06/03/2010

Ecart de salaire de 18% entre hommes et femmes

salaire3

La nouvelle Commission européenne a promis vendredi de s'attaquer à l'écart de rémunération de 18% qui persiste entre hommes et femmes dans l'UE, essentiellement en sensibilisant les employeurs mais aussi à travers des sanctions accrues.


La différence moyenne entre le revenu horaire brut des femmes et des hommes dans l'ensemble des secteurs économiques s'établit actuellement à 18% dans l'UE. Mais les variations sont considérables selon les pays et les secteurs.


Parmi les grands pays, l'écart s'établit à 4,9% en Italie, 17,1% en Espagne, 19,2% en France, 21,4% au Royaume-Uni et 23,2% en Allemagne. Le plus mauvais élève est l'Estonie avec une différence de 30,3%, tandis que la Belgique, la Slovénie, la Roumanie, la Pologne, le Portugal ou Malte affichent une différence inférieure à 10%.


Pour réduire ces inégalités, la Commission prévoit de "renforcer la sensibilisation" après des employeurs et de soutenir la création d'outils pour mieux mesurer les écarts salariaux.


Elle ajoute toutefois que "de nouvelles mesures juridiques ne sont pas exclues". Bruxelles va consulter les syndicats et les organisations patronales européens pour étudier différentes solutions, "comme le renforcement des sanctions" en cas de violation du droit à une rémunération égale. Une piste serait d'appliquer des sanctions plus sévères en cas de récidive.


Il s'agit aussi d'améliorer la transparence en matière salariale et d'obliger les entreprises à rendre compte régulièrement de l'évolution des écarts. Un sondage Eurobaromètre publié vendredi conclut que 82% des Européens pensent qu'il est urgent d'agir.

19:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.