31/03/2010

"Il faut 35.000 logements sociaux en plus à Bruxelles"

logement

D'ici 2020 chaque commune de la région bruxelloise devra proposer 15% de logements sociaux, si l'on en croit l'accord de gouvernement bruxellois. Ce qui voudrait dire que 35.000 habitations devraient en principe être créées d'ici 10 ans. Une interprétation plus souple envisage 22.500 logements. "Il y a encore beaucoup à faire", selon le Rassemblement bruxellois pour le droit à l'habitat (RBDH).


Selon le RBDH, la majorité des 19 communes sont encore bien loin de l'objectif.


"Neuf mois après l'accord de gouvernement, on ne sait pas encore précisément quels types de logements le gouvernement veut construire et quels logements entreront en ligne de compte pour arriver aux 15%", selon Tineke Van Heesvelde, co-présidente du RBDH.


L'asbl aimerait que la Région et les 19 communes parviennent le plus rapidement possible à des accords précis précisant un planning détaillé. "En outre, nous voudrions que cette norme de 15% devienne une loi".

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2010

Congé parental étendu pour la fonction publique

parental

Un arrêté royal élargissant le congé parental des enseignants et des agents de la fonction publique entrera en vigueur le 1er avril, ont annoncé lundi les ministres de l'Emploi et de la Fonction publique, Joëlle Milquet et Inge Vervotte. Ils auront le droit de prendre ce congé, de trois mois maximum, jusqu'à ce que l'enfant ait atteint l'âge de 12 ans.


Un arrêté royal avait instauré l'an passé une mesure comparable dans le secteur privé, portant l'âge maximum de l'enfant de 6 à 12 ans, a rappelé le cabinet de Joëlle Milquet dans un communiqué. Des appels avaient été lancés pour offrir aux agents de la fonction publique et aux enseignants le même avantage.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2010

La prime de naissance sera octroyée plus vite

bébé

A partir du 1er avril 2010, la commune dans laquelle naît un enfant pourra directement, par voie électronique, inscrire le nouveau-né au registre national sans passer par la commune de résidence.


Avec cette nouveauté, les parents pourront bénéficier plus rapidement de leur prime de naissance. Ils pourront également prétendre plus vite aux allocations familiales et autres primes, ainsi qu'à la mutualité. Selon le SPF Intérieur, sur 120.350 naissances en 2009, 85.152 ont eu lieu en dehors de la commune de résidence des parents.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2010

Schouppe veut modifier l'apprentissage de la conduite

Licence

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, modifiera la réglementation sur l'apprentissage de la conduite sur quelques points. Il veut ainsi faire en sorte que les titulaires d'une licence provisoire ne puissent plus conduire trop longtemps sans passer un examen. Ils auront désormais trois ans pour le présenter.


M. Schouppe souhaite également limier le nombre d'accompagnateurs autorisés dans le cadre de la filière libre pour éviter que certains instructeurs se fassent de l'argent en donnant des leçons alors qu'il s'agit d'une filière non commerciale.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2010

La majorité des Belges pour le maintien de la monarchie

Monarchie

La majorité des Belges (62%) sont favorables au maintien de la monarchie, selon un sondage Ipsos réalisé pour les quotidiens La Libre Belgique et De Standaard et dont certains résultats sont consultables sur le site internet des deux quotidiens.


Le sondage révèle toutefois des différences régionales puisque 74% des sondés en Wallonie se déclarent en faveur d'un maintien de la monarchie, pour 73% à Bruxelles et 54% en Flandre.


Autre enseignement de ce sondage: pour les Belges, le moment n'est pas encore venu pour Albert II de céder le flambeau à son fils Philippe. Pour 52% des Belges interrogés, le moment de cette transition n'est pas encore venu, tandis que 30% des Belges pensent le contraire pour 18% de gens qui ne se prononcent pas sur la question.

16:39 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2010

Le Belge, champion du monde des bons de réduction

bon

Malgré une baisse du nombre des actions promotionnelles, les Belges restent les champions du monde des coupons de réductions, selon une étude de marché dont fait état La Dernière Heure vendredi.


Au total, plus de 155 millions de coupons ont été échangé en Belgique l'an dernier, soit une hausse de 8%, en dépit d'une réduction de 10% du nombre de campagnes.


En 2009, chaque Belge a utilisé en moyenne 14 bons de réduction, nettement plus que les Américains (10 bons) et les Français (5 bons). L'utilisation des coupons est un véritable "sport national", note la Dernière Heure, puisque 88% des Belges y ont recours.

07:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2010

Les demandeurs d'emploi avertis d'une offre par SMS

sms

A partir du mois d'avril prochain, Actiris, le bras articulé de la Région bruxelloise pour le placement des chômeurs, avertira les demandeurs d'emploi par SMS lorsqu'une offre correspondra à leur profil.


Dans une phase ultérieure, des e-mails seront envoyés aux demandeurs d'emplois à l'arrivée d'une offre susceptible de les intéresser, a affirmé mercredi le ministre bruxellois de l'Emploi, Benoît Cerexhe.


Interpellé en commission des Affaires économiques, Benoît Cerexhe a précisé que ces deux mesures visaient à améliorer les services rendus par les services publics et à développer une «approche client», professionnelle et personnalisée, orientée vers les demandeurs d'emploi mais aussi vers les entreprises.


D'après le ministre, le lancement de la deuxième phase devrait suivre le même calendrier que la mise en œuvre du Contrat de Projet Professionnel obligatoire pour les jeunes demandeurs d'emploi.


En ce qui concerne la mise en place du système d'alerte à proprement parler, les employeurs qui encodent eux-mêmes leurs offres d'emploi via l'application internet «Mon Actiris», peuvent visualiser les CV des 10 candidats qui correspondent le plus aux critères de leur offre.

 

L'employeur aura, dès lors, la possibilité de sélectionner parmi ces 10 candidats, ceux auxquels il souhaite qu'un message soit envoyé par SMS.


Les 68.000 chercheurs d'emploi ayant accepté que leur CV soit pris en compte pour être, le cas échéant, présenté à des employeurs, seront concernés par cette première phase.

07:51 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2010

Assouplissement des règles pour les jobs étudiants

mc do

De nouvelles règles ont été établies pour le travail des étudiants et elles changent tout, selon La Dernière Heure qui indique dans son édition de mercredi avoir obtenu une copie de ce projet, qui a été transmis pour avis aux partenaires sociaux.


Actuellement, un étudiant ne peut travailler que maximum deux périodes de 23 jours par an, la première durant l'été et la seconde durant le reste de l'année.


Dorénavant ils auront le droit de travailler 50 jours par an, sans distinction été/hiver. Le contrat passé avec un employeur ne sera également plus limité à six mois par an, l'étudiant pourra donc répartir son temps de travail sur toute l'année.


Quelques détails restent à régler avec les partenaires sociaux, qui ont déjà demandé à la ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, de ne faire entrer ces nouvelles règles en vigueur qu'en janvier prochain, pour simplifier les calculs. Il y aura également une gestion centralisée du cas de chaque étudiant.


La ministre de l'Emploi souhaite également que 8,86% du salaire du jobiste rentrent dans les caisses de l'Etat, mais patrons et syndicats doivent encore s'entendre sur la répartition précise de ce pourcentage entre le jeune et son employeur.

12:24 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2010

Huit fruits sur dix contiennent des résidus de pesticides

orange

Huit fruits testés sur dix contiennent des résidus de pesticides, révèle une étude de Test-Achats publiée dans l'édition avril-mai de Test-Santé, portant sur l'analyse de résidus de pesticides dans 52 échantillons de fruits.


Test-Achats a prélevé, dans 22 points de vente différents, 14 échantillons d'oranges, 14 de raisins, 8 de mangues et 8 de fruits de la passion. Pour chacun de ces fruits, 2 échantillons de fruits issus de l'agriculture biologique ont été prélevés. L'objectif était de contrôler si les fruits provenant de pays du Sud ou hors de l'Union européenne respectaient les normes.


Des limites maximales de résidus (LMR) sont fixées pour établir la quantité de résidus de chaque pesticide pouvant être présente dans l'alimentation. Ces LMR sont déterminées depuis septembre 2008 par un règlement européen qui s'applique à tous les Etats membres.


L'analyse a révélé que 40 fois sur 52, les fruits contenaient des résidus de pesticides. "Ces résultats sont interpellants même si les LMR n'ont été dépassées que dans deux cas", relève l'association de défense des consommateurs. Les substances les plus souvent détectées appartenaient à la famille des fongicides "dont certains ne sont pas sans risques", souligne Test-Achats.


L'étude montre aussi que sept échantillons sur huit de fruits biologiques ne contenaient pas de résidus de pesticides. L'association explique ne pas vouloir une interdiction totale des pesticides mais plaide notamment pour un usage judicieux et raisonnable, ainsi qu'un contrôle régulier et des sanctions en cas de dépassement des LMR.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2010

Le Belge mange près de 32 kilos de viande par an

viande

Le Belge moyen a acheté l'an dernier 32,1 kilos de viande fraîche, en ne tenant compte ni de la volaille ni du gibier. Soit 500 grammes de moins que l'année précédente. Le total des dépenses a également légèrement diminué, avec 284,3 euros par consommateur, selon une enquête initiée par le "Vlaams Centrum voor Agro- en Visserijmarketing" (VLAM).


L'étude relève que le Belge varie davantage sa consommation de viande. La viande de veau, le mouton, l'agneau gagnent du terrain, même si leur consommation reste très faible par rapport à la consommation totale de viande.


La consommation de viande reste dominée par la catégorie des mélanges de viandes (saucisses, hamburgers, viande hachée, etc.), qui représente un tiers des achats. Viennent ensuite la viande de porc et le bœuf. La viande de cheval représente encore 1,1% des achats.


Le Wallon est un plus grand mangeur de viande que le Flamand et le Bruxellois. L'enquête a été réalisée par GfK PanelServices Benelux auprès de 4.000 ménages belges.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2010

Les Belges sont de plus en plus gros

gros

Les Belges prennent du poids encore et encore, d'après l'enquête de l'Institut Scientifique de la Santé Publique. Le BMI (Indice de Masse Corporelle) moyen, qui mesure la différence entre la hauteur et le poids, s'élève désormais à 25,3. L'indice idéal garantissant un poids sain doit se situer entre 18,5 et 25.


"En 1997, 41% de la population se situait déjà au-dessus de cet indice et étaient donc en surpoids. En 2008, ce chiffre était monté à 47%, une augmentation assez significative" explique Johan Van der Heyden, docteur de l'Institut Scientifique de la Santé Publique.


Le nombre de gens considérés comme souffrant d'obésité modérée a également augmenté. 14% se situent en obésité sévère. Le problème est de plus en plus perceptible chez les jeunes et les enfants, où on retrouve 18% présentant un surpoids.


Des chiffres inquiétants car le surpoids est à la base de nombreuses maladies. "Par exemple, le nombre de Belges souffrant de diabètes a fortement augmenté et le lien avec les problèmes de surpoids sont clairs", d'après Van der Heyden.


Il apparait également dans l'enquête que prêt d'un quart des Belges (23%) se disent en mauvaise santé, un chiffre qui est resté stable durant les dix dernières années.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2010

Les allocations essentielles pour les familles monoparentales

famille6

Une famille monoparentale sur deux estime que les allocations familiales sont importantes voire essentielles pour son budget, révèle une enquête de la Ligue des familles sur la place des allocations familiales dans le budget parental.

 

Aucun critère discriminant pour 17%

Actuellement, les allocations familiales sont de 83,40 euros pour le premier enfant, 154,33 euros pour le deuxième, 230,42 euros pour le troisième. Seuls 2% des personnes interrogées jugent ce critère du rang de l'enfant pertinent dans le calcul des allocations familiales. 38% des personnes estiment que les allocations familiales doivent être liées aux revenus tandis que 17% des personnes estiment qu'aucun critère discriminant ne doit jouer.


Quatre personnes sur 10 considèrent les allocations familiales comme importantes voire essentielles dans le budget du ménage et un parent sur deux en situation monoparentale les estime importantes voire essentielles. "Sachant que le coût d'un enfant est estimé à plus de 400 euros par mois, ceci montre l'importance des allocations familiales et la nécessité de les augmenter", commente la Ligue.

 

1.000 personnes de 18 à 64 ans

La Ligue des familles plaide "au minimum pour que les allocations familiales du premier enfant soient progressivement alignées sur celles du deuxième enfant". L'enquête de la Ligue révèle aussi que 64% de la population pense que la diversité des situations familiales n'est pas suffisamment prise en compte dans le cadre de politiques publiques.


L'enquête a été effectuée sur un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population de Bruxelles et de Wallonie âgées de 18 à 64 ans.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2010

Les jeunes consomment de plus en plus de drogues dures

drogue

La consommation de drogues dures (hallucinogènes, XTC et cocaïne) par des jeunes de 12 à 17 ans a doublé en deux ans de temps, indique mercredi le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC).


En mars 2009, des enquêteurs du CRIOC ont interviewé 2.630 jeunes de 12 à 17 ans dans les écoles belges.


Les hausses du nombre de consommations répétées de certaines substances (XTC-cocaïne-hallucinogènes) sont particulièrement remarquables. "Si celles-ci se limitaient encore à quelques expériences en 2007, la majorité des jeunes les a déjà utilisées à plusieurs reprises en 2009", observe le CRIOC.


Quant à la consommation de cannabis, plus d'un jeune sur quatre admet qu'il en a déjà consommé. Des jeunes de 12 ans consomment déjà du cannabis, l'âge moyen auquel la consommation commence étant de 14 ans et 2 mois. Par rapport à 2007, la fréquence de l'utilisation a doublé et s'élève actuellement à 10,1 fois par semaine.


Si les jeunes sont bien conscients (74%) de l'effet accoutumant de cannabis, près d'un quart d'entre eux se reconnaissent dépendants du cannabis.


"Les drogues sont souvent banalisées, surtout le cannabis. Sa consommation est relativisée et les risques de santé sont oubliés. Le sentiment que 'tout le monde le fait' rend également ces substances plus accessibles", relève le CRIOC.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2010

Un record historique d'amendes en 2009

police

En 2009, les Belges ont payé à l'Etat une somme de 342,39 millions d'euros d'amendes, essentiellement liées à des infractions de roulage, un record historique qui dépasse celui de 2008 (335,69 millions d'euros), rapporte Le Soir Magazine dans son édition à paraître mercredi.
 
Les polices toucheront environ 115 millions d'euros, versés en 2010 par le Fonds de la sécurité routière, selon une estimation du Service public fédéral Intérieur.


"Les zones de police achètent un peu n'importe quoi avec cet argent du Fonds de sécurité routière, qui est devenu une aide détournée de l'Etat fédéral", commente une députée, qui souhaite que l'on dégage des moyens pour engager des policiers et mieux les équiper, notamment en armes.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2010

Deux rats par Bruxellois

rats

Le nombre de rats dans les égouts de Bruxelles se serait multiplié par deux au cours des dernières années, selon l'asbl Art et Nature, citée par la RTBF. Une estimation qui porterait la moyenne à deux rats par habitant.


Après une visite des égouts de la capitale en février, Art et Nature semble en mesure d'affirmer que le nombre de rats a connu une forte augmentation. Même si le nombre de rongeurs est difficile à établir avec précision, les guides du Musée des égouts confirment l'estimation.


"Deux rats par habitant, c'est trop", juge la société Una Désinfection, qui détient le monopole en terme de dératisation à Bruxelles. "La multiplication des rats est proportionnelle aux déchets. Quand il y en a beaucoup, le nombre de rats peut doubler et cela pose alors problème quant aux lieux qu'il leur reste pour nicher parce qu'ils sortent alors de leur biotope, qui sont les égouts", y explique-t-on.


Le service hygiène de la Ville de Bruxelles procède à deux dératisations des égouts par an. Un responsable du service clame qu'il est impossible de compter les rats. Une estimation possible, en fonction du nombre de plaintes, est elle aussi mise en doute.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2010

Les cantines scolaires manquent d'hygiène

cantine

Environ 30% des cuisines dans les écoles ne répondent pas aux conditions d'hygiène lors de contrôles menés par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). La ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) reconnaît que l'hygiène dans les cuisines scolaires laissent souvent à désirer en Belgique, écrit dimanche De Zondag.


En 2006, à peine 18% des cantines contrôlées n'étaient pas conformes aux exigences, contre 30% l'année dernière. Selon la ministre, cette augmentation est notamment due à un renforcement des contrôles de l'AFSCA.


"Les manquements en terme d'hygiène constatés en 2006 se situaient surtout dans les domaines de lutte contre les parasites, de l'hygiène et la formation du personnel, et de la procédure de nettoyage et désinfection; ces trois dernières années, cela concernait la réception et le stockage des denrées alimentaires, la procédure de nettoyage et désinfection, ainsi que l'hygiène et la formation du personnel", a précisé Mme Onkelinx en réponse à une question du sénateur Hugo Vandenberghe (CD&V).

11:36 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2010

Les jeunes les plus touchés par la crise

crise2

Les jeunes courent beaucoup plus de risques de perdre leur emploi à cause de la crise que les plus de cinquante ans, écrit De Standaard vendredi.

 

Chômage 
Le nombre de demandeurs d'emploi âgés de moins de 25 ans a augmenté de 30% en 2009. Le nombre de demandeurs d'emploi de plus de 50 ans n'a augmenté "que" de 8,8% sur la même période. Les jeunes sont donc plus touchés par la crise.

Dernier arrivé, premier sorti

C'est ce qui ressort d'une analyse du marché de l'emploi en Flandre par Lieve De Lathouwer, de l'institut public flamand Leeftijd en Werk. Selon Lieve De Lathouwer, les entreprises qui doivent licencier appliquent aujourd'hui surtout le principe "lifo", soit le last in - first out (dernier arrivé, premier sorti).

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2010

L'air de la chambre de votre bébé peut être nocif

chambre

L'air des chambres des bébés européennes contient trop de matières nocives, ce qui peut jouer un rôle non négligeable sur la santé des petits. Ces résultats émanent d'une étude qui a calculé la qualité de l'air dans les chambres de bébé dans plusieurs pays européens - France, Allemagne, Grèce et Pays-Bas, Belgique et Royaume-Uni.


Les chercheurs ont étudié durant une semaine l'air de ces chambres. Il est apparu que dans quatre chambres sur dix la concentration de matières dangereuses se situait au-dessus de la limite autorisée.


Ils ont découvert du formaldéhyde, un gaz incolore, irritant et à odeur âcre. Produit à grande échelle dans le monde, il est utilisé comme désinfectant et agent de conservation. Il est aussi destiné à l'achèvement textile et à la fabrication de résines qui servent d'adhésifs et de liants dans les produits du bois, la pulpe, le papier, la laine de verre et la laine de pierre, de même que certains plastiques, de revêtements, de peintures, de vernis et de produits chimiques industriels. Il peut engendrer des cancers.


Ils ont également trouvé des composés organiques volatiles provenant des peintures. Ceux-ci peuvent provoquer des allergies et des problèmes respiratoires. "Les nourrissons et les enfants sont exposés chez eux à une pollution importante de l'air, qui peut être dangereuse", explique la chercheuse Sascha Gabizon. "Les résultats de cette étude sont inquiétants, car les jeunes enfants passent 90% de leur temps à la maison".

18:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2010

Les amendes bientôt payables sur le tas par carte bancaire

banque

Les amendes de roulage pourront être payées immédiatement par carte bancaire à partir de la fin de l'année, du moins aux policiers qui seront équipés de terminaux de paiement portatifs.


La ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom l'a indiqué en réponse à une question parlementaire. Une expérience pilote est en cours dans trois zones de police.


Dans une première phase, seuls les Belges pourront payer leurs amendes de cette manière. A partir de juin, les étrangers pourront le faire également, au moyen de cartes de crédit.


Il reviendra à chaque corps de police de déterminer s'il souhaite se doter ou non des terminaux de paiement. Les agents de la police fédérale travailleront également de la sorte à partir de la fin 2010.

18:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2010

Un site internet et un numéro vert pour les inscriptions

école4

Le site internet de la Communauté française à destination des parents d'élève a été mis en ligne mardi matin, rapporte la Dernière Heure. Il est accessible à l'adresse www.inscription.cfwb.be. Un numéro vert (0800/188.55) est également mis à disposition.


www.inscription.cfwb.be et 0800/188.55

Les parents peuvent dès à présent trouver sur le site des informations relatives à la nouvelle procédure d'inscription dans les écoles du secondaire. Après le vote du décret, qui doit intervenir dans le courant du mois, des outils interactifs seront mis en ligne pour permettre, par exemple, de consulter la liste des écoles en fonction de coordonnées géographiques.
 
Le numéro vert a lui aussi été mis en service ce mardi. Accessible tous les jours ouvrables entre 8H30 et 16H30, il offrira aux parents des réponses à leurs questions sur les modalités pratiques de l'inscription.

17:58 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2010

De plus en plus de violence dans les écoles

violence

En huit ans, les faits de violence dans les écoles ont progressé de près d'un tiers, rapportent lundi les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad. En 2000, on recensait 2.010 délits violents. En 2008, ce chiffre est passé à 2.907. Ces faits de violence concernent autant les écoles flamandes que francophones.


La courbe ascendante de la violence à l'école s'est poursuivie en 2009. Sur les neuf premiers mois de l'année, la police a enregistré 2.155 faits. Il s'agit par exemple de coups et blessures volontaires ou encore de viols. Les délits violents contre la propriété sont aussi en hausse (vandalisme ou incendies).


Les faits de "steaming" sont aussi en hausse. Il s'agit de fait dans lequel un jeune est pris à partie par un groupe d'individus.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2010

Un numéro à l'écoute des violences conjugales

violence2

Durant le mois de janvier, 20% des appels enregistrés par la ligne téléphonique "Ecoute violences conjugales" mise en place par les entités francophones du pays venaient de Bruxelles, a affirmé vendredi le ministre bruxellois de l'Action sociale Emir Kir, devant le parlement francophones bruxellois.


A la veille de la journée internationale de la femme, les député(e)s bruxellois(es) francophones ont consacré l'intégralité de la séance plénière à des problématiques liées au sort des femmes.


Dans le viseur des nombreux interpellants (Mmes d'Ursel, Braeckman, Molenberg, Teitelbaum, Sidibe, Fremault, Saïdi, Herscovici, Bouarfa, Caron, P'Tito; MM. Colson et Morel), parmi d'autres préoccupations: les violences faites aux femmes, dans le cadre des relations conjugales et intra-familiales.


Dans ce contexte, les trois entités francophones (Région wallonne, Communauté française et Commission Communautaire française de Bruxelles) ont lancé le 24 novembre dernier la ligne téléphonique "Ecoute violences conjugales" (0800/30.030).


La Communauté française est chargée de faire la promotion de cette ligne auprès du milieu professionnel concerné qui diffusera près de 200.000 flyers et près de 14.000 affiches. Dans un second temps, une campagne grand public comprenant des spots télé est également prévue d'ici la fin de l'année ou le début de l'année 2011.


D'après Emir Kir, 207 appels ont été recensés durant le mois de janvier. La moitié ont concerné des violences entre partenaires et 20% des appels ont provenu de Bruxelles.

19:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2010

Ecart de salaire de 18% entre hommes et femmes

salaire3

La nouvelle Commission européenne a promis vendredi de s'attaquer à l'écart de rémunération de 18% qui persiste entre hommes et femmes dans l'UE, essentiellement en sensibilisant les employeurs mais aussi à travers des sanctions accrues.


La différence moyenne entre le revenu horaire brut des femmes et des hommes dans l'ensemble des secteurs économiques s'établit actuellement à 18% dans l'UE. Mais les variations sont considérables selon les pays et les secteurs.


Parmi les grands pays, l'écart s'établit à 4,9% en Italie, 17,1% en Espagne, 19,2% en France, 21,4% au Royaume-Uni et 23,2% en Allemagne. Le plus mauvais élève est l'Estonie avec une différence de 30,3%, tandis que la Belgique, la Slovénie, la Roumanie, la Pologne, le Portugal ou Malte affichent une différence inférieure à 10%.


Pour réduire ces inégalités, la Commission prévoit de "renforcer la sensibilisation" après des employeurs et de soutenir la création d'outils pour mieux mesurer les écarts salariaux.


Elle ajoute toutefois que "de nouvelles mesures juridiques ne sont pas exclues". Bruxelles va consulter les syndicats et les organisations patronales européens pour étudier différentes solutions, "comme le renforcement des sanctions" en cas de violation du droit à une rémunération égale. Une piste serait d'appliquer des sanctions plus sévères en cas de récidive.


Il s'agit aussi d'améliorer la transparence en matière salariale et d'obliger les entreprises à rendre compte régulièrement de l'évolution des écarts. Un sondage Eurobaromètre publié vendredi conclut que 82% des Européens pensent qu'il est urgent d'agir.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2010

9 biberons sur 10 seraient dangereux

biberon

Neuf biberons sur 10 contiennent du bisphénol A (BPA), une molécule qui serait à l'origine de nombreux cancers mais aussi de cas stérilité ou encore d'obésité. Un sénateur propose donc de l'interdire purement et simplement, rapportent les quotidiens du groupe Vers l’Avenir dans leurs éditions de vendredi.


Le bisphénol A est un produit chimique industriel utilisé comme additif dans la fabrication des matières plastiques et qui rend le matériau plus dur et plus transparent. On le retrouve notamment à l'intérieur des boîtes de conserve, certains plastiques alimentaires et la majorité des biberons.


Le bisphénol A est, en outre, soupçonné de perturber le système endocrinien chez l'être humain tandis que des troubles du comportement et de la reproduction ont été observés sur les animaux de laboratoire.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2010

Plus d'enfants de moins de 8 ans sur une moto

moto

Les enfants de moins de 8 ans ne pourront plus être les passagers d'une moto. Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, adaptera le Code de la route dans ce sens. La modification devrait entrer en vigueur le mois prochain, rapporte jeudi le journal Het Laatste Nieuws.


Le groupe de travail "moto" de la Commission fédérale de sécurité routière a soumis cette proposition. L'interdiction ne vaudra toutefois pas pour les vélomoteurs qui ne dépassent pas 25 ou 45 km/h et que les parents utilisent pour conduire leur enfant à l'école, a précisé le porte-parole de M. Schouppe. Ces vélomoteurs doivent en outre être équipés d'un siège ou d'un repose-pied selon une réglementation déjà existante.

18:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/03/2010

La garde alternée est en plein boom, ses problèmes aussi

divorce

De plus en plus de couples optent pour le mode de garde alternée et le phénomène des "nouveaux pères" se confirme depuis l'entrée en vigueur de la loi de 2006 relative à l'hébergement égalitaire de l'enfant dont les parents sont séparés, selon une étude de l'ULg pour le compte du secrétaire d'Etat aux Familles, Melchior Wathelet (cdH), relayée mardi par Le Soir.


L'étude, réalisée par le Panel Démographie familiale (ULg) auprès de 119 professionnels et 197 pères, mères et enfants vivant de près une séparation, montre que l'hébergement égalitaire est surtout pratiqué au sein de familles issues de la "classe moyenne supérieure". La motivation première est le bien-être de l'enfant.


L'hébergement égalitaire est cependant source de problèmes pratiques comme par exemple les frais extraordinaires, les loisirs, ou encore le nettoyage des vêtements et la carte SIS.


L'étude de l'ULg estime que ces difficultés nécessitent des avancées concrètes comme un guide destiné aux parents ou des facilités administratives.


L'étude révèle aussi que ce sont les mères qui assument encore la majorité des tâches liées à l'enfant mais que des "nouveaux pères" revendiquent davantage leurs droits.


Pour le secrétaire d'Etat aux Familles, Melchior Wathelet, qui a présenté cette étude lundi au Parlement, les priorités sont désormais l'intensification de la médiation familiale et la création d'un tribunal de la famille pour lequel il veut déposer un projet de loi en avril.

19:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/03/2010

Toujours plus de fumeurs

cigarette 2

Le pourcentage de fumeurs quotidiens en Belgique est passé de 27% en 2007 à 32% en 2009, selon une dernière enquête réalisée fin 2009 auprès de 4.000 personnes par Ipsos pour la Fondation contre le cancer.


"Sans nouveaux incitants, le nombre de fumeurs remonte toujours", indique la Fondation. En 2007, le prix d'un paquet de cigarettes a augmenté de 0,5 euro et le nombre de fumeurs a diminué de 2%. Ces trois dernières années, le prix des paquets des marques les plus vendues a augmenté de 0,10 euro et le nombre de fumeurs de 5%.


En 2009, la Belgique comptait 47% de personnes n'ayant jamais fumé, 32% de fumeurs quotidiens, 3% de fumeurs occasionnels et 18% d'anciens fumeurs. On comptait 30% de fumeurs quotidiens en Flandre et 34% à Bruxelles et en Wallonie. Avec la nouvelle augmentation du nombre de fumeurs, la Belgique connaît actuellement les mêmes taux qu'il y a vingt ans, lorsque le tabac était encore autorisé partout.


Les ventes de cigarettes ont chuté entre 2007 et 2009 de 7% en Belgique en raison du ralentissement des achats des Britanniques à cause de la chute de la livre sterling face à l'euro.


Les fumeurs consomment en moyenne 18 cigarettes par jour, comme en 2008. En 2009, 81% des fumeurs ont consommé des cigarettes ordinaires, 24% du tabac à rouler, 6% des cigares, des cigarillos ou la pipe et 1% la shisha.


Les 15-17 ans utilisent le plus la shisha, avec 6% des consommateurs. "30% des jeunes de cette tranche d'âge estiment que c'est la manière la moins dangereuse de fumer. Ils sous-estiment la dangerosité de la pipe à eau", souligne la Fondation.

18:41 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2010

De plus en plus de SDF sont des femmes

sdf

Parmi les SDF, il y a de plus en plus de jeunes, de personnes ayant des problèmes psychiatriques, des familles avec enfants et surtout des femmes. On estime à 20.000 leur nombre actuel en Belgique, rapportent lundi Le Soir et De Standaard citant des études menées par l'Université de Liège et celle d'Anvers.


Le manque de logements à un prix abordable et des revenus insuffisants sont les premières causes de la situation que vivent les sans abri, d'après les deux études menées à la demande du Secrétaire d'Etat à la lutte contre la pauvreté, Philippe Courard.

 

Pour les CPAS, le manque de volonté politique empêche une amélioration de la situation, mais les CPAS eux-mêmes ne sont pas exempts de reproches.


Il faut agir en amont sur les politiques de logement, sur les institutions de jeunesse, psychiatriques et carcérales, conclut l'étude.

18:26 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |