28/07/2010

Un conducteur sur trois téléphone au volant

gsm3.jpg

Un conducteur sur trois continue à téléphoner sans kit mains-libres. Mais les automobilistes qui utilisent un tel kit augmentent aussi le risque d'accident. L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) lance donc une nouvelle campagne.

 

La dernière campagne concernant le GSM au volant date d'il y a un an. Le fait que l'IBSR revienne avec le même thème un an plus tard répond à une nécessité, selon le porte-parole Werner De Dobbeleer.


"Il est toujours nécessaire d'attirer l'attention sur le problème. Des études belges et étrangères montrent à l'envi que les personnes qui conduisent et téléphonent en même temps courent plus de risques d'avoir un accident."


Une étude de la KULeuven montre que le risque d'accident augmente de 75% quand on téléphone le gsm en main et de 24% avec le kit mains-libres.


"Il faut que ce soit clair: téléphoner avec un kit mains-libres n'est pas une solution", souligne Werner De Dobbeleer. "Notre message est donc: si vous roulez, éteignez votre gsm, même si téléphoner avec un mains-libres n'est pas interdit."

12:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.