06/12/2010

Il n'y aura pas de cours de sexualité à l'école

éduc.jpg

Alors que le Conseil de la Jeunesse réclame un cours de vie affective et sexuelle dès le secondaire et partout, la ministre de l'enseignement Marie-Dominique Simonet (cdH) estime l'organisation d'un tel cours impraticable. Elle planche sur d'autres options, rapporte lundi le journal Le Soir.

 
Le Conseil de la Jeunesse, organe représentatif officiel des jeunes en Communauté française, recommande au gouvernement de mettre en place un cours de vie affective et sexuelle et préconise notamment une formation à cet effet pour les enseignants.

 
En août dernier, les quatre fédérations de plannings familiaux ont conclu que l'éducation sexuelle était un droit et qu'elle devait être inscrite de ce fait légalement dans le programme scolaire. Mais il n'y a pas d'accord au sein du gouvernement PS-Ecolo-cdH.

 
L'idée d'un cours à part entière est "impraticable en terme de grille horaire", selon le cabinet de la ministre Simonet, qui ajoute que les programmes scolaires sont déjà bien chargés. On se pencherait plutôt vers des animations qui devraient être dévoilées officiellement en février prochain.

 

20:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.