03/06/2009

60% des travailleurs belges souffrent de stress

stress

Les travailleurs belges souffrent de stress, présentent une santé physique et mentale médiocre et ont un mauvais style de vie, révèle mardi une étude menée par Securex.


Ils présentent une faible vitalité, avec un score de 6 sur 10, selon une étude menée par Securex et portant sur des facteurs comme le niveau de stress, l'aptitude au travail, le style de vie et le niveau d'énergie des travailleurs belges.


Cette étude montre que 60% des travailleurs belges souffrent de stress professionnel. Les principaux concernés seraient les travailleurs âgés de 30 à 34 ans, qui recherchent un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.


Par ailleurs, 11% des travailleurs belges pensent être globalement en mauvaise santé. Ils sont 20% à souffrir régulièrement de troubles psychologiques et 17% estiment que leur santé mentale peut avoir un effet sur l'exercice de leur profession.


De plus, la santé physique d'un travailleur sur quatre pose problème dans l'exercice de sa profession. Quarante pour cent estiment même que leurs désagréments physiques sont le résultat de leur travail et un travailleur sur trois pense pouvoir être en meilleure santé s'il change de travail.


Selon cette étude, les travailleurs belges ont un mauvais style de vie: ils ne bougent pas assez et près de la moitié reconnaît ne pas se détendre suffisamment. Leurs habitudes alimentaires, également, sont mauvaises: plus d'un travailleur sur quatre ne déjeune pas, près de la moitié ne mange pas deux fruits par jour, un tiers fume.


L'étude suggère alors aux employeurs de prendre certaines mesures pour améliorer le style de vie des travailleurs: proposer des activités sportives, développer une politique anti-alcool et anti-drogue, favoriser la consommation de fruits au travail, etc.


L'étude a été menée par le département HR Research & Measurement de Securex, sur base d'un échantillon représentatif de 1.822 répondants.

18:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.