29/07/2010

Trois ministres pour la N-VA, trois aussi pour le cdH ?

Bart et Elio.jpg

Si l'on s'en tient au scénario imaginé par le préformateur Elio Di Rupo, en l'occurrence une coalition à 5 partis (et non 7 vu les réticences d'Ecolo), PS-cdH du côté francophone et N-VA-CD&V et sp.a côté flamand, les chrétiens-démocrates francophones obtiendraient 3 postes ministériels. Soit autant que la N-VA qui a obtenu 3 fois plus de votes aux élections législatives. Comment expliquer cela? Het Laatste Nieuws a publié l'analyse suivante...

 

Parité linguistique oblige

Ce serait la conséquence surprenante de l'obligation de parité linguistique au sein d'un gouvernement: 7 Néerlandophones et 7 Francophones chapeautés par un Premier ministre, linguistiquement neutre par essence. Les 3 formations néerlandophones devraient se partager les 7 fonctions, le PS et le cdH hériteraient des 7 autres portefeuilles.

4 ministres PS, 3 cdH ?

Compte tenu du fauteuil de Premier ministre dévolu à Di Rupo et de la présidence de la Chambre attribuée à André Flahaut, le PS se contenterait de 4 postes ministériels, contre 3 pour le parti de Joëlle Milquet. Du côté néerlandophone, les séparatistes de la N-VA (qui ont déjà obtenu la présidence du Sénat avec Danny Pieters) pourraient revendiquer 3 Ministères, contre 2 pour le CD&V et 2 pour le s.pa

14:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.