, il semblait creuser un peu plus l’écart avec le Parti socialiste. Les deux partis sont néanmoins en recul par rapport à leur score respectif aux dernières élections de juin, le Mouvement réformateur avec un recul un peu plus important (-1,7%) que le Parti socialiste (-0,9%). Ecolo confirme son 12% d’intention de vote et par là même sa troisième place. Le cdH conforte sa quatrième place, son recul par rapport à Ecolo et son recul en termes d’intentions de vote (-1,7% par rapport aux dernières élections fédérales).

 

Les intentions de vote (marge d’erreur de 4,58%)

PS : 25,7% (+1,1% par rapport à septembre)

MR : 25,4% (-4,3%)

Ecolo : 12,1% (=)

cdH : 10,5% (-0,1%)

Autres francophones : 3,7% (+0,3%)

PP : 3,3% (+0,5%)

Autres néerlandophones : 3,3% (+1,2%)

N-VA : 3,0% (-0,4%)

sp-a : 2,9% (+1,2%)

Vlaams Belang : 2,6% (+1,5%)

CD&V : 2,4% (+0,9%)

Open Vld : 2,4% (=)

Groen!: 1,6% (-2,1%)

FN : 1,1% (+0,2%)

 

 

Les personnalités politiques préférées des Belges

Elio Di Rupo reste numéro un en Wallonie et à Bruxelles, et Bart De Wever grand n°1 en Flandre. Mais il faut y signaler l’énorme progression de Johan Vande Lanotte (qui gagne pas moins de 12 places en Flandre en 3 mois) et en général la bonne tenue des politiciens socialistes en Flandre.

 

Top 10 de Wallonie :

Elio Di Rupo (PS): 45 (-2 par rapport à septembre)

Joëlle Milquet (cdH): 25 (+3)

Jean-Michel Javaux (Ecolo): 24 (+2)

Rudy Demotte (PS): 24 (+5)

Guy Verhofstadt (Open Vld): 24 (+3)

Paul Magnette (PS): 23 (+4)

Louis Michel (MR): 19 (-1)

Didier Reynders (MR): 17 (-3)

Laurette Onkelinx (PS): 16 (=)

Herman Van Rompuy (CD&V): 15 (+4)

Michel Daerden (PS): 15 (-2)

Benoît Lutgen (cdH): 15 (+4)

Charles Michel (MR): 15 (+4)

 

Top 10 de Bruxelles :

Elio Di Rupo (PS): 37 (-7 par rapport à septembre)

Guy Verhofstadt (Open Vld): 31 (=)

Charles Picqué (PS): 22 (-2)

Didier Reynders (MR): 22 (-2)

Joëlle Milquet (cdH): 21 (-6)

Louis Michel (MR): 17 (-5)

Paul Magnette (PS): 17 (-2)

Herman Van Rompuy (CD&V): 16 (=)

Jean-Michel Javaux (Ecolo): 15 (-6)

Olivier Maingain (FDF): 15 (-2)

 

19:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2010

Facture d'électricité et de gaz plus salée: la faute du fédéral

electrabel3.jpg

La facture d'électricité et de gaz sera plus chère en 2011 à cause de la cotisation fédérale plus élevée, a calculé le régulateur fédéral de l'énergie Creg. Les particuliers et les PME paieront plus chers.

 
La cotisation fédérale est une taxe qui sert à financer les obligations de service public, tels que les tarifs sociaux ou le fonds Kyoto.

 
Pour 2011, la cotisation fédérale pour l'électricité augmentera de 29% jusqu'à 5,26 euros/MWh. Pour une famille de quatre personnes, l'augmentation sera de 18,4 euros par an en moyenne soit 4,19 euros de plus qu'en 2010, selon la Creg.

 
Pour le gaz naturel, la cotisation fédérale sera de 0,5 euro/MWh en 2011 soit une hausse de 54%. Pour une famille de quatre personnes, la hausse atteint 11,2 euros en moyenne par an ou une augmentation de 4 euros par rapport à 2010.

 

19:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2010

"Quatre fois plus de jeunes victimes de la route qu'officiellement"

accident2.jpg

Il y a quatre fois plus de jeunes victimes de la route que ce qu'indiquent les statistiques officielles, selon une étude menée par deux psychologues de l'Université de Gand et rapportée vendredi par les associations flamandes ZEBRA et Rondpunt.

 
L'étude révèle que 2,7% des 3.054 élèves du secondaire interrogés ont déjà vécu un accident ayant entraîné des blessures. Selon les chiffres officiels, seuls 0,7% des 12-17 ans devraient être dans le cas. Les autorités reconnaissent cependant que le degré d'enregistrement n'est que de 50% pour les accidents ayant entraîné une hospitalisation et de moins de 20% pour ceux qui ont entraîné des blessures légères.

 
Quatre pour cent des élèves interrogés qui ont déjà vécu un accident ont présenté un stress post-traumatique, selon l'étude. Ils sont également 4% à avoir présenté des symptômes tels que l'angoisse ou la dépression.

 

23:42 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/12/2010

Un peu de solidarité...

samu social.jpg

21:31 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Belgique, 13e démocratie au monde

Belgique4.jpg

La Belgique est classée treizième du "Democracy ranking 2010". Il s'agit d'un classement de 100 pays établi par une organisation américaine spécialisée dans l'étude de la démocratie "Freedom House" et publié lundi à Vienne. Dans le classement, la Belgique suit l'Australie et précède le Canada et les Etats-Unis.

 
Le trio de tête est constitué de la Norvège, suivie de la Suède puis de la Finlande. La Belgique a progressé avec 78,73 % pour 2008-2009 contre 77,06% pour 2006-2007. Elle devance la France (17e) et l'Italie (26e).

 
Le top dix se complète de la Suisse du Danemark (5e), de la Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, de l'Irlande, de l'Allemagne et de la Grande- Bretagne (10e). L'Ethiopie termine 100e, en queue de ce classement fondé sur des données relatives notamment à la politique, l'économie, la santé ou l'environnement, ainsi que sur le respect des droits civils et politiques.

 

20:15 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2010

Les fêtes de fin d'année moins populaires

boules.jpg

L'enthousiasme des Belges pour les fêtes de fin d'année semble s'émousser, ressort-il d'une enquête réalisée par le CRIOC dont les résultats sont publiés dimanche par La Dernière Heure. Ainsi, si en 2007, Noël était fêté par 88% des Belges interrogés, cette fête n'est désormais plus célébrée que par 66% des sondés.


Les Belges sont également moins nombreux à célébrer le nouvel an mais avec une plus faible diminution puisque l'on passe de 72% des consommateurs qui déclaraient fêter l'an neuf en 2007 à 64% cette année. Un tiers des Belges interrogés par le CRIOC ont en outre déclaré n'avoir rien reçu pour les fêtes. La plupart d'entre eux (45%) sont Bruxellois. A noter encore que les montants consacrés aux cadeaux de Noël ont diminué de 17% entre 2005 et 2009.

 

16:45 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2010

Le Belge gagne peu mais vit bien

argent4.jpg

Le Belge est l'un des salariés les plus lourdement taxés en Europe mais malgré l'énorme différence entre le coût salarial pour l'employeur et le salaire net de l'employé, ce dernier garde un niveau de vie de qualité. C'est ce qu'écrivent samedi L'Echo et De Tijd.


Le coût de la vie, notamment du logement, est moins élevé qu'à l'étranger. Par ailleurs, les allocations familiales sont plus élevées. C'est ce qu'indique une étude sur les salaires réalisée par le consultant Deloitte qui a comparé la situation belge avec dix autres pays européens, dont nos voisins immédiats.


L'étude met aussi en évidence qu'au niveau fiscal, il faut mieux ne pas vivre seul. La différence de salaire entre un employé habitant seule et un collègue marié avec enfants est importante. Elle est plus conséquente en Belgique que dans d'autres pays européens.

 

10:54 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2010

Bruxelles-Propreté met en garde contre les escrocs

campagne-ramassage.jpg

Bruxelles-Propreté, qui assure le ramassage des déchets dans la Région de Bruxelles-capitale, met en garde les citoyens contre les escrocs qui sonnent aux portes pendant la période de fin d'année. Ces derniers déclinent une identité de soi-disant collaborateur de Bruxelles-Propreté dans l'espoir d'obtenir des étrennes de la part des habitants. L'agence a annoncé lundi quelques mesures pour mettre fin à ces pratiques.

 

Un dépliant pour s'identifier

Les membres du personnel de Bruxelles-Propreté ne pourront présenter leurs voeux aux habitants qu'entre le 17 décembre 2010 et le 9 janvier 2011 inclus. Les travailleurs recevront un dépliant qui leur permettra de s'identifier et qu'ils devront remettre aux habitants. "Ce dépliant, qui sera remis à nos équipes le 17 décembre, comprend le calendrier de la campagne pour le ramassage des grandes poubelles qui commence le 30 janvier 2011. S'ils ne vous présentent pas cela, vous savez que vous n'avez pas affaire au personnel de l'agence de Bruxelles-propreté", explique le porte-parole Edith Schouteden.

 

En cas de problèmes, les citoyens peuvent prendre contact avec le service des plaintes de Bruxelles-Propreté au 0800/981 81 ou via info@arp-gan.be.

17:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2010

Les conducteurs aguerris ne maîtrisent que 50% du code de la route

permis2.jpg

Les conducteurs expérimentés qui forment de jeunes conducteurs potentiels, ne connaissent que la moitié des règles principales du code de la route, selon les résultats d'une étude du VAB menée sur Internet auprès d'un millier de personnes.

 
Les résultats sont inquiétants d'après le VAB. Dans la tranche d'âge de 26 à 55 ans, le score moyen atteint 54% et 23% seulement ont réussi le test, soit ont obtenu un score minimum de 80%. Pour les conducteurs âgés de plus de 62 ans qui n'ont pas passé d'examen théorique, le score moyen était de 52 pour cent, mais aucun des aînés n'aurait réussi l'examen.

 
Ce constat est alarmant, selon le VAB, puisque les candidats conducteurs apprennent de leur accompagnateur, souvent un parent, de mauvaises habitudes. "Les chiffres montrent clairement que même les conducteurs expérimentés devraient bénéficier d'une remise à niveau régulière de leurs connaissances", considère le VAB.

 
Selon Werner Dobbeleer, porte-parole de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), ces résultats confirment de précédents constats relatifs à la mauvaise connaissance du code de la route par de nombreux conducteurs confirmés. "En particulier, les règles les plus récentes sont les moins bien connues".

 
"Une connaissance correcte du code de la route est cependant une condition préalable pour prendre part en toute sécurité au trafic, parallèlement à l'expérience et à un comportement défensif. Des cours de perfectionnement pour les conducteurs ont passé leur permis il y a certain temps déjà peuvent certainement aider", a réagi M. De Dobbeleer.

 

17:21 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2010

Petits-déjeuners et goûters des enfants ont empiré

petit déj.jpg

Le petit-déjeuner des enfants est "majoritairement déséquilibré" en 2010, avec 55% de produits sucrés ou gras (contre 47% en 2006), selon une enquête de l'UFC-Que Choisir qui met en cause le marketing télévisuel de l'industrie agro-alimentaire. Le petit-déjeuner traditionnel à base de pain "est devenu largement minoritaire", révèle un sondage mené au domicile de 340 familles, publié mardi.


"Il a fait place à des céréales généralement trop sucrées qui sont généralement les produits alimentaires les plus présents dans les publicités diffusées dans les créneaux enfants", indique l'organisation de défense des consommateurs.


Le goûter est encore plus déséquilibré. "La part de produits trop riches progresse considérablement, passant de 51% à 64 %, notamment du fait de la forte progression des biscuits dans leurs versions les plus sucrées, des viennoiseries et des gâteaux", souligne l'UFC-Que Choisir.


"Notre étude confirme à nouveau la corrélation entre la surexposition aux publicités et les consommations déséquilibrées : les 26% d'enfants les plus exposées aux publicités sont ceux qui consomment le plus de produits gras et sucrés", assure-t-elle. Selon l'UFC-Que Choisir, les budgets télévisés des industries alimentaires, en baisse en 2008 du fait de la crise économique, "ont repris leur progression" en 2009 et 2010.


"Sur l'ensemble des programmes destinés aux enfants, nous avons comptabilisé 80% de spots pour des produits trop riches", indique l'association. Elle accuse les professionnels de ne pas avoir tenu leur engagement d'améliorer la qualité nutritionnelle du modèle alimentaire que les publicités promeuvent auprès des enfants.

 

22:01 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2010

Il n'y aura pas de cours de sexualité à l'école

éduc.jpg

Alors que le Conseil de la Jeunesse réclame un cours de vie affective et sexuelle dès le secondaire et partout, la ministre de l'enseignement Marie-Dominique Simonet (cdH) estime l'organisation d'un tel cours impraticable. Elle planche sur d'autres options, rapporte lundi le journal Le Soir.

 
Le Conseil de la Jeunesse, organe représentatif officiel des jeunes en Communauté française, recommande au gouvernement de mettre en place un cours de vie affective et sexuelle et préconise notamment une formation à cet effet pour les enseignants.

 
En août dernier, les quatre fédérations de plannings familiaux ont conclu que l'éducation sexuelle était un droit et qu'elle devait être inscrite de ce fait légalement dans le programme scolaire. Mais il n'y a pas d'accord au sein du gouvernement PS-Ecolo-cdH.

 
L'idée d'un cours à part entière est "impraticable en terme de grille horaire", selon le cabinet de la ministre Simonet, qui ajoute que les programmes scolaires sont déjà bien chargés. On se pencherait plutôt vers des animations qui devraient être dévoilées officiellement en février prochain.

 

20:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/12/2010

Impossible de prendre seul le bus et le métro

riguelle5.jpg

Le bus 71 attend l’heure de son prochain départ à son terminus, rue de l’Evêque, à deux pas de la place De Brouckère. Une femme en fauteuil roulant s’avance pour faire signe au chauffeur. Avant d’ouvrir les portes, il fait sortir automatiquement une rampe d’accès. La femme se place devant, prête à monter. Avec la neige, les roues glissent. Elle ne trouve pas le point d’équilibre et manque de se renverser. Finalement, quelqu’un doit l’aider.

 

Cette femme, c’est la députée bruxelloise Céline Fremault (cdH). Avec son collègue sénateur André du Bus et le bourgmestre de Berchem, Joël Riguelle, elle se met dans la peau d’une personne à mobilité réduite qui doit prendre les transports en commun. Le but : montrer les difficultés pour améliorer le service.

 

Avant le départ du 71, seule ligne de la Stib entièrement accessible aux personnes handicapées, Joël Riguelle veut se prêter au jeu. « Je veux essayer tout seul ! Mais restez derrière moi quand même. » Quelques secondes plus tard, la chaise part vers l’arrière et un des bénévoles de l’association en faveur d’une meilleure mobilité, Altéo, le retient de justesse.

 

Une fois à l’intérieur, ne reste plus qu’à se placer et à accrocher le fauteuil. « C’est faisable maintenant car nous sommes au terminus et qu’il n’y a encore personne, souligne Joël Riguelle. Mais quand le bus est plein, on fait comment ? Et si on est deux à être en fauteuil ? »

 

Pour descendre à l’arrêt gare centrale, rebelote. Ensuite, direction le métro. La station Gare centrale est équipée d’ascenseur mais il est nécessaire d’appeler le dispatching pour obtenir une rampe d’accès afin de monter dans la rame. Il faut sonner plusieurs fois avant que quelqu’un ne réponde.

 

Pour l’exercice, deux accompagnateurs sont déjà présents. Ils aident les personnes handicapées durant tout leur trajet en métro. A Gare centrale, l’ascenseur est placé en fin de rame alors qu’il faut se placer au début pour prévenir le chauffeur. Conclusion, il faudra attendre le métro suivant.

 

« Il ne faut vraiment pas être pressé lorsque l’on est en chaise roulante, remarque Céline Fremault. Plus de 30 minutes pour prendre un bus et un métro. La Stib a fait des progrès mais certains aménagements sont encore nécessaires, notamment en ce qui concerne l’accès. Idem pour les trottoirs ou les bâtiments publics. Une dalle qui manque, c’est un danger supplémentaire. Il faut que les politiques sensibilisent tous les acteurs à cette problématique surtout que 30 % de la population est considérée à mobilité réduite. »

 

16:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2010

Entre 233 et 359 euros de jouets par enfant

jouets.jpg

Le Belge a dépensé en moyenne entre 233 et 359 euros par enfant pour des jouets l'an dernier, selon qu'il achète ou non des jeux vidéo, selon une récente étude du Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC) sur le marché du jouet.

 
Les dépenses pour les jouets ont diminué l'an dernier (-1,5%), une baisse surtout à attribuer à la diminution des dépenses en jeu vidéo. Les dépenses consacrées aux jouets traditionnels sont elles en hausse (+2,3%). C'est la première fois qu'on constate une diminution des ventes de jeux vidéo par rapport à la vente de jouets traditionnels.

 
Les jeux vidéo représente aujourd'hui 35% des achats par les ménages, suivis par les jouets pour bébés et préscolaires (13%), les jouets graphiques, puzzles et jeux de société (8 %), les poupées (7%), les jeux d'extérieur et sportifs (7%), les trains électriques et accessoires (7%) et les jeux de construction (5%).

 
Selon le CRIOC, durant les fêtes les voitures et circuits devraient faire fureur, tout comme les poupées qui sont de plus en plus interactives et personnalisables. Le thème de l'écologie est par ailleurs de plus en plus exploité par les fabricants et mis en avant. On observe également la présence de plus en plus d'éléments électroniques dans les jouets, en particulier les peluches.

 

14:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2010

Accoucher coûte plus cher à Bruxelles

accouchement.jpg

Un accouchement naturel en chambre individuelle coûte environ deux fois plus à Bruxelles qu'en Flandre, selon les résultats du 6e baromètre de la facture hospitalière présentés jeudi par la Mutualité Chrétienne (MC). L'accouchement coûte également plus cher en Wallonie qu'en Flandre, mais dans une moindre mesure.

 

Alors qu'en Flandre, le coût à charge de la patiente pour un accouchement naturel en chambre individuelle se chiffre en moyenne à un peu plus de 1.000 euros, ce montant dépasse les 2.000 euros à Bruxelles pour le même type de chambre.

 
En Wallonie, le coût pour la patiente avoisine les 1.500 euros en moyenne dans une chambre individuelle. Sur la liste des 10 hôpitaux belges les moins chers pour un accouchement naturel en chambre individuelle, 9 se situent en Flandre, 1 en Wallonie. Ces différences régionales très marquées sont principalement dues aux suppléments d'honoraire et de chambre, selon la MC.

 
Mais le problème des factures particulièrement élevées en chambre individuelle touche de façon générale de nombreux jeunes parents, souligne la mutualité. En effet, les futures mamans choisissent généralement une chambre particulière pour bénéficier d'une certaine intimité. Or, un accouchement en chambre individuelle coûte en moyenne 983 euros de plus qu'en chambre double ou commune.

 
"Une telle différence se justifie à peine. Ainsi, le coût pour un accouchement en chambre particulière a augmenté de 7% en 2009, c'est-à-dire nettement plus rapidement que la moyenne des factures d'hospitalisation (+3% en chambre individuelle en 2009)", conclut le secrétaire général de la MC.

 

19:58 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/12/2010

Les assiettes des enfants truffées de substances chimiques

assiette.jpg

Plus de 80 substances chimiques, dont certaines susceptibles d'être cancérigènes, sont ingérées en une seule journée par un enfant de 10 ans à travers ses repas composés suivant les recommandations du ministère de la Santé, selon une étude du mouvement Générations Futures.


L'association a acheté entre juillet et septembre les denrées alimentaires généralement consommées en une journée par un enfant d'une dizaine d'années, dans les supermarchés de l'Oise et de Paris.


Ces repas types, incluant cinq fruits et légumes frais, trois produits laitiers et 1,5 litre d'eau, ainsi que des friandises, ont été examinés par des laboratoires pour y détecter la présence de substances chimiques, pesticides, métaux lourds et autres polluants. Le bilan de l'assiette, selon cette étude publiée mercredi, est accablant: 81 substances chimiques dont 42 sont classées cancérigènes possibles ou probables et 5 substances classées cancérigènes certaines ainsi que 37 substances susceptibles d'agir comme perturbateurs endocriniens.


"Même si, dans la quasi-totalité des cas, les limites légales pour chaque substance chimique prise individuellement ne sont pas dépassées, on voit bien dans notre enquête que la réalité de l'exposition des consommateurs aux contaminants possiblement cancérigènes et/ou perturbateurs endocriniens est préoccupante", note l'association Générations Futures.


Pour le petit déjeuner, le beurre et le thé au lait contiennent à eux-seuls plus d'une dizaine de résidus cancérigènes possibles, dont trois certains et près d'une vingtaine de résidus susceptibles de perturber le système hormonal. Dans le déjeuner, l'étude met en garde devant la présence de résidus dans le steak haché, le thon en boîte, les pesticides utilisés pour les légumes ou les substances chimiques dans le chewing-gum.


Dans l'eau du robinet les analyses ont révélé la présence de nitrates et chloroforme entre autres. Pour le dîner, le steak de saumon était le plus "riche" en résidus chimiques et même l'examen de l'assiette en plastique utilisée pour réchauffer le repas au micro-onde n'en était pas exempte. Le risque final pour le consommateur de ce "cocktails de contaminants" "est probablement sous-estimé", conclut l'étude.

 

18:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |