11/02/2009

Nombre record d'interruption de carrière

boulot

Un peu plus de 236.000 Belges ont opté pour une interruption de carrière en 2008, soit près de 5% de plus que l'année précédente. Deux tiers des demandes émanent de femmes, écrivent lundi Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen.


"Le nombre ne devrait pas baisser cette année à cause de la crise" prévoit le secrétariat social SD Worx. "En période de basse conjoncture, l'interruption de carrière est en effet souvent un moyen de sauvetage pour les employeurs", dit-on chez SD Worx.


En quatre ans de temps, les interruptions de carrière ont augmenté de plus de 20%. L'augmentation la plus importante se situe au niveau du crédit-temps (qui est passé de 111.666 à 118.856 travailleurs en 2008). Les congés thématiques, comme les congés parentaux et les congés pour assister un membre de la famille gravement malade, sont en hausse.


En 2008, 44.435 Belges sont ainsi restés trois mois à la maison pour s'occuper de leurs enfants. La conséquence est une augmentation du coût lié à ces formules. En 2008, l'Etat a déboursé 702,5 millions d'euros dans le cadre de ces interruptions de carrière, contre 560 en 2005.

16:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.