25/06/2009

"Madame Bea Diallo" et "Madame Joëlle Riguelle"

Riguelle6

Les députés bruxellois francophones se sont réunis jeudi durant un quart d'heure pour constituer formellement l'assemblée de la Commission Communautaire française.


Il s'agit de l'institution qui planche, dans les locaux du parlement bruxellois, sur toute une série de matières liées au quotidien des quelque 900.000 habitants francophones de la capitale (Aide sociale, Aide aux personnes handicapées, Formation professionnelle, Culture, Enseignement, Cohésion sociale, etc.).

 

Exercice de lecture

La séance fut un peu plus longue que celle d'ouverture, la veille, de l'assemblée bi-communautaire bruxelloise. En cause: l'exercice de lecture de la liste des 72 députés francophones imposé par le greffier à Antoinette Spaak (MR-FDF), la doyenne d'âge et, à ce titre, présidente temporaire de l'assemblée.

 

Difficultés
Un peu en froid politique, deux jours auparavant, avec le genre linguistique néerlandais, lors de la séance de rentrée du parlement bruxellois, la présidente est apparue jeudi parfois en difficulté avec la prononciation de certains noms et la distinction du genre des députés, suscitant quelques réactions cabotines.


Elle a ainsi cité l'ex-champion de boxe intercontinental "Madame Bea Diallo" (PS) et "Madame Joëlle Riguelle" (Joël Riguelle), bourgmestre cdH de Berchem-Sainte-Agathe, membre actif de la confrérie des chauves de Belgique, et seulement proche du féminin lorsqu'il incarne Anne-Marie Lizin, en tant qu'acteur de la compagnie théâtrale "Sois Belge et tais-toi".

18:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.