30/04/2010

L'interdiction de la burqa votée

burqua

La Chambre a adopté jeudi à l'unanimité moins deux abstentions (du sp.a) une proposition de loi visant à interdire le port de vêtements qui empêchent l'identification d'une personne dans l'espace public. Visant particulièrement la burqa, cette proposition émane de la majorité, à l'initiative du MR.


Elle ne sortira toutefois ses effets que le jour où elle aura parcouru tout le parcours parlementaire.


Le Sénat dispose maintenant d'un délai de quinze jours pour évoquer la proposition. Ensuite s'offre à lui un nouveau délai (renouvelable) de 60 jours pour éventuellement l'amender.


Or, l'imminence de la dissolution des assemblées entraînera la caducité de la proposition votée à la Chambre.


Dans ce cas, le texte pourra être relevé de caducité lors de la prochaine législature.


La chef de groupe Ecolo à la Chambre, Muriel Gerkens, a indiqué jeudi que ses collègues au Sénat entendaient obtenir l'évocation de la proposition afin que le Conseil d'Etat puisse être saisi d'un avis. Les Verts avaient formulé, en vain, la même requête à la Chambre.


Au Sénat, l'Open Vld et le CD&V ont également exprimé des doutes sur la qualité juridique du texte et soutiendront donc l'évocation du texte.

18:07 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/04/2010

L'assurance auto ? Graal inaccessible pour les jeunes ?

volant

Les jeunes en quête d'une assurance auto essuient très souvent un refus et, si une prime est quand même proposée, elle est hors-de-prix voire impayable, ressort-il mercredi d'une enquête de Budget & Droits, le magazine juridique de Test-Achats.


Les enquêteurs de Test-Achats ont étudié la situation selon deux scénarios. Dans le premier cas de figure, les enquêteurs demandaient les conditions pour une fille de 18 ans sans expérience de conduite. Dans le second, il s'agissait d'une jeune femme de 22 ans, avec 18 mois de pratique automobile. Au total, 180 visites ont été effectuées pour l'ensemble du pays.


Pour la jeune conductrice de 18 ans, la demande est refusée dans près de la moitié des cas. Pour la jeune femme de 22 ans, une fois sur trois, les enquêtrices se sont vus signifier un refus. A noter que les courtiers se montreraient beaucoup plus "souples" en cas de souscription d'autres contrats.


En outre, les contrats proposés sont bien souvent excessivement chers. Ainsi, les conducteurs de 18 ans paient pour leur assurance-auto obligatoire jusqu'à 3.062 euros à Bruxelles et 2.226 euros à Mons. Les 22 ans avec une expérience de 18 mois paient à Bruxelles jusqu'à 1.942 euros et 1.425 euros à Mons.


A titre de comparaison, les "mutuelles" françaises et les compagnies hollandaises sont largement moins chères. Pour Test-Achats, il est inacceptable que les assurés fassent l'objet d'une segmentation a priori basée sur des facteurs qu'ils ne maîtrisent pas, comme la référence à leur jeune âge.

21:11 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2010

Les mardis de la Famille

Mardis2

15:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/04/2010

Un enfant sur cinq harcelé par ses camarades

école5

Un enfant sur cinq qui fréquente l'école maternelle ou primaire en Belgique serait victime de harcèlement de la part de ses camarades, rapporte mardi Le Soir qui s'appuie sur une enquête réalisée par l'asbl "Ecole sans harcèlement" (ESH) en partenariat avec Les Mutualités libérales. L'Observatoire de la violence en milieu scolaire doit rendre ses premières études à la rentrée prochaine.


"On parle beaucoup du harcèlement des adultes envers les enfants. Mais, en réalité, en milieu scolaire, le plus fréquent et grave est celui des élèves entre eux", confirme le délégué général aux droits de l'enfant, Bernard De Vos, dans les colonnes du quotidien.


"Dans un premier temps, les effets du harcèlement peuvent avoir des effets directs: la violence, le rejet par le groupe", ajoute Guy Boudrenghien, président du Conseil supérieur des centres psycho-médico-sociaux (PMS). "Et il peut y avoir des effets perturbateurs à l'avenir: le traumatisme peut apparaître des années après la situation de harcèlement, alors même que l'enfant l'a traversée avec le sourire."


L'Observatoire de la violence en milieu scolaire, lancé à l'automne dernier par la ministre de l'Enseignement Marie-Dominique Simonet, doit rendre quelques premières études à la rentrée prochaine. Leurs résultats pourraient être effrayants, conclut le quotidien bruxellois.

21:38 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/04/2010

Le Roi a accepté la démission du gouvernement

Leterme

Le Roi a accepté lundi vers 18h30 la démission du gouvernement que le premier ministre Yves Leterme avait présentée au chef de l'Etat jeudi passé. Le blocage des négociations sur l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde a eu raison de l'équipe Leterme II malgré les tentatives de sortir de la crise au cours des derniers jours.

 

Le pays le plus bête du monde ?

Un peu plus tôt dans l'après-midi, Didier Reynders a demandé à être déchargé de la mission que le Roi lui avait confiée samedi. Il était chargé de "s'assurer dans un très court délai de ce que les conditions sont remplies pour la reprise rapide des négociations sur des problèmes institutionnels et en particulier celui de Bruxelles-Hal-Vilvorde". Le chef de l'Etat a accepté cette demande.


Vers 10h, le président du MR semblait toutefois relativement optimiste: les éléments pour reprendre les négociations sont rassemblés, annonçait M. Reynders. "Tous les éléments sont rassemblés maintenant. Il faut voir si la volonté politique se confirme. Ce que j'ai entendu dans les autres formations politiques, c'est la volonté de reprendre et d'aboutir le plus vite possible", déclarait-il lors de son arrivée au Bureau de son parti.

 

Voter la scission en affaires courantes ?

De son côté le premier ministre s'était rendu chez le Roi pour son audience hebdomadaire. L'on s'attendait à un passage de témoin avec M. Leterme mais le communiqué diffusé vers midi après la réunion se bornait à indiquer que le souverain avait reçu le premier ministre, sans plus.


Quant à la Conférence des présidents de la Chambre, elle ne pouvait aboutir à un consensus, les partis flamands continuant à demander l'inscription à l'ordre du jour de la proposition scindant BHV et le président Patrick Dewael prenant sur lui de convoquer jeudi la séance plénière.

 

L’Open VLD en pleine musculation communautaire

Les rumeurs d'un blocage se sont amplifiées. Certains mettaient en cause l'attitude de l'Open Vld: au cours de son Bureau, il n'a posé aucun geste d'apaisement en maintenant sa volonté de passer au vote la scission de BHV dès jeudi. D'autres soulignaient que Didier Reynders n'avait guère débloqué la situation et avait préféré son alliance avec le FDF à la survie du gouvernement.


Un peu avant 18h, l'on annonçait le départ d'Yves Leterme pour le Château de Laeken. Une demi-heure plus tard, est tombé le communiqué du Palais annonçant que le Roi avait accepté la démission du gouvernement et le chargeait d'expédier les affaires courantes.

22:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/04/2010

Oui à l'interdiction de la fessée en Belgique

fessée

Vingt pays ont déjà instauré l'interdiction de la fessée dans leur législation. La Belgique n'en fait pas partie mais Bernard De Vos, délégué général aux Droits de l'enfant le souhaiterait. Un débat international, organisé par le Conseil de l'Europe, aura lieu mardi prochain à Strasbourg sur les trente ans de cette interdiction.


L'interdiction de la fessée en Belgique, "oui mais assortie de peines civiles et non pénales", estime Bernard de Vos. De plus, il faut mener beaucoup de campagnes afin de sensibiliser les parents au problème du châtiment corporel.


"L'interdiction ne suffit pas. En Suède, l'on remarque que les chiffres de châtiments corporels augmentent lorsque les campagnes de prévention baissent", précise-t-il à l'agence Belga


Les campagnes servent, selon lui, à proposer aux parents des alternatives à la fessée comme, par exemple, la communication avec l'enfant.


"Il n'y a pas de raisons d'être bienveillant par rapport à la fessée, c'est un châtiment comme un autre qui n'est pas tolérable", estime Bernard De Vos. Il admet cependant que cela peut arriver, exceptionnellement, lorsque les parents sont excédés.


Bernard De Vos estime que l'Etat a tout à fait le droit de s'immiscer dans cette relation parent-enfant si le but est de garantir le respect de l'enfant.


L'interdiction de la fessée est née il y trente ans en Suède, devenue ainsi le premier pays à bannir toute forme de violence à l'égard des enfants.

17:54 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/04/2010

Un million et demi de Belges vivent dans la pauvreté

bol

Aucune amélioration concernant la lutte contre la pauvreté n'a été enregistrée l'année dernière, selon les nouveaux chiffres du baromètre de la pauvreté. C'est un million et demi de Belges qui ont du mal à s'en sortir financièrement.


Decenniumdoelen 2017, une association qui regroupe plusieurs organisations qui luttent contre la pauvreté, estime que les politiciens doivent prendre leurs responsabilités; 2010 étant l'année européenne de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.


Decenniumdoelen 2017 se focalise sur 6 domaines: santé, travail, enseignement, revenus, logement et la vie en société. Selon ce baromètre, le nombre de personnes qui s'en sortent difficilement avec leurs revenus augmente: de 9,6 à 14,8%.


Quelque 33% des locataires ont du mal à chauffer leur habitation. De plus, 4,7% des Belges qui vivent sous le seuil de pauvreté, doivent reporter leurs soins de santé pour des raisons financières.


Les chiffres démontrent que 1,5 million de Belges vivent dans la pauvreté. Jos Geysels, président de Decenniumdoelen 2017, affirme que ce sont les plus faibles de notre société qui paient le prix de la crise économique.


Les syndicats FGTB, CSC et CGSLB sont devenus partenaires de Decenniumdoelen 2017 qui compte désormais douze organisations et mouvements sociaux.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2010

De plus en plus d'hommes en congé paternité

père

En février 2009, 8.897 pères ont pris un congé parental pour s'occuper de leur progéniture. En février 2010, le dernier mois pour lequel des chiffres sont disponibles, ils étaient 12.933. Cela représente une augmentation de 49%, peut-on lire jeudi dans le quotidien De Morgen.


Ces chiffres croissants confirment une tendance. Ainsi, en 2009, 34% d'hommes de plus qu'en 2008 ont pris un congé de paternité. Cette augmentation est plus importante que chez les femmes, où l'on constate une augmentation de 13%. Cependant, les mères restent les plus demandeuses, trois quarts des congés parentaux étant demandés par des femmes.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/04/2010

Les plus de 65 ans ne sont pas des conducteurs à risque

senior

L'an dernier, 1.500 seniors sont passés par le centre d'aptitude de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) et 86 ont été déclarés inaptes. Les plus de 65 ans ne constituent donc pas une classe à risque sur la route, indiquent mercredi les journaux de Vers l'Avenir.


Les derniers chiffres du centre d'aptitude à la conduite et d'adaptation des véhicules (CARA), un département de l'IBSR qui délivre des attestations d'aptitude à la conduite à des personnes présentant des capacités fonctionnelles diminuées pouvant influencer la conduite d'un véhicule, révèlent qu'en 2009, sur les 4.994 personnes passées par le centre, 225 (4,5%) ont été déclarées inaptes à la conduite.


Parmi ces personnes on dénombre 86 seniors de plus de 65 ans, soit à peine 6% du nombre total de seniors passés au CARA et un peu plus de 1,5% du total des passages au centre d'aptitude de l'IBSR.

 

L'IBSR souligne d'ailleurs que les personnes âgées ne constituent pas de groupe à risque en matière de sécurité routière, contrairement aux jeunes.


En 2008, on a dénombré 65.382 accidents corporels sur la route. Les conducteurs de plus de 65 ans étaient impliqués dans 5.202 accidents, dont 1.127 alors qu'ils étaient à vélo, 904 en qualité de piétons et 2.784 alors qu'ils circulaient en voiture. C'est nettement en dessous de la catégorie des 20-29 ans, qui est quatre fois plus impliquée dans des accidents de la route que les plus de 65 ans.

19:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/04/2010

Les Belges productifs malgré leur vie malsaine

ok

Les travailleurs belges, toutes catégories confondues, ont un style de vie malsain mais sont performants et motivés, indiquent les résultats d'une étude internationale, menée entre le 10 et le 26 juin 2009 par Securex, acteur international dans le domaine des services des ressources humaines. Elle révèle qu'un tiers des Belges sont stressés au travail.

 

Stressés 
Trois domaines ont été abordés: vitalité, performance et excellence. Les Belges obtiennent un mauvais résultat dans le domaine de la vitalité en raison d'un style de vie malsain. 34% se sentent généralement stressés contre 16% aux Pays-Bas et 43% pour les Français et les Espagnols, qui sont les plus stressés au travail. Les Etats-Unis obtiennent le pourcentage le plus faible de travailleurs qui fument deux cigarettes ou plus par jour (21%).


L'Allemagne obtient le score le plus élevé avec 38%, suivi de près par la Belgique avec 36%. De plus, seuls 49% des Belges mangent au moins deux fruits par jour.

 

Performants 
Les Belges obtiennent un bon résultat en ce qui concerne la productivité. 86% d'entre eux sont fiers de dire qu'ils travaillent pour leur organisation.


Les Belges présentent la plus faible intention de départ (6%). 82% sont les meilleurs ambassadeurs, défendant leur organisation corps et âmes et 90% sont prêts à redoubler d'efforts pour leur entreprise.


"Le stress influence considérablement les prestations du travailleur. L'introduction d'une politique du stress proactive est capitale", selon Securex.


Securex a mené cette étude auprès de 3017 travailleurs de 8 pays différents: Belgique, France, Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Suède et Etats-Unis.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/04/2010

3% des Belges ne se brossent jamais les dents

dent

Un Belge sur trois porte un dentier et 3 pc ne se brossent jamais les dents, c'est ce que révèle l'enquête de santé 2008 dont les résultats sont rapportés jeudi dans les journaux du groupe Sud Presse.


Si le nombre de Belges totalement édentés a diminué, passant de 16 à 11% entre 2001 et 2008, l'enquête nationale montre toutefois que les dents représentent le domaine de la santé qui connaît les plus grosses inégalités sociales. Les personnes les moins favorisées du point de vue socio-économique sont celles qui se brossent le moins les dents et qui ont de mauvaises habitudes alimentaires qui conduisent à des problèmes bucco-dentaires.


Les régions de Liège et Charleroi comptent le plus de personnes sans dents. Dès 45 ans, un Liégeois et un Carolo sur trois ont déjà une prothèse.


Les résultats montrent aussi que le brossage a tendance à diminuer partout ces dernières années. Ce phénomène augmente avec l'âge: à 75 ans, moins d'un francophone sur trois se brosse les dents deux fois par jour.

20:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/04/2010

Le coût des CPAS a doublé en 15 ans, selon Dexia

cpas

Les CPAS du pays coûtent le double d'il y a 15 ans, indique samedi De Morgen sur base d'une étude de Dexia.


Les budgets des 589 CPAS du pays représentaient 6,02 milliards d'euros l'an dernier. Ce montant en 1994 était de 3,15 milliards d'euros (chiffres ramenés au niveau de ceux de 2009). Et l'on peut s'attendre à une hausse de 10 pc cette année, selon l'étude.


Cette augmentation structurelle est due à l'éventail de missions toujours plus élargi qui incombent aux CPAS, en matière de bien-être ou de services d'assistance. Les hausses budgétaires les plus récentes sont liées à la hausse du nombre de bénéficiaires du revenu d'intégration et de demandeurs d'asile.

14:53 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2010

Pour remplir le caddie, ce sont eux qui décident

caddie

Dans tout ménage moyen, les enfants jouent de plus en plus souvent un rôle de prescripteur d'achats, a indiqué vendredi le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs sur base d'une enquête menée l'an dernier auprès de plus de 2.500 écoliers et étudiants.


La mère reste la principale responsable des courses, mais un jeune sur quatre fait également lui-même les courses du ménage. Leur proportion est d'ailleurs en augmentation, passant de 25% en 2006 à 32% en 2009.


Pendant les courses, 2 jeunes sur 3 placent des produits dans le caddie de leurs parents. Il s'agit alors surtout de confiseries et chocolats, boissons et céréales.


"La potentielle influence des marques s'accroît. Les parents constatent nombre de dérives dans tous les secteurs de la consommation", observe le CRIOC, citant l'utilisation d'allégations nutritionnelles fantaisistes ou largement exagérées, l'incitation à la surconsommation, au gaspillage, etc.


Le CRIOC appelle notamment les pouvoirs publics à une surveillance stricte du marché, en passant par l'éducation, la prévention et la responsabilisation des marques et des entreprises.


"Finalement, le CRIOC demande une meilleure protection des jeunes. Ce n'est pas aux marques de leur donner des leçons", dit le Centre.

09:13 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/04/2010

Surtout pas de télé pour les petits bouts de moins de 3 ans

bébé7

A l'occasion de la "Semaine sans télé" qui se déroule du 19 au 25 avril, l'association Yapaka rappelle à cette occasion aux parents que les enfants de moins de trois ne doivent pas regarder la télévision. Pour les jeunes enfants, la télévision occasionne des problèmes de santé et de développement, a précisé Yapaka dans un communiqué jeudi.

 

Dangers concrets

"Avant 3 ans, regarder la télévision (y compris les chaînes spécifiquement conçues pour ces enfants) peut entraîner chez ces derniers des troubles du développement tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration...", explique Yapaka.

 

Forme d’intelligence

"Cette recommandation soutenue par de nombreux pouvoirs publics relève non d'une prise de position morale ou éthique mais bien clinique liée au développement du bébé. L'intelligence à cet âge est en effet sensorielle et motrice plus que conceptuelle ou imagée", selon Yapaka.


Yapaka.be est un programme de prévention de la maltraitance à l'initiative du ministère de la Communauté française.

08:46 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2010

Pause pascale...

Pâques2

Ce blog sera en vacances

jusqu’au 15 avril inclus

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/04/2010

2% des automobilistes ont abandonné leur voiture pour se rendre au boulot

tram2

2% pourcent des automobilistes belges ont abandonné leur voiture pour se rendre au travail, au profit du train et du vélo, souligne le rapport triennal du SPF Mobilité et Transport, qui se base sur des chiffres de 2008, dévoilé par La Dernière Heure mardi.


En 2008, 68% des Belges se rendent en voiture au boulot. Par rapport au constat de 2005, cela représente une baisse de 2,1%. Ce sont les Wallons (81%) qui utilisent le plus leur automobile pour le trajet domicile-travail, devant les Flamands (71,5%) puis les Bruxellois (42,7%).


Les transports en commun ont enregistré une hausse de 1,5%. Le rapport stipule que 16,6% des Belges rejoignent leur lieu de travail en transport public, dont 10,3% en train (soit une hausse de 1%). Le vélo a pour sa part gagné 0,5% par rapport en 2005. Ce sont donc 8,2% des Belges qui se rendent à leur boulot en pédalant, principalement en Flandre (15,2%).


L'étude révèle aussi que les Belges sont de moins en moins nombreux à aller travailler à pied (2,2% contre 2,4% en 2005. L'étude a été réalisée dans toutes les entreprises qui occupent 100 travailleurs en moyenne.

17:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2010

2009, année record pour la fausse monnaie

monnaie

L'année 2009 a été une année record dans la découverte de fausse monnaie. Les banques centrales européennes travaillent d'ailleurs à de nouveaux billets, écrit De Zondag dimanche. "Grâce à de nouvelles marques d'authenticité facilement identifiables par le public, l'euro gardera son statut de monnaie parmi les mieux sécurisées au monde", explique le ministre des Finances Didier Reynders (MR).


Les billets actuels résistent bien à la contrefaçon, a répondu le ministre à une question parlementaire d'un sénateur CD&V. Le nombre de contrefaçons a fortement augmenté en 2009 en Belgique, tout comme dans le reste de l'Europe. On a retiré de la circulation 27.415 faux billets en 2009 en Belgique, contre 20.738 faux billets en 2008.


"Les deux coupures les plus souvent contrefaites sont celles de 50 et de 20 euros, qui représentent respectivement 46 et 36% des billets contrefaits en 2009."


Quelque 860.000 faux billets ont été retirés de la circulation en Europe en 2009.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/04/2010

La lumière a une influence sur la concentration des élèves

élève

La concentration des écoliers se trouve nettement améliorée grâce à la couleur et à l'intensité lumineuse, selon les résultats d'une étude de l'université de Twente réalisée sur les élèves d'une école primaire de Wintelre, aux Pays-Bas.


Les résultats des élèves de 4e de l'école primaire de Wintelre, dans la province de Brabant septentrionale, soumis à un test de concentration sous une forte lumière bleutée ont d'emblée été 8,7% meilleurs que ceux des élèves des classes témoins. Un mois plus tard, leurs résultats étaient même 13,6% plus élevés, selon l'étude commandée par le fabricant de luminaires Philips.


Les tests de concentration et leurs résultats rendus public mercredi sont les premiers d'une série d'études sur une amélioration supposée de l'humeur, de la motivation et des performances scolaires des élèves grâce à la lumière. Les premiers résultats sont particulièrement encourageants selon un des auteurs de l'étude.


Le système coûte 5.000 euros par classe mais est en moyenne moins énergivore que le système standard qui coûte 1.500 euros. Seule la lumière spéciale aidant à la concentration consomme plus d'énergie.

19:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2010

Ecole obligatoire pour les enfants dès 3 ans ?

école3

Le ministre-président de la Cocof, Christos Doulkeridis, et son homologue flamand de la VGC, Jean-Luc Vanraes, sont favorables à un abaissement net de l'âge légal pour l'inscription à l'école, rapportent vendredi Le Soir et De Morgen.


Les deux hommes envisagent que l'âge légal soit porté à trois ans (contre six actuellement). Une telle mesure permettrait d'après eux aux jeunes Bruxellois qui ne parlent ni le français, ni le flamand à la maison de ne pas débuter leur scolarité avec un handicap.


Du côté du cabinet de la ministre de l'enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet, on dit être favorable à l'abaissement de l'âge légal, mais pas de manière aussi spectaculaire. "Une demande a été faite par le cdH pour l'abaisser à cinq ans", explique-t-on. "Si on obtient cela, ce serait déjà énorme, étant donné, aussi, les coûts que cela suppose".

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/04/2010

Hausse du nombre de PV pour usage du GSM au volant

pv

Les services de police ont, au cours des six premiers mois de 2009, constaté 59.197 infractions liées à l'emploi d'un téléphone portable au volant, ce qui représente une hausse par rapport aux années précédentes, a indiqué le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, en réponse à une question parlementaire.


Ce chiffre représente 118.394 infractions sur une base annuelle, soit plus que les 115.178 constatées en 2008 et les 111.737 de 2007. La plupart des infractions ont été constatées au premier semestre 2009 en province d'Anvers (12.102), suivie par la région de Bruxelles-Capitale (11.287), le Hainaut (6.091), la Flandre orientale (5.376), le Brabant flamand (5.734), la province de Liège (5.720), la Flandre occidentale (4.765), le Limbourg (3.660), le Brabant wallon (3.018), Namur (639) et le Luxembourg (440).

15:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |