07/03/2010

Un numéro à l'écoute des violences conjugales

violence2

Durant le mois de janvier, 20% des appels enregistrés par la ligne téléphonique "Ecoute violences conjugales" mise en place par les entités francophones du pays venaient de Bruxelles, a affirmé vendredi le ministre bruxellois de l'Action sociale Emir Kir, devant le parlement francophones bruxellois.


A la veille de la journée internationale de la femme, les député(e)s bruxellois(es) francophones ont consacré l'intégralité de la séance plénière à des problématiques liées au sort des femmes.


Dans le viseur des nombreux interpellants (Mmes d'Ursel, Braeckman, Molenberg, Teitelbaum, Sidibe, Fremault, Saïdi, Herscovici, Bouarfa, Caron, P'Tito; MM. Colson et Morel), parmi d'autres préoccupations: les violences faites aux femmes, dans le cadre des relations conjugales et intra-familiales.


Dans ce contexte, les trois entités francophones (Région wallonne, Communauté française et Commission Communautaire française de Bruxelles) ont lancé le 24 novembre dernier la ligne téléphonique "Ecoute violences conjugales" (0800/30.030).


La Communauté française est chargée de faire la promotion de cette ligne auprès du milieu professionnel concerné qui diffusera près de 200.000 flyers et près de 14.000 affiches. Dans un second temps, une campagne grand public comprenant des spots télé est également prévue d'ici la fin de l'année ou le début de l'année 2011.


D'après Emir Kir, 207 appels ont été recensés durant le mois de janvier. La moitié ont concerné des violences entre partenaires et 20% des appels ont provenu de Bruxelles.

19:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.