27/02/2010

Vers des chèques-repas électroniques

sodexho

Le conseil des ministres a adopté vendredi en deuxième lecture le cadre réglementant l'introduction des chèques-repas électroniques. Les premiers paiements électroniques devraient être possibles à l'automne prochain.


Actuellement, 1,3 million de travailleurs bénéficient de chèques-repas sous forme papier. Pas moins de 250 millions de ces titres sont distribués chaque année.


Le Conseil des ministres a approuvé vendredi deux arrêtés ouvrant la porte aux chèques-repas électroniques.


Le montant des chèques sera placé, à la demande de l'employeur, sur un compte géré par l'éditeur - reconnu par les pouvoirs publics - des chèques-repas.


Les possibilités de paiement envisageables vont de la carte d'identité électronique à la carte d'un terminal bancaire classique, en passant par le paiement par SMS. Le moyen de paiement devra être gratuit pour le travailleur et susceptible d'être bloqué en cas de perte ou de vol.


Le travailleur aura aussi la possibilité de consulter son solde et le nombre de chèques-repas valables encore disponibles. Il recevra automatiquement un message de rappel une semaine avant l'échéance de la validité du titre.

13:07 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/02/2010

Moins tatillons à l'examen pratique ?

permis

En 2009, 300.017 examens théoriques pour le permis B (voiture) ont été passés dans les 32 centres d'examen de l'organisme de coordination GOCA, le Groupement des entreprises agréées de contrôle automobile et du permis de conduire. Le taux de réussite de l'examen théorique s'est élevé à 47,43%, soit une hausse de 1% par rapport à 2008. En ce qui concerne l'examen pratique de catégorie B, le taux de réussite a augmenté de 2%, d'après les statistiques du GOCA pour l'année 2009.


Le taux de réussite de l'examen théorique pour le permis B est plus élevé chez les femmes (49,1%) que chez les hommes (45,96%). Les femmes sont cependant 5% de moins (47,69%) à passer l'examen théorique.


GOCA note un plus haut taux de réussite (51,66%) chez les candidats qui ont moins de 20 ans, tandis que chez les plus de 30 ans, ce taux s'élève à 33,27%.


La plupart des candidats réussissent leur examen théorique du premier coup. Le pourcentage de taux de réussite au premier essai a encore augmenté en 2009 par rapport à celui de 2008, passant de 55,82% à 58,29% pour la catégorie B.


205.342 examens pratiques de catégorie B ont également été passés en 2009 avec un taux de réussite de 56,1 %. Les hommes obtiennent ici un taux de réussite plus élevé (57,86%) que les femmes (54,37%).

14:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/02/2010

Les itinéraires et horaires de la STIB intégrés à Google Maps

google

Google lance en collaboration avec la société de transports publics de Bruxelles un nouveau service permettant aux utilisateurs de planifier leurs itinéraires à travers la ville. Le géant de la recherche a intégré les horaires et itinéraires des transports publics bruxellois à Google Maps. Ce service, baptisé Google Transit, a été présenté lundi et est disponible dès à présent sur le site maps.google.be.


Google Maps permet aux utilisateurs de choisir leur itinéraire à partir de leur localisation actuelle ou d'une localisation introduite manuellement. Une fois la destination introduite, un menu offre la possibilité de choisir son mode de transport: voiture, transports publics ou à pied. Apparaît ensuite l'itinéraire le plus rapide du point A au point B, ainsi que des alternatives.


Le nouveau service est avantageux non seulement pour les habitants bruxellois, mais également pour les visiteurs étrangers. Ainsi, les touristes peuvent introduire les noms des attractions qu'ils souhaitent visiter et ainsi prévoir leur journée en transports en commun. De même pour les hommes d'affaires qui pourront ainsi trouver rapidement le chemin de la gare à leur hôtel.


Le nouveau service est également disponible sur téléphone portable, ce qui permet aux utilisateurs de trouver rapidement en chemin des informations sur leur itinéraire. A l'aide d'un téléphone capable de déterminer une position (par GPS, par exemple), les personnes qui se perdent peuvent facilement planifier un trajet en transports en commun. A terme, Google Transit sera complété par de nouveaux modes de transport, ainsi que d'autres villes et pays européens.

16:22 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2010

Les Belges défavorables à la vente en porte-à-porte

vendeur

Les Belges ne sont pas favorables à la vente en porte à porte, selon une enquête de Scarlet. Au moins 95% des Belges ont une vision négative de ce type de vente et les Flamands, qui achètent davantage de produits de cette manière que les Bruxellois et les Wallons, sont les plus sévères.


30% des Belges ont pourtant déjà effectué au moins un achat sur le pas de leur porte. Il s'agit surtout de dons pour de bonnes actions, de cartes de soutien à des associations mais aussi de produits classiques comme des encyclopédies et des casseroles.


La perception négative de la vente en porte-à-porte ne signifie pas que le Belge ferme la porte aux colporteurs car 32% de nos compatriotes se disent intéressés lorsque les services ou les produits sont moins chers via ce canal.


Interrogés sur les raisons de leur vision négative de la vente en porte-à-porte, quatre Belges sur dix déclarent préférer choisir eux-mêmes le moment de s'informer sur l'un ou l'autre produit ou service, 29% affirment ne pas avoir confiance dans les vendeurs et 25% dans la qualité des services et produits offerts.

20:46 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2010

L'électricité coûte plus cher en Belgique

électricité3

Le prix de l'électricité pour le marché résidentiel est plus élevé en Belgique que dans la zone euro, écrit vendredi La Libre Belgique qui se base sur le rapport annuel de la Banque nationale de Belgique (BNB).


"Les prix appliqués sur le marché résidentiel en Belgique au cours de 2008 ont été significativement plus élevés que ceux observés dans la zone euro, alors que ce n'était pas le cas auparavant. S'agissant du gaz, ce handicap aurait à nouveau disparu au second semestre de 2009. En revanche, pour l'électricité, les indications disponibles montrent que ce handicap serait demeuré positif et ce, en dépit d'un recul", peut-on lire dans le rapport cité par le quotidien.


La BNB a relevé aussi la plus grande volatilité des prix du gaz et de l'électricité en Belgique que dans la zone euro. En Belgique, les prix moyens du gaz et de l'électricité se sont réduits en moyenne de respectivement 9,5 et 3,8 % en 2009 alors qu'en 2008, ils avaient flambé à concurrence de 36,5 et 16,5 %, écrit le journal, précisant que dans la zone euro, les prix du gaz et de l'électricité ont augmenté de 11,5 et 5,1 % en 2008 et puis ont diminué l'année suivante de 3 % et 4,3 %.

17:42 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/02/2010

Résultats médiocres pour les transports publics à Bruxelles

stib6

Les transports en commun à Bruxelles ont un niveau "acceptable", selon une étude européenne effectuée par la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), représentée en Belgique par Touring.

 

Les bons points

Bruxelles obtient un bon résultat en matière de tarification et de disponibilité des tickets. Par contre, la capitale belge est moins bien appréciée en ce qui concerne les connexions avec la périphérie.


Bruxelles obtient un bon résultat pour l'information numérique dans les trains, métros et trams. Les sites web avec un plan des trajets obtiennent aussi un bon score, tout comme les facilités pour cyclistes aux différents arrêts. Le personnel multilingue a été apprécié par les experts qui se sont rendus sur place.

 

Les mauvais points

Par contre, les connexions avec la périphérie sont moins rapides par rapport à la moyenne européenne. L'enquête pointe également le fait que la moitié des arrêts est difficilement accessible. Les schémas de temps sur les sites ne sont pas agréables à utiliser et peu flexibles.


"Si Bruxelles souhaite se présenter comme capitale de l'Europe, il est nécessaire d'atteindre un bon résultat, au moins à la hauteur de Copenhague ou Cologne", selon Touring. "Il y a encore du travail. La sécurité des usagers des transports publics n'a pas été évaluée. Ceci joue également un rôle important pour rendre les transports en commun attractifs, surtout dans les grandes villes comme Bruxelles."


L'enquête a été menée par des experts de l'Université de Stuttgart dans 23 villes entre le 24 octobre et le 11 décembre 2009.

20:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/02/2010

Les naissances suivent la même tendance qu'en 2008

bébé6

En 2009, 53.765 mères avaient 20 ans ou plus (ce qui représente 96,7% des avis de naissance) et seulement 1834 mères avaient moins de 20 ans (soit 3,3% des avis de naissance), précise l'Office de la naissance et de l'enfance (ONE) suite aux chiffres parus dans le journal La DH de jeudi dernier, indiquant que 55.559 jeunes filles de moins de 21 ans étaient devenues mères en 2009.


"Ces chiffres ont été mal interprétés", explique Laetitia Fontaine de l'ONE. Le chiffre cité selon lequel plus de 50.000 jeunes filles de 20 ans et moins étaient devenues mamans en 2009 est donc erroné.


Les statistiques de l'ONE se basent sur les avis de naissance qui sont signalés auprès de l'organisme. En 2009, il y en a eu 55.765. On dénombre 53.765 mères de 20 ans et plus (contre 54.108 en 2008), 1.763 mères ayant entre 16 et 19 ans (contre 1.825 en 2008) et 71 mères de 15 ans et moins (contre 74 en 2008).


Dans les trois catégories, il y a donc une diminution du nombre de naissances en 2009 par rapport à 2008, mais "on ne peut pas encore expliquer pourquoi, car ces chiffres sont seulement donnés à titre indicatif. Les données définitives seront connues en avril. Ceci dit, les différences ne sont pas énormes, les chiffres de 2009 suivent la même tendance qu'en 2008", a ajouté Laetitia Fontaine.

17:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/02/2010

La STIB en campagne pour rappeler la priorité du tram, y compris sur les piétons

tram

La STIB lancera lundi une nouvelle campagne de sensibilisation pour rappeler les règles de priorité absolue du tram sur tous les usagers, y compris sur les piétons, même sur les passages cloutés. Trop nombreux sont ceux qui méconnaissent encore cette disposition du Code de la route, a rappelé vendredi la société bruxelloise.

 

Après la campagne de sensibilisation lancée en 2008, la STIB a décidé de retaper sur le clou en diffusant un nouveau visuel davantage axé sur les raisons qui justifient la règle de priorité.

 

La campagne sera visible sur des affiches, sur les flancs des véhicules de la STIB et sur les arrachables disponibles dans les véhicules et stations de métro. Elle diffusera près de 300.000 dépliants explicatifs sur le réseau mais aussi dans les écoles bruxelloises et maisons communales.

 

Les jeunes détenteurs d'un abonnement J ou d'un abonnement scolaire recevront le dépliant à leur domicile tout comme les voyageurs qui disposent d'une carte 65+.

 

L'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR) soutient l'initiative.

D'après la STIB, les accidents de tram impliquant des piétons ont fait une cinquantaine de blessés par an parmi les piétons au cours des cinq dernières années. En 2008 et 2009, 4 personnes y ont malheureusement perdu la vie.

 

Sans minimiser le caractère dramatique des accidents sur son réseau, la STIB a par ailleurs tenu à relativiser le nombre de décès survenus en rappelant que les trams effectuent 11,7 millions de kilomètres par an et circulent quotidiennement, 20h sur 24.

21:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2010

Les rencontres sur Internet sont devenues courantes

Valentin

34% des Belges considèrent qu'internet est une manière idéale de rencontrer des personnes, selon une enquête conduite par Microsoft afin de mettre en lumière certaines des habitudes de "dating" et de flirt en ligne "de la génération numérique d'aujourd'hui".


En 2008, seulement 16% des Belges déclaraient qu'internet était le moyen idéal de faire des rencontres. Ce chiffre aurait plus que doublé, atteignant 34% en 2009.


Internet devient donc la deuxième méthode la plus populaire pour rencontrer un partenaire potentiel, après celle de la rencontre par l'intermédiaire d'amis (52%). Cette dernière méthode serait favorite dans le monde entier, excepté en Finlande, où internet, selon l'enquête conduite par Microsoft, remporterait la première place.


Quant au flirt par messagerie instantanée, plus de la moitié des Européens (56%) et la moitié des Belges (50%) auraient utilisé le service de messagerie de Microsoft pour flirter avec quelqu'un. La moitié des personnes interrogée soulignent, par ailleurs, qu'il est plus facile de flirter par écrans interposés plutôt que face à face.


Plus d'un tiers des Européens tenteraient, en outre, une relation amoureuse après s'être rencontrés sur internet, ce qui serait également le cas de 38% des Belges interrogés. 31% des Belges auraient, quant à eux, fait l'expérience d'une relation durable suite à un amour né sur le logiciel "Messenger" tandis que 9% des Belges se seraient mariés via ce canal et que 32% des Belges auraient transformé leur relation en amitié, avance encore Microsoft.

20:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/02/2010

Le congé de paternité pour femmes est né

mères

Les gouvernements wallon et de la Communauté française ont adopté jeudi en première lecture un avant-projet de circulaire qui doit permettre d'accorder, dans la fonction publique, un congé de paternité à la travailleuse en cas d'accouchement de son épouse ou de la femme avec laquelle elle vit en couple au moment de l'heureux événement.


Cette décision est destinée à corriger la différence de traitement existant actuellement entre couples hétérosexuels et homosexuels. Le projet de texte adopté sera soumis à la négociation syndicale, avant son adoption définitive par le gouvernement.

18:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2010

Le CRIOC veut protéger les consommateurs les plus faibles

crioc

Dans le cadre de la crise économique, le CRIOC recommande aux autorités diverses mesures dont un meilleur contrôle des prix et une meilleure réglementation de l'étiquetage, des labels, des slogans et des logos, en vue de protéger les consommateurs, particulièrement les plus vulnérables.


La crise économique a touché plus en profondeur les ménages à revenus modestes tant en raison du manque de moyens financiers de ces derniers que de leur manque de formation et de maîtrise des codes de la consommation, constate le CRIOC. Celui-ci estime que les ménages à revenus modestes sont plus facilement victimes des stratégies de marketing.


A partir de diverses études qu'il a menées ces trois dernières années, le CRIOC a relevé que les ménages à faibles revenus se laissent surtout guider par le prix et la publicité pour un produit. Ils achètent beaucoup de produits soutenus par le marketing, tels que l'eau ou les plats préparés. La qualité est, elle, secondaire.


Le loyer du logement d'un ménage à faible revenu est plus bas que pour d'autres ménages, mais il représente une part plus importante du revenu.


La méconnaissance de la notion de "développement durable" influence leur comportement: ils achètent plus facilement des produits dangereux pour leur santé et pour l'environnement. Ils prêtent moins attention aux économies d'énergie.


"Sans protection suffisante, sans informations régulières, sans éducation non commerciale systématique et suffisante pour contrer les effets de la publicité, les consommateurs à revenus modestes risquent d'être floués", conclut le CRIOC.

16:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/02/2010

Trop d'inégalités dans les écoles belges

école3

Une étude intitulée "L'école de la chance", publiée dans le numéro de février de la revue Regards économiques (UCL), confirme, à partir d'une analyse scientifique, le caractère très inégalitaire de l'enseignement en Belgique, en particulier en Communauté française.

 

Milieu social

Selon cette étude, les enfants issus de familles modestes sont trois fois plus nombreux dans les filières professionnelles en Communauté française et quatre fois plus nombreux en Communauté flamande. Par ailleurs, les compétences dans les matières mathématiques, scientifiques et en lecture sont qualifiées de médiocres dans les filières professionnelles et techniques. La ségrégation sociale se fait à la fois entre les filières et entre les établissements scolaires.

 

Retard scolaire

Les auteurs de l'étude relèvent ainsi que 73% des élèves en retard scolaire se concentrent dans 25% des écoles qui ont de faibles résultats dans les enquêtes PISA (Programme for International Student Assessment) de l'OCDE.


L'étude pointe aussi l'écart entre les performances en sciences des élèves les plus forts et les plus faibles: 352 points, soit un record à l'échelle de l'OCDE. L'écart de 119 points en Communauté française entre les élèves socialement défavorisés et socialement favorisés constitue un autre record dans l'OCDE.


Un des plus inégalitaires au Monde

Les auteurs de l'étude, le professeur d'économie Jean Hindriks (UCL/K.U.Leuven) et le chercheur de l'Université de Gand Marijn Verschelde, estiment que l'enseignement en Belgique est un des plus inégalitaires au Monde alors que le rapport entre les dépenses pour l'enseignement par rapport au PIB est l'un des meilleurs, juste derrière certains pays nordiques. Plus d'informations: www.uclouvain.be/regards-economiques.

18:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2010

Allaitement, paternité, soins palliatifs: les congés grimpent

congé

Les congés thématiques connaissent une progression unanime, annonce lundi La Libre Belgique qui se base sur des données du Conseil National du Travail (CNT) qui a formulé un avis sur le sujet. Par ailleurs, la ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, souhaite réformer ces congés.


Les congés de circonstance ont augmenté de 32,2% entre 2006 et 2008 et le crédit-temps a connu une hausse de 22,38%. Le congé parental a augmenté de 34%, les congés pour soins palliatifs de 19,69% et ceux pour soins à un membre de la famille gravement malade de 60%.


Le congé de maternité a augmenté de 12%, celui d'allaitement de 2,7% et celui de paternité de 10%. Le seul congé à conaître moins de succès est le congé d'adoption qui a baissé de 7% de 2008 à 2006.


Tant les employeurs que les syndicats, tous les deux réunis au CNT, s'inquiètent du coût de ces congés notamment, explique La Libre Belgique.


La quotidien affiche aussi les trois priorité de Joëlle Milquet: une extension du congé de deuil de 3 à 10 jours, une amélioration du congé d'adoption pour le rapprocher du congé de maternité et l'instauration d'un congé pour garder un enfant malade.


D'après Joëlle Milquet les moyens utilisés à cette fin viendront du budget utilisé aujourd'hui pour l'ensemble des congés. Il faudra donc "rester dans l'enveloppe" a expliqué la ministre, qui pourrait déjà déposer ces propositions en février au Sénat.

12:28 Écrit par Marc Vande Weyer dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2010

Vers une banque de données pour les véhicules en Belgique

plaque2

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet de loi relatif à la création de la banque-carrefour pour les véhicules. Cette nouvelle application informatique permettra "à toute une série de services publics (fisc, police, justice) et à d'autres services (contrôle technique, assurances, car-pass) d'interroger rapidement la base de données", selon un communiqué du secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe.


Elle contiendra toutes les données des véhicules, les noms du détenteur de la plaque d'immatriculation et du propriétaire du véhicule. Actuellement, on ne sait pas qui est le propriétaire du véhicule si le véhicule n'a pas ou plus de plaque d'immatriculation.


Le propriétaire enregistré restera donc responsable de son véhicule en matière de fiscalité pour les cas de vente ou d'exportation du véhicule ainsi qu'au regard de la directive européenne relative à la récupération de véhicules mis au rebut par des centres de transformation reconnus. Les véhicules mis en vente en Belgique par des importateurs seront automatiquement pré-enregistrés dans la banque de données.


La nouvelle banque de données centrale de véhicules fournira d'une façon automatique les données en ligne et en temps réel ayant trait aux véhicules non assurés, aux véhicules non contrôlés, les véhicules volés ou disparus et toutes formes de criminalité et escroqueries automobiles, les véhicules mis au rebut, les amendes, impôts ou indemnités non payés et permettra une meilleure coopération policière et un échange de données au sein de l'Union européenne. Elle permettra de lutter contre la fraude kilométrique.

22:50 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2010

Du 26 avril au 7 mai, nouvelle période d'inscription scolaire

Saint-Pierre

Le gouvernement de la Communauté française a fixé jeudi aux deux semaines comprises entre le 26 avril et le 7 mai prochains la période des inscriptions en première année du secondaire.


Ce report au-delà des vacances de Pâques est la conséquence du délai supplémentaire que le Conseil d'Etat a décidé de s'octroyer avant de rendre son avis sur le projet de décret sur les inscriptions scolaires et la mixité sociale.


Cet avis est attendu pour mardi prochain, alors qu'il devait initialement être remis pour le 25 janvier.


"Compte tenu de ce report, l'ensemble du calendrier d'adoption de l'avant-projet de décret doit être revu. Il faut en effet tenir compte du calendrier parlementaire, des congés scolaires et du temps nécessaire à l'information des familles avant l'ouverture de la période d'inscription", observe le gouvernement.


Le processus d'inscription devrait donc se dérouler sur une période de deux semaines, du 26 avril au 7 mai 2010 inclus, au lieu des trois semaines initialement prévues.


Le gouvernement précise que la grande majorité des familles seront informées très rapidement de la confirmation de leur inscription, plus de 90% des établissements ne connaissant pas de difficultés pour inscrire tous ceux qui le souhaitent. "De plus, pour ce qui concerne les écoles dites 'complètes', 80% des places seront attribuées directement par les écoles", rappelle-t-il.


Quant aux dossiers qui devront être traités par la Commission interréseaux de régulation des inscriptions (CIRI), ce travail sera effectué jusqu'à la fin du mois de mai, les familles devant être informées de leur situation dans la foulée.

17:45 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2010

Ecolo et le cdH sont contre la majorité pénale à 16 ans

Huytebroeck

Partenaires de la majorité à la Région bruxelloise, Ecolo et le cdH ont tous deux fait part mardi de leur opposition à la proposition d'abaissement de la majorité pénale à 16 ans soutenue par le ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS).


Evoquant la polémique née des événements violents du week-end à Bruxelles, tant la ministre de l'Aide à la jeunesse Evelyne Huytebroeck (Ecolo) que le cdH font remarquer que le dessaisissement d'un jeune de plus de 16 ans, c'est-à-dire son renvoi vers la justice pour adulte, est déjà possible mais doit rester une décision du juge au cas par cas.


Selon Evelyne Huytebroeck, les places en centre fermé (IPPJ) n'ont cessé d'augmenter ces dernières années, de 30 en 2000 à 97 aujourd'hui, alors qu'une étude de l'Institut National de Criminalistique et de Criminologie ne montre pas d'accroissement de la criminalité des jeunes ni des délits.


La ministre se dit par contre favorable aux mesures réparatrices qui doivent intervenir rapidement dès le premier délit. Elle souligne que les faits graves du week-end ont été provoqués principalement par des personnes majeures et non par des mineurs.


Si les zones de non-droit dans certains quartiers sont totalement inacceptables, il faut aussi apporter des réponses plus préventives à ce type de délinquance, dit encore Evelyne Huytebroeck.


Quant au cdH, il souhaite un juste équilibre entre le renforcement des mesures éducatives et préventives en amont du placement et l'augmentation des moyens tant en personnel qu'en nombre de places au sein des IPPJ.


Dans les cas où l'enfermement serait malgré tout indispensable, le parti estime qu'il serait peut-être opportun de penser à généraliser un système similaire à "Everberg" où l'enfermement ressortirait du pouvoir fédéral et l'éducatif de la Communauté française. Ce système pourrait être étendu aux IPPJ fermées et permettrait à la Communauté française de dégager de nouveaux moyens pour toutes les mesures éducatives et préventives notamment.


Aux yeux du cdH, il convient avant tout de ne pas s'enflammer par rapport aux incidents de ces derniers jours et de crier, à tout vent, la nécessité de vouloir réformer des systèmes qui, pour certains, ont déjà fait leurs preuves, mais manquent cependant toujours de moyens pour remplir la mission qui leur a été dévolue.

17:22 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |