30/06/2008

Amende de 250 euros sur les vieux permis de conduire

permis

En principe, tout conducteur belge peut conduire dans l’ensemble de l’union européenne avec son permis de conduire. Toutefois, "dans quelques arrondissements français, la police a effectivement donné des PV aux conducteurs belges dotés d’anciens permis", explique le porte-parole du SPF Mobilité et Transports, Thomas de Spiegelaere.


Mais c’est quoi un ancien permis vu qu’en Belgique, un permis est valable à vie ? Pour les autorités françaises, il s’agit d’un permis émis avant 1989. "Le porteur d'un permis de conduire belge antérieur à 1989 risque en France 250 euros d'amende. Voire une saisie du véhicule", selon un communiqué de SPF Mobilité et Transports.

 

Que faire ?

Pour éviter une mauvaise surprise en vacances, les détenteurs de ce type de permis peuvent changer de permis et adopter le modèle européen. Celui-ci coûte 17 euros (à Berchem-Sainte-Agathe) et est entrée en vigueur … en 1989.


"C'est peut-être utile pour éviter des problèmes, suggère Thomas De Spiegelaere. D'autant plus si l'on tient compte du fait qu'un citoyen a l'obligation de faire en sorte que la photo sur son permis lui ressemble et qu'on ne puisse pas confondre cette photo avec une autre personne."

 

Un automobiliste averti…

10:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/06/2008

Un Belge sur cinq ne peut plus payer son logement

logement

Un Belge sur cinq éprouve des difficultés à payer son logement, selon une étude d'un spécialiste de l'université d'Anvers, Luc Goossens, indique dimanche la rédaction de la VRT.

 

La pénurie du marché locatif s'est accrue au cours des dernières années: d'un côté, de plus en plus de personnes ont acheté un logement, ce qui a fait chuter les possibilités de locations; d'un autre côté, la demande des logements à louer a fortement augmenté en raison du nombre croissant de personnes isolées, surtout dans les grandes villes.


A Bruxelles, la moitié des habitants sont isolés et la situation est quasiment identique à Anvers. De plus en plus de locataires ne sont plus en mesure d'assurer le paiement de leur loyer. "La grande majorité des locataires sur le marché privé connaissent des problèmes de paiement", explique Luc Goossens. "Si l'on ajoute les personnes qui éprouvent des difficultés pour payer leur prêt hypothécaire, il semble qu'un Belge sur cinq a des problèmes", souligne le spécialiste. Les associations de locataires confirment cette tendance.


"La situation va encore s'empirer avec la hausse des coûts de l'énergie. Un sérieux problème se posera certainement à la fin de l'année lorsque les cuves à mazout devront être remplies", prévient M. Goossens.


Il plaide pour accorder les prix de la location en fonction de la qualité du logement. Il estime par ailleurs que les autorités devraient intervenir en faveur des locataires les plus démunis. De leurs côtés, des huissiers affirment devoir expulser de plus en plus de personnes de leur domicile.

18:44 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/06/2008

Le Belge a payé 2. 620 euros en assurances en 2007

assurance

En 2007, le Belge a dépensé en moyenne 2.620 euros en assurances, selon une étude du réassureur Swiss Re, publiée cette semaine à Zurich et relayée samedi dans le quotidien La Libre Belgique. Ce montant inclut de nombreuses polices: assurance RC auto, assurance-vie individuelle, assurance groupe (souscrite par l'employeur), assurance accident du travail (idem), etc, mais pas les assurances souscrites à l'étranger.


En moyenne, chaque Belge consacre 1.885 euros à ses assurances vie et 735 euros à ses assurances dommages, selon Swiss Re.


Dans le classement européen des primes versées par habitant, la Belgique se classe ainsi en 7e position, derrière l'Irlande (4.555 euros), le Royaume-Uni (4.520 euros), les Pays-Bas (3.975 euros), la Suisse (3.645 euros), le Danemark (3.240 euros) et la France (2.635 euros).


Le montant que chaque Belge consacre à ses diverses couvertures de risques est passé de 2.185 euros en 2005 à 2.530 euros en 2006 (+ 15%) et 2.620 en 2007 (+ 3,5%).


Les données de Swiss Re sont libellées en dollars et le quotidien les a converties en euros selon le taux de change actuel.

20:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2008

Impôts: dernier week-end pour remplir sa déclaration

impôts

Petit rappel aux distraits: la déclaration fiscale 2008 ("revenus 2007") doit être rendue pour ce mercredi 2 juillet au plus tard. Il ne reste donc qu'un week-end avant la date fatidique...

 

Bernard Clerfayt, secrétaire d'Etat adjoint aux Finances, recommande "vivement" de remplir sa déclaration via Tax-on-web, le service internet des finances dédié à la déclaration d'impôts. Depuis l'ouverture du service le 15 mai dernier, 818.061 déclarations ont été envoyées via Tax-on-web contre 514.122 unités durant la même période en 2007 (+60%).

 

A quelques jours de la date butoir de la remise des déclarations (2 juillet), 571.388 déclarations ont été envoyées via Tax-on-web par des fonctionnaires pour le compte des citoyens, 47.007 par des mandataires et 199.666 par d'autres contribuables. Le gouvernement avait annoncé en mai espérer encore faire mieux qu'en 2007. L'an dernier, plus d'1,3 million de déclarations sur plus de 6 millions ont été remplies en ligne.

 

Le ministre des Finances, Didier Reynders, espère que plus de Belges vont recourir à Tax-on-web pour atteindre un pourcentage de 25% à 33% de déclarations en ligne, contre 20% l'an dernier.

 

Pour pouvoir utiliser Tax-on-web, le contribuable a besoin de son nom d'utilisateur, de son mot de passe et de ses codes personnels (tokens). Il peut aussi remplir sa déclaration grâce à sa carte d'identité électronique en s'inscrivant sur le site du portail fédéral.

20:47 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/06/2008

Le Mosquito proche d'être interdit en Belgique ?

mosquito-2

La Chambre a adopté jeudi une proposition de résolution demandant au gouvernement qu'il prenne toutes les mesures nécessaires afin d'interdire la commercialisation et l'utilisation, sur le territoire belge, de dispositifs répulsifs jeunes du type "Mosquito".

 

Ce procédé émet des ultras-sons perceptibles uniquement par les jeunes, afin de les repousser de certains endroits, et d'éviter ainsi qu'ils y "traînent" en groupe.

 

Plusieurs textes avaient été déposés notamment par Kattrin Jadin (MR), Colette Burgeon (PS) et Jef Van den Bergh (CD&V/N-VA). Au cours des discussions en Commission, un consensus s'est rapidement dégagé entre les différents groupes pour aboutir à un texte commun contresigné par des représentants de tous les partis démocratiques.     

La proposition de résolution a été adoptée à l'unanimité sauf le Vlaams Belang et 3 députés LDD qui se sont abstenus.

 

Rappelons que notre commune n’a pas attendu la réaction du Parlement fédéral puisque, sur ma proposition, le Mosquito est interdit à Berchem-Sainte-Agathe depuis plus d’un mois.

21:57 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2008

Lancement officiel de la Berchem Baby Box

Remise

C’est ce mercredi 25 juin 2008 que notre commune a officiellement offert sa première Berchem Baby Box à Vincent et Céline, les heureux parents de la petite Chiara.

 

Rappelons que la Berchem Baby Box est offerte au guichet Population de notre commune au moment où les jeunes parents viennent récupérer la petite carte d’identité blanche de leur enfant.

 

Ce premier cadeau a été offert en présence de Marc Vande Weyer, Echevin de la Petite Enfance, de la Famille et de la Parentalité.

16:13 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/06/2008

Contrôles à Berchem-Sainte-Agathe: 41 kg de denrées détruites

afsca

Plus de 41 kilos de denrées alimentaires ont été saisis et détruits à la suite d'un contrôle effectué jeudi 19 juin dans différents commerces (horeca et magasins), situés à Berchem-Sainte-Agathe, a communiqué mardi la police locale.

 

L'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) a constaté dans plusieurs commerces que les dates de conservation étaient dépassées.

 

L'opération baptisée "Market-Garden" était menée conjointement par la police de la zone de Bruxelles-Ouest et différents services d'inspection, dont l'AFSCA, le service Urbanisme, l'Office National de Sécurité Sociale (ONSS), l'Office des Etrangers et le Service Public Fédéral (SPF) Finances.

 

La police locale et les services d'inspection ont constaté de nombreuses infractions (relatives au travail au noir, à l'interdiction de fumer, aux assurances ou à des permis) dans sept commerces contrôlés. Trois procès-verbaux ont été rédigés par la police dans le cadre de signalements de personnes. La police a interpellé une travailleuse en séjour illégal qui fera l'objet d'un rapatriement suite à une décision de l'Office des Etrangers.

 

Deux cafés ont été fermés sur-le-champ car le personnel n'était pas en situation régulière. Un café a été fermé administrativement sur ordre du bourgmestre.

18:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/06/2008

La Berchem Baby Box est née !

Berchem Baby Box 4

Après la parution récente du guide de la petite enfance et de la famille et l’augmentation de l’allocation communale de naissance, notre commune fait un nouveau geste pour les jeunes parents et leur bébé en créant et en leur offrant, la Berchem Baby Box ! Une première à Bruxelles !

 

De quoi s’agit-il ?

A l’instar de la boite et du sac cadeaux distribués en maternité, notre commune a souhaité offrir aux parents d’un nouveau né berchemois, un colis cadeaux : la Berchem Baby Box.

 

Cette boîte surprise sera remise automatiquement au guichet population en même temps que la petite carte d’identité blanche du bébé. La Berchem Baby Box contient toute une série de présents pour bébé et ses parents : un DVD produit par l’association Françoise Dolto, un jouet, plusieurs petits guides, des informations pratiques sur la vie de notre commune et des brochures de soutien à la parentalité.

 

Par ce geste sympathique et inédit, notre commune se permet ainsi de s’associer à la joie des jeunes parents et de souhaiter à sa façon, la bienvenue au nouvel habitant de notre commune.

17:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/06/2008

La facture de gaz et électricité se stabilise

gaz4

Un accord est intervenu jeudi sur les tarifs pluriannuels de la distribution d'électricité et du gaz, rapporte samedi Le Soir qui précise que le gouvernement s'apprête à imposer une réduction des coûts aux distributeurs qui avaient largement haussé leurs tarifs en 2008.

Cet accord, "que le gouvernement va rapidement bétonner", "prévoit que les coûts pris en compte pour déterminer les prix de distribution de l'électricité et du gaz baisseront de 2,5% en 2009", ce qui devrait faire baisser légèrement la facture des consommateurs et la stabiliser, à tout le moins.


Cet accord doit encore être coulé dans des arrêtés d'application qui ont passé, jeudi, le cap des 'intercabinets' et qui devraient sans surprise recevoir l'aval du conseil des ministres la semaine prochaine.

 

Il était temps d’agir car je connais beaucoup de familles qui ont eu un redressement assez élevé au mois d’avril ou mai, au moment du relevé annuel des compteurs.

 

Pour ma part, je pense détenir le record puisque mon redressement pour 2008, c’est élevé à plus de 1.700,00 € !!!

10:24 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/06/2008

Apéro Olympique du cdH

apéro1

apéro2

20:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/06/2008

Le site de l'hôpital français ne sera pas fermé

hopital francais2

Le site de l'hôpital français, ne sera pas fermé a-t-on appris par voie de communiqué provenant du consortium formé par la Clinique Saint-Jean, l'hôpital Saint-Luc (UCL), l'UZ-VUB et le Chirec. Le consortium avait annoncé officiellement mercredi, qu'il reprenait l'hôpital français.


Le site de l'hôpital français sera, à moyen terme, réinvesti par le Centre Hospitalier Albert Laurent (CHAL), co-géré par le CPAS et la Commune de Berchem-Sainte-Agathe et les Cliniques universitaires Saint-Luc. Le CHAL fermera son site actuel et déménagera ses 111 lits et l'intégralité de son personnel vers le site de l'hôpital français.


Cette réorganisation permettra le maintien et le développement d'une offre médicale de moyen séjour et de proximité qui s'articulera autour d'une unité de revalidation, d'unités gériatriques, de consultations ambulatoires, d'une unité de dialyse et d'une activité de sons de jours en pédo-psychiatrie.


En outre, cette forme de partenariat unique et innovant permettra la reprise de 180 équivalents temps plein issus de l'ancienne asbl Hôpital Français, ce qui correspond à quelques 280 personnes physiques, selon Anne-Thérèse Destrebecq, du syndicat chrétien CNE.

Ainsi, les Cliniques universitaires Saint-Luc rachètent 11 lits et procéderont à l'engagement de 31 équivalents temps plein de l'Hôpital français. La Clinique Saint-Jean rachète quant à elle 20 lits et engagera 45 équivalents temps plein, l'UZ Brussel (VUB) procèdera pour sa part à l'engagement de 12 équivalents temps plein et le Centre Hospitalier Interrégional Edith Cavell (CHIREC) reprendra 65 lits et engagera 36 équivalents temps plein.


"Nous sommes satisfaits. Ce qui primait pour nous, c'était la reprise du personnel, et avec le plan du consortium, nous savons où nous allons. On sait que, sauf catastrophe, la reconversion des lits sera acceptée car nous voulons, et c'est aussi le souhait du consortium, que tout soit clôturé pour le 30 juin afin qu'il n'y ait pas de scission de travail", explique Anne-Thérèse Destrebecq.


La Commission Consultative Communautaire doit se réunir le 25 juin afin de donner un avis concernant la reconversion des lits. Les Ministres compétents se prononceront après réception de cet avis consultatif. Par ailleurs une réunion est prévue en délégation syndicale vendredi à 16 heures avec un représentant de chaque repreneur.


"Nous avons établi une liste de questions précises par rapport notamment à la reprise du personnel, car on ne sait par exemple pas encore les profils des équivalents temps plein qui seront repris", ajoute la permanente CNE.

22:44 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2008

Hôpital Français : du statut d’asbl privée à celui d’institution publique Chapitre XII !

hopital francais

Au nom du Collège des Bourgmestre et Echevins de Berchem-Ste-Agathe et du CPAS, M. Joël Riguelle, Député-Bourgmestre, tient à marquer sa vive satisfaction de voir aboutir la recherche d’un repreneur pour le site de l’Hôpital Français.

 

L’accord intervenu ce jour permet au Centre Hospitalier Albert Laurent (CHAL), institution publique Chapitre XII, de reprendre la gestion du site et d’y développer un projet ambitieux d’hôpital de revalidation de 175 lits accompagnés de consultations, d’une unité de dialyse rénale et d’une garde médicale de première ligne en collaboration avec les médecins généralistes de la commune.

 

Pour mémoire, l’objectif des responsables politiques berchemois était double : d’une part, le souci de voir une solution rapidement apportée au problème de l’emploi des personnes concernées sur le site et, d’autre part, la volonté de maintenir un service de proximité rendu à la population. En effet, l’Hôpital Français a toujours joué  un rôle social indéniable auprès de la population berchemoise et des communes limitrophes comme endroit de référence sur le plan médico-social et aussi comme service de première ligne aux familles défavorisées, notamment.

 

Le Collège des Bourgmestre et Echevins et le Conseil du CPAS ont, dès l’annonce de la fermeture de l’Hôpital Français, mis tout œuvre pour qu’un repreneur puisse rapidement proposer un nouveau projet hospitalier qui rencontre à la fois les objectifs de maintien d’un outil médico-social de proximité, de maintien de l’emploi et de garantie de pérennité financière pour l’avenir. Les engagements pris vis-à-vis du personnel actuel du CHAL – qui sera transféré graduellement avec les 111 lits sur l’ancien site HF – seront tenus, à savoir : statut public de l’institution, ancrage berchemois, maintien du volume de l’emploi et équilibre financier.

 

La collaboration avec de  grandes institutions médicales et universitaires francophones et néerlandophones est un signal fort, à la fois, quant à la qualité des soins qui seront dispensés et la volonté de développer un modèle bruxellois de collaboration en transcendant les différences culturelles, linguistiques et philosophiques avec pour seul objectif un service optimal aux citoyens.

 

Dès à présent, tout sera mis en œuvre pour que ce projet se concrétise dans les meilleures conditions et s’installe dans la pérennité grâce la bonne gouvernance telle que les citoyens l’attendent des services publics.

18:45 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/06/2008

La vente d'alcool interdite aux moins de 16 ans

alcool4

Les ministres de la Santé des différents niveaux de pouvoir se sont accordés ce mardi sur une déclaration commune relative au plan national de lutte contre l'alcool. Les ministres bruxellois Benoît Cerexhe et Guy Vanhengel se sont réjouis des mesures proposées pour protéger les jeunes gens. Les ministres ont rappelé que la législation belge dans cette matière est l'une des plus libérales d'Europe, puisqu'elle permet jusqu'à présent la vente de bière et de vin sans limite d'âge.


18 ans pour alcools forts

La déclaration demande, d'après les deux ministres, au législateur fédéral d'introduire une limite d'âge fixée à 16 ans pour la vente de la bière et du vin et à 18 ans pour les alcools et spiritueux. Elle vaudra dans les commerces et les débits de boisson.


Boissons gratuites interdites

Quant à la promotion des boissons alcoolisées, elle se verra imposer de nouvelles limites. Il sera notamment interdit de distribuer gratuitement de l'alcool lors d'événements sportifs et culturels.

17:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/06/2008

Un Prix récompensera les hommes d'Etat de haute tenue

Swaelen

Le président de la Chambre et du Sénat, ainsi que des amis de feu Frank Swaelen, ont créé un prix biennal qui porte le nom du ministre d'Etat décédé en décembre 2007 et qui sera décerné à un homme ou à une femme politique qui réunit les qualités d'un "homme d'Etat de haute tenue", a indiqué dimanche l'ex-journaliste Hugo De Ridder dans un communiqué.

Le prix, qui consiste en une œuvre d'art, sera attribué lors d'une cérémonie organisée quelques jours avant l'ouverture de l'année parlementaire. Le lauréat sera invité à rejoindre le jury appelé à choisir son successeur.


Selon le communiqué, les qualités d'un "homme d'Etat de haute tenue" sont, depuis l'Antiquité, de quatre ordres: la connaissance, le respect des autres, la fermeté et la modestie. "Frank Swaelen en était l'incarnation. Les initiateurs du prix veulent mettre en avant des hommes ou des femmes politiques de la même envergure".


Frank Swaelen est décédé le 23 décembre 2007 à l'âge de 77 ans. Il devint ministre de la Défense en 1980, dans le gouvernement Martens IV, et assura la présidence du CVP de 1981 à 1988. Cette année-là, il fut élu président du Sénat, un mandat qu'il exerça durant plus de dix ans.

19:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/06/2008

Le GSM favorise l'apparition de cancers

gsm3

Vingt scientifiques internationaux lancent un appel dans le Journal du Dimanche contre les dangers que représente le téléphone portable, notamment pour les enfants de moins de douze ans.


Cet appel, coordonné par David Servan-Schreiber, professeur de psychiatrie à l'université de Pittsburgh et connu pour le succès de son livre Guérir (2003), énumère dix recommandations principales.


Selon les signataires, il ne faut pas autoriser les enfants de moins de 12 ans à utiliser un téléphone portable sauf en cas d'urgence, il faut maintenir le téléphone à plus d'un mètre du corps lors des communications en utilisant le mode haut-parleur ou un kit mains libres ou une oreillette, et éviter le plus possible de porter un téléphone mobile sur soi, même en veille. L'appel recommande aussi de communiquer plutôt par SMS, car cela limite la durée d'exposition et la proximité avec l'appareil.


Selon le JDD, "les scientifiques s'accordent sur deux choses : il n'y a pas de preuve formelle de la nocivité du portable, mais un risque existe qu'il favorise l'apparition de cancers en cas d'exposition à long terme".


"Nous sommes aujourd'hui dans la même situation qu'il y a cinquante ans pour l'amiante et le tabac. Soit on ne fait rien, et on accepte un risque, soit on admet qu'il y a un faisceau d'arguments scientifiques inquiétants", explique Thierry Bouillet, cancérologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny et signataire de l'appel.

11:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2008

Journée mondiale du don de sang

Donsang1

Le don de sang prend en moyenne dix minutes et permet de sauver des vies. Les centres de transfusion attendent un maximum de donneurs à l'occasion de la journée mondiale du don de sang. Car trop souvent, les stocks sont vides.

 

Un don de sang ne dure que 10 minutes et peut être réalisé tous les 3 mois. Chaque poche de sang récoltée peut aider jusqu'à cinq personnes. Mais cela ne suffit pas, il y trop peu de donneurs. A l'occasion de la journée mondiale du don de sang, les centres de transfusion lancent un appel aux volontaires. "Savez-vous que 7 personnes sur 10 auront besoin un jour d’un dérivé sanguin alors que seulement 3 personnes sur 10 donnent du sang ?" déclare un membre de l'équipe de prélèvement du CTS de Louvain-la-Neuve.

 

"Durant l’année scolaire, de nombreux étudiants viennent spontanément donner du sang, du plasma ou des plaquettes sanguines.  A partir de juin et jusqu’en septembre, les étudiants sont plus souvent absents et nous manquons cruellement de donneurs durant cette période pour faire face aux besoins des malades.", poursuit-il.

 

Pour être donneur, deux conditions sont à remplir. Il faut être en bonne santé, et peser plus de 50 Kg. Avant tout don de sang, le centre de transfusion procède à un check up médical du volontaire. L'occasion de savoir s'il ne souffre pas de carence ou de maladie.

 

Pour savoir où sont organisées les collectes, vous pouvez consulter le site internet de la Croix rouge www.tranfusion.be ou appeler le 0800 92 245.

17:31 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/06/2008

La carte d'identité électronique n'est pas sûre

ci électronique

La carte d'identité électronique n'est absolument pas sûre et son utilisation doit être déconseillée. Des petits films montrant comment la puce de la carte d'identité peut être piratée, circulent d'ailleurs déjà sur internet, indique vendredi De Morgen.


Ces conclusions figurent dans un rapport réalisé par la KU Leuven et la Katholieke Hogeschool St. Lieven, qui a été présenté lors de la Conférence européenne e-Identity à La Haye. Les chercheurs estiment qu'il faut arrêter d'utiliser la carte électronique et que le logiciel doit être redéveloppé.


Outre les problèmes liés à la puce, les scientifiques mettent également en garde contre les risques d'atteinte à la vie privée, de fraude et de chantage. "Le mécanisme de sécurité de la carte n'est pas efficace", estime Jan Jambon, parlementaire de la N-VA.


"Les mesures de sécurité intégrées peuvent être facilement détournées et la carte d'identité électronique peut même être utilisée sans installation ou mise en marche du logiciel autorisé du Fedict".

15:01 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/06/2008

Joëlle Milquet dit avoir fait 'oeuvre de salut public'

Milquet17

Non, je ne me suis jamais enfermée dans le rôle de "madame non". Un an après les élections et la tempête qui en a suivi tout au long de l'année 2007, la présidente du cdH faisait une sorte de mini-bilan mercredi matin sur Bel RTL au micro de Fabrice Grosfilley. "J'ai été une des rares à mettre des solutions sur la table" s'est défendue Joëlle Milquet qui positivait et constatait que, un an après, "on est toujours là". "Souvenez-vous, il y a 6 mois, c'était tout l'avenir du pays qui était hypothéqué. Il fallait se mettre à plat ventre devant les exigences du cartel. Regardez, un an après, on a un Premier ministre, un gouvernement qui travaille et qui propose quand même des mesures concrètes. Et on a rien régionalisé du tout" a ajouté la ministre de l'emploi.


Et aujourd'hui, à 34 jours du prochain délai? La ministre s'est dite ouverte au dialogue, notamment sur des adaptations aux problèmes spécifiques d'emploi dans chaque région. Elle s'est réjouie qu'il en allait autant du Premier qui "prend ses habits de Premier ministre de tous les Belges et non plus de ministre-président des Flamands". Elle reste ferme toutefois sur la plupart des points qui fâchent les deux communautés.


Le pouvoir d'achat alors qu'on manifestait hier matin à Namur et Arlon ? Reynders veut des réformes fiscales. Di Rupo veut une réforme sociale. Et Joëlle Milquet veut un mix des deux. Bref, c'est chacun dans son rôle. La ministre de l'Emploi a rappelé les mesures déjà prises par le gouvernement: +2% pour les petites pensions, augmentation de la quotité exonérée des impôts à 6400 euros. Une quotité qu'il faut continuer à augmenter car elle permet un écart plus grand entre allocations de chômage et bas salaire, selon elle.

11:38 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/06/2008

19% des enfants en surpoids en Communauté française

Mcdo

19% des enfants souffrent de surpoids en Communauté française pour 5% seulement au début des années 80. Deux tiers des enfants actuellement obèses le resteront à l'âge adulte, alors que les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité avec plus d'un tiers des décès.


Pour lutter contre l'obésité et les maladies cardio-vasculaires en général, et l'obésité enfantine en particulier, "Viasano", une initiative privée soutenue par les autorités communautaires et les villes, a développé et présenté mardi un programme d'action destiné à changer les comportements en matière d'alimentation et d'activité physique.


Déjà lancé en janvier 2007 dans deux villes pilotes, Hasselt et Mouscron, le programme s'étend désormais à six nouvelles villes: Marche-en-Famenne, Eupen, Lontzen, La Calamine, Raeren et Jette. Il devrait toucher quelque 220.000 personnes de toutes les régions et communautés, grâce à ses messages et projets de prévention.


"La moitié de la population belge est touchée par l'excès de poids. Et ce qui a marqué ces deux dernières années, c'est l'explosion de l'obésité chez les enfants puisque le phénomène augmente d'un pour cent chaque année. Pour arrêter cela, il n'y a pas de remède miracle, la seule solution est de s'attaquer aux comportements, aux modes de vie", explique Nicolas Rousseau, coordinateur du projet Viasano.

11:14 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2008

L'examen linguistique trop difficile

Selor

L'examen linguistique du SELOR auquel sont soumis les fonctionnaires des 19 communes de la capitale est plus difficile que ne l'imposent les lois linguistiques et n'est pas adapté à la fonction des agents, selon l'avis que l'auditeur du Conseil d'Etat a rendu dans le cadre d'un recours introduit par la commune de Schaerbeek, rejointe par celle d'Auderghem.

Les deux communes avaient attaqué en 2001 l'arrêté royal fixant les conditions de réalisation de l'examen linguistique par le SELOR.


Elles avaient estimé que l'arrêté violait les dispositions légales en matière d'examen linguistique sur la connaissance "élémentaire" de la seconde langue requise par la loi linguistique pour tous les fonctionnaires en contact avec le public, ainsi que sur l'obligation d'une connaissance "adaptée à la fonction".


L'auditeur près le Conseil d'Etat leur donne raison en ce que l'examen linguistique impose aux universitaires un examen plus strict, dépassant un niveau de connaissance élémentaire, et tient compte du niveau de la fonction et du grade occupé par le fonctionnaire plutôt que du profil de la fonction.

15:14 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2008

Changer les plaques d'immatriculation de couleur ?

plaque3

Selon Guido De Padt (Open Vld), les caméras digitales utilisées pour
enregistrer automatiquement la plaque d'immatriculation des véhicules flashés ne peuvent pas déchiffrer 14% des plaques d'immatriculation, l'association du rouge et du blanc empêchant parfois la reconnaissance automatique. Un changement de couleurs, tel que passer au noir sur blanc, permettrait aux policiers de lire plus facilement les plaques. Une idée qui fait son chemin.


Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, se dit conscient du problème posé par les couleurs des plaques belges mais n'entend cependant pas dramatiser la situation. "Beaucoup de Belges ignorent qu'ils peuvent gratuitement échanger leur ancienne plaque contre une nouvelle. Cela permettrait de résoudre le problème de lisibilité", explique-t-il.

20:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2008

Yves Leterme lâché par les Flamands

Leterme8

Un an après son score incroyable de 800.000 voix, Yves Leterme est au plus bas. Son époque de gloire est révolue au nord du pays. Moins de trois Flamands sur dix le trouvent encore qualifié pour diriger le pays. C'est ce qui ressort d'un sondage de Het Laatste Nieuws auprès de 1.000 Flamands.

 

Même sa propre base commence à douter sérieusement des capacités de son homme fort: un électeur CD&V/N-VA sur trois ne fait plus confiance au premier ministre Yves Leterme. Pour près de six Flamands sur dix, Guy Verhofstadt peut immédiatement refaire son entrée au 16, rue de la Loi.

 

 Près de la moitié des Flamands pour la scission

Les querelles communautaires de l'année écoulée ont laissé des blessures profondes. Pour la toute première fois, une majorité des Flamands interrogés souhaitent que la Belgique éclate. A la question "Souhaitez vous que la Belgique éclate?", 49,7% des Flamands répondent "oui", 45,% "non" et 4,6% sont sans opinion, indique le sondage.

 

"Que l'opinion publique flamande se radicalise à grande vitesse était clair depuis un moment déjà, mais c'est la première fois qu'une majorité de Flamands indique crûment que pour eux, la Belgique n'est plus une nécessité", relève le plus gros tirage de la presse belge.

 

Surtout les personnes de plus de 65 ans et celles peu diplômées

En septembre 2007, alors que la crise politique issue des élections du 10 juin 2007 dépassait déjà les 100 jours, les séparatistes n'étaient "que" 46,1% en Flandre, contre 49,6% en faveur d'une Belgique unie, ajoute Het Laatste Nieuws.

 

"Ce sont surtout les personnes de plus de 65 ans et celles peu diplômées qui ont hâte de proclamer l'indépendance de la Flandre", souligne encore le quotidien.

 

S'il n'y a pas d'accord communautaire pour le 15 juillet, 58 pc des personnes sondées veulent revoter en automne. Il semble que le CD&V/N-VA perdrait alors quelques plumes, mais le cartel resterait la plus grande formation de Flandre. Même le Vlaams Belang ne semble pas pouvoir inverser la tendance. La Liste Dedecker, l'Open Vld et le sp.a enregistreraient une légère progression.

19:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2008

"Si vous buvez comme un homme... vous finirez avec une tête d'homme"

alcool3

"Si vous buvez comme un homme... vous risquez fort de finir avec une tête d'homme". Tel est le slogan d'une nouvelle campagne anti-alcool en Grande-Bretagne.


Une femme peu ragoûtante, voici l'image que les Londoniens ont tous les jours en sortant du métro. Le but de la manœuvre ? Conscientiser les femmes sur les dangers de l'alcool notamment sur les ravages physiques.


"Boire beaucoup laisse des traces", voici le message de la campagne. Car quatre femmes sur dix sont plus sensibles aux problèmes d'esthétisme plutôt qu'aux risques que représente l'alcool pour la santé.


Il y a quelques temps, une campagne similaire avait été lancée pour démontrer le lien qu'il y avait entre la consommation abusive d'alcool et le cancer du sein. Mais la campagne n'a semble-t-il pas porté ses fruits puisque la consommation de boissons alcoolisées chez les femmes augmente d'année en année. Le nombre de femmes alcooliques a doublé ces dix dernières années.

17:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/06/2008

Le Belge consomme 60% de viande en plus qu'il y a 50 ans

viande

"Jamais les belges n'ont consacré aussi peu de leur budget à se nourrir". Ce constat est celui fait par l'observatoire de la consommation alimentaire, unité de recherche de la faculté des sciences agronomiques de Gembloux dans son étude consacrée à l'évolution de la consommation alimentaire des ménages belges entre 1955 et 2005.


Un premier constat rapporte une importante baisse de la consommation de lait et de pommes de terre qui a chuté de près de 50% en un demi siècle. Celle des céréales a diminué de 13%. L'étude démontre toutefois que tous les produits propres à ces différentes filières n'ont pas connu la même évolution.


Par exemple, la consommation de fromages a quadruplé et celle des produits frais (yoghourt) s'est multipliée par 15.


L'étude révèle par ailleurs un important accroissement de la consommation de viande: augmentation de 60% en 50 ans. La consommation de viande bovine est restée stable, celle de la viande de porc a été multipliée par deux et celle de la viande de volaille par cinq.

Les consommations de fruits et légumes ont respectivement augmenté de 20% et 35%; celle du sucre a subi une hausse de 30%.


L'étude s'est également penchée sur l'évolution du coût des aliments.
Elle constate que des produits alimentaires de base sont moins chers aujourd'hui qu'il y a 50 ans. "Si l'on se réfère au salaire horaire d'un ouvrier, le temps de travail utile pour l'achat d'1 kilo de beefsteak, d'1 kilo de pommes de terre ou encore d'un pain, est aujourd'hui trois fois moindre qu'en 1955", explique Brigitte Duquesne, responsable de recherche à l'observatoire de la consommation alimentaire.


L'étude révèle également des bouleversements dans le choix des produits. On constate par exemple une augmentation des dépenses en restauration hors domicile et en plats préparés.

Enfin, l'étude constate qu'aujourd'hui les ménages belges consacrent 12% de leur budget à l'alimentation, contre 60% au début du siècle dernier.

 

L'enquête s'est basée sur des données fournies par l'INS et EUROSTAT.

17:53 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/06/2008

Les compétences de Melchior Wathelet élargies

wathelet

Melchior Wathelet, secrétaire d'Etat cdH au Budget et à la Politique des familles, se voit octroyer, dès jeudi, de nouvelles compétences. Il épaulera le ministre de la Justice en s'occupant du droit des personnes et de la famille, a annoncé son cabinet.


Ces nouvelles compétences lui permettront notamment de travailler sur la création d'un tribunal de la famille, comme il l'avait proposé dans sa note de politique générale, précise-t-on à son cabinet. Melchior Wathelet dépend désormais de trois ministres: Yves Leterme, premier ministre, pour le volet budget, Joëlle Milquet, ministre de l'Emploi et de l'Egalité des chances, pour le volet familles, et Jo Vandeurzen, ministre de la Justice, pour le volet droit des personnes.

18:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/06/2008

Les télécoms ruinent les Belges

téléphone

De plus en plus de Belges ne peuvent plus payer leurs factures téléphoniques, internet ou d'autres services de télécommunications. En 2007, plus de 201.000 mauvais payeurs ont été repris sur la liste noire commune des opérateurs de télécommunications belges, indique mercredi De Tijd. On relève une hausse de 29 pc par rapport à 2006 lorsque 144.000 clients avaient été inscrits sur cette liste.

 

Et cette croissance ne devrait pas s'arrêter puisque, pour 2008, 94.000 nouveaux mauvais payeurs sont déjà recensés, selon les statistiques de Preventel, l'association qui établit cette liste noire. Preventel n'a pas encore rendu ces chiffres publics. Elle les a évoqués mardi au cours d'un débat à la Chambre sur cette liste noire. L'association a été crée en 1998 et rassemble entre autres Belgacom, Mobistar, BASE et Telenet. Sur sa liste figurent les personnes qui ont une facture impayée pour un montant de plus de 50 euros. Une fois que les clients ont payé leur dû, ils sont retirés de la liste.

16:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/06/2008

Au-delà de la motion, l’interdiction : Pas de Mosquito à Berchem-Sainte-Agathe !

Mosquito5

Le «Mosquito» ou « Beethoven », c’est ce dispositif sécuritaire mis au point en Angleterre qui se présente sous la forme d’un petit boîtier qui  émet des ondes sonores à haute fréquence que seules les oreilles des moins de 25 ans perçoivent.

 

Placé sur la façade d’un bâtiment, ce dispositif, qui émet des ultrasons de près de 20.000 hertz, devient très vite insupportable pour les seuls jeunes qui les perçoivent. Dès lors, certains malveillants, qui assimilent les moins de 25 ans à des insectes ou des nuisibles, ont trouvé dans ce système un moyen infaillible pour les éloigner et les faire fuir.

 

Fort d’un certain succès rencontré au Pays-Bas et après une première apparition en Belgique, nombreux sont ceux qui se sont émus et indignés devant un tel procédé discriminatoire. A l’appel du Ministre de la Jeunesse du Gouvernement de la Communauté française, plusieurs communes ont voté dernièrement des motions dénonçant le Mosquito tout en demandant au pouvoir fédéral de légiférer et d’interdire ce principe de répulsif sonore anti-jeunes.

 

A l’initiative de Marc Vande Weyer, Echevin de la Jeunesse, Berchem-Sainte-Agathe a toutefois souhaité poser un acte plus concret et plus fort ! En effet, la commune a décidé de voter un règlement qui interdit purement et simplement la pose et l’utilisation de ces dispositifs sur l’ensemble de son territoire.

 

Ce faisant et en attendant un geste du gouvernement fédéral, Berchem-Sainte-Agathe montre la voie aux autres pouvoirs locaux en étant une des premières communes de Belgique à interdire le Mosquito sur son territoire. L’Echevin Marc Vande Weyer souhaite également démontrer que Berchem-Sainte-Agathe est et doit rester une commune « Jeunes et enfants admis » !

15:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/06/2008

Une crèche « clé sur porte » à Berchem

bébé4

Nonante-neuf tout rond. C’est le nombre de places d’accueil que totalisera Berchem le 1er juillet 2009. Date à laquelle la crèche communale « Les P’tits Loups » ouvrira ses portes. Conformément à la décision du conseil communal réuni jeudi, le dossier sera déposé auprès de l’ONE. Comme Evere, Berchem espère bénéficier du plan Cigogne II.

 

La crèche sera localisée drève de l’Aérodrome, une nouvelle voirie intégrée dans le projet immobilier Atlantis. Cet ensemble mixte – bureaux, logements et commerces – a généré des charges d’urbanisme, dont la commune a profité pour imposer la création d’une crèche pour 18 enfants.

 

« Elle sera livrée clé sur porte, explique Marc Vande Weyer (cdH), échevin de la Petite Enfance. Le promoteur s’occupera de la réalisation de l’espace et du placement des équipements. »

 

Extrait du Journal LE SOIR du 31/05 et 01/06/2008

17:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/06/2008

"Le gouvernement a l'obligation morale de réussir"

Milquet16

Le nouveau gouvernement a l'obligation morale de réussir, a souligné dimanche la vice-première ministre et présidente du cdH, Joëlle Milquet, interrogée sur le plateau de Mise au point (RTBF).


Optimisme
Des défis cruciaux attendent le gouvernement en matière socio-économique et en matière institutionnelle. Une "déclaration" est attendue sur le sujet le 15 juillet, les partis flamands réclamant un accord sur les dossiers communautaires à cette date. Madame Milquet se veut lucide, a-t-elle répété: la situation n'est pas facile. Elle a toutefois fait preuve d'un relatif optimisme, malgré la coalition et la mésentente qui y règne.


"Parfois, ce sont dans les pires situations et dans les coalitions qui ne sont pas des coalitions d'amour qu'on arrive à de grandes choses. On a une obligation morale de se réussir; il y va de l'intérêt de l'Etat et de la population", a-t-elle expliqué. Aux yeux de Joëlle Milquet, il est temps de se mettre à discuter: le 15 juillet, c'est dans six semaines. Elle attend dans le domaine institutionnel les propositions de méthodologie que devraient soumettre cette semaine les deux ministres des Réformes institutionnelles.


BHV
Parmi les dossiers particulièrement épineux qui restent à résoudre, figure celui de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde sur le fond duquel, selon les calculs de Madame Milquet, à peine vingt heures de discussion ont été consacrées en un an. "A un moment, il faudrait peut-être tenter de discuter et ne pas perdre son temps dans des méthodes et des menus", a-t-elle ajouté. La présidente du cdH a également rappelé l'obligation d'une solution "concertée" dans ce dossier sous peine de faire tomber le gouvernement. "Sans une solution concertée, il y aura plus de gouvernement. Ca c'est bien clair!", a-t-elle averti.


Joëlle Milquet a par ailleurs insisté sur la fermeté sereine des partis francophones. "Les néerlandophones ont face à eux des partis qui s'entendent et essaient de s'organiser collectivement", a-t-elle fait remarquer.

 

21:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |