29/03/2009

Le cdH a présenté sa liste pour les régionales à Bruxelles

cerexhe

Le cdH a officialisé la composition du haut et du fond de sa liste pour les élections en Région bruxelloise. Les trois premières places sont occupées par des mandataires en charge de l'Emploi (B. Cerexhe, ministre régional, Joëlle Milquet, ministre fédérale, et Hamza Fassi Fihri, échevin de l'emploi à la Ville de Bruxelles). La présidente du cdH, Joëlle Milquet, n'a pas écarté la possibilité de siéger au parlement bruxellois à l'échéance de son mandat au gouvernement fédéral.

 

L'actuel ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi, et Joëlle Milquet précéderont Hamza Fassi-Fihri, proche conseiller et remplaçant de Joëlle Milquet à l'échevinat de la Culture de Bruxelles-Ville, et Céline Fremault, députée régionale sortante.

 

Les autres "fédéraux" bruxellois renforceront également la liste: la députée Clotilde Nyssens, depuis la onzième place et le sénateur de Communauté, Francis Delpérée, qui poussera la liste des candidats effectifs.

 

Toujours en ce qui concerne la liste des membres effectifs, André du Bus occupera la cinquième place devant Joël Riguelle (6), Bertin Mampaka (7), Fatima Moussaoui (8), Danielle Caron (9), Ahmed El Khannouss (10). Halis Kökten sera douzième, devant Benoît Gosselin, Catherine Van Zeeland et Fatiha El Ikdimi.

 

De nombreuses places seront attribuées au cours des prochains jours, essentiellement à des élus locaux du parti. Il reste nombre de places à attribuer, mais on connaît déjà les trois noms qui pousseront la liste. Hormis Francis Delpérée (72), Georges Dallemagne (71) et Stéphane de Lobkowicz (72) soutiendront leur formation depuis le fond.

 

Les trois premiers candidats suppléants seront le député-bourgmestre de Jette Hervé Doyen, la députée bruxelloise Julie De Groote et le député-bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe Joël Riguelle.

 

Pour Joëlle Milquet, le cdH se doit de démarrer en force dans la bataille, également pour continuer à défendre les thèmes bruxellois au cours des prochaines discussions institutionnelles, "avec la même fermeté dans la défense des intérêts francophones" qu'au cours des discussions à l'échelon fédéral il y a quelques mois.

 

Pour elle, le cdH n'a pas le monopole de l'inscription sur les listes électorales de mandataires de l'échelon de pouvoir fédéral, tel qu'en attestent les présences annoncés d'Olivier Chastel et de Bernard Clerfayt sur les listes MR en Wallonie et à Bruxelles.

 

Se disant très heureux de voir la présidente de parti ne pas revendiquer la tête de la liste qu'il occupera, Benoît Cerexhe a estimé que son parti proposerait aux électeurs bruxellois une "liste très jeune et métissée, associant l'expérience de la gestion et la force des nouvelles idées, le tout étant assorti d'un ancrage local fort".

 

Il a répété que son parti partait en campagne avec des idées radicales pour faire face à la crise et à la future explosion démographique à Bruxelles.

18:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.