12/03/2009

Sida'sos voit le jour pour changer l'attitude des jeunes par rapport au préservatif

sida sos

La première asbl de prévention sida créée pour les jeunes par les jeunes en Région bruxelloise, Sida'sos, a été inaugurée hier. La nouvelle asbl a choisi le dialogue direct avec les jeunes via des campagnes de sensibilisation dans les universités et les hautes écoles bruxelloises.

 

Une urgente nécessité

L'asbl est née de plusieurs constats: l'augmentation du virus du sida (3 personnes infectées par jour en 2008) et des IST, infections sexuellement transmissibles, l'évolution du comportement sexuel des jeunes et l'absence de forme de sensibilisation dans les universités et les hautes écoles bruxelloises.


La soirée inaugurale s'est déroulée dans une ambiance prometteuse, grâce au soutien de la commune de Forest, dont l'échevin en charge de la Culture et de la Jeunesse (entre autres), José Angeli (Ecolo), a exprimé son soutien et sa sympathie à l'égard de cette initiative. Le Brass, où se déroulait la soirée, avait en effet été gracieusement mis à la disposition de Sida'sos par la commune.

 

Sam Touzani, le parrain idéal

Après un exposé concis et précis de la problématique des IST auprès des jeunes en Belgique par Pascal Semaille, un des neuf membres fondateurs de l'association et docteur/consultant au service des maladies infectieuses du CHU St-Pierre, Céline Danhier, présidente de l'asbl, a exposé les objectifs de l'association ainsi que les actions à venir.


Après quelques mots d'encouragement et de soutien de la part de Sam Touzani, comédien bruxellois et parrain de l'asbl impliqué dans la lutte contre le sida, la soirée s'est poursuivie par des discussions entre les membres de Sida'sos et les hommes politiques présents, ainsi que des représentants du monde pharmaceutique et divers acteurs du secteur de la prévention.

 

Une asbl créée par des jeunes, pour les jeunes

Sida'sos est un réseau pour les jeunes et créé par les jeunes et dont les volontaires sont formés par les médecins du CHU St-Pierre. On est un peu la petite sœur de Plate-Forme Prévention Sida. On partage la même cible, les 16-25 ans, mais nous nous concentrons sur le dialogue", expliquait mardi Céline Danhier, une des fondatrices de l'asbl.


Sida'sos travaille donc en collaboration étroite avec Plate-Forme Prévention Sida qui bénéficie déjà d'une reconnaissance et d'un savoir-faire auprès des acteurs du secteur et du public cible, souligne l'asbl dans un communiqué. Un réseau de jeunes volontaires formés pour dialoguer avec d'autres jeunes sur le thème des IST constitue le nœud central de l'action de Sida'sos.

 

La prévention dans la bonne humeur

Des jeunes discutant sans tabou de sexualité et de prévention sont en effet plus à même d'obtenir des résultats et de changer les mentalités que les discours parfois moralisateurs et embarrassés d'adultes ou de parents. De nombreux jeunes n'ont en outre pas la possibilité de parler de ces sujets avec leur entourage et ne savent pas vers qui se tourner pour s'informer.

La nouvelle association compte sur l'apport de fonds émanant du secteur privé. Les premiers mois de l'asbl seront marqués par une tournée des universités et des hautes écoles bruxelloises, qui débutera dès les 30 et 31 mars à l'ULB et qui se terminera par un festival de musique au Botanique, les 25 et 26 septembre 2009.

 

Les étudiants, cible principale

Les universités et hautes écoles bruxelloises constituent en effet le cœur de cible de l'association. C'est dans le cadre des études supérieures que les jeunes commencent à être le plus actifs sexuellement, souvent suite aux festivités qui émaillent la vie étudiante. C'est pourquoi Sida'sos tient à diffuser son message de réduction des risques auprès des étudiants.


La tournée de sensibilisation débutera au campus de l'ULB les 30 et 31 mars sous la bannière "48h pour te convaincre". Au programme: des jeux types "Sexual Pursuit", des concours de rapidité de pose des préservatifs, des matchs d'impro, des concerts et des expos interactives. Pour plus d'information, rendez-vous sur www.sidasos.be.

20:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.