04/04/2009

Le cdH étoffe ses listes avec des visages connus

Migisha

Le journaliste Pierre Migisha (RTL-TVi) et Alain Maingain, directeur d'école et frère du président du FDF Olivier Maingain, viennent renforcer les listes électorales du cdH pour les scrutins du 7 juin prochain, ont-ils confirmé samedi au cours d'une conférence de presse à la rue de Deux Eglises.

 

Pas que Défossé

Pierre Migisha vise essentiellement un siège au parlement bruxellois. Onzième sur la liste régionale, il occupe ce que l'on qualifie de place de combat.


Après Jean-Claude Defossé (RTBF) qui se présente sur la liste Ecolo à Bruxelles, M. Migisha est la seconde figure journalistique d'une télévision nationale à se lancer en politique pour le scrutin du 7 juin.


Se défendant d'être un "attrape-voix", ce natif de Kinshasa (République démocratique du Congo) relève que le cdH n'est pas venu le chercher, mais confesse que sa démarche a été facilitée par l'échevin bruxellois Bertin Mampaka. Il vise essentiellement les matières concernant les jeunes et le sport, pour lesquelles, en tant que journaliste, il souligne avoir été un observateur attentif durant sa carrière journalistique.

 

Après Anne Delvaux, un commentateur sportif

Pierre Mighisha, qui rappelle avoir été l'un des premiers présentateurs de couleur du paysage télévisuel belge, se positionne au centre-gauche et se présente comme un symbole de la multiculturalité d'une communauté, et des échanges entre communautés.


L'ex-commentateur sportif occupera également une place effective - la 4e - sur la liste européenne, derrière Anne Delvaux (autre ex-journaliste, de la RTBF), Carlo Di Antonio et Vanessa Matz, et devant Isabelle Moinnet, responsable de la communication du groupe Saint-Gobain.

 

Le frère d’Olivier ne penche pas pour le FDF

La première suppléance sera assurée par le directeur de l'école du Sacré-Coeur de Lindthout (Woluwe-Saint-Lambert), Alain Maingain, par ailleurs frère du président du FDF Olivier Maingain. Cet homme engagé depuis 30 ans dans l'enseignement fera de ce sujet son thème de prédilection, avec la multiculturalité et le développement de l'identité européenne chez les jeunes, a-t-il souligné.


Le choix de rejoindre les rangs des démocrates-humanistes a été motivé par son souci du "retour de l'humain, du lien social et de l'éthique", a-t-il ajouté.

 

Et Delpérée pour l’Europe

Le sénateur Francis Delpérée poussera la liste européenne à la 6e place suppléante, comme il le fait avec la liste régionale bruxelloise. Quant à la présidente du cdH, Joëlle Milquet, elle n'apparaîtra pas sur la liste européenne, qui devrait s'étoffer avant vendredi - date du dépôt des listes pour l'Europe, d'une personnalité syndicale. Les programmes européen, régional et communautaire du parti seront fixés au congrès du cdH du 25 avril.

15:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.