17/11/2009

Milquet tiendra les rênes du cdH jusque 2011

Lutgen

Le Bureau politique du cdH proposera aux militants de se prononcer sur un partage de la présidence du parti en deux temps, à partir de 2010, entre l'actuelle présidente Joëlle Milquet et l'actuel ministre wallon de l'Agriculture et des Travaux publics, Benoît Lutgen, a-t-il décidé lundi soir.


Aval unanime

D'autres candidatures peuvent toujours être proposées, mais plusieurs les ténors du parti interrogés lundi soir (e.a. les ministres Antoine, et Cerexhe, ainsi que le sénateur F. Delpérée), ont insisté sur l'expérience incontournable de l'actuelle présidente face aux importants enjeux notamment communautaires des prochains mois.


Selon le président du collège des assesseurs du parti, Dominique Drion, la décision a été prise à l'unanimité. Il y a eu une abstention et encore, seulement sur un des volets de la proposition retenue.


Si cette formule reçoit l'assentiment des militants, Joëlle Milquet continuera d'exercer la présidence du parti à partir du 1er janvier prochain, jusqu'aux prochaines élections fédérales, prévues théoriquement en 2011, pour autant qu'il n'y ait pas d'élections anticipées.
 
Lutgen au relais

Dans tous les cas de figure de cette proposition, Benoît Lutgen lui succédera à la mise en place du prochain gouvernement fédéral et jusqu'au terme du mandat présidentiel de 4 ans (2014).


A la sortie de la réunion, Benoît Lutgen a indiqué qu'il avait lui-même fait cette proposition au parti. Joëlle Milquet a, quant à elle, précisé qu'elle avait souhaité un débat interne sur "cette option qui n'était pas la mienne au départ" et au sujet de laquelle elle s'était donné un temps de réflexion durant le week-end écoulé. "Il y aura un vrai vote des militants", a-t-elle ajouté.


"Face aux enjeux qui nous attendent notamment en matière communautaire, Joëlle Milquet est la meilleure candidate du parti pour défendre la Belgique francophone. Personne ne s'est levé pour répondre à la question de savoir qui connaissait les dossiers mieux qu'elle", a commenté Benoît Lutgen.


L'oiseau continuera à faire son nid

Le ministre wallon de l'Agriculture a également souligné qu'il tenait, dans un premier temps à poursuivre son travail au sein du gouvernement wallon notamment pour soutenir le monde rural face aux réformes du secteur, et dans le domaine des Travaux Publics.


Tant Benoît Lutgen que Joëlle Milquet ont fait part de leur souhait d'œuvrer à "la continuité" dans la gestion du parti.


Le bureau politique du parti statuera dans une semaine sur la recevabilité des candidatures et sur les modalités d'organisation du vote.


A titre personnel, Benoît Lutgen s'est prononcé en faveur d'un vote écrit pour atteindre le plus grand nombre de militants possible.

17:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.