31/03/2008

12.000 plaintes pour irrégularités sur le net

ecops2

Le guichet online www.eCops.be a comptabilisé lors de sa première année d’existence 12.000 plaintes sur des agissements frauduleux commis par le biais de l’internet ou sur des sites illégaux en ligne.

 

Ce guichet sur lequel collaborent le Service public fédéral (SPF) Economie et le Federal Computer Crime Unit de la police fédérale, est opérationnel depuis le 23 janvier 2007. Depuis, les utilisateurs du Réseau ont introduit via www.eCops.be 12.000 plaintes sur des agissements frauduleux via internet, ressort-il d’une réponse fournie par la ministre des PME Sabine Laruelle à une question parlementaire posée par Hilde Vautmans (Open Vld), rapporte vendredi Het Belang van Limburg.

 

La moitié des cas signalés portent sur l’envoi de publicités électroniques ou de spams non sollicités, 20 % ont pour objet le commerce électronique via internet et 10 % portent sur des opérations de vente-achat via des sites d’enchères.

 

En cas d’irrégularité, le responsable reçoit d’abord un avertissement. En cas de récidive, un pro-justicia est établi avec une proposition d’arrangement à l’amiable. Dans les cas graves, le dossier est communiqué au procureur du roi mais il n’existe pas encore de données sur le nombre de cas ainsi signalés.

18:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2008

Le mois de mars n'a jamais été aussi pluvieux

parapluie

Le record de quantité d'eau de pluie tombée au mois de mars a été battu samedi à l'observatoire d'Uccle, a indiqué le météorologue Eddy De Mey.


Aussi loin que remontent les statistiques de l'observatoire, il n'avait jamais plu plus que 138,1 millimètres d'eau au mois de mars, un record datant de 1988. Il a été battu samedi après-midi, à deux jours de la fin du mois, et alors que la pluie est encore attendue dimanche. La quantité moyenne de pluie en mars est de 54 millimètres.


Corollaire de ce record, la luminosité de mars 2008 est l'une des plus faibles jamais enregistrées. Samedi, on n'avait relevé depuis le début du mois que 63 heures d'ensoleillement à Uccle, alors que la moyenne est le double. Au niveau des températures, en revanche, le mois aura été normal.

14:46 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2008

Le fossé "pauvre-riche" se creuse à Bruxelles

sdf

Le fossé social entre les pauvres et les riches est de plus en plus grand à Bruxelles. "Ce fossé représenté un réel danger pour la ville et son avenir", estime le ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS) samedi dans De Standaard.


Des chiffres du SPF Economie montrent que ce fossé a crû de manière considérable en 4 ans. Entre 2001 et 2005, la part des 10% des Bruxellois les plus pauvres dans les revenus totaux a diminué de moitié. La part des 10% de Bruxellois les plus riches a par contre augmenté sur cette même période de 29 à 34%. Une étude de l'Observatoire bruxellois, qui analyse le marché de l'emploi à Bruxelles, a également décrit la situation comme "inquiétante". "Il y a de plus en plus de pauvres. Un tiers des enfants bruxellois naissent dans une famille pauvre", avance le parlementaire bruxellois (ancien Berchemois) Sven Gatz (Open Vld).


Selon le parlementaire flamand, l'immigration internationale est la cause de cette situation à Bruxelles. "La classe moyenne blanche de Bruxelles vieillit et meurt. Elle est remplacée par des immigrés qui proviennent de groupes de population défavorisés. Les jeunes de la classe moyenne optent pour la périphérie bruxelloise. Dans le même temps, le sud-est de Bruxelles est impayable pour le Bruxellois moyen, parce qu'il est occupé par des personnes travaillant pour les institutions internationales", ajoute-t-il. Sven Gatz plaide pour une politique d'intégration sérieuse et une gestion stricte du flux d'immigrés.

20:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2008

L'Europe à l'heure d'été

heure d'été

Depuis 1998, le passage à l'heure d'été et le retour à l'heure d'hiver sont harmonisés au sein de l'Union européenne et de ses 27 Etats membres. La mesure vise à économiser l'énergie en réduisant l'éclairage nécessaire en fin de journée. Les changements s'effectuent respectivement le dernier dimanche de mars à 2h00 du matin et le dernier dimanche d'octobre à 3h00 du matin.

 

A chacun son heure

Chaque pays est cependant libre de choisir comme heure d'hiver une heure calée sur le méridien de son fuseau horaire, comme le Portugal, la Grande-Bretagne, l'Irlande et les Iles Canaries qui ont une heure de moins que la Belgique, la Grèce, la Finlande et les pays baltes sont en avance d'une heure sur nous. Ainsi, lors du passage à l'heure d'été, il est 2 heures du matin en heure européenne d'hiver mais 1 heure en Grande-Bretagne et au Portugal, et 3 heures en Europe de l'Est. Aujourd'hui, plus de 70 pays dans le monde ont opté pour un régime d'été.

 

La controverse

Plusieurs associations dénoncent ces changements d'heure annuels, en pointant leurs effets nocifs sur la santé (somnolence, consommation abusive de somnifères et autres calmants...) et les perturbations qu'ils provoquent sur les comportements des animaux. Ils jugent également discutables les économies d'énergie ainsi réalisées.

15:26 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2008

Les poubelles radars débarquent

poubelle

Grâce au fonds des amendes, la police est en train de finaliser l'acquisition de conteneurs radars. D'ici un mois, chacune des neuf unités provinciales devrait avoir reçu le sien.


Ces "poubelles radars" devraient notamment permettre de contrôler la vitesse des voitures dans des endroits inaccessibles ou trop dangereux pour les voitures. En outre, les appareils photo argentiques utilisés actuellement dans les radars classiques devraient progressivement être remplacés par des appareils numériques et la procédure elle-même sera également numérisée. "Avec ce système, on pourra multiplier les contrôles de véhicules par dix, voire plus", estime Paul Deblaere, chef de la police de la route.

17:09 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2008

6% d'impôts en plus dès 2008

impôt

Les citoyens et entreprises en Belgique paieront cette année en moyenne 6,3% d'impôts en plus, annonce mercredi L'Echo, sur base des chiffres repris dans l'"Exposé général des budgets des recettes et dépenses" pour l'exercice 2008 déposé au Parlement.


Cette hausse de 6,3% s'explique par des facteurs purement macro-économiques comme la hausse des salaires ou encore la hausse des prix à la suite de l'inflation, précise le quotidien. Cette mauvaise nouvelle pour le contribuable serait toutefois atténuée par le fait qu'un certain nombre de mesures gouvernementales devraient alléger cette surcharge à hauteur de 909 millions d'euros, selon des calculs effectués par le journal De Tijd.

Au total, le gouvernement fédéral s'attend à récolter quelque 96,5 milliards d'euros cette année en impôts. Il s'agit principalement d'impôt des personnes physiques, de TVA et d'impôts des sociétés.

14:33 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2008

L'euthanasie bientôt étendue aux enfants

euthanasie 2

L'Open Vld annonce de nouvelles initiatives en vue d'étendre la loi sur l'euthanasie aux enfants et aux personnes âgées en état de démence, éventuellement avec une majorité de rechange. C'est ce qu'indiquent mardi les journaux De Standaard, Het Nieuwsblad et De Morgen. Le Premier ministre Yves Leterme (CD&V) ne les arrêtera pas.


Le week-end a été marqué par des critiques émanant du monde catholique, notamment via l'homélie de Mgr Danneels, à la suite de l'euthanasie dont à bénéficié l'écrivain flamand Hugo Claus. Après qu'Etienne Schouppe (CD&V) ait laissé entendre qu'il existe un gentleman's agreement au sein de la majorité pour ne pas polémiquer sur des dossiers éthiques, le chef de groupe Open Vld à la Chambre, Bart Tommelein lui a répondu qu'il n'y a rien dans l'accord gouvernemental sur ces questions. "Nous chercherons, en tant que groupe libéral, des majorités parlementaires là où c'est nécessaire". M. Tommelein pense à une extension de la législation sur l'euthanasie aux mineurs et aux déments.


Le porte-parole du Premier ministre, Yves Leterme, a admis que le CD&V ne peut rien contre la recherche d'une majorité alternative par les libéraux en vue d'une extension de cette loi. Paul Wille (Open Vld) annonce d'ores et déjà qu'il sortira du tiroir au Sénat les propositions sur une extension de l'euthanasie aux mineurs et aux personnes en état de démence. "Je ferai de mon mieux pour convaincre aussi des sénateurs CD&V", précise-t-il.

19:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2008

Week-end de Pâques

Pâques3

En raison du week-end de Pâques,

ce site sera en congé jusqu’au lundi 24 mars inclus.

Joyeuses Pâques à tous.

16:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Une majorité de Belges prévoient un échec du gouvernement

Leterme7

Plus de la moitié des Belges (61,7%) ne croient pas que le Premier ministre Yves Leterme conclura un accord sur la réforme de l'Etat le 15 juillet prochain, selon un sondage publié ce vendredi par les quotidiens Het Nieuwsblad, Het Volk, et De Standaard.

Le bureau d'enquête iVox a sondé, entre le 14 et le 18 mars, 609 Flamands, 356 Wallons et 86 Bruxellois pour connaître leur avis sur le nouveau gouvernement. L'imprécision de l'accord de gouvernement entraîne un grand scepticisme.


Mais le Belge est encore plus pessimiste en ce qui concerne la réforme de l'Etat, l'importante mission qui incombe à Yves Leterme et qui doit être bouclée pour le 15 juillet. A peine 4,5% des sondés croient en cette mission.


Yves Leterme (CD&V) reste populaire auprès de ses partisans. Sur les 800.000 électeurs qui ont voté pour lui aux élections de juin dernier, ils sont encore plus de 80% à lui accorder leur confiance aujourd'hui, contre 6,8% parmi ceux qui ne lui avaient pas donné leur voix.


Un sondé sur quatre a toutefois moins confiance en Yves Leterme qu'il y a neuf mois. Plus de quatre personnes interrogées sur dix préfèrent Guy Verhofstadt comme Premier ministre.

16:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2008

Composition du Gouvernement Leterme Ier

Wathelet

Voici la composition du nouvau gouvernement présidé par Yves Leterme communiquée par le Palais:


Didier Reynders (MR): vice-premier Ministre et Ministre des Finances et des Réformes institutionnelles;

Laurette Onkelinx (PS): vice-première Ministre et Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique;


Patrick Dewael (Open Vld): vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur;


Jo Vandeurzen (CD&V): vice-premier Ministre et Ministre de la Justice et des Réformes institutionnelles;

Joëlle Milquet (cdH): vice-première Ministre et Ministre de l'Emploi et de l'Egalité des chances;

Karel De Gucht (Open Vld): Ministre des Affaires étrangères;


Sabine Laruelle (MR): Ministre des PME, des Indépendants, de l'Agriculture et de la Politique scientifique;


Marie Arena (PS): Ministre de l'Intégration sociale, des Pensions et des Grandes villes;


Pieter De Crem (CD&V): Ministre de la Défense;


Paul Magnette (PS): Ministre du Climat et de l'Energie;


Charles Michel (MR): Ministre de la Coopération au développement;


Inge Vervote (CD&V): Ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques;


Vincent Van Quickenborne (Open Vld): Ministre pour l'Entreprise et la Simplification;


Annemie Turtelboom (Open Vld):Ministre de la Politique de migration et d'asile.


Etienne Schouppe (CD&V): Secrétaire d'Etat à la Mobilité, adjoint au premier Ministre;


Carl Devlies (CD&V): Secrétaire d'Etat à la Coordination de la lutte contre la fraude, adjoint au premier Ministre;


Bernard Clerfayt (MR-FDF): Secrétaire d'Etat, adjoint au Ministre des Finances;


Olivier Chastel
(MR): Secrétaire d'Etat chargé de la Préparation de la Présidence européenne, adjoint au Ministre des Affaires étrangères;


Frédéric Laloux (PS): Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la pauvreté, adjoint à la Ministre de l'Intégration sociale, des Pensions et des Grandes villes;


Julie Fernandez (PS), Secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, adjointe à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique;


Melchior Wathelet (cdH): Secrétaire d'Etat au Budget et à la Politique des familles, adjoint à la Ministre de l'Emploi.

14:06 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2008

Piette ne souhaite pas qu'un libéral lui succède

Piette

Le ministre de l'Emploi sortant, Josly Piette (cdH), espère avoir un membre de la famille démocrate-chrétienne comme successeur. "Cela me pose un souci si ce ministère revient aux libéraux, mais cela n'engage que moi. Il faut garder un sens social pour ce ministère", a-t-il déclaré en dressant mercredi le bilan des trois mois passés aux commandes de l'Emploi au sein du gouvernement intérimaire.


M. Piette qui aura passé 88 jours au ministère de l'Emploi tire un
bilan positif et souligne le bon travail de son équipe et la collaboration renforcée avec notamment l'ONEM et les partenaires sociaux. "Trois mois c'est peu, mais j'estime que nous avons fourni un excellent travail et que de nombreux dossiers sont prêts pour mon successeur", a souligné le ministre.


Si M. Piette tire un bilan positif de sa présence au ministère de
l'Emploi, il espère que le "climat de confiance sera restauré au sein des partenaires du gouvernement (Leterme Ier) et que la volonté de porter un projet commun soit une réalité".

17:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2008

Testez votre résistance au mosquito !

mosquito

Vous pouvez tester sur un site web la sensibilité de vos oreilles au mosquito. Mosquito? Vous avez désormais tous entendu parler de ce système qui fait fuir les jeunes en émettant des sons à des fréquences inaudibles pour les plus vieux. Une technologie déjà utilisée dans de nombreux pays, même en Belgique (une agence bancaire à Aywaille). L'ASBL liégeoise "Les Territoires de la Mémoire", via son exposition itinérante Triangle rouge (qui "souligne l’action de tous les résistants à toutes les formes de tentatives liberticides"), a lancé sur son site web une pétition pour faire interdire le système en Belgique. Elle a déjà recueilli environ 5000 signatures.

 

Sur ce même site, l'association vous propose de tester le système mosquito sur vos propres oreilles. Vous constaterez que l'efficacité de ce système est redoutable. Si vous avez la trentaine et que vous cliquez sur "son audible par les 18 et moins" (c'est-à-dire une fréquence de moins de 20KHz), vous n'entendrez effectivement rien alors que votre petit cousin de 15 ans se bouchera les oreilles et vous suppliera d'arrêter. À l'inverse, si vous cliquez sur "son audible par les 60 et moins", c'est vous qui vous enfuirez en courant tandis que votre grand-mère se demandera ce qui vous prend !

 

TESTEZ ICI VOTRE RESISTANCE AU MOSQUITO

16:49 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2008

Sondage trimestriel de la Libre Belgique : Le MR recule alors que le PS patine

Sondage

Les réformateurs connaissent un sérieux revers dans la capitale. Alors que le PS se maintient, CDH et Ecolo progressent de concert.

 

Contrairement à la Wallonie où ils connaissent encore une légère progression, les réformateurs poursuivent leur descente à Bruxelles. Certes, l'enfer est encore très loin mais par rapport aux élections législatives du 10 juin 2007, la famille libérale et ses alliés du FDF ont quand même perdu 2,8 pc.

 

Le Parti socialiste de son côté fait un troublant sur-place: en décembre dernier, on lui prêtait 19,6 pc des intentions de vote; à quelques encablures du printemps 2008, il fait strictement le même résultat.

 

CDH et Ecolo, même progrès

Cela permet du reste aux deux autres grandes formations démocratiques de reprendre encore une partie de leur retard: c'est ainsi que le CDH qui avait fait 15,4 pc des voix aux législatives de l'an dernier se retrouve maintenant à 17,1 pc soit encore un gain de 1,4 pc par rapport à notre dernier baromètre.

 

Ecolo de son côté progresse lui aussi de 1,4 pc ce qui le met pratiquement à 16 pc de l'électorat. Mais contrairement aux centristes humanistes qui sont plus forts en Wallonie, les Verts de la capitale sont un peu mieux implantés dans la capitale.

 

Quant au Front national, force est de constater que la mise à l'écart de Daniel Feret et la reprise en mains par les autres élus fédéraux ne se traduit pas par une poussée à Bruxelles. Au contraire, l'extrême droite n'y atteint que 2,8 pc des intentions de vote soit encore moins que ce le FNB avait engrangé dans les urnes de juin 2007.

 

Et du côté flamand? Le CD&V et ses allies de la Nieuw-Vlaamse Alliantie continuent à perdre des plumes puisqu'on les retrouve à à peine 1,4 pc alors qu'ils avaient obtenu 2 pc lors des dernières élections législatives.

 

L'Open VLD au contraire est et reste bien la première formation flamande dans la capitale. Dans une grande stabilité puisque les libéraux se maintiennent avec 1,7 pc des intentions de vote comme en décembre dernier mais avec près d'un demi pour cent de plus que lors du dernier scrutin législatif.

 

Le fait de se trouver dans l'opposition semble rendre quelques légères couleurs au cartel SP.A- Spirit mais cela reste insuffisant pour parler vraiment d'une relance. Et de toute façon les socialistes et les spiritistes restent encore en deçà de leur résultat électoral.

 

Dedecker a le vent en poupe

Par contre, Groen! qui est en progrès en Flandre ne parvient pas à redresser la barre puisqu'il tombe sous le demi pour cent à Bruxelles soit moins de la moitié de son résultat aux législatives.

 

Par contre, un phénomène qui devient de plus en plus intéressant à suivre est bien celui de la Lijst Dedecker.

 

L'on sait que le fougueux ex-entraîneur de judo veut se lancer également dans la capitale et a déjà réuni récemment ses militants pour ce faire.

 

La lecture du baromètre devrait le pousser à aller plus loin dans sa conquête des urnes puisqu'on lui prête désormais 1,8 pc des voix bruxelloises ce qui est une double et plutôt belle avancée par rapport au baromètre de décembre (1 pc) mais plus encore par rapport au scrutin de juin dernier.

 

Reste à voir évidemment si les francophones sont prêts à le rejoindre sur son programme institutionnel.

 

Par contre, l'on est en droit de se demander si la Liste de Jean-Marie Dedecker ne mord surtout pas à Bruxelles sur l'électorat du Vlaams Belang. Le parti d'extrême droite flamand est en effet en chute libre puisqu'il a perdu 1,1 pc par rapport à notre dernier baromètre...

 

Extrait du Journal LA LIBRE BELGIQUE du 17/03/2008

14:12 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2008

Bureaux de poste ouverts plus tard: le flop

poste2

Depuis début mars, 68 pc des bureaux de poste qui avaient décidé de rester ouverts un soir par semaine jusqu'à 19 heures, ont dû arrêter, faute de clients, rapportent vendredi les journaux du groupe Sud Presse.

 

Sur 950 bureaux de poste, La Poste avait décidé de proposer ce service en soirée dans 495 bureaux. Parmi ces derniers, 337, soit 68pc, ont arrêté cette ouverture tardive depuis début mars par manque de clients. "Là où il y avait en moyenne moins de 10 contacts entre 18 et 19 heures, on a supprimé l'heure", indique Piet Van Speybroeck, le porte-parole de La poste. Dans 174 bureaux, cette heure n'a pas été remise ailleurs dans l'horaire hebdomadaire. Le porte-parole souligne néanmoins le succès rencontré par les bureaux de poste qui ouvrent le samedi matin, de 9 à 12 heures, soit un peu plus de 600.

16:57 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2008

L'écart salarial entre hommes et femmes ne diminue plus

homme-femme

L'écart salarial entre les hommes et les femmes ne diminue plus ces dernières années et a même tendance à augmenter en ce qui concerne les jeunes générations (25-30 ans), selon un rapport présenté vendredi à l'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes. Le ministre de l'Egalité des chances, Christian Dupont, a plaidé vendredi en faveur de l'adoption d'une loi sur l'écart salarial.


Cet écart s'élève à 15% en 2005 pour les travailleurs à temps plein actifs dans l'industrie et les services. Il n'a pas évolué par rapport à l'année précédente. En 2005, 86,5 milliards d'euros ont été versés au total pour les salaires bruts en Belgique. 37% est allé aux femmes, 63% aux hommes. En tenant compte de la part des travailleuses, toutes les femmes réunies auraient dû gagner 7,347 milliards de plus en 2005.


Selon le rapport présenté vendredi, 46% de la différence salariale peuvent être expliqués sur base de facteurs connus. On peut attribuer presque 60% de la partie expliquée de l'écart salarial à la position différente des femmes et des hommes sur le marché du travail. Il s'agit du métier, du secteur, du type de contrat, de la durée de travail... 54% de la différence salariale ne peuvent être expliqués.


Le ministre Dupont a souligné que le calendrier électoral et la crise politique n'avait pas permis de prendre l'initiative qu'il avait proposée l'an dernier. Le ministre propose de donner aux partenaires sociaux un délai raisonnable, de 6 ans par exemple, pour rendre obligatoire dans tous les secteurs professionnels des classifications de fonction analytiques qui neutralisent les biais de genre. Le ministre de l'Emploi, Josly Piette, est également favorable à ce que les entreprises adoptent des "classifications de fonction sexuellement neutres".


Le ministre de Dupont a également indiqué vendredi qu'il conviendra
également de demander, dans le cadre de la concertation sociale, que les partenaires sociaux fixent un objectif lisible et précis en matière de réduction de l'écart salarial. "Un tiers en six ans ne me paraît pas déraisonnable", a-t-il dit, précisant qu'il défendait son point de vue dans le cadre de l'actuelle négociation gouvernementale.


Le rapport présenté vendredi résulte d'une collaboration entre l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, le SPF Emploi, la Direction générale Statistique et Information économique et le Bureau fédéral du plan. Il a été élaboré sur base des indicateurs européens et des éléments issus de l'enquête sur la structure et la répartition des salaires 2005, complétées par des données issues de l'ONSS.

16:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2008

Les communes Bruxelles ont moins d'argent via la dotation Région qu'en 1989

euros9

Certaines communes reçoivent moins de moyens de la Région bruxelloise qu'en 1989 via la dotation qu'elle leur accorde. Il faut à tout prix revoir le mécanisme de répartition de ces moyens, a affirmé vendredi le député MR Didier Gosuin.

 

Le chef de file de l'opposition MR s'est appuyé sur une étude réalisée par le Conseiller communal d'Uccle Emmanuel De Bock et portant sur l'évolution de la dotation régionale aux 19 communes depuis la naissance de la Région en 1989, jusqu'en 2007. Il en ressort que la Région a globalement sensiblement accru son soutien aux communes (+170 pc) via cette Dotation Générale aux Communes (DGC) entre 1989 et 2007. L'an dernier, cet appui financier représentait quelque 230 millions d'euros, soit quelque 10 pc des dépenses de la Région. En gros, ce montant est réparti via un mécanisme de solidarité en faveur des communes socialement les moins bien nanties. Mais, selon Didier Gosuin et l'auteur de cette étude, le mécanisme de solidarité adopté a eu un effet pervers: les moyens de plusieurs communes du sud de la capitale ont diminué en valeur réelle (Woluwe-St-Pierre, Uccle, Auderghem, Watermael-Boitsfort).

19:34 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2008

Passer le permis sur le banc de l'école

Les 75.000 élèves des écoles secondaires flamandes pourront passer la partie théorique de leur permis de conduire dans leurs établissements secondaires. La mesure entrera en vigueur lors de la prochaine rentrée scolaire, a annoncé jeudi la ministre flamande la Mobilité.

Les élèves de 25 écoles flamandes ont actuellement la possibilité, dans le cadre d'une phase expérimentale, de suivre des cours portant sur le Code de la route et la sécurité routière et de passer le volet théorique de leur futur permis de conduire dans leur école.


En visite dans une école de Merksem, dans le cadre de ce projet, la ministre flamande de la Mobilité, Kathleen Van Brempt, a annoncé jeudi la généralisation de la mesure. Elle a dégagé pour ce faire un budget de 4 millions d'euros.


Le taux de réussite des premiers examens du genre est en moyenne de 52 %, variable, selon la ministre, en fonction de l'engagement de l'école dans ce projet pilote.

 

A quand la réciproque en Communauté française ?

16:59 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2008

Les élèves flamands sont mauvais en français

élèves

Les élèves flamands de deuxième année de l'enseignement secondaire ne brillent pas par leur connaissance du français: à peine un quart d'entre eux parviennent à saisir l'essentiel d'un court texte qu'ils ont entendu, alors qu'un peu plus de la moitié comprend les principaux points d'un texte lu. Une des raisons avancée pour expliquer ce constat est que les jeunes Flamands sont de moins en moins en contact avec le français.


Ces résultats son issus d'un vaste sondage réalisé auprès de 9.000 élèves issus de 103 établissements secondaires sur les objectifs finaux (eindtermen) de lecture, écriture et compréhension à l'audition du français. Ils ont été présentés mercredi par le ministre flamand de l'Enseignement Frank Vandenbroucke.


Pour la lecture, les résultats sont plutôt satisfaisants. Plus de neuf élèves sur dix comprennent l'ensemble de courts textes et atteignent les objectifs finaux pour la compréhension des indices, des intitulés et des avertissements. 75% maîtrisent également la recherche d'information dans des textes fonctionnels, mais à peine 54% remplissent l'objectif final de compréhension des principaux points de courts textes.


Pour l'audition, les élèves sont encore moins performants. Après l'écoute d'un extrait sonore, deux tiers peuvent trouver de l'information mais à peine 43% atteignent la norme minimale en matière de compréhension d'indices, d'instructions et d'avertissements. A peine 23% comprennent les principaux aspects d'un extrait sonore.


Pour l'écrit, les élèves du secondaire présentent de meilleurs résultats. Neuf sur dix peuvent ainsi retranscrire un texte sans trop de fautes et six sur dix peuvent remplir un formulaire. Quelque 70 à 80%parviennent à communiquer un message correct au lecteur.


Le niveau de français diffère selon les écoles, mais également selon les classes d'un même établissement, voire en fonction des élèves d'une classe. Les écoles du secondaire général enregistrent dans l'ensemble de meilleurs résultats.


Ces faibles chiffres s'expliquent essentiellement par le fait que les jeunes Flamands sont de moins en moins en contact avec le français. L'élève qui consulte un média francophone ou qui a un correspondant francophone présente bien sûr de meilleurs résultats. La culture de la lecture à domicile joue également un rôle tout comme la disposition positive à l'apprentissage d'autres langues. Sur ce point, 85% des élèves du premier degré de l'enseignement secondaire estiment important d'apprendre le français.


Les élèves qui sont instruits par des professeurs qui parlent le français pendant la quasi-totalité de la leçon sont également plus brillants, tout comme les élèves qui sont amenés à faire usage d'un dictionnaire de traduction en classe.


Le ministre Vandenbroucke entend maintenant améliorer l'enseignement des langues et revoir les objectifs finaux. Il veut renforcer aussi bien la connaissance que les aptitudes en prônant la communication interactive et en accordant plus d'importance à l'audition et à l'oral.

16:42 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2008

Le culte des Belges

religion

Selon le Baromètre du religieux 2008, réalisé par le bureau d'études Sonecom à l'initiative de La Libre Belgique, De Dimanche, de la RTBF, de Lumen Vitae et de l'UCL, 43 % des Belges francophones se disent encore catholiques, face à 17% d'athées, 10% d'agnostiques et 0,8%qui se reconnaissent dans la laïcité.


La donnée la plus marquante de cette deuxième édition du Baromètre du religieux est la présence en Communauté française de désormais 12% de musulmans. Si leur présence est certes plus relative dans les provinces francophones qu'à Bruxelles, leur position face aux grands enjeux de transmission de valeurs est telle que la donne devrait interpeller les décideurs politiques, avance mardi le sociologue et anthropologue Olivier Servaix (UCL) dans La Libre Belgique.


En outre, 80 % des Belges francophones se disent attachés aux traditions religieuses mais 68% se disent croyants, dont 42% de non-pratiquants et plus de 25 % pratiquants. 23 % des Belges francophones ont ainsi assisté à au moins 10 offices religieux ces 12 derniers mois tandis que 8% disent avoir assisté à au moins une cérémonie par semaine.


Quant à Dieu, 60% pensent que son existence est au moins probable, contre 38% qui en sont sûrs. Le Baromètre montre encore, entre autres, que 72% des personnes interrogées estiment qu'il y a "quelque chose" après la mort.

16:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2008

Le Belge délaisse le mazout

mazout

Les prix de plus en plus élevé du mazout poussent les Belges à choisir des alternatives moins coûteuses pour se chauffer. La Fédération pétrolière belge a noté une diminution de 26% des volumes de mazout vendus en 2007 par rapport à l'année précédente, rapporte samedi la DH.


Il y a évidemment eu un "effet température", analyse le quotidien. Les trois premiers et les trois derniers mois de l'année ont connu des températures clémentes, mais ce facteur n'explique pas tout. Les prix du mazout découragent aussi les Belges et font que ceux-ci se tournent vers des alternatives moins chères.


C'est ainsi que le secteur du gaz n'a enregistré qu'une diminution de 6% de la consommation de gaz en 2007, ce qui peut être attribué au facteur climatique.


Par ailleurs, la hausse des prix a peu d'effet sur la vente de carburants à la pompe. La Fédération pétrolière belge a noté une augmentation de 3% du volume total de carburants vendu. Une part de plus en plus grande des véhicules est équipée de moteurs diesel. Malgré son prix élevé, le diesel reste meilleur marché que l'essence.

16:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2008

Un congé payé pendant l'hospitalisation d'un enfant

malade

Les parents qui travaillent ne devraient bientôt plus prendre un jour de congé non payé pour rester auprès de leur enfant qui a été hospitalisé.


L'Inami paiera 75% du salaire pendant un maximum de dix jours. "C'est ainsi que les pères et les mères qui sont dans une situation finacière difficile pourront rester près de leur fils et de leur fille", dit Myriam Vanlerberghe (sp.a).


Ce projet de loi de Madame Vanlerberghe a reçu le soutien de tous les partis en commission des affaires sociales du Sénat. "Chaque année, 175.000 enfants sont hospitalisés", indique Myriam Vanlerberghe. "Jusqu'à présent, les parents devaient prendre des jours de petit chômage ou espérer que l'employeur leur paie leur salaire, ce qui ne se passait pas partout", dit Madame Vanlerberghe.

14:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2008

L'enregistrement du bail pourra se faire via internet

location3

Tout Belge pourra d'ici la fin avril rédiger et enregistrer son bail via internet. Le ministre des Finances Didier Reynders, l'annoncera samedi au salon Batibouw, écrivent samedi les journaux du groupe Sud Presse.


"Le projet myrent.be s'inscrit dans le cadre de l'e-government", explique M. Reynders. Le visiteur trouvera sur ce site des contrats de bail type rédigés par des organismes tels que Test-Achats ou le Syndicat national des propriétaires. Il lui suffira ensuite de compléter les données puis d'imprimer le projet de contrat complété et de le faire signer par les différents partenaires.


Depuis le 1er janvier, tout contrat de bail doit être enregistré. myrent.be facilitera la tâche. Elle permettra de présenter le contrat de bail à l'enregistrement. Il faudra d'abord le scanner. Le contrat aboutira automatiquement, sur base des données introduites, au bureau de l'enregistrement compétent. Le citoyen recevra un accusé de réception. Après l'enregistrement, un exemplaire papier du contrat sera envoyé au bailleur par la poste.

12:07 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2008

Les commerçants pourront détecter les faux papiers

commerçants

Tous les commerçants de Belgique, depuis les grosses agences bancaires jusqu'aux petits magasins de quartier, pourront, à partir de l'an prochain, contrôler en quelques touches si la carte d'identité ou le passeport d'un client est faux ou volé. Ce seront les premiers pas du Belgian Verification System (BVS) développé par la police fédérale, indique vendredi De Tijd.


Les commerçants pourront utiliser gratuitement le système à partir de 2009 via internet. Il suffit d'introduire le numéro de carte d'identité ou du passeport dans le système qui indique immédiatement ce qui pose problème dans le document, et plus précisément si la police a signalé le papier comme faux ou volé.


"Dans une prochaine phase, nous étendrons le système aux plaques d'immatriculation, cartes SIS et cartes VISA", indique Johan Denolf, directeur du département du crime financier et économique de la police fédérale. C'est son service qui a développé le système de contrôle. Une première phase test démarrera dans quelques mois.


Le BVS doit contribuer à réduire la "fraude à l'identité" sans cesse croissante mais aussi les ouvertures de compte en banque sous l'identité d'autrui.

14:37 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2008

On ne flashe plus le week-end

radar3

Les conséquences des restrictions budgétaires au sein de la police fédérale s'accumulent. Les opérations de la police de la route sont moins nombreuses, écrivent jeudi les journaux du groupe Sud-Presse qui citent les cas du Brabant, de Liège, de Gand et du Limbourg.

Depuis la mi-février, la police de la route du Brabant ne flashe plus et ne mène plus aucune action judiciaire durant les week-ends. Entre le 18 février et le début de cette semaine, pratiquement l'ensemble de la section judiciaire (drogue, immigration, vols de cargaison) de la police de la route de Liège a été mise au repos.


La situation est tout aussi inquiétante à Gand et dans le Limbourg, où le manque d'argent pousse à l'immobilisme. Elle ne tardera pas à gagner l'ensemble du pays, dit-on dans les rangs de la police fédérale. Le syndicat policier SNPS estime que les policiers ont le sentiment de ne plus avoir les moyens d'assurer la sécurité des citoyens.

 

Que cela ne vous empêche pas de respecter le code de la route si d’aventure vous deviez vous rendre dans ces différentes régions !

15:34 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2008

Une plaine de vacances restructurée

plaine de vacances

Lors de la campagne électorale des dernières élections communales, je m’étais engagé à revoir le mode de fonctionnement de la plaine de vacances organisée par notre commune. En charge de cette compétence depuis le mois de décembre 2006, j’ai souhaité tout d’abord m’attaquer à la qualité de l’encadrement des enfants.

 

Parce que plusieurs petits Berchemois passent parfois l’ensemble de leurs vacances scolaires à la plaine de vacances, il me semblait capital de leur garantir une animation de qualité et se faisant des vacances agréables. Pour beaucoup, il a d’abord fallu intégrer que la plaine de vacances n’était pas ou n’était plus une garderie améliorée.

 

C’est pourquoi, l’encadrement des enfants sera bientôt exclusivement assuré par des animateurs brevetés ou par des surveillantes scolaires qui s’engageront à travailler dans un contrat d’animateur.

 

Au terme des vacances, l’animateur sera dorénavant soumis à une évaluation et du résultat de celle-ci, dépendra son réengagement futur.

 

Les temps de garderies du matin, du midi et du soir continueront, quant à eux, à être assurés par les surveillantes scolaires.

 

Ceci n’est que la première phase d’un travail de rénovation que j’entends poursuivre dans les mois à venir.

16:32 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2008

Citoyenparent, un nouveau départ pour la Ligue des familles

ligue des familles

Après avoir fait l'actualité ces dernières semaines en raison de difficultés financières qui ont mené à une réduction des effectifs, la Ligue des familles a décidé de prendre un nouveau départ et de se donner une nouvelle image. Elle a présenté sa nouvelle campagne, Citoyenparent, mardi matin à Bruxelles.

 

Le processus de négociation étant accompli, c'est maintenant l'heure de la reconstruction, au niveau des structures mais aussi via une nouvelle image de la Ligue des familles, a expliqué le président de la Ligue, Edouard Desmed. La nouvelle image de la Ligue, c'est montrer que la Ligue est celle de toutes les familles, dans leur diversité, a expliqué le nouveau directeur général, Denis Lambert. Et pour souligner cette nouvelle identité, la Ligue a imaginé le substantif "Citoyenparent". Au travers d'une campagne d'information, mais également d'un nouveau site internet et d'un programme d'information et de formation, la Ligue souhaite ainsi montrer, ou re-montrer, la qualité et la diversité de ses actions à tous.

15:51 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/03/2008

"Elargir la majorité sera une décision des cinq partis"

milquet3

C'est l'ensemble des présidents des cinq partis de l'actuelle majorité qui devra décider à un moment d'ouvrir ou non la majorité, mais cet élargissement éventuel "ne se jouera pas" ce lundi à l'Hôtel des Finances, où Didier Reynders doit rencontrer dans l'après-midi les dirigeants du sp.a, de Groen! et d'Ecolo, a précisé Joëlle Milquet ce lundi matin à la RTBF. La présidente du cdH ne cache cependant pas qu'il y a pour elle une nécessité et un intérêt à élargir la majorité pour assurer une majorité des deux tiers au-delà de la N-VA.

Joëlle Milquet a balayé l'éventualité d'une remise en cause de l'accession d'Yves Leterme au poste de Premier ministre à la fin du mois. Pour elle, un accord très clair a été pris en décembre pour faire sortir le pays d'une crise sérieuse et la présidente du cdH a précisé avoir toujours respecté ses accords quels qu'ils soient. "Quant on sait d'où on vient et qu'on connaît la fragilité de la situation politique je crois qu'on a un devoir, tous, comme responsables politiques, quels que soient nos ambitions personnelles ou intérêts particratiques, de faire marcher cet Etat", a-t-elle déclaré sans cibler son commentaire.


La présidente du cdH, pour qui le cartel CD&V/NV-A existe toujours bel et bien, estime néanmoins que si certains ne veulent pas aller plus loin dans un gouvernement définitif, il vaut mieux le dire clairement maintenant.

 

Quoi qu'il en soit, il y a selon elle nécessité et intérêt à élargir la majorité du gouvernement définitif, mais ce n'est pas l'initiative de Didier Reynders qui sera déterminante. Si pour Joëlle Milquet, son homologue du MR a le droit de rencontrer qui il veut, elle insiste sur le fait que ce n'est pas lui le futur Premier Ministre et que, par ailleurs, ce sera aux présidents des partis de la majorité actuelle de décider d'élargir ou non.

14:06 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/03/2008

MR-CD&V: ça coince toujours

laruelle

Gouvernement définitif: MR et CD&V ne s'entendent toujours pas quant à la représentation des différentes formations. Confirmation dans les débats télévisés du week-end.

 

"Si le groupe des cinq échoue, ce sera par la position prise par M. Reynders", a indiqué Etienne Schouppe, président du CD&V.

 

Sabine Laruelle (MR) a dénoncé sur RTL-TVI les "ukases" du ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) qui lie le soutien budgétaire du nord du pays à la garantie qu'il y ait une réforme de l'Etat substantielle.

 

Elle a également répété que le MR attendait d'Yves Leterme qu'il clarifie les choses quant aux propositions institutionnelles et souligné que la composition du gouvernement définitif n'était pas encore connue, rendant impossible à ce stade la faculté de déterminer le poids de chaque formation au sein de l'exécutif.

 

Les débats ont également permis de revenir sur l'ampleur du premier paquet institutionnel tel qu'il a été ficelé. Le président du MR, Didier Reynders, et le président du FDF Olivier Maingain dans sa foulée l'ont jugé "anecdotique".

 

Philippe Moureaux (PS) a reproché à M. Maingain de vouloir, à l'instar de la N-VA, faire capoter les choses par de telles déclarations.

 

Ambiance…

20:52 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2008

Magnette envisage de bloquer les prix de l'électricité

électricité5

Le ministre de l'Energie Paul Magnette n'a pas exclu que le gouvernement recoure à un blocage des prix de l'électricité si un accord ne pouvait intervenir entre les pouvoirs publics et le secteur de l'électricité concernant la contribution de 250 millions d'euros budgétée par le gouvernement.

La CREG va voir ses compétences élargies de manière à pouvoir mieux déterminer, en amont, les composantes du prix de l'énergie. Si elle devait remarquer que le secteur répercute la contribution qui lui est demandée sur le consommateur, le gouvernement aura la possibilité de procéder à un blocage des prix, a indiqué le ministre en substance.

La facture d'électricité sera en outre simplifiée, avec notamment des mentions claires de l'échéance du contrat et des délais pour changer de fournisseur.

23:46 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |