31/12/2009

Les tests d'alcoolémie en augmentation en 2009

bob3

Le nombre de tests d'alcoolémie effectués fin 2009 dans le cadre de la campagne "Bob" a augmenté considérablement par rapport à 2008, selon l'IBSR. De fin novembre à fin décembre 2009, 143.977 personnes ont été soumises à un test de l'haleine, contre 116.896 l'an dernier, pour la même période.


Des syndicats de la police estiment pourtant que cette dernière, confrontée à un problème de sous-effectif, n'est plus à même d'opérer efficacement des contrôles d'alcoolémie dans le cadre de la campagne 'Bob'. Ils annoncent que les contrôles durant la nuit de la Saint-Sylvestre seront réduits voire supprimés.


A la police fédérale, on affirme que des contrôles ciblés d'alcoolémie seront menés dans la nuit de jeudi à vendredi et les jours prochains par la police des autoroutes dans le cadre de la campagne 'Bob'. A la police de la zone de Bruxelles-Ixelles, la plus importante du pays, on indique que les effectifs sur le terrain seront renforcés pour la nuit de la Saint-Sylvestre et que des contrôles d'alcoolémie seront effectués. A l'IBSR, on précise également que les polices locales organiseront différentes actions de contrôles d'alcoolémie. Au Limbourg, 11 zones de police mèneront de tels contrôles.


"L'annonce du ministre de la Mobilité d'augmenter les contrôles pour la période des fêtes est surréaliste. Les problèmes de financement et de sous-effectif au sein des polices fédérale et locales sont réels. On cherche à faire du chiffre sans atteindre le véritable objectif", a réagi Alain Ysebaert, vice-président du SLFP-Police. Selon ce dernier, les contrôles sont effectués de préférence en journée et en semaine pour des raisons budgétaires, ce que dément l'IBSR, chiffres à l'appui. Sur les 121.217 tests effectués de manière ciblée, une majorité l'ont été durant le week-end.


Début 2008, le SLFP-Police avait dénoncé l'attitude de certains policiers amenés à souffler eux-mêmes dans des alcootests en vue de faire augmenter artificiellement les statistiques. Cette pratique a été abandonnée, selon le SLFP-Police.

17:24 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/12/2009

Rouler vite, quel est le problème ?

vitesse2

Seul un conducteur de moins de 30 ans sur trois estime socialement inacceptable de rouler vite. En vieillissant, ils deviennent néanmoins plus nombreux, indiquent mercredi De Standaard et Het Nieuwsblad.


L'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR) a mené une étude -une première- sur l'attitude par rapport à la sécurité routière, en fonction de l'âge, du sexe et du lieu de résidence. Les plus grandes différences s'expriment au niveau de l'opinion par rapport à la vitesse.


Les moins de 30 ans sont bien plus tolérants vis à vis de la vitesse au volant. Seuls 36% la trouvent socialement inacceptable. Cette tolérance diminue toutefois en prenant de l'âge.


Ce sont les Bruxellois qui désapprouvent le plus la vitesse, suivis par les Flamands, puis par les Wallons. Le pourcentage de gens estimant que rouler vite met des vies en danger est le plus bas en Flandre (73,5%) et le plus élevé en Wallonie (82%).

17:50 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/12/2009

Ce qui va changer au 1er janvier

tabac2

Voici toutes les mesures qui entreront en vigueur dès ce vendredi, 1er janvier 2010.


Interdiction de fumer dans les cafés où on peut manger

A partir du 1er janvier 2010, il sera interdit de fumer dans les cafés où on sert à manger. L'interdiction de fumer sera générale dans tous les établissements de l'horeca au plus tôt le 1er janvier 2012 et au plus tard le 1er juillet 2014. Il existe déjà une interdiction de fumer dans les restaurants.


Conformément à l'accord intervenu au sein de la majorité, la Commission de la Santé de la Chambre a décidé le 8 décembre dernier de revenir au texte original, tel qu'adopté initialement par la Chambre, sur l'interdiction de fumer dans l'horeca.


Ce texte généralise au 1er janvier 2010 l'interdiction de fumer dans tous les établissements où on peut manger. Le texte a été adopté par la majorité. Le sp.a et les écologistes se sont abstenus. Le VB et la N-VA ont voté contre.


Baisse de salaire

Les quelque 300.000 employés ressortissants à la Commission paritaire nationale auxiliaire pour employés (CPNAE), ou CP218, recevront normalement dès le 1er janvier un salaire en baisse de 0,43%. C'est la conséquence de la déflation que le pays a connue durant une grande partie de l'année.


Hausse des tarifs du contrôle technique automobile

A partir du 1er janvier 2010, les tarifs d'application pour le contrôle technique automobile augmenteront d'environ 15%. Les conducteurs roulant avec des voitures à essence paieront ainsi 31 euros à la place de 27,50 euros. Pour les véhicules diesel, les clients devront s'acquitter d'un montant de 38 euros, contre 33,50 euros actuellement. Pour les personnes qui se présentent avec un mois de retard, le supplément passera de 5 à 7 euros.


Plan emploi pour les jeunes et les plus de 50 ans

A partir du 1 janvier, le plan d'embauche massif de la ministre de l'Emploi Joëlle Milquet visant les jeunes et les demandeurs d'emploi âgés entrera en vigueur. Ce nouveau plan "emploi" a pour but d'empêcher les jeunes non ou peu qualifiés, ainsi que les plus de 50 ans, de tomber dans un chômage structurel.


Service militaire volontaire

A partir du 1er janvier 2010, le gouvernement réintroduit le service militaire pour les jeunes, mais sur base volontaire. Cette mesure intervient dix-sept ans après la suppression de la conscription en Belgique. Les candidats recevront une formation militaire de base durant un an, avant d'être affectés dans une unité qu'ils auront pu choisir préalablement. En cas d'échec de cette formation de base, ils seront écartés de l'armée.


MCM Belgique rend l'antenne

La chaîne musicale MCM Belgique, créée il y a 15 ans, n'existera plus après le 1er janvier, faute d'annonceurs. Le groupe Lagardère, qui détient MCM Belgique, ne la considère plus comme rentable, les annonceurs ne suivant pas et la chaîne éprouvant des difficultés à toucher une audience jeune sur le réseau câblé belge. La télévision belge perd ainsi sa dernière vitrine musicale.

 

Nouveau mode de fiscalité des voitures de société

A partir du 1er janvier, l'avantage imposable ne sera plus calculé en fonction des CV fiscaux de la voiture mais en fonction du type de carburant et de l'émission CO2 de la voiture de société.


Van Rompuy prend ses fonctions de président de l'UE

Le 1er janvier, Herman Van Rompuy prendra ses fonctions de président permanent de l'Union européenne. L'ancien Premier ministre belge a été désigné le 1er décembre à cette fonction instaurée par le traité de Lisbonne.


Baisse de la TVA dans l'Horeca

La baisse du taux de TVA dans l'Horeca à 12%, qui sera d'application au 1er janvier, remplira essentiellement un double objectif: la création d'emplois dans le secteur et la lutte contre la fraude fiscale, qui passera notamment par la mise en place d'un système similaire à celui de la "boîte noire".


Augmentation du prix du timbre-poste

À partir du 1er janvier 2010, la Poste augmentera de 0,10 euros les tarifs des timbres-poste utilisés pour une lettre standard à destination de la Belgique - vendus à l'unité (0,69 euros par timbre vendu à l'unité). Les timbres-poste resteront au prix de 0,59 euros pour les achats à partir de 10 timbres.


Simplification des règles pour la facturation électronique

A partir du 1er janvier, les règles applicables en matière de facturation électronique seront simplifiées. Les entreprises seront désormais libres de choisir la manière dont elles souhaitent échanger leurs factures (par e-mail, avec une signature électronique, au format EDI ou par le biais d'autres techniques), en ce qui concerne tant l'envoi de celles-ci, leur réception et leur traitement que leur archivage.


L'UE libéralise le transport ferroviaire de voyageurs

A partir du 1er janvier, les services de transport ferroviaire de voyageurs seront ouverts à la concurrence. Au courant du printemps, le gestionnaire de réseau Infrabel attend de nouveaux opérateurs en Belgique.

17:21 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/12/2009

BHV est "sans intérêt" pour un Belge sur trois

BHV3

Trente-trois pour-cent des Belges estiment que le dossier BHV est sans intérêt, montre un sondage réalisé par La Libre Belgique. Quarante pour-cent des Belges regrettent le départ de Herman Van Rompuy, 28% font confiance à Yves Leterme et 71% estiment que Didier Reynders ne devait pas succéder à Herman Van Rompuy comme Premier ministre.


Ce sondage, réalisé auprès de 2.000 personnes, fait apparaître des divergences entre le Nord et le Sud du pays.


Cinquante-et-un pour-cent des Belges ne font pas confiance à Yves Leterme. Le "non" est majoritaire dans les trois régions (50% en Flandre, 59% en Wallonie et à Bruxelles). Ils ne sont que 28% à avoir confiance en M. Leterme (35% en Flandre, 19% en Wallonie et 16% à Bruxelles).


Au niveau belge, 22% des Belges estiment que le dossier BHV est prioritaire, 35% secondaire et 10% ne se prononcent pas. En Flandre, 28% estiment ce dossier prioritaire, 40% secondaire et 26% sans intérêt. Le caractère prioritaire n'est retenu que par 15% des Wallons ou 22% des Bruxellois tandis que 38% des Wallons et 33% des Bruxellois le trouvent sans intérêt.


Cinquante-huit pour-cent des Flamands estiment que la scission de BHV est souhaitable sans conditions (36%) ou sous conditions (22%). Les pourcentages sont beaucoup plus faibles en Wallonie (3% sans conditions et 32% sous conditions) et à Bruxelles (7% sans conditions et 38% sous conditions). En Flandre, 24% estiment que cette scission n'est pas souhaitable (45% en Wallonie et 42% à Bruxelles).

17:53 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2009

Noël 2009

noel2007

Ce blog sera en vacances du 19 au 27 décembre 2009 inclus.

15:22 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

77% des Belges de 18 ans sont politiquement actifs

leterme

77% des Belges âgés de 18 ans sont politiquement actifs d'une manière ou d'une autre. Il s'agit souvent de petites actions comme des signatures de pétition ou d'un don à une oeuvre charitable, selon une enquête de doctorat de la politologue Ellen Quintelier (KUL) qui a sondé 4.235 jeunes.


Les filles (81%) sont plus actives que les garçons (70%). Les jeunes de l'enseignement secondaire général sont plus actifs (84%) que les jeunes de l'enseignement technique (64%) et professionnel (54%).


Les jeunes issus de l'enseignement secondaire général discutent plus volontiers avec leurs parents et ont souvent un membre de leur famille actif politiquement. Ils discutent plus avec leurs amis et discutent de l'actualité dans leurs cours.

15:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2009

La proximité et le prix, critères pour choisir un magasin

courses

Selon une étude menée par le Crioc en mars dernier, 38% des consommateurs avancent la localisation du magasin (proche du domicile ou du travail) comme critère le plus important pour y faire leurs courses, devant le prix (21%), la variété (12%) et la qualité des produits (8%).


"En 2009, le prix est spontanément cité par presque deux fois plus de répondants qu'en 2007 (10%). Preuve s'il en est que cet élément demeure très important en période de crise", remarque le centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs.


Les critères éthiques connaissent pour leur part une nouvelle croissance par rapport aux études similaires menées en 2007 et 2008. En période de crise, il apparaît que ce sont les groupes sociaux les plus faibles qui y sont particulièrement sensibles, note le Crioc.


2009 se présente par ailleurs comme l'année du changement dans le comportement des consommateurs. 20% affirment en effet avoir changé leur façon d'acheter: 2,3 fois plus de consommateurs achètent des produits bon marché et des premiers prix (16% en 2009, contre 7% en 2008); 1,6 fois plus achètent des produits de la marque du magasin (13% contre 8%); 2,5 fois plus achètent des produits d'une grande marque (10% contre 4%).


Pour les magasins les plus fréquentés, les consommateurs citent d'abord Colruyt (53%), puis Aldi (43%), Carrefour (30%) et Delhaize le Lion (24%).

16:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2009

Tout sur les cumuls de nos mandataires

quatuor

Un Bruxellois, Christophe Van Geluwe, vient de mettre en ligne un site "Cumuleo.be", qui recense les mandats de quelque 11.252 mandataires politiques wallons, bruxellois et flamands, rapporte mercredi la Libre Belgique. Ce site pointe les différents cumuls de ces mandataires politiques. Le champion toute catégorie, Christian Dumolin, un entrepreneur flamand, détenait en 2005 120 mandats.


Le site a été réalisé en six mois. Son créateur, Christophe Van Geluwe, est lui-même membre d'un des quatre partis traditionnels francophones mais se défend, dans les colonnes de la Libre Belgique, de faire de la démagogie. La plupart des informations diffusées sur "Cumuleo.be" sont disponibles sur le site du Moniteur belge.


Le bourgmestre de Bruxelles, Freddy Thielemans (PS), exerçait, en 2007, 50 mandats contre 47 l'année suivante, selon "Cumuleo.be". Une rubrique reprend les mandats des personnalités politiques les plus connues, dont ceux des présidents de partis. En 2008, Joëlle Milquet (cdH) exerçait 27 mandats, fonctions et professions cumulés, Didier Reynders (MR), 18, Elio Di Rupo (PS), 28, et Jean-Michel Javaux (Ecolo), 6.

22:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/12/2009

Un excès d'hygiène dans l'enfance fragilise la santé

bébé5

Les parents qui laissent leurs enfants se salir leur rendent peut-être service en les protégeant contre certaines maladies, notamment cardiaques, une fois adultes, selon une étude américaine publiée mercredi.


Plus fragiles à l’âge adulte

"Nos recherches laissent penser que des environnements ultra-propres, ultra-hygiéniques dans l'enfance peuvent augmenter le risque d'inflammation à l'âge adulte, ce qui à son tour augmente le risque de contracter un grand nombre de maladies", notamment cardiovasculaires, souligne Thomas McDade, principal auteur de l'étude.


Son équipe de chercheurs de la Northwestern University à Chicago (Illinois, nord), a voulu mieux comprendre dans quelle mesure l'environnement des enfants affecte la production de protéine C-réactive (ou CRP), qui augmente en cas d'inflammation, c'est-à-dire lorsque le corps réagit à une infection ou une blessure.


Les chercheurs ont pour cela étudié les données d'une étude menée aux Philippines sur les enfants de 3.327 femmes, nés au cours des années 1980, de leur naissance à 22 ans.

 

Plus de maladies infectieuses

Les enfants ont été surveillés tous les deux mois pendant les deux premières années de leur vie, puis tous les quatre à cinq ans par la suite. L'hygiène faisait partie des éléments contrôlés (notamment pour savoir s'ils cohabitaient avec des animaux domestiques, comme des porcs ou des chiens), au côté des revenus des parents.


Or des échantillons de sang ont mis en évidence le fait que ces enfants philippins avaient plus souffert de maladies infectieuses que les petits Américains. En revanche, une fois devenus de jeunes adultes, leur sang présentait une concentration de CRP beaucoup plus faible que celui des Américains du même âge, tendant à montrer qu'ils souffraient moins d'inflammations.

21:21 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2009

Pas trop de Tanguy en Belgique

Tanguy

Les jeunes Belges quittent leur domicile parental en moyenne à 26,7 ans pour les hommes et 25,4 ans pour les femmes, selon des données publiées jeudi par Eurostat. Ils se situent dans la moyenne de l'Union européenne.


Les jeunes quittent la maison en général plus tardivement dans les pays d'Europe centrale et orientale, ainsi qu'au Sud de l'Europe. L'âge moyen pour les hommes est ainsi de plus de 31 ans en Bulgarie, Slovaquie et Slovénie. C'est par contre en Finlande que les enfants sont les plus précoces, puisque les jeunes hommes quittent la maison à 23,1 ans et les jeunes femmes à 22,0 ans.


Ces données font partie d'un éventail de statistiques sur le mode de vie des jeunes, présenté jeudi par Eurostat. Ces données montrent notamment que les jeunes occupent plus souvent un emploi temporaire que les autres travailleurs. C'est le cas pour près de 40% des salariés de 15-24 ans en Europe, un taux qui se réduit de moitié dans la tranche d'âge 25-29 ans et qui n'est que de 9,2% pour les 30-54 ans.


Le portrait statistique d'Eurostat montre aussi que les jeunes participent davantage aux activités culturelles. Ainsi, par exemple, 77% des 16-29 ans ont-ils été au moins une fois au cinéma l'an dernier, alors que c'est le cas d'à peine 37% des plus de 30 ans.

16:14 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2009

Lutgen succédera à Milquet

Milquet-Lutgen

Les membres du cdH ont élu vendredi le ticket formé par Joëlle Milquet et Benoît Lutgen à la présidence du parti, à 87,07 pc des voix, contre 12,93 pc à leur concurrent Jan Lippens. Madame Milquet et M. Lutgen ont recueilli 8.103 voix en leur faveur, contre 1.203 à M. Lippens.

 

87,07% des voix

Le taux de participation était de 50 pc, un score supérieur à l'élection présidentielle qui a eu lieu au PSC en 1999 et, ces dernières années, dans les autres partis, a-t-on assuré au cdH, chiffres à l'appui.


Le mandat de Joëlle Milquet à la tête du cdH se terminera après la constitution du gouvernement fédéral issu des prochaines élections législatives.Benoît Lutgen prendra alors sa place, et ce jusqu'à la constitution des gouvernements régionaux issus du scrutin de 2014.

18:45 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2009

La crise stimule la créativité et réunit les gens

crise

La crise stimule la créativité et réunit les gens, selon les conclusions du Baromètre des tendances 2010. Les chercheurs ont remarqué que le Belge commençait à devenir conscient de la crise et qu'il mettait la main sur le porte-monnaie. Toutefois, les Belges veulent plus voyager et faire la fête... mais meilleur marché.


En 2010, le Belge montrera son côté créatif dans la cuisine, dans le jardin et en récoltant les bons de réduction. Un Belge sur cinq veut plus exploiter le "do-it-yourself". Enfin, 20% des Belges veulent plus acheter en second main ou via des ventes déstockées.


La famille demeure une valeur sûre. Un Belge sur cinq estime qu'il va plus investir pour l'alimentation des enfants. 18% sont prêts à travailler plus durement pour leur propre famille. La générosité des Belges est en baisse car près d'un quart d'entre eux vont moins donner aux bonnes œuvres et l'intention de s'investir dans le bénévolat a baissé de 15%.


Les Belges veulent aussi moins dépenser dans les restaurants et dans les cafés mais sont favorables à des petites fêtes intimistes. Les voyages demeurent toujours dans le cœur des Belges et un sur cinq veut voyager plus mais en dépensant moins ou en organisant son séjour. Le Baromètre des Tendances est réalisé par Trendhuis/Bexpertise.

15:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2009

Le cdH se range avec regret derrière la proposition anti-tabac

cigarette2

Le bureau du cdH, partisan d'une sévérité accrue en matière de tabac dans l'horeca, s'est rangé lundi derrière la proposition imposant une date-butoir d'interdiction généralisée entre 2012 et 2014, tout en appelant à ce que cette interdiction entre en vigueur dès 2012.


Volte-face
Le cdH regrette les "volte-face" intervenues après le vote au Sénat, qui prévoyait des règles plus strictes que ce qui avait été voté à la Chambre.


Les humanistes déplorent que cette question soit devenue "une question de majorité" et qu'il n'y ait plus de majorité parlementaire pour défendre les positions les plus strictes, soit une interdiction généralisée du tabac le plus vite possible dans les débits de boisson.


"Il est indispensable de faire en sorte que la nouvelle proposition négociée avec les chefs de groupe et imposant désormais au moins une date-butoir allant du 1er janvier 2012 (ce qui est notre demande) au 1er juillet 2014 puisse être votée au plus tôt", affirme le cdH.


Affaire à suivre

Le parti fera de l'interdiction dès 2012 une condition au moment de la négociation éventuelle du prochain gouvernement fédéral.


Regrettant de ne pas pouvoir aller plus loin pour l'instant, mais reconnaissant malgré tout les progrès obtenus par rapport à la situation actuelle ainsi que par rapport au texte initial, le cdH exige que le nouveau texte soit voté avant Noël.

15:57 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2009

Wathelet, Poma et Flahaut nommés ministres d'Etat

flahaut

Le Roi a nommé lundi trois nouveaux ministres d'Etat. Il s'agit de l'ancien vice-premier ministre Melchior Wathelet (cdH), de l'ancien ministre André Flahaut (PS) et de l'ancien secrétaire d'Etat Karel Poma (Open Vld).

 

Les nominations ont été faites sur proposition du premier ministre Yves Leterme. Lundi dernier, sur proposition de son prédécesseur Herman Van Rompuy, le Roi avait déjà nommé trois ministres d'Etat à savoir Frank Vandenbroucke (sp.a), Jos Chabert (CD&V) et Armand De Decker (MR). Avant cela, la précédente nomination remontait à 2006 (Johan Vande Lanotte).

 

Le titre de Ministre d'Etat est un titre honorifique qui est conféré en Belgique à des personnalités qui se sont montrées très méritantes dans la vie publique, peut-on lire sur le site officiel belgium.be. Les Ministres d'Etat font également partie du Conseil de la Couronne, qui se réunit dans des situations de crise exceptionnelles, sous la présidence du Roi. Cela avait notamment été le cas en 2007 et 2008.

18:38 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2009

Mais c'est qui ce Saint-Nicolas à la fin ?

Saint Nicolas3

"Au grand Saint-Nicolas, patron des écoliers...", voilà une chanson qui éveille des souvenirs de jeunesse quand, le matin du 6 décembre, nous descendions au salon pour voir ce que Saint-Nicolas avait bien pu nous apporter sous le sapin.

 

Bien entendu, nous étions tous des enfants sages et l'idée de rencontrer Père Fouettard nous mettait dans une angoisse profonde. Mais finalement, il venait d'où ce Saint-Nicolas, qui se souvient de son histoire?


Cette fête est en fait inspirée par un évêque de la ville de Myre - ce qui explique sa tenue -, dans l'actuelle Turquie. Nicolas de Myre était connu pour son dévouement auprès des enfants, des veuves et des gens faibles, il était bienveillant et généreux.


Bonté
Apprenant qu'un père n'a pas de quoi fournir une dot de mariage à ses trois jeunes filles et qu'il n'a d'autre moyen de survivre que de les livrer à la prostitution, Nicolas jette des bourses pleines d'argent dans leurs bas qu'elles avaient mis à sécher sur la cheminée.


Une autre légende raconte que trois petits enfants perdus demandèrent l'hospitalité chez un boucher. Celui-ci les tua et les mis au saloir. Saint-Nicolas vint à passer sept ans plus tard et demanda à son tour l'hospitalité. Il insista pour manger le petit salé préparé sept ans plus tôt. Le boucher s'enfuit et Saint-Nicolas ressuscita les trois enfants. Père Fouettard serait d'ailleurs ce boucher, qui met en garde les enfants qui n'ont pas été sages.


Mais la vie de Saint-Nicolas fut plus sombre que ces contes pour enfants. A l'époque, l'empereur Dioclétien décide de mener campagne contre les chrétiens, qui sont poursuivis ou mis en prison. Nicolas de Myre est emprisonné. En 313, l'empereur Constantin rétablit la liberté religieuse, et saint Nicolas reprend sa place d'évêque.


Saint Nicolas serait décédé le 6 décembre 343, ce qui explique que chaque année les croyants fêtent le Saint patron à cette date. Les miracles attribués à saint Nicolas sont plus nombreux qu'on ne l'imagine et il est aujourd'hui le saint patron de nombreuses corporations ou groupes tels que les enfants, les navigateurs, les prisonniers, les avocats ou les célibataires.


Aujourd'hui, saint Nicolas est encore fêté dans certains pays d'Europe: la France (en Alsace et Lorraine), l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, la Pologne, l'Autriche...

14:26 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2009

La cigarette dans l'horeca ne fera plus long feu

cigarette

Un accord est intervenu vendredi matin, lors d'une concertation entre les chefs de groupe des partis de la majorité de la Chambre et du Sénat, à propos de l'interdiction de fumer dans l'horeca.


Il prévoit d'une part le vote du texte tel qu'il avait été dans un premier temps adopté par la Chambre avec une interdiction de fumer dans tous les établissements où l'on peut manger au 1er janvier 2010.


Interdiction totale

D'autre part, il prévoit que la majorité déposera et votera une proposition de loi visant à une interdiction totale de fumer dans l'horeca à partir du 1er juillet 2014.


La Chambre a adopté une proposition de loi qui visait à étendre à partir du 1er janvier 2010 l'interdiction du tabac à tout l'horeca à l'exception des établissements qui n'exercent aucune activité de restauration. Le Sénat a amendé ce texte en ajoutant que l'interdiction sera totale pour l'ensemble du secteur à partir de 2012.


Accord
Le texte est donc revenu à la Chambre où les libéraux ont plaidé pour qu'on en revienne au texte initial de la Chambre. Ils ont reçu, au début de la semaine, l'appui inattendu du président du PS, Elio Di Rupo. Le CD&V et le cdH quant à eux voulaient s'en tenir au texte voté par le Sénat.


Une concertation a dès lors été organisée vendredi matin et un accord est intervenu entre les chefs de groupe des partis de la majorité de la Chambre et du Sénat.


Extension
Cet accord prévoit dans un premier temps le vote à la Chambre de la proposition de loi telle qu'elle était initialement libellée avant qu'elle ne soit amendée par le Sénat, soit une interdiction à partir du 1er janvier 2010 de fumer dans l'horeca à l'exception des établissements qui ne pratiquent aucune restauration.


Par ailleurs, une proposition de loi sera déposée en parallèle à la Chambre et au Sénat. Elle prévoit une interdiction générale de fumer dans tous l'horeca, y compris les simples débits de boissons pour le 1er juillet 2014 au plus tard et après concertation avec le secteur.

15:41 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/12/2009

Les jeunes reçoivent 35 euros d'argent de poche

bancontact

En moyenne, les jeunes âgés de 9 à 17 ans reçoivent chaque mois 35 euros d'argent de poche, selon une enquête de l'association de défense des consommateurs CRIOC, menée auprès de 2.600 écoliers.


Trois-quarts des jeunes âgés de 9 à 17 ans reçoivent de l'argent de poche des parents. Le montant mensuel moyen est de 35 euros, soit 4 euros de plus qu'en 2008. Les plus jeunes (de 10 à 14 ans) reçoivent un montant variant entre 13 et 33 euros.


Dans les grandes familles, les enfants reçoivent le plus d'argent de poche. La culture de l'argent de poche y est différente et les jeunes doivent dès lors acheter eux-mêmes leurs affaires. Le montant de l'argent de poche est plus faible dans les familles mono-parentales.


Les élèves de l'enseignement technique et professionnel reçoivent un montant plus élevé de même que les jeunes issus de milieux socialement moins favorisés.


Chez les 16-17 ans, la moitié des jeunes font des jobs d'étudiant pour avoir de l'argent.

20:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2009

30% des guirlandes de Noël sont dangereuses

Guirlande

Trente pour cent des guirlandes lumineuses de Noël vendues en Europe exposent leurs utilisateurs à un risque de choc électrique, voire d'incendie, a averti mercredi la Commission européenne.


Celle-ci s'appuie sur l'étude de 196 modèles de guirlandes vendus dans cinq pays européens, à savoir l'Allemagne, la Hongrie, les Pays-Bas, la Slovaquie et la Slovénie.


"Les autorités nationales et le secteur concerné doivent redoubler d'efforts pour combler les lacunes et les manquements qui permettent à des produits de piètre qualité de se retrouver dans les commerces et les foyers", a commenté mercredi la commissaire en charge de la Protection des consommateurs, Meglena Kuneva.


Les principaux risques posés par ces guirlandes découlent du non-respect des prescriptions techniques de sécurité, notamment dans la fabrication des prises de courant, la fixation des câbles, ou une mauvaise isolation contre les chocs électriques.


La Commission recommande en conséquence aux consommateurs d'acheter leurs guirlandes chez des détaillants dignes de confiance (quitte à les payer plus cher), de ne jamais les laisser allumées lorsqu'il n'y a plus personne dans la maison, et a fortiori durant la nuit, quand tout le monde est au lit.

19:44 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2009

Le permis à points débarquera en janvier 2012

permis4

Etienne Schouppe, le secrétaire d'Etat à la Mobilité, veut relancer le permis à points d'ici janvier 2012, écrivent mercredi les journaux du groupe Sud Presse.


"Le système du permis à points présente un grand pouvoir de dissuasion et de prévention", a déclaré Etienne Schouppe, qui défend mercredi sa note de politique générale au parlement.


La Belgique est l'un des derniers pays européen où l'on peut griller un feu ou une limite de vitesse sans s'inquiéter des conséquences pour son permis à points. Vingt des 27 états membres de l'Union européenne disposent d'un tel système qui se traduit par l'interdiction de conduire lorsque le quota de points est épuisé.


Le parlement avait voté la loi du permis à points en juillet 1990 mais elle n'était jamais entrée en application. La nouvelle loi devrait être officiellement effective pour le 1er janvier 2012.


La loi de 1990 sera reprise avec quelques modifications au niveau de la liste des infractions qui a changé en 20 ans, notamment avec l'utilisation du GSM et la conduite sous l'influence de drogues.


Le nombre de points sera fixé dans les mois à venir. Il est probable que le seuil fatidique des 6 points soit repris en Belgique. Si un conducteur tombe à 6 points en l'espace de 3 ans, il devra suivre une formation.

20:29 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/12/2009

Oublier de valider chaque fois son ticket, c'est frauder

stib

Du 1er décembre au 15 janvier, la STIB relance sa campagne annuelle de sensibilisation à la lutte contre la fraude. Cette année, l'accent est mis sur l'obligation pour le voyageur de valider son ticket magnétique ou son pass MOBIB chaque fois qu'il monte dans un tram ou un bus ou qu'il entre dans une station de métro, même en cas de correspondance, a indiqué la STIB lundi dans un communiqué.

 

"Pensez à valider pour ne pas frauder! "

Ce slogan figure sur un dépliant diffusé à 50.000 exemplaires et distribué aux voyageurs sur tout le réseau de la STIB. Il est accompagné de visuels qui exploitent l'idée du "pense-bête": visuels en forme de mémo collés sur les valideurs eux-mêmes, autocollants rappelant l'obligation de valider apposés au sol dans les stations de métro, etc.


Le dépliant rappelle également les règles en vigueur et les amendes encourues par les voyageurs qui circulent sur le réseau de la STIB sans payer ou sans valider leur titre de transport.


Diminution des fraudes

En 2008, le taux de fraude apparent - le rapport entre le nombre de constatations et le nombre de voyageurs contrôlés - atteignait 2,39% (il était de 2,69% en 2007), d'après les chiffres de la STIB.

18:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |