01/06/2009

"Il n'y a pas deux camps à départager"

MILQUET5

Il revient aux électeurs de décider de leur choix et d'indiquer la coalition souhaitable et non aux présidents du PS ou du MR, aux sondages ou aux journalistes, a souligné la présidente du cdH, Joëlle Milquet, après les propos tenus par Elio Di Rupo mercredi soir.


"Le cdH refuse d'entrer dans le xième combat préélectoral MR-PS déjà tant vu, qui, après les affaires, occulte les vrais enjeux de la campagne que sont principalement la crise, l'emploi et l'enseignement", ont souligné les centristes.


Le cdH épingle la bipolarisation à laquelle mène ce jeu incessant entre libéraux et socialistes. "Il n'y a pas deux "camps" à "départager" mais bien quatre partis différents! Le cdH est le seul parti qui a toujours voulu éviter le clivage droite-gauche dépassé qui oppose des classes sociales plutôt qu'il ne fédère et qui oppose la solidarité à la responsabilité, le social à la libre initiative alors que, pour nous, ces deux valeurs sont indispensables et indissociables" a encore dit le parti qui rappelle une fois de plus qu'il va les mains libres aux élections.

16:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.