14/12/2009

Un excès d'hygiène dans l'enfance fragilise la santé

bébé5

Les parents qui laissent leurs enfants se salir leur rendent peut-être service en les protégeant contre certaines maladies, notamment cardiaques, une fois adultes, selon une étude américaine publiée mercredi.


Plus fragiles à l’âge adulte

"Nos recherches laissent penser que des environnements ultra-propres, ultra-hygiéniques dans l'enfance peuvent augmenter le risque d'inflammation à l'âge adulte, ce qui à son tour augmente le risque de contracter un grand nombre de maladies", notamment cardiovasculaires, souligne Thomas McDade, principal auteur de l'étude.


Son équipe de chercheurs de la Northwestern University à Chicago (Illinois, nord), a voulu mieux comprendre dans quelle mesure l'environnement des enfants affecte la production de protéine C-réactive (ou CRP), qui augmente en cas d'inflammation, c'est-à-dire lorsque le corps réagit à une infection ou une blessure.


Les chercheurs ont pour cela étudié les données d'une étude menée aux Philippines sur les enfants de 3.327 femmes, nés au cours des années 1980, de leur naissance à 22 ans.

 

Plus de maladies infectieuses

Les enfants ont été surveillés tous les deux mois pendant les deux premières années de leur vie, puis tous les quatre à cinq ans par la suite. L'hygiène faisait partie des éléments contrôlés (notamment pour savoir s'ils cohabitaient avec des animaux domestiques, comme des porcs ou des chiens), au côté des revenus des parents.


Or des échantillons de sang ont mis en évidence le fait que ces enfants philippins avaient plus souffert de maladies infectieuses que les petits Américains. En revanche, une fois devenus de jeunes adultes, leur sang présentait une concentration de CRP beaucoup plus faible que celui des Américains du même âge, tendant à montrer qu'ils souffraient moins d'inflammations.

21:21 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.