08/02/2009

La Ligue des familles interpelle le monde politique

Famille2

La Ligue des familles interpelle le monde politique à la veille des élections régionales et européennes de juin 2009. Le logement, l'éducation, l'accueil de la petite enfance ou encore l'alimentation sont visés.


Au total, sept revendications sont émises par la Ligue des familles. En matière de logement, elle réclame un logement décent pour tous dans des espaces d'habitation distribués fonctionnellement. "Aujourd'hui il manque des logements et il faut trouver une solution pour garantir une diversité du logement", a expliqué Denis Lambert, directeur général de la ligue des familles.


Dans le domaine de la mobilité, la Ligue des familles estime qu'il faut construire un espace public totalement sécurisé, préservé de tout usage abusif asocial et irrespectueux de la diversité des usagers. Dans l'immédiat, elle souhaite que l'on augmente et qu'on améliore l'offre en transport collectif.

 

Accueil de la petite enfance

Concernant l'accueil de la petite enfance, la Ligue des familles souhaite que chaque parent ait l'opportunité de concilier les temps divers de la vie familiale grâce à une politique de soutien à la parentalité.


"Par ailleurs nous avons réalisé un sondage auprès de jeunes parents concernant l'accueil de la petite enfance. Il en sort un double constat. D'une part, il manque des places pour accueillir les jeunes enfants. D'autre part, les parents sont globalement satisfaits de la qualité de l'accueil des enfants. Cette évaluation nous conduit à une réflexion: nous pensons que l'utilisation des chèques-services dans ce domaine ne peut se faire sans précaution de qualité de compétence des personnes engagées dans ce métier", a ajouté Denis Lambert.

 

La Ligue des familles souhaite également interpeller les candidats aux élections régionales et européennes sur le problème des conditions de travail dans les écoles, de l'alimentation dans le milieu scolaire, de la relance économique mondiale ainsi que sur la problématique de la complexité institutionnelle des pouvoirs publics belges.


Actuellement la Ligue des familles compte 60.000 membres et emploie 70 salariés. "Après une période très difficile, aujourd'hui on peut dire que la Ligue des familles revit", conclut Denis Lambert.

10:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.