28/06/2009

Les Belges ont une brique dans le ventre... comme la plupart des Européens

construction

Les Belges, dit-on, ont une brique dans le ventre. Mais pas beaucoup plus que le reste des Européens en réalité, révèlent vendredi des chiffres livrés par l'Office européen de statistiques, Eurostat.


Si 67% des ménages belges étaient propriétaires de leur habitation en 2007, c'était également le cas de 65% des foyers européens, indique l'étude.


Dans tous les Etats membres de l'Union, plus de la moitié des ménages possédaient leur propre logement, à l'exception notable de l'Allemagne où seuls 46% d'entre eux étaient propriétaires.


Les pays européens où les ménages ont le plus une "brique dans le ventre" sont en réalité la Roumanie (96% des ménages), devant la Lituanie et la Slovaquie (89% chacun) et la Hongrie (87%).


Le type de logement le plus courant en Europe est l'appartement (46% des ménages) devant la maison individuelle (30%) et la maison mitoyenne (22%).


En Belgique, c'est la maison mitoyenne qui tient la corde (39% des foyers), devant la maison individuelle (34%) et l'appartement (26%).

09:44 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2009

"Madame Bea Diallo" et "Madame Joëlle Riguelle"

Riguelle6

Les députés bruxellois francophones se sont réunis jeudi durant un quart d'heure pour constituer formellement l'assemblée de la Commission Communautaire française.


Il s'agit de l'institution qui planche, dans les locaux du parlement bruxellois, sur toute une série de matières liées au quotidien des quelque 900.000 habitants francophones de la capitale (Aide sociale, Aide aux personnes handicapées, Formation professionnelle, Culture, Enseignement, Cohésion sociale, etc.).

 

Exercice de lecture

La séance fut un peu plus longue que celle d'ouverture, la veille, de l'assemblée bi-communautaire bruxelloise. En cause: l'exercice de lecture de la liste des 72 députés francophones imposé par le greffier à Antoinette Spaak (MR-FDF), la doyenne d'âge et, à ce titre, présidente temporaire de l'assemblée.

 

Difficultés
Un peu en froid politique, deux jours auparavant, avec le genre linguistique néerlandais, lors de la séance de rentrée du parlement bruxellois, la présidente est apparue jeudi parfois en difficulté avec la prononciation de certains noms et la distinction du genre des députés, suscitant quelques réactions cabotines.


Elle a ainsi cité l'ex-champion de boxe intercontinental "Madame Bea Diallo" (PS) et "Madame Joëlle Riguelle" (Joël Riguelle), bourgmestre cdH de Berchem-Sainte-Agathe, membre actif de la confrérie des chauves de Belgique, et seulement proche du féminin lorsqu'il incarne Anne-Marie Lizin, en tant qu'acteur de la compagnie théâtrale "Sois Belge et tais-toi".

18:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/06/2009

Les Belges paient beaucoup trop pour l'électricité

facture

Les Belges paient encore beaucoup trop pour leur électricité, constate mardi l'association Test-Achats sur base d'une comparaison internationale des tarifs de l'électricité dans huit pays.


Pour les scénarios basés sur une faible consommation à tarif normal (jusqu'à 2.500 kWh/an), la Belgique est le pays le plus cher (43% plus cher que les pays voisins), tandis que les Pays-Bas sont le moins cher. A titre d'exemple, un isolé qui consomme 1.200 kWh/an paiera 306 euros en Belgique, contre 114 euros pour un Néerlandais et 196 euros pour un Français.


"Pourtant, l'objectif déjà peu ambitieux de notre gouvernement en 2000 était de ramener les prix belges de l'énergie au niveau de la moyenne des pays voisins", rappelle Test-Achats dans un communiqué.


Dans les profils à consommation moyenne (sans et avec le tarif bihoraire), la Belgique est le deuxième et troisième pays le plus cher (respectivement 16 et 17% plus chère que les pays voisins). Pour une consommation moyenne de 3.500 kWh/an, la Belgique figure au deuxième rang derrière l'Allemagne. "Une famille belge de 3 personnes paie 721 euros par an contre 511 euros pour la même famille française", relève Test-Achats.


Enfin pour une grande consommation -7.500 kWh/an- la Belgique obtient un meilleur classement et se situe 6% plus chère que la moyenne des pays voisins.


Pour le gaz, "la situation est très différente", note encore l'association de consommateurs. Pour une consommation modeste (eau chaude et cuisson), la Belgique se situe dans la moyenne des 8 pays et est même 10% moins chère que la moyenne de ses voisins: une famille belge paie 220 euros alors que la moyenne des voisins est de 245 euros.


Pour une consommation annuelle plus élevée, avec chauffage au gaz, la Belgique n'est plus chère que de 1% par rapport à la moyenne des pays voisins, soit 1.480 euros, et le coût annuel se situe dans la moyenne des 8 pays, soit 1.500 euros.


Les huit pays considérés dans l'analyse de Test-Achats étaient, outre la Belgique, l'Allemagne, la France, l'Espagne, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni. Les tarifs analysés étaient ceux de février 2009, toutes taxes incluses.

16:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/06/2009

Les lunettes de soleil pour enfants? Pensez aux filtres UV!

soleil

La Commission française de sécurité des consommateurs (CSC) a déploré jeudi le manque d'information sur les filtres ultraviolet (UV) des lunettes de soleil pour enfants, à quelques jours des vacances d'été.


"Les catégories de filtrage ne sont pas toujours mentionnées et les mentions peuvent être fantaisistes", a dénoncé l'autorité administrative indépendante. Elle a également estimé qu'il y a "une insuffisance du côté des notices, qui renseignent mal les utilisateurs sur les risques, voire qui ne sont même pas fournies par les opticiens".


"L'objectif est d'acheter un bon verre filtrant pour son enfant sinon l'intégrité de l'oeil peut être altérée", rappelle Guy Le Goff porte-parole de la CSC. "A la plage ou à la montagne, un filtre 4 est indispensable", a-t-il ajouté. Il existe quatre catégories de protection contre les filtres ultraviolets allant de O (simple confort) à 4 (luminosité exceptionnelle).


La commission met particulièrement en garde contre les lunettes-jouets qui, si elles comportent des verres fumés, ne sont absolument pas filtrantes. "Nous espérons que ces lunettes ne sont plus en vente car elles sont dangereuses, mais nous craignons qu'elles soient encore proposées dans certaines boutiques, notamment chez les saisonniers. Il ne faut en aucun cas les utiliser", a averti M. Le Goff.


LA CSC suggère d'installer de façon pérenne sur les lieux de vente un affichage explicite sur les conditions d'utilisation de chacune des catégories de protection. Elle demande aussi aux professionnels de s'assurer que chaque produit dispose d'une notice complète et souhaite que la catégorie de filtrage soit clairement indiquée sur le produit.

19:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2009

Les assesseurs volontaires récompensés lors de la fête nationale

assesseurs

Les assesseurs volontaires qui ont officié le 7 juin dans les bureaux de vote sont invités le 21 juillet par le service public fédéral de l'Intérieur à une collation et un drink à Bruxelles, à l'occasion de la fête nationale, a indiqué mercredi le ministre de l'Intérieur Guido De Padt, interrogé en Commission à la Chambre.


Le jour des élections, 2.092 volontaires (1.521 Flamands, 502 Wallons et 69 Bruxellois) se sont présentés, a indiqué le ministre. Ce jour là, 100.000 personnes environ ont été nécessaires pour faire fonctionner les bureaux de vote dans tout le pays. Fort des expériences des années précédentes, où battre le rappel de tous les assesseurs convoqués n'a pas toujours été chose facile, le ministère de l'Intérieur avait décidé cette année de faire appel à des volontaires en guise de renfort.


C'est donc pour les remercier de ce geste civique qu'ils sont invités dans la tente dressée par le service public fédéral de l'Intérieur pour célébrer la fête nationale. Les invités recevront aussi un souvenir et auront la possibilité de suivre le défilé militaire de près, s'ils font la demande pour obtenir une carte d'accès.


Le ministre s'est félicité mercredi du succès de la première opération "assesseurs volontaires".

17:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/06/2009

Certains articles pour bébé seront bientôt plus sûrs

bébé2

Les Etats membres de l'Union européenne ont donné lundi leur feu vert à l'adoption de normes de sécurité renforcées pour une série d'articles de puériculture.


Les Vingt-sept ont ainsi décidé de resserrer les normes de sécurité applicables aux dispositifs de verrouillage des fenêtres et portes de balcon commercialisés en Europe.


Les chutes accidentelles de fenêtres ou de balcons sont à l'heure actuelle une cause majeure de décès et de lésions graves chez les enfants de moins de 5 ans. On recense des dizaines de cas chaque année dans l'Union européenne.


Par ailleurs, les 27 ont encore décidé lundi d'imposer des normes de stabilité et de sécurité plus sévères pour les sièges de bain pour bébé. Des consignes d'utilisation claires devront en outre être fournies aux parents consommateurs.


Approuvées lundi par les Etats membres, ces nouvelles normes vont à présent être soumises pour accord devant le Parlement européen. Ces nouvelles normes devraient être d'application d'ici 2 ans au plus tard, selon la Commission européenne.

18:59 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/06/2009

Les enfants souffrent plus des disputes que d'un divorce

enfant4

Beaucoup de couples ne vivent plus que de disputes et de tensions, mais restent ensemble pour leurs enfants. Et ce n'est pas une bonne idée, selon les psychologues de l'université Cornwell de New York. L'impact d'une éducation tendue est particulièrement important sur les enfants.

 

Contre les clichés

Sur deux mille familles, l'effet des disputes sur les enfants a été examiné. Ceux qui pensent que les enfants ne subissent pas le poids des disputes et des discussions d'adultes se trompent lourdement. Et c'est surtout à l'école que cela se traduira. Contrairement aux idées reçues, ils sont plus sujets aux problèmes de drogue, d'alcool, de santé mentale et de comportement que les enfants de parents divorcés.

 

Relations ultérieures

Cette instabilité dans l'image de la relation aura souvent un écho plus tard, dans les relations que l'enfant devenu adulte entreprendra de vivre: des conséquences négatives se feront rapidement ressentir. Et ce surtout parce qu'ils n'ont jamais vu un "bon" exemple de stabilité dans le couple à la maison étant petits. Des parents qui restent ensemble "pour les enfants", comme le consacre l'expression, ne sont plus remplis d'amour l'un pour l'autre. Dès lors, les enfants ne savent ce qu'est une belle relation d'amour entre adultes et ne savent pas comment résoudre leurs problèmes d'une manière constructive.

19:41 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2009

L'immobilier bruxellois à l'abri de la chute des prix

immobilier2

Bruxelles est à l'abri de la chute des prix de l'immobilier ressentie pratiquement dans la plupart des capitales en Europe à la suite de la récession, indique lundi l'agence immobilière Century 21, qui a réalisé une étude auprès de ses agents immobiliers dans onze capitales européennes. L'étude montre encore que Bucarest est la ville la moins chère pour acquérir un bien immobilier alors que Dublin est la ville la plus chère.


Bruxelles se place dans le groupe du milieu en ce qui concerne les prix de l'immobilier, indique l'étude. Les loyers moyens y sont de 600 à 700 euros par mois, et à l'acquisition, on y paie entre 200.000 et 250.000 euros.


L'étude met encore en évidence qu'aux côtés de Londres et de Moscou, Dublin est la capitale la plus onéreuse pour acquérir ou louer des biens immobiliers. Les villes les moins chères sont Bucarest et Sofia.

 

70% de propriétaires

L'étude indique aussi qu'à Paris, Moscou et Bruxelles, seulement 30% de la population est locataire, pour 70% de propriétaires. À Dublin, Sofia et Londres, le rapport entre location et acquisition est de 50/50.


Dans la capitale roumaine, les habitants consacrent en moyenne 75.000 euros à l'acquisition d'un appartement ou d'une maison. Alors que les prix d'achat sont bas et les loyers relativement élevés à Bucarest, 90% de la population y est locataire.

 

1.200 euros/mois à Dublin

La capitale irlandaise est quant à elle la ville la plus chère en matière d'immobilier. Les loyers avoisinent les 1.200 euros par mois à Dublin et pour y devenir propriétaire, il faut débourser en moyenne 350.000 euros.

 

45% de baisse

L'étude révèle que les prix de l'immobilier baissent dans la plupart des villes d'Europe. "Dans les capitales irlandaise et roumaine, on parle même d'une forte baisse des prix, jusqu'à 45%", selon Mathieu Verwilghen, responsable de Century 21 Benelux.

 

Plus de locataires

L'étude démontre également que le nombre de locataires est en forte augmentation dans toute l'Europe. A Dublin et à Lisbonne, cette augmentation frôle les 200%.


L'âge moyen de l'acquéreur d'immobilier dans les capitales européennes se situe entre 30 et 35 ans, et il en va de même à Bruxelles. Les acquéreurs les plus jeunes (25-30 ans) se trouvent à Dublin, les plus âgés (40-45 ans) à Athènes.

18:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/06/2009

La visite du médecin pour les moins de dix ans sera moins chère

médecin

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet d'arrêté royal qui vise à diminuer le ticket modérateur pour les visites du médecin au domicile d'un enfant, jusqu'à son 10e anniversaire.


La proposition de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique Laurette Onkelinx instaure un tarif réduit pour les enfants de moins de 10 ans qui reçoivent la visite à domicile du médecin traitant, selon un communiqué du cabinet de la ministre.


Ce montant sera au maximum deux fois supérieur au coût pour le patient d'une consultation chez le médecin dans le cadre du dossier médical global (4,02 euros et 1,03 euros pour les BIM). L'intervention personnelle s'élèvera désormais à 8,04 euros au maximum et à 2,06 euros au maximum pour les personnes bénéficiant d'un statut préférentiel.


Cette mesure permettra aux familles de réaliser une économie d'environ 4 euros par visite. En 2008, 280.434 enfants ont reçu la visite de leur médecin généraliste à domicile. La mesure entrera en vigueur le 1er octobre au plus tard.

17:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/06/2009

"Il faut augmenter le tarif de l'eau à Bruxelles"

eau

L'IBDE, intercommunale responsable de la distribution et de l'assainissement de l'eau en Région bruxelloise, a distribué et assuré l'assainissement des 59,1 millions de mètres cubes d'eau consommée par les habitants et industries de Bruxelles-Capitale, pour un chiffre d'affaires de 139,1 millions d'euros.


L'intercommunale a estimé mardi que les investissements à prévoir imposent une hausse de prix. D'après l'Institut Bruxelles de Distribution d'Eau, qui présentait mardi son bilan de l'année écoulée, on observe, depuis 2004, une diminution constante de la consommation notamment suite aux campagnes de sensibilisation à une utilisation respectueuse de l'eau ainsi qu'au placement d'appareils sanitaires plus économiques.


En 2008, les investissements sur les réseaux de distribution et d'assainissement réalisés par l'IBDE au cours de l'exercice 2008 se sont élevés à 49,2 millions d'euros, soit respectivement 25,5 millions d'euros sur le réseau de distribution et 23,7 millions d'euros sur le réseau d'assainissement.


Pour le réseau d'assainissement, la campagne d'état des lieux confirme l'ampleur du défi qui attend la société: 500 kms de réseau devront être réhabilités, ce qui représente un investissement annuel de 75 millions d'euros pendant 20 ans.

 

Besoin de moyens financiers

"Il faudra donc trouver, dans les plus brefs délais, les moyens financiers nécessaires pour mener à bien la mission que les communes ont confiée à l'IBDE", a souligné l'intercommunale.

Confrontée à cette importante charge financière il apparaît plus que souhaitable que tous les acteurs concernés (le fédéral (Beliris), la Région, les intercommunales et les communes) se concertent afin de "définir dans les plus brefs délais une politique d'investissements réelle et pragmatique" pour que l'on puisse réaliser d'une manière durable le financement du secteur de l'eau en Région de Bruxelles-Capitale, a-t-elle encore dit.


Pour l'IBDE, il s'imposera également de revoir le prix de l'eau qui, hormis la majoration limitée de 4,2 % et donc inférieure à l'évolution de l'indice santé pour la seule année 2008, n'avait plus été adapté depuis l'instauration de la tarification solidaire intervenue en 2005. L'intercommunale a enfin estimé que les mois à venir seront déterminants pour l'évolution de la politique de financement de l'eau en Région de Bruxelles-Capitale.

19:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2009

Les ados resteront dans la rue après le 18 juin

ados

Moins d'une école secondaire sur six en Communauté française organisera des activités après le 18 juin, date de la fin des examens, rapporte mercredi Le Soir.

 

Activités extrascolaires durant les "jours blancs" pour 80 écoles

Sur les 500 établissements de la Communauté française, 80 ont obtenu un coup de pouce du ministère de l'Enseignement pour financer des activités extrascolaires durant les "jours blancs" qui précèdent les vacances d'été.


Pour stimuler les écoles à organiser des activités, le ministre Dupont a débloqué des fonds censés permettre de subsidier le recours à des intervenants extérieurs voire des professionnels. Deux millions d'euros ont été inscrits à ce titre au budget 2009, précise le Soir.

La majorité des jeunes sans activités prévues

Parmi les écoles candidates qui ont dû rentrer leur projet pour la fin avril, 141 dossiers ont été acceptés, concernant 80 écoles. Le montant total de l'aide publique octroyée s'élève à 310.000 euros, sur les 2 millions disponibles, note le quotidien qui écrit encore que la majorité des jeunes n'auront toujours d'autre alternative que la garderie ou l'étude si leurs parents refusent de les laisser à la maison ou de leur donner quartier libre.

Certaines écoles ont obtenu jusqu'à 25.000 euros pour financer plusieurs projets. Seront entre autres organisées, des journées de sensibilisation aux dangers de la circulation et des balades à vélo pour les plus jeunes, une formation aux premiers secours, ou encore une formation au permis de conduire théorique.

20:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2009

Les votes nuls et blancs ont toujours le vent en poupe

vote blanc

Le nombre de votes blancs ou nuls a notablement augmenté à l'occasion des élections régionales et européennes de dimanche. Au scrutin pour le parlement wallon, le pourcentage est passé à 7,7%, pour 6,6% en 2004. Cela représente cette fois près de 167.000 votes.


A Bruxelles, on est passé de 3,8% (18.000) en 2004 à 5% (24.000) de votes blancs ou nuls pour l'élection du parlement régional. Au parlement flamand, on a relevé 5,5% (240.000) de ces votes, pour 5,1% en 2004.


Mais c'est à la Communauté germanophone que le taux d'abstention est le plus élevé: 11,4%, pour 11,2% il y a 5 ans. Quant aux élections européennes, elles ont vu le pourcentage passer de 5,37% (368.000) en 2004 à 6,31% (443.000) cette année.

20:46 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2009

Le cdH verra Ecolo avant les autres

milquet6

Le cdH se rendra "avec plaisir" à l'invitation d'Ecolo, pour examiner notamment la situation à Bruxelles, où les Verts et le cdH ont progressé et détiennent 27 sièges à eux deux, a indiqué la présidente du cdH à l'issue de la réunion du Bureau de son parti. Joëlle Milquet se rendra ensuite à l'invitation du MR lancée par Armand De Decker. "Mais la balle est aujourd'hui dans le camp des Verts", a-t-elle dit.


Quant aux contacts avec le PS, elle y pense mais "il y a diverses coalitions possibles à Bruxelles" et il faut d'abord parler avec Ecolo. Joëlle Milquet a répété son souhait de gouvernements symétriques à la Communauté française et aux Régions.


La présidente estime que la semaine sera consacrée au travail d'analyse et de contacts. Il faudra parler projets et contenu: plans de qualification des jeunes, emploi, emploi et environnement, etc... Le cdH est toujours demandeur du dossier enseignement obligatoire, une matière qu'il n'a plus eue en mains depuis 20 ans. "Mais il n'y a pas d'ukaze", a-t-elle dit.


Joëlle Milquet a aussi confirmé qu'elle mènerait, en tant que présidente, les négociations, l'élection d'un ou d'une nouvelle présidente du cdH n'ayant de toute façon lieu qu'à la fin de l'été.

18:50 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/06/2009

Le bon choix pour le 7 juin !

Riguelle

20:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/06/2009

60% des travailleurs belges souffrent de stress

stress

Les travailleurs belges souffrent de stress, présentent une santé physique et mentale médiocre et ont un mauvais style de vie, révèle mardi une étude menée par Securex.


Ils présentent une faible vitalité, avec un score de 6 sur 10, selon une étude menée par Securex et portant sur des facteurs comme le niveau de stress, l'aptitude au travail, le style de vie et le niveau d'énergie des travailleurs belges.


Cette étude montre que 60% des travailleurs belges souffrent de stress professionnel. Les principaux concernés seraient les travailleurs âgés de 30 à 34 ans, qui recherchent un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.


Par ailleurs, 11% des travailleurs belges pensent être globalement en mauvaise santé. Ils sont 20% à souffrir régulièrement de troubles psychologiques et 17% estiment que leur santé mentale peut avoir un effet sur l'exercice de leur profession.


De plus, la santé physique d'un travailleur sur quatre pose problème dans l'exercice de sa profession. Quarante pour cent estiment même que leurs désagréments physiques sont le résultat de leur travail et un travailleur sur trois pense pouvoir être en meilleure santé s'il change de travail.


Selon cette étude, les travailleurs belges ont un mauvais style de vie: ils ne bougent pas assez et près de la moitié reconnaît ne pas se détendre suffisamment. Leurs habitudes alimentaires, également, sont mauvaises: plus d'un travailleur sur quatre ne déjeune pas, près de la moitié ne mange pas deux fruits par jour, un tiers fume.


L'étude suggère alors aux employeurs de prendre certaines mesures pour améliorer le style de vie des travailleurs: proposer des activités sportives, développer une politique anti-alcool et anti-drogue, favoriser la consommation de fruits au travail, etc.


L'étude a été menée par le département HR Research & Measurement de Securex, sur base d'un échantillon représentatif de 1.822 répondants.

18:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/06/2009

Soyons plus que jamais optimistes

Au dernier sondage ou baromètre du journal La Libre Belgique, les résultats escomptés du cdH sont plutôt encourageants… Voyez plutôt :

 

sondage 1

sondage 2

 

15:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/06/2009

"Il n'y a pas deux camps à départager"

MILQUET5

Il revient aux électeurs de décider de leur choix et d'indiquer la coalition souhaitable et non aux présidents du PS ou du MR, aux sondages ou aux journalistes, a souligné la présidente du cdH, Joëlle Milquet, après les propos tenus par Elio Di Rupo mercredi soir.


"Le cdH refuse d'entrer dans le xième combat préélectoral MR-PS déjà tant vu, qui, après les affaires, occulte les vrais enjeux de la campagne que sont principalement la crise, l'emploi et l'enseignement", ont souligné les centristes.


Le cdH épingle la bipolarisation à laquelle mène ce jeu incessant entre libéraux et socialistes. "Il n'y a pas deux "camps" à "départager" mais bien quatre partis différents! Le cdH est le seul parti qui a toujours voulu éviter le clivage droite-gauche dépassé qui oppose des classes sociales plutôt qu'il ne fédère et qui oppose la solidarité à la responsabilité, le social à la libre initiative alors que, pour nous, ces deux valeurs sont indispensables et indissociables" a encore dit le parti qui rappelle une fois de plus qu'il va les mains libres aux élections.

16:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |