01/05/2010

Joëlle Milquet répond à l'attaque du MR

Milquet24

La présidente du cdH Joëlle Milquet a tenu à souligner samedi que "c'est à Bart De Wever et aux exigences de la N-VA de scission du pays, notamment, de la sécurité sociale, dramatique pour les francophones, que le cdH a toujours dit non sur la base, par ailleurs, de la position publique de l'ensemble des partis francophones". Elle réagissait ainsi aux remarques du MR sur son refus de négocier une réforme de l'Etat.

 

"Les attaques politiciennes revoient le jour" 

Dans un communiqué, Joëlle Milquet "regrette qu'il n'ait pas fallu 24 heures pour que les attaques agressives et politiciennes revoient le jour, malgré la situation préoccupante du pays" et que le MR "rompe un front des francophones qui est plus que jamais indispensable".

 

"Refus d’une campagne médiocre"

"Si, aujourd'hui, le MR s'étonne qu'on dise non aux séparatistes de la N-VA, c'est à ne plus rien y comprendre, si ce n'est qu'il n'a pas encore trouvé un projet positif sur lequel faire campagne", dit encore le communiqué qui ajoute que "Joëlle Milquet et le cdH se refusent à entrer dans une campagne médiocre, de critiques mutuelles, au moment où les citoyens de notre pays ont besoin de femmes et d'hommes politiques responsables pour retrouver la confiance et assurer l'avenir du pays".

22:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.