09/02/2009

Taux de naissance plus élevé à Bruxelles

bébé

Une note de synthèse réalisée par quatre universitaires dans le cadre des Etats généraux de Bruxelles, publiée par Brussels Studies, indique que "la principale cause d'années potentielles de vie perdues", chez les hommes est le suicide, suivi par le cancer du poumon, l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde.


Chez la femme, c'est le cancer du sein, suivi par le suicide et le cancer du poumon. "Ce classement met en évidence le rôle majeur de la souffrance psychique, de la consommation de tabac, de l'alimentation, du stress, de la sédentarité et, pour les femmes, de facteurs liés à la reproduction, dans la mortalité prématurée des Bruxellois".


Par ailleurs, les taux de natalité et de fécondité sont largement plus élevés en Région bruxelloise que dans les deux autres Régions. "La région concentre aussi le plus d'enfants primo-arrivants, légaux ou illégaux."


L'impact sur le besoin lié à l'enfance et à la jeunesse est criant en Région bruxelloise lorsqu'on sait qu'en dix ans, de 1997 à 2007, la population scolaire francophone a augmenté de 20%, soit 6.500 enfants.

17:54 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.