29/10/2010

Le Belge se tourne vers les articles d'occasion, crise oblige!

occasion.jpg

Près d'un quart des Belges achète (23,8%) et vend (24,3%) davantage d'articles de seconde main qu'avant la crise économique, selon un sondage réalisé en septembre par iVox, à la demande du leader européen du dépôt-vente d'articles d'occasion, Troc.com, auprès d'un échantillon de mille consommateurs. Les voitures et les vêtements ne sont pas concernés.

 
C'est surtout en Wallonie (32,9%) et à Bruxelles (28,4%) que les articles de seconde main changent plus facilement de propriétaire depuis le début de la crise, contre 18,4% en Flandre. Un répondant sur cinq a gagné plus de 200 euros au cours des 12 derniers mois en vendant des articles d'occasion. 2,6% d'entre eux ont même empoché plus de 800 euros.

 
"Six Belges sur dix considèrent qu'ils agissent en faveur de l'environnement en achetant ou en vendant des articles de deuxième main", indique Pierre Boseret, directeur général de Troc.com pour la Belgique, le Luxembourg et l'Allemagne.

 
Près de la moitié des sondés donnent la majeure partie des biens qu'ils n'utilisent plus à la famille, des amis/connaissances ou un organisme de bienfaisance. Quinze pour cent ne peuvent s'en défaire et les conservent. Près d'un sur cinq (19%) vend ces objets.

 
La moitié des personnes interrogées mettent leurs biens en vente via un site d'enchères ou de seconde main, tandis que 27% optent pour les marchés aux puces ou brocantes. Huit pour cent publient une annonce dans un journal ou un toutes-boîtes et 9% se rendent dans un magasin de dépôt-vente.

 

17:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.