26/04/2010

Le Roi a accepté la démission du gouvernement

Leterme

Le Roi a accepté lundi vers 18h30 la démission du gouvernement que le premier ministre Yves Leterme avait présentée au chef de l'Etat jeudi passé. Le blocage des négociations sur l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde a eu raison de l'équipe Leterme II malgré les tentatives de sortir de la crise au cours des derniers jours.

 

Le pays le plus bête du monde ?

Un peu plus tôt dans l'après-midi, Didier Reynders a demandé à être déchargé de la mission que le Roi lui avait confiée samedi. Il était chargé de "s'assurer dans un très court délai de ce que les conditions sont remplies pour la reprise rapide des négociations sur des problèmes institutionnels et en particulier celui de Bruxelles-Hal-Vilvorde". Le chef de l'Etat a accepté cette demande.


Vers 10h, le président du MR semblait toutefois relativement optimiste: les éléments pour reprendre les négociations sont rassemblés, annonçait M. Reynders. "Tous les éléments sont rassemblés maintenant. Il faut voir si la volonté politique se confirme. Ce que j'ai entendu dans les autres formations politiques, c'est la volonté de reprendre et d'aboutir le plus vite possible", déclarait-il lors de son arrivée au Bureau de son parti.

 

Voter la scission en affaires courantes ?

De son côté le premier ministre s'était rendu chez le Roi pour son audience hebdomadaire. L'on s'attendait à un passage de témoin avec M. Leterme mais le communiqué diffusé vers midi après la réunion se bornait à indiquer que le souverain avait reçu le premier ministre, sans plus.


Quant à la Conférence des présidents de la Chambre, elle ne pouvait aboutir à un consensus, les partis flamands continuant à demander l'inscription à l'ordre du jour de la proposition scindant BHV et le président Patrick Dewael prenant sur lui de convoquer jeudi la séance plénière.

 

L’Open VLD en pleine musculation communautaire

Les rumeurs d'un blocage se sont amplifiées. Certains mettaient en cause l'attitude de l'Open Vld: au cours de son Bureau, il n'a posé aucun geste d'apaisement en maintenant sa volonté de passer au vote la scission de BHV dès jeudi. D'autres soulignaient que Didier Reynders n'avait guère débloqué la situation et avait préféré son alliance avec le FDF à la survie du gouvernement.


Un peu avant 18h, l'on annonçait le départ d'Yves Leterme pour le Château de Laeken. Une demi-heure plus tard, est tombé le communiqué du Palais annonçant que le Roi avait accepté la démission du gouvernement et le chargeait d'expédier les affaires courantes.

22:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.