22/07/2010

Les camps de vacances ont du succès, surtout pour les petits

plaine.jpg

La crise ne semble pas affecter le secteur des camps de vacances et colonies, selon un tour d'horizon réalisé auprès de quelques organisateurs. La plupart enregistrent autant voire un peu plus de réservations que l'année précédente, mais on constate que le public est davantage constitué de très jeunes enfants.

 


Au CLL, qui organise des stages de langues et activités/sports pour enfants et adolescents, on constate une hausse des réservations de l'ordre de 7 à 8 pc, avec environ 2.000 enfants et adolescents inscrits.

 
La crise ne semble pas vraiment avoir d'effet sur le choix du stage, selon Marc Vandenhaute, administrateur délégué, qui indique que même les nouveaux stages, un peu plus chers, fonctionnent bien. S'il fallait voir un impact possible de la crise, ce serait plutôt sur la diminution du nombre de stages que les enfants suivent par été, ajoute-t-il.

 
Chez Vacances Vivantes, qui travaille majoritairement avec le personnel des entreprises, on enregistre également une augmentation de l'ordre de 7 pc (+300 participants), une tendance à la hausse qui se poursuit depuis plusieurs années, explique Bernard Dangreau, directeur.

 
On constate aussi une forte augmentation des inscriptions des enfants âgés entre 3 et 6 ans et entre 6 et 8 ans, de même qu'une diminution des inscriptions des adolescents de plus de 16 ans. Cela s'explique surtout par le fait que les parents travaillent souvent tous les deux et doivent occuper leurs enfants pendant les vacances scolaire, selon le directeur.

 
Les camps considérés comme plus chers n'enregistrent pas de baisse des réservations. "Ce sont les projets qui l'emportent", pas le prix, explique M. Dangreau. "Ainsi, les stages à thème, comme la cuisine ou Koh Lanta, ont beaucoup de succès."

 
Chez Pony Paradise, qui organise des camps autour du cheval à Bruxelles, et au Chat Botté, qui organise notamment des stages de langues, on constate également qu'il y a autant d'inscriptions cette année que l'année dernière.

 
A l'asbl Toboggan, à Bruxelles, qui organise différents stages pour enfants, le nombre d'inscrits est similaire à l'année précédente, mais on constate une légère augmentation des inscriptions d'enfants en bas âge.

19:38 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.