09/02/2010

Trop d'inégalités dans les écoles belges

école3

Une étude intitulée "L'école de la chance", publiée dans le numéro de février de la revue Regards économiques (UCL), confirme, à partir d'une analyse scientifique, le caractère très inégalitaire de l'enseignement en Belgique, en particulier en Communauté française.

 

Milieu social

Selon cette étude, les enfants issus de familles modestes sont trois fois plus nombreux dans les filières professionnelles en Communauté française et quatre fois plus nombreux en Communauté flamande. Par ailleurs, les compétences dans les matières mathématiques, scientifiques et en lecture sont qualifiées de médiocres dans les filières professionnelles et techniques. La ségrégation sociale se fait à la fois entre les filières et entre les établissements scolaires.

 

Retard scolaire

Les auteurs de l'étude relèvent ainsi que 73% des élèves en retard scolaire se concentrent dans 25% des écoles qui ont de faibles résultats dans les enquêtes PISA (Programme for International Student Assessment) de l'OCDE.


L'étude pointe aussi l'écart entre les performances en sciences des élèves les plus forts et les plus faibles: 352 points, soit un record à l'échelle de l'OCDE. L'écart de 119 points en Communauté française entre les élèves socialement défavorisés et socialement favorisés constitue un autre record dans l'OCDE.


Un des plus inégalitaires au Monde

Les auteurs de l'étude, le professeur d'économie Jean Hindriks (UCL/K.U.Leuven) et le chercheur de l'Université de Gand Marijn Verschelde, estiment que l'enseignement en Belgique est un des plus inégalitaires au Monde alors que le rapport entre les dépenses pour l'enseignement par rapport au PIB est l'un des meilleurs, juste derrière certains pays nordiques. Plus d'informations: www.uclouvain.be/regards-economiques.

18:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.