30/09/2009

L'avenir du poste de gouverneur de Bruxelles est toujours incertain

Picqué2

Le sort qui sera réservé à la fonction de gouverneur de l'arrondissement de Bruxelles n'est toujours pas réglé, a indiqué mercredi le cabinet du ministre-président bruxellois, Charles Picqué, interrogé au sujet de l'annonce par l'actuel bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode Jean Demannez qu'il ne briguait plus ce mandat. Véronique Paulus de Châtelet s'est retirée de cette fonction le 31 décembre dernier.


Depuis lors, c'est le vice-gouverneur néerlandophone Hugo Nys qui exerce la fonction, faute de candidat francophone désigné dans les temps pour cette fonction fortement rabotée depuis la scission de la défunte province du Brabant.


Des voix se sont fait entendre au cours des dernières années pour supprimer cette fonction, notamment au MR, dans l'opposition à la Région, mais dans la majorité au fédéral. Dans ce contexte, le ministre-président bruxellois Charles Picqué a adressé il y a six mois un courrier au ministre des Réformes institutionnelles Didier Reynders pour connaître les intentions du gouvernement fédéral à ce sujet.


Selon son cabinet, Charles Picqué a à nouveau posé la question lors de la dernière réunion du comité de concertation réunissant les représentants du gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées, mais cette fois, au Premier ministre Herman Van Rompuy.


Jusqu'ici, ces deux demandes sont demeurées sans réponse. "De notre côté, nous attendons un signal du fédéral nous disant d'engager ou non un acte de candidature", a-t-il indiqué mercredi via sa porte-parole.

19:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.