11/06/2009

"Il faut augmenter le tarif de l'eau à Bruxelles"

eau

L'IBDE, intercommunale responsable de la distribution et de l'assainissement de l'eau en Région bruxelloise, a distribué et assuré l'assainissement des 59,1 millions de mètres cubes d'eau consommée par les habitants et industries de Bruxelles-Capitale, pour un chiffre d'affaires de 139,1 millions d'euros.


L'intercommunale a estimé mardi que les investissements à prévoir imposent une hausse de prix. D'après l'Institut Bruxelles de Distribution d'Eau, qui présentait mardi son bilan de l'année écoulée, on observe, depuis 2004, une diminution constante de la consommation notamment suite aux campagnes de sensibilisation à une utilisation respectueuse de l'eau ainsi qu'au placement d'appareils sanitaires plus économiques.


En 2008, les investissements sur les réseaux de distribution et d'assainissement réalisés par l'IBDE au cours de l'exercice 2008 se sont élevés à 49,2 millions d'euros, soit respectivement 25,5 millions d'euros sur le réseau de distribution et 23,7 millions d'euros sur le réseau d'assainissement.


Pour le réseau d'assainissement, la campagne d'état des lieux confirme l'ampleur du défi qui attend la société: 500 kms de réseau devront être réhabilités, ce qui représente un investissement annuel de 75 millions d'euros pendant 20 ans.

 

Besoin de moyens financiers

"Il faudra donc trouver, dans les plus brefs délais, les moyens financiers nécessaires pour mener à bien la mission que les communes ont confiée à l'IBDE", a souligné l'intercommunale.

Confrontée à cette importante charge financière il apparaît plus que souhaitable que tous les acteurs concernés (le fédéral (Beliris), la Région, les intercommunales et les communes) se concertent afin de "définir dans les plus brefs délais une politique d'investissements réelle et pragmatique" pour que l'on puisse réaliser d'une manière durable le financement du secteur de l'eau en Région de Bruxelles-Capitale, a-t-elle encore dit.


Pour l'IBDE, il s'imposera également de revoir le prix de l'eau qui, hormis la majoration limitée de 4,2 % et donc inférieure à l'évolution de l'indice santé pour la seule année 2008, n'avait plus été adapté depuis l'instauration de la tarification solidaire intervenue en 2005. L'intercommunale a enfin estimé que les mois à venir seront déterminants pour l'évolution de la politique de financement de l'eau en Région de Bruxelles-Capitale.

19:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.