05/10/2010

Un conducteur sur cinq envoie des SMS au volant

sms2.jpg

Vingt-deux pour cent des automobilistes avouent envoyer quotidiennement des SMS au volant, selon la dernière enquête de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). Parmi eux, 10% déclarent ne pas savoir combien ils en envoient par jour en moyenne, rapporte mardi Sud Presse.

 
"L'envoi d'un SMS est encore plus dangereux que de parler au téléphone. Le conducteur regarde pendant plusieurs secondes son écran plutôt que la route", précise le porte-parole de l'IBSR, Benoît Godard.

 
L'enquête révèle également que le kit mains libres n'est pas encore entré dans les mœurs. Seule une personne interrogée sur trois dit posséder un tel équipement. Et sur ce tiers, seuls 57% des détenteurs en font un usage systématique.

 
Paradoxalement, une recherche américaine de l'Institut HLDI indiquait la semaine passée que l'interdiction des SMS au volant faisait augmenter le nombre d'accidents. Selon l'étude, les automobilistes seraient moins vigilants car ils se cachent pour pianoter sur leur GSM.

 
"Cette étude prend le problème à l'envers", réagit M. Godard. "Elle suppose que l'usager ne respecte pas la loi."

 

16:13 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.