31/01/2009

Des titres-services pour la garde d'enfants à domicile

enfant

La vice-Première ministre et ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet (cdH), entend doper les titres-services et veut notamment les étendre à la garde d'enfants à domicile, avec des garanties, indique-t-elle samedi dans le quotidien Le Soir.


La ministre estime que le gouvernement a déjà pris des mesures anticipatives mais reconnaît qu'"il va falloir faire plus" et envisage notamment un élargissement des titres-services.

Joëlle Milquet appelle par ailleurs les intellectuels et les universitaires à s'impliquer "dans la gestion de leur société". Elle propose la mise en place d'une cellule de prospective, "un lieu diseur de sens qui peut nous aider".


On y retrouverait des intellectuels, des scientifiques et des économiques qui se rassembleraient pour réfléchir à la mutation, nous faire des recommandations et nous guider, ajoute la ministre tout en précisant: "les politiques n'ont pas les outils pour être des visionnaires. On n'a pas le temps".

12:11 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/01/2009

"Coin intime" chez le pharmacien obligatoire dès 2012

pharmacie3

Dès 2012, un "coin intime" devra être aménagé dans toutes les pharmacies. Les clients qui n'osent pas demander des informations sur certains produits pourront s'y entretenir en toute discrétion avec leur pharmacien. C'est ce que prévoit un nouvel arrêté royal publié vendredi, écrit Het Nieuwsblad.


Ce "coin intime" peut être un guichet particulier où le client peut s'adresser au comptoir mais aussi un bureau spécialement aménagé dans la pharmacie. Tout dépend des possibilités de chaque commerce, souligne Dirk Broeckx, secrétaire-général de l'Association pharmaceutique belge (APB).


L'AR prévoit aussi que les pharmacies par internet pourront désormais proposer des médicaments qui ne nécessitent pas d'ordonnance.

16:06 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/01/2009

La SNCB et la STIB augmentent leurs tarifs

STIB

Comme chaque année à pareille époque, la SNCB adapte ses tarifs dès le 1er février. L'augmentation moyenne s'élève à 5,9% et prend en compte l'inflation et la flambée des prix de l'énergie.


Toutes les formules ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi, la hausse du prix des Cartes train (abonnements) se monte à 6,25%. Idem pour le prix de la Key Card, qui passe de 16 à 17 euros. Le prix des Go Pass de 10 trajets en 2ème classe est porté à 50 euros, contre 46 euros précédemment. Celui des billets seniors augmente de 1 euro et atteint 5 euros pour un aller-retour. Enfin, le prix du Rail Pass augmente de 2,82%, passant de 71 à 73 euros.


"Même la hausse des tarifs ne suffit pas à la SNCB pour couvrir l'augmentation de sa facture énergétique", avait assuré la compagnie ferroviaire lors de l'annonce de l'adaptation de ses tarifs.


Malgré cette prochaine hausse, les tarifs de la SNCB "demeurent avantageux par rapport aux tarifs en vigueur dans les pays voisins", souligne la SNCB.


La STIB elle aussi augmente ses tarifs, de 4% en moyenne. C'est notamment et surtout l'abonnement des 60 à 64 ans qui augmente, puisqu'il coûtera 10% de plus. En revanche, abonnements scolaires et sociaux (BIM) n'augmentent pas.

21:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/01/2009

Certains jouets sont dangereux

jouet

Septante-huit jouets on été retirés des rayons en Belgique au cours des dix dernières années. Dix-neuf autres jouets ont été retirés du commerce à l'initiative du producteur ou distributeur lui-même. Enfin, cinquante-et-un jouets ont été adaptés, à la suite de l'ouverture d'un dossier, a indiqué le ministre fédéral Paul Magnette, en charge notamment de la Protection des consommateurs, en réponse à une question écrite d’un sénateur.

 

Les types de jouets les plus souvent retirés du commerce sont des poupées et des peluches, des figurines en plastique, des jouets éducatifs et des yo-yo aquatiques. Les jouets présentent le plus souvent des risques au niveau de leurs composants qui, s'ils sont trop petits peuvent mener à l'étouffement des petits enfants, ou encore au niveau des substances chimiques comme les phtalates ou le plomb dans la peinture etc...

 

Prudence donc !

19:44 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/01/2009

A 30 km/h, sans ceinture un passager sur 2 risque de mourir

zone 30

Même à une faible vitesse de 30km/h, un passager sur deux qui ne porte pas la ceinture de sécurité risque des blessures mortelles en cas de collision frontale, démontre un nouveau crash-test réalisé par Touring.

 

Les passagers arrière qui ne sont pas attachés présentent également un risque pour les passagers avant en cas d'accident. Les résultats du test sont très inquiétants selon Touring vu le nombre élevé d'automobilistes qui ne portent pas la ceinture de sécurité quand ils circulent en ville, où la vitesse est limitée. Pour le club automobile, le test "prouve en effet que le seul effet des airbags ne suffit pas".

 

Trois crash-tests ont été effectués en collaboration avec l'ADAC, le club de mobilité allemand, dans les centres spéciaux de Euro NCAP: conducteur et passager avec ceinture; conducteur avec ceinture et passager à l'arrière du conducteur, sans ceinture; conducteur sans ceinture. Pour chaque test la voiture était lancée à 30km/h contre un obstacle en collision frontale, soit un impact correspondant à une chute de 4 mètres.

 

Dans le premier test (conducteur et passager attachés), le risque est très faible puisqu'il n'y a qu'un effet de choc où la tête des occupants est projetée en avant mais sans heurter les structures ou éléments du véhicule. Le deuxième test (conducteur attaché mais passager non) démontre que le passager arrière (derrière le conducteur) risque d'avoir des blessures graves au niveau du cou, de la tête, des genoux et de la poitrine. De plus, lorsque le passager est projeté contre le siège du conducteur, la tête de ce dernier heurte le volant avec pour conséquence des blessures graves.

 

Dans le troisième cas de figure (conducteur non attaché), le conducteur est projeté violemment, la tête contre le pare-brise et la poitrine contre le volant. Il risque dans ce cas des blessures graves à la tête, au cou et à la poitrine.

 

En Belgique, 77 pc des automobilistes et 73 pc des passagers arrière attachent leur ceinture mais nous sommes encore loin de la majorité des pays européens qui atteignent des chiffres nettement meilleurs pour les conducteurs: le Danemark et la Suède (90 pc), la France (97 pc), l'Allemagne (95 pc), les Pays-Bas (90 pc), la Norvège (88 pc), le Portugal (87 pc), la Slovénie (92 pc), l'Espagne (93 pc), la Suisse (80 pc) et le Royaume-Uni (94 pc).

 

Le port de la ceinture baisse par contre en parallèle avec la baisse de la vitesse, comme en ville, et il faut dès lors continuer à mener des campagnes de sensibilisation et d'informations, conclut Touring.

20:27 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/01/2009

Le Belge veut 1.409 euros de pension mais n'en a que 1.250

seniors

Le Belge estime qu'une pension "raisonnable" doit être de 1.409 euros nets en moyenne. La réalité est tout autre: un "ménage" de salariés n'obtient que 1.250 euros nets. Le Belge surestime le montant de sa pensions légale, selon une étude de l'Echo/Mon Argent.


1000 personnes sondées

"Près de 2 sondés sur trois estiment "raisonnable" une pension légale nette supérieure à 1.250 euros. Le fossé avec la réalité est manifeste. Par rapport à la pension au taux ménage des salariés, l'écart entre perception et réalité se chiffre à 13%", relève l'Echo/Mon Argent.


Un tiers n'épargne pas

Le Belge a généralement confiance en la pension légale (1er pilier) et rechigne à épargner en vue de sa retraite. Un tiers des Belges n'épargnent pas pour leur pension. L'épargne-pension fiscalement intéressante est toutefois populaire et un sondé sur deux y participe.


"Pension devait être relevée"

"Plus de 6 personnes sur 10 ne changeraient rien à leur manière d'épargner en vue de la pension si l'Etat supprimait les avantages fiscaux liées à l'épargne-pension. Près de 9 Belges sondés sur 10 estiment du reste que la pension légale devrait être relevée si les incitants fiscaux étaient supprimés". L'étude a été réalisée pour l'Echo/Mon Argent auprès de 1.000 personnes représentatives âgées de 18 à 55 ans.

16:09 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/01/2009

Les belges invités à choisir le logo de la Présidence de l'UE

Europe

En prévision de la prochaine présidence belge de l'Union européenne au second semestre 2010, les internautes belges sont invités à participer jusqu'au 4 février prochain à la présélection du logo de l'événement.


L'Espagne, la Belgique et la Hongrie, qui partageront la présidence du Conseil de l'Union européenne du 1er janvier 2010 au 30 juin 2011, ont décidé de se doter d'un logo présidentiel commun.


A l'automne dernier, ces trois pays avaient invité leurs écoles artistiques à soumettre des projets.

En Belgique, 141 projets ont été envoyés. Dix doivent à présent être présélectionnés pour l'épreuve finale à laquelle participeront également 10 finalistes espagnols, et 10 finalistes hongrois.


En Belgique, 5 logos des dix logos seront choisis par les citoyens via un site internet dédié avant le 4 février prochain; les 5 autres par un jury professionnel le lendemain.


La finale internationale pour choisir le logo commun est programmée le 12 février prochain.

Les 10 candidats qui défendront la Belgique lors de cette épreuve remporteront chacun la somme de 500 euros.


Le lauréat du concours international empochera, lui, la coquette somme de 10.000 euros.

10:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2009

94% des disparitions résolues en 2008 à Bruxelles-Ouest

police

En 2008, la zone de police Bruxelles-Ouest, qui couvre les communes bruxelloises de Berchem-Sainte-Agathe, Koekelberg, Jette, Ganshoren et Molenbeek-Saint-Jean, a traité 92 disparitions de personnes majeures, a indiqué vendredi la police locale.

 

5 dossiers pas clôturés

87 personnes, soit 94%, ont été retrouvées en bonne santé et cinq dossiers ne sont pas clôturés. Ces cinq cas de disparition ne sont pas jugés spécialement inquiétants par la police. Il s'agit de personnes âgées ayant quitté leur home, d'une femme qui a disparu d'un centre psychiatrique, d'un jeune homme de 18 ans qui a quitté son domicile familial et d'un homme âgé d'une quarantaine d'années parti sans laisser de nouvelles.


Parmi ces cinq dossiers, le plus ancien remonte à octobre 2008. Il n'est pas exclu que l'une de ces personnes aient été retrouvées et que la police n'en soit informée. Les personnes disparues sont souvent retrouvées dans un environnement familier, indique la police.

 

Section "Meurtre"

La police de la zone de Bruxelles-Ouest centralise les dossiers de disparition de majeurs au sein de la section "Meurtre" de la brigade judiciaire. Auparavant ces enquêtes étaient menées par les différents services de la police locale. Les disparitions de mineurs, jugés généralement plus inquiétantes, sont elles, traités par le service Jeunesse de la police.


Pour chaque enquête menée par la police locale, les informations sont transmises à la cellule des Personnes Disparues de la Police Fédérale et aux magistrats de référence au Parquet qui reçoivent un rapport hebdomadaire sur le suivi des différents dossiers en cours.

17:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2009

Le prix de l'immobilier va baisser de 11%

Immobilier

Le secteur de l'immobilier s'attend à une baisse de 11% des prix des appartements et maisons en 2009 et une durée plus longue pour vendre le bien, selon une enquête de Kluwer et Hebbes auprès de 200 spécialistes de l'immobilier.


Six professionnels sur 10 s'attendent à une année moins favorable pour le secteur et 9 agents immobiliers sur 10 pensent que le client potentiel attendra plus longtemps pour acheter un bien. Le marché de la location devrait connaître davantage de succès, selon l'étude.

18:09 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2009

Président, enfin !

Obama 2

C’est fait ! Depuis 18h00, les Etats-Unis ont tourné la page Bush et sont entrés dans l’ère Obama !

19:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/01/2009

Un adolescent sur deux se dit fatigué le matin

fatigue

Si une grande majorité des jeunes se déclarent heureux (81%) et en bonne santé (94%), près de la moitié (46,5%) se plaignent d'être fatigués le matin et près de 15% se sentent déprimés ou à plat plus d'une fois par semaine, selon les résultats d'une enquête menée par HSBC et patronnée par le bureau européen de l'Organisation Mondiale pour la Santé, révèle La Dernière Heure, ce lundi.


Plus du quart (27,7%) des élèves (du primaire et du secondaire interrogés dans le cadre de cette enquête) se plaignent de nervosité et un quart d'entre eux se plaint de difficultés à s'endormir au moins une fois par semaine.


Dans le domaine des assuétudes, près de la moitié des 15-17 ans et une large majorité des 18-20 consomme régulièrement du tabac, de l'alcool ou du cannabis.

Le "binge drinking" se répand

Un peu moins d'un quart des 13-18 ans avoue fumer. Un peu plus d'un quart des 12-20 ans a déjà expérimenté le cannabis. Par rapport aux autres pays et régions où cette étude est également réalisée, on constate que la consommation de cannabis est plus importante en Communauté française qu'ailleurs.


Enfin, le phénomène du "binge drinking" (une biture expresse avec plus de dix verres) se répand puisque près d'un adolescent sur trois affirme l'avoir pratiqué deux fois ou plus au cours des 30 derniers jours.

16:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/01/2009

Un numéro vert pour les personnes handicapées

handicap

Un numéro vert sera mis en place au printemps à la Direction générale des Personnes handicapées afin de faciliter les contacts, a annoncé lundi la secrétaire d'Etat à la personne handicapée, Julie Fernandez Fernandez.


Ce numéro vert permettra d'intensifier l'accessibilité du call center, qui reçoit actuellement entre 1.500 et 2.000 appels par jour. Pour mieux répondre aux demandes, 34 équivalents temps plein seront engagés dans les différents services. Ainsi, les délais pour l'obtention d'une allocation devraient être réduits à 6 mois d'ici 2010, a souligné Julie Fernandez Fernandez. Le projet est actuellement dans l'attente de l'avis du Conseil d'Etat.


Un avis est également attendu pour le projet de la secrétaire d'Etat d'octroyer des allocations majorées rétroactives, dès la naissance, aux enfants victimes de trisomie 21. Dans ce qu'elle appelle ses "7 travaux", Julie Fernandez Fernandez souhaite augmenter, dès le 1er juin, de 2 pc l'allocation de remplacement de revenu; ce qui signifie concrètement une augmentation de 60 à 100 euros par an pour quelque 120.000 personnes handicapées.


La secrétaire d'Etat stipule aussi qu'une de ses priorités est d'encourager le secteur privé à engager plus de personnes en situation de handicap, afin d'atteindre le quota des 3% d'emplois occupés par des personnes en situation de handicap. Une étude va être réalisée afin de mieux connaître le profil des bénéficiaires d'allocations aux personnes handicapées.


Enfin, la secrétaire d'Etat a rappelé que, dans le cadre de sa volonté d'augmenter l'accessibilité, elle avait présenté une proposition pour garantir l'accessibilité de tous les nouveaux sites web fédéraux.

13:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2009

Les Belges sont fans du pc banking

pc banking

Les Belges utilisent de plus en plus l'internet pour régler leurs transactions bancaires. Les grandes banques ont vu le nombre d'abonnements au pc banking augmenter de 12 à 25 pc.

 

Des quatre grandes banques, c'est Dexia qui a enregistré la plus forte hausse: de 1 million d'abonnements internet en 2007 à 1,25 million l'an dernier, soit une croissance d'un quart, écrit De Tijd ce samedi. Le leader du marché, Fortis Banque, a enregistré une augmentation de 14 pc, à 1,494 millions.

 

Chez KBC, le nombre d'abonnements actifs régulièrement utilisés a augmenté de 15 pc et chez ING, de 12 pc. Argenta, numéro 5 sur le marché, a vu le nombre d'abonnements croître d'un quart, à 302.090.

 

Les banques en ligne ont elles aussi vu croître leur nombre de clients. Rabobank.be a enregistré 62.174 nouveaux clients et en totalisait donc 156.252 fin 2008. Keytrade a noté une augmentation de 33 pc, à 89.120 clients.

14:41 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/01/2009

Le taux d'absentéisme n'a jamais été aussi élevé en Belgique

malade

Le taux d'absentéisme (pour cause de maladie de courte durée) n'a jamais été aussi élevé en Belgique depuis 5 ans. Selon des chiffres de SD Worx pour l'année 2008, jusqu'à la fin du mois d'octobre, sept des dix premiers mois de l'année comptent parmi les pires depuis 2004, rapportent vendredi les journaux du groupe Sud Presse.


Seuls les mois de février, mars et septembre avaient déjà été plus mauvais. Calculé en pourcentage, cet absentéisme donne un taux moyen de 2,44% pour les dix premiers mois de 2008, contre 2,37% en 2007 et 2,23% en 2004.


"Le mois de février (3,21%) est traditionnellement le plus touché à cause de la grippe", commente Dirk Van Bastelaere, responsable de la communication chez SD Worx. "Le pic de fin d'année se concentre généralement sur le mois d'octobre. Sur les 58 derniers mois, octobre 2008 se situe à la 5ème place des mois les plus touchés par l'absentéisme de courte durée".


M. Van Bastelaere pointe, parmi les causes possibles à l'absentéisme, le stress, l'augmentation de la charge de travail et le mécontentement au travail.

17:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/01/2009

Un conducteur sur six ne paie pas ses amendes

amende

Sur toutes les personnes qui reçoivent une amende routière en Belgique, un sixième ne paie pas l'arrangement à l'amiable proposé. Pour l'année 2007, la police comptabilise 486.299 amendes non payées, soit 17% des quelque 2,8 millions d'amendes rédigées, selon des chiffres de la police fédérale dont De Morgen a pu prendre connaissance.


Pour 2008, les chiffres ne sont disponibles que pour le premier trimestre mais il apparaît qu'environ 17% des contrevenants n'ont pas payé leur amende, soit 266.687 amendes sur les 1.609.675 rédigées.


En novembre dernier, l'ancien ministre de la Justice Jo Vandeurzen (CD&V) avait annoncé, dans le cadre de sa déclaration de politique générale 2009, l'installation d'un "bureau de recouvrement judiciaire" chargé de la perception des amendes. Le ministre actuel de la Justice Stefaan De Cleck (CD&V) affirme être "favorable" à cette idée et poursuivre le travail.

18:24 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/01/2009

Pas d'empreintes dans les passeports des moins de 12 ans

passeports

Le Parlement européen a décidé mercredi que les passeports et documents de voyage des enfants européens de moins de 12 ans ne devront finalement pas contenir leurs empreintes digitales.


L'exonération de la mesure pour les enfants de moins de 12 ans constitue une correction de la législation en place qui impose, d'ici juillet 2009, aux Etats membres de l'UE, ainsi qu'à la Norvège, la Suisse et l'Islande de délivrer des passeports avec empreintes digitales, ainsi qu'une photo numérique.


La Commission européenne entendait initialement imposer la présence d'empreintes dans les passeports dès l'âge de six ans, mais le Parlement a décidé mercredi de reporter cette mesure à l'âge de douze ans.


Les pays qui, comme le Portugal, prélèvent déjà les empreintes pour les passeports des enfants de moins de 12 ans pourront toutefois continuer à le faire durant une période transitoire de quatre ans.


L'introduction de données biométriques dans les passeports européens visent à compliquer leur falsification.


Celles-ci sont considérées comme un moyen de lutter contre le terrorisme et le grand banditisme, mais également le trafic d'enfants.

17:15 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2009

SMOG : un millier de P.V. à Bruxelles-Ouest

smog2

La police de la zone de Bruxelles-Ouest a relevé dans le cadre des alertes smog, entre le 9 et le 12 janvier, 651 excès de vitesse. Les caméras automatiques ont de leur côté enregistré 332 excès de vitesse.

 

Entre le 30 décembre et le 2 janvier, 649 véhicules ont été verbalisés par le service trafic dans le cadre d'actions liées aux pics de pollution et les caméras automatiques ont relevé durant cette période 703 excès de vitesse. En décembre, le service trafic a contrôlé un total de 30.837 véhicules et constaté 808 infractions d'excès de vitesse.

 

Records de vitesse

Un véhicule a été flashé à 118 km/h dans le tunnel Léopold II à Koekelberg où la vitesse maximale autorisée est de 70 km/h. Les caméras automatiques ont contrôlé un total de 1.154.356 véhicules et enregistré 805 excès de vitesse. Un véhicule circulait à 124 km/h au boulevard Louis Mettewie à Molenbeek-Saint-Jean où la vitesse est limitée à 50 km/h. 

 

Contrôles anti-alcools

La police a contrôlé par ailleurs 71 véhicules le week-end dernier dans le cadre d'une opération Bob. Onze conducteurs dont le taux d'alcool dans le sang était trop élevé se sont vus retirer leur permis de conduire, dont huit pendant 6 heures et trois pour une période minimale de 15 jours. Deux véhicules ont été dépannés pour non-assurance et deux personnes ont été verbalisées pour absence de détention du permis de conduire.

 

Encore des contrôles dans les prochains jours 

La zone de police Bruxelles-Ouest organisera des contrôles de vitesse à Berchem-Sainte-Agathe les 19 et 31 janvier, à Koekelberg les 16 et 23 janvier, à Jette les 21 et 26 janvier, à Ganshoren les 13 et 28 janvier et à Molenbeek-Saint-Jean les 24 et 27 janvier.

19:38 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2009

100.000 emplois vont disparaître à cause de la crise

grève

L'économie belge va connaître en 2009 une croissance en baisse de 1%. En raison de la crise, au moins 100.000 emplois vont disparaître cette année et l'année prochaine en Belgique, prévoit lundi Bart Van Craeynest du service Etudes de la KBC, dans De Morgen.


Au début du mois de décembre, les économistes tablaient sur une réduction de 0,5% en 2009 et la perte de 20.000 emplois. Un mois plus tard, M. Van Craeynest se montre plus pessimiste que jamais. "Nous constatons une succession dramatique de chiffres désastreux", dit-il. "Le pire est encore à venir".


Le marché du travail subira un sérieux coup, avec les faillites et restructurations. "La vague des pertes d'emploi, comme nous l'avons vu récemment aux Etats-Unis, nous allons aussi la vivre en Europe et en Belgique. 2009 sera une année catastrophique pour l'emploi", affirme-t-il encore.


Lors du premier semestre 2009, l'économie reculera encore, selon l'économiste. Les premiers signes de reprise pourraient apparaître à l'automne.

21:05 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2009

Les familles consomment moins d'électricité

électricité6

En 2007, les familles belge ont consommé 21.856 GigaWattheure (GWh) d'électricité, contre 22.722 GWh en 2006, rapportent vendredi De Standaard et Het Nieuwsblad sur base de chiffres de la Direction Statistique du SPF Economie.


Ces données démentent l'idée que la consommation d'électricité augmente annuellement en raison de l'utilisation massive des ordinateurs, gsm, systèmes airco, télévisions à écran large, etc. Rien qu'en Flandre, la consommation d'électricité a diminué de 1,7% en 2007 par rapport à 2006 et de 7% par rapport à 1999.


Les prix élevés et les campagnes fédérales pour une consommation plus verte de l'énergie sont notamment responsables des modifications de comportement des consommateurs. Une autre explication est la popularité décroissante du chauffage à l'électricité.


La consommation des secteurs du transport, du commerce, des services publics et de l'agriculture a par contre augmenté l'année dernière. Pour l'industrie, le SPF Economie ne disposait pas encore de chiffres, ajoute De Standaard.

18:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2009

Une famille privée de logement à Berchem Sainte-Agathe

cité moderne

Le Syndicat des locataires (SLLS) a alerté les médias vendredi matin sur la situation d'une famille de Berchem-Sainte-Agathe, privée de logement depuis le 11 décembre dernier.


Ce matin là, un incendie s'est déclaré dans le logement social de la famille Temsamani à la Cité Moderne, explique José Garcia, du Syndicat des locataires et l'après-midi même, la famille a reçu par lettre recommandée son congé de la part de la société de logement.


La famille Temsamani, dont le père est handicapé à 80%, s'est d'abord adressée au bourgmestre Joël Riguelle et au CPAS pour être provisoirement relogée avant d'être hébergée temporairement par des parents proches.


Contacté par Belga, le directeur-gérant de la Cité Modèle, M. Van Laerbeek, a expliqué qu'en vertu de la loi, un bail prenait fin automatiquement dès lors que le logement était rendu inhabitable. "Et à partir du moment où il y a rupture de bail, je ne peux évidemment pas garantir qu'il pourra être réattribué aux locataires précédents", poursuit M. Van Laerbeek.


Le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe, Joël Riguelle, a expliqué que "ce n'est pas la première fois que je constate des dysfonctionnements au niveau de cette société de logements mais je n'ai malheureusement aucune autorité dessus. Il s'agit d'une société coopérative de locataires".


Le syndicat des locataires, qui estime que le congé signifié à la famille est "nul et non avenu, a pour sa part entamé une action en justice de paix et réclame une astreinte de 2.000 euros par jour de non-accès au logement de la famille Temsamani, indique encore José Garcia.

19:42 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2009

L'alerte smog en vigueur ce vendredi

smog

L’alerte smog sera à nouveau en vigueur dès vendredi en raison des concentrations élevées de particules fines dans l'air. Dès 06h00 du matin et au moins jusqu'à samedi, la vitesse maximale autorisée sera de 90 km/h sur la plupart des axes routiers et autoroutiers de Flandre et de Wallonie, a indiqué jeudi matin la Cellule interrégionale
de l'Environnement (CELINE).

 

Dégradation de la qualité de l’air

La Cellule interrégionale de l'Environnement (CELINE) prévoit pour les journées de vendredi et samedi une dégradation de la qualité de l'air sur l'ensemble du pays, qui se caractérisera par une augmentation des concentrations en oxydes d'azote (NO et NO2), monoxyde de carbone (CO), benzène et particules (PM2.5 et PM10), des polluants qui peuvent occasionner des problèmes pour la santé.

 

Particules fines

En ce qui concerne les particules fines (PM10), les prévisions annoncent des concentrations journalières supérieures à 70 microgrammes par mètre cube en Région flamande, à Bruxelles et dans la zone située au nord du sillon Sambre-et-Meuse, en Région wallonne. De façon générale, les concentrations seront plus élevées dans les grandes agglomérations et zones industrielles, précise CELINE.

 

Panneaux fixes

"Etant donné que des concentrations en PM10 supérieures à 70mg/m3 sont prévues pour deux journées consécutives, les plans d'actions régionaux avec limitations de vitesse seront activés à partir de ce vendredi matin", indique la Cellule. Concrètement, en Flandre la vitesse sur certains axes routiers et autoroutiers sera limitée à 90 km/h dès vendredi matin jusqu'à la fin de l'épisode de pollution. La limitation de vitesse sera signalée par des panneaux fixes ou messages indiquant "90 km/h SMOG".


Bruxelles
A Bruxelles, la vitesse autorisée sera limitée à 50 km/h sur les tronçons de voirie de territoire où la vitesse est autorisée jusqu'à 70 km/h et la Région bruxelloise annonce que des contrôles de vitesse "avec notamment des dispositifs d'interception immédiate" sont prévus vendredi et samedi sur l'ensemble du territoire. La Région invite également les particuliers et entreprises à adopter un comportement qui limite les émissions des principaux polluants en proposant plusieurs recommandations.


Wallonie
En Région wallonne, les industries concernées ont été contactées par le Département de la Police de l'Environnement afin qu'elles mettent en oeuvre leur plan d'actions dès vendredi, indique CELINE. Sur les routes, la vitesse sera limitée à 90 km/h sur les axes autoroutiers wallons les plus exposés aux particules fines, soit la dorsale wallonne (E42), les accès vers les centres urbains de l'E42, le ring de Charleroi (R3), l'E19 de Nivelles vers Bruxelles et l'E411 de Rosières vers Bruxelles. Des panneaux "vitesse maximale 90 km/h" seront installés sur ces axes durant la nuit. Certaines zones ont déjà annoncé que les contrôles de vitesse seront renforcés.

18:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/01/2009

Le délit de fuite sévèrement condamné

fuite

Depuis le 1er janvier 2009, la récidive de délit de fuite est plus sévèrement réprimée. Désormais, tout conducteur qui commettra un nouveau délit de fuite dans les trois ans d'une première condamnation sera puni d'une peine de prison allant d'un mois à deux ans et/ou d'une amende variant de 400 à 5.000 euros et peut de plus être déchu de son permis de conduire. La sanction sera encore plus lourde si le nouvel accident à fait des victimes.


En Belgique, il y a en moyenne plus de 10.000 cas de délit de fuite chaque année. En 2006 on dénombrait 664 condamnations pour délit de fuite, contre 3.921 en 2007.

14:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/01/2009

Le sel d'épandage coûte 250.000 euros par jour

sel

Lors d'une nuit et d'une matinée particulièrement froides, on épand quelque 5.000 tonnes sur les routes flamandes. Le sel coûte à lui seul un quart de millions d'euros, indique le Tijd mardi.


En Flandre, plus de 320 camions d'épandage quadrillent les routes, dans 28 districts différents. Une journée hivernale nécessite l'épandage de 4.500 à 5.000 tonnes de sel sur les routes régionales et autoroutes. Les routes communales, prises en charge par les communes, ne sont pas prises en compte dans le calcul. On épand normalement une première fois préventivement sur tout le réseau, et on traite ensuite selon les nécessités.


La permanence hivernale court du troisième lundi d'octobre au quatrième lundi d'avril. Les dégâts dus au froid ne seront répertoriés qu'après le froid. Un hiver rude cause 5 à 10% de dégâts en plus au réseau routier.

17:51 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2009

La surabondance d'autos nuit à Bruxelles

bus

Les deux premiers thèmes qui seront discutés dans le cadre des Etats-généraux bruxellois seront la mobilité et la sécurité. Selon le document rédigé par des chercheurs universitaires des facultés Saint-Louis, de l'ULB et de la VUB pour la mobilité, la présence de l'automobile est excessive à Bruxelles et la croissance du trafic routier n'a pas été stoppée, rapportent lundi La Libre Belgique et Le Soir.


"La vitesse commerciale et la régularité du réseau de transport en commun de surface régressent malgré la réalisation de nombreux sites propres", notent les chercheurs Michel Hubert (FUSL), Frédéric Dobruszkes (ULB) et Cathy Macharis. Pour eux, les décideurs maîtrisent mal la situation.

 

Trop de camions

L'objectif figurant dans le plan régional de développement de réduire de 20% le trafic automobile en 2010 par rapport à 1999 a ainsi été reporté à 2020 dans le plan régional des déplacements Iris 2. De plus, l'offre de transport public n'est "pas encore suffisamment adéquate" et la mise en œuvre des itinéraires cyclables "a connu un retard important".


L'engorgement routier est aussi causé par la circulation d'un trop grand nombre de camions autour et dans la ville, près de 80% de l'approvisionnement de Bruxelles se faisant par la route. Pour contrer ce phénomène, les chercheurs envisagent une dizaine de pistes politiques, dont l'établissement d'un observatoire de la mobilité ou la revue à la baisse de la politique tarifaire de la Stib.

 

Sécurité
Pour le thème de la sécurité, les chercheurs de la VUB (Els Enhus), de l'ULB (Sybille Smeets) et des FUSL (Christophe Mincke) relèvent "l'absence d'instrument fiable et pertinent permettant d'avoir à la fois une vision générale de Bruxelles et un aperçu fin de la localisation des problèmes de sécurité".


La diversité des acteurs œuvrant sur le terrain ainsi que la dispersion des dispositifs et des sources de financement sont d'autres freins, selon les chercheurs qui préconisent la finalisation du projet d'Observatoire bruxellois de la sécurité et de la prévention de la criminalité ainsi que l'organisation d'un inventaire des dispositifs existants.

17:13 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |