31/07/2007

Vive les vacances...

Mon blog et moi

nous sommes en vacances

du 1er au 31 août inclus

vacances

Reprise des hostilités

le samedi 1er septembre 2007

 

Bonnes vacances à tous

 

22:01 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le Belge est de plus en plus riche

euros2Au cours du premier trimestre de l'année, la constitution d'actifs financiers par les particuliers s'est élevée à 8,8 milliards d'euros, essentiellement sous la forme de produits d'assurance et surtout de dépôt à terme, annonce La Dernière Heure.

Contraireme
nt à ce qui avait été observé au cour des trimestres précédents, les particuliers ont également effectué des investissements nets en titres à revenus fixes, alors que les placements sous la forme d'actions et de parts d'organismes de placements collectifs ne progressent que faiblement, indique le quotidien.

Au total, toutes opérations confondues, l'encours des actifs financiers des particuliers a progressé de 16 milliards d'euros, pour atteindre le chiffre record de 836,8 milliards d'euros au 31 mars 2007.

Les engagements des particuliers ont progressé de 3,7 milliards d'euros. Le patrimoine financier net des particuliers s'établit à 682,3 milliards d'euros, soit 12 milliards de plus qu'à la fin de l'année dernière, souligne encore La Dernière Heure.

21:36 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/07/2007

Le Belge reste frileux à l'idée d'acheter sur Internet

InternetUn Belge sur trois effectue des achats en ligne mais de nombreux consommateurs hésitent toujours à acheter sur Internet car ils considèrent cette pratique peu sûre, révèle ce lundi une étude réalisée pour le compte de Citibank Belgium. Etonnamment, une personne sur quatre a recours au même code secret pour plusieurs cartes, ce qui simplifie la tâche d'éventuels voleurs.

Selon l'étude, 37% des personnes interrogées réalisent des opérations bancaires en ligne et près d'un tiers (29%) effectue des achats sur Internet à des fins privées. Pour ce faire, plus d'un acheteur sur deux (59%) utilise une carte de crédit. Le virement (28%) et le paiement après réception d'une facture (10%) sont moins prisés.

Code
La sécurité est un enjeu important: 45% des personnes qui n'ont jamais acheté sur Internet, reconnaissent ne pas l'avoir fait car elles estiment que cette pratique est peu sûre. Une crainte qui ne semble pas justifiée puisque seuls 5% des acheteurs en ligne avouent avoir déjà rencontré des problèmes, le plus souvent liés à la livraison, et qu'à peine 0,6% en ont déjà eu lors du paiement. Malgré sa préoccupation pour la sécurité, un Belge sur trois conserve le code secret initial de sa carte de crédit et un sur quatre (26%) utilise le même code pour plusieurs cartes bancaires.

Conseils
A l'origine de cette enquête réalisée auprès de 529 personnes, Citibank Belgium rappelle certains conseils de prudence comme ne pas utiliser le même code à des fins diverses (GSM, carte de crédit, coffre-fort), changer régulièrement de code, ne pas conserver son code à proximité de sa carte de banque, contrôler ses relevés de comptes mensuels et enfin effectuer ses achats en ligne sur une plate-forme sécurisée.

22:44 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/07/2007

Flambée du prix des denrées alimentaires

painAprès les pâtes, le beurre et le bain, d'autres denrées alimentaires vont également connaître une hausse des prix au cours des prochains mois. Le chou-fleur et le brocoli affichent actuellement un prix supérieur de 50 pc en comparaison à l'année dernière.
Les augmentations sont principalement dues à la météo. Les agriculteurs ont tardé à les planter en avril. Autre phénomène, de nombreux agriculteurs se tournent vers le bio.

 

Par ailleurs, la Chine procède à des achats massifs d'une partie des récoltes. Victime de graves inondations, la Grande-Bretagne se tourne vers la Belgique pour ses fournitures de légumes.

 

Petite consolation, tous les produits ne sont cependant pas touchés. Les tomates et les carottes n'ont pas encore connu d'augmentation de prix. Les fruits, comme les pêches, les nectarines, les melons, les cerises et les raisins, sont pour leur part meilleur marché (-15 à - 20 pc). Une information à retrouver dans les colonnes du journal "Het Nieuwsblad op zondag".

18:26 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/07/2007

Une prime de rentrée à nouveau versée cette année

PrimeUne prime de rentrée sera à nouveau versée cette année, indique samedi La Dernière Heure, citant la caisse d'allocations familiales Partena. Elle s'élèvera à 51 euros pour l'enseignement primaire et à 71,40 euros pour le secondaire. Cette prime sera payée vers la fin du mois d'août, de manière séparée des allocations familiales. Elle concerne les enfants âgés de 6 à 17 ans.

Les adolescents âgés de 18 ans et plus n'ont pas droit à cette prime, même s'ils poursuivent des études. Si la prime pour les enfants de 12 à 17 ans a été décidée de manière structurelle, la prime pour les enfants de 6 à 11 ans n'a été prévue que pour la rentrée passée (2006-2007) et celle-ci (2007-2008). Si le gouvernement ne la reconduit pas, cette prime pourrait donc ne plus être versée ensuite
.

17:52 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2007

Formateur : on en reste à ce stade aux accords de principe

leterme5

Les négociateurs de l'orange bleue n'ont guère progressé après trois jours et demi de discussions. Le formateur Yves Leterme a confirmé vendredi après-midi que les travaux avaient débouché sur "certains accords de principe" dont "la diminution de l'IPP" ainsi que "l'augmentation des allocations sociales et la liaison de ces allocations, dans un phasage réaliste, au bien-être".

 

Le principe de la liaison des allocations au bien-être étant ancré dans une loi votée sous la violette, l'accord orange bleu devrait porter sur la concrétisation budgétaire de la mesure. Mais les accords de principe dégagés sur la diminution de l'IPP et la liaison au bien-être restent conditionnés à une série de facteurs. "Contrairement aux objectifs, la technique de ciblage de ces mesures doit encore être déterminée notamment sur base des conclusions des groupes de travail qui ont été chargés d'étudier les différents scénarios et d'examiner l'impact budgétaire de ces possibles mesures", a dit Yves Leterme.

 

Avant la conférence de presse de ce vendredi après-midi, Yves Leterme s’était rendu chez le Roi Albert II pour lui faire un second rapport sur sa mission de formateur.

21:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/07/2007

Les jeunes conducteurs plus sévèrement punis dès septembre

jeune conducteurLes conducteurs qui sont en possession d'un permis de conduire B depuis moins de deux ans et qui subissent une condamnation pour une infraction de la troisième ou quatrième catégorie seront punis plus sévèrement à partir du 1er septembre prochain, a annoncé jeudi le Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports.

Les infractions de troisième et quatrième catégories sont les plus graves au code de la route. Les jeunes conducteurs qui les commettent encourront, à partir du 1er septembre, une peine plus sévère. Si un conducteur possédant son permis B depuis moins de deux ans commet une infraction pouvant être sanctionnée par une déchéance du droit de conduire, le juge devra prononcer cette déchéance.

Le rétablissement du droit de conduire dépendra de la réussite d'un examen théorique ou pratique. La mesure ne vaut pas pour les infractions de la deuxième catégorie. La loi modifiant les lois coordonnées du 16 mars 1968 relatives à la police de la circulation routière, qui prévoit ces nouvelles dispositions, a été publiée jeudi au Moniteur belge.

21:09 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/07/2007

Première journée de travail pour les négociateurs de la future orange bleue

negociations

Les négociateurs de la future orange bleue ont décidé de confier à un groupe de travail les estimations pour le budget 2007 et 2008 mais aussi sur les perspectives budgétaires pour l'ensemble de la législature. Ils ont par ailleurs commencé à examiner la note et à faire les remarques sur les différents chapitres. Enfin, il a été convenu qu'en ce qui concerne le communautaire où les points de vue sont diamétralement opposés entre francophones et flamands, le formateur poursuivra des contacts bilatéraux.

 

Les négociateurs de la future orange bleue se sont quittés avant 17 heures 30 mardi après une première journée de travail sur la base de la note du formateur Yves Leterme. Une partie de la journée à été consacrée à l'épure budgétaire à propos de laquelle se posent quelques problèmes dès 2007. Plusieurs mesures du gouvernement violet n'ont pas encore été concrétisées et le CD&V/N-VA tout comme le cdH sont opposés à leur exécution. Il s'agit d'une nouvelle série de ventes de bâtiments ainsi que de la reprise de fonds de pensions. Sans ces mesures, le budget 2007 affichera un déficit de 0,2pc du PIB alors que le plan de stabilité prévoit un surplus de 0,3pc. Si ces mesures étaient exécutées, le budget afficherait un surplus de 0,1pc.

 

Le ministre des Finances, Didier Reynders, s'est engagé à fournir une série de données pour étoffer la discussion du groupe de travail. Il soulignait d'ailleurs dès mardi soir que les recettes étaient bonnes. Leur croissance est supérieure à la croissance économique, a-t-il précisé. M. Reynders s'est aussi dit satisfait parce que les négociateurs avaient enfin commencé à travailler sérieusement sur le contenu de la note, réaffirmant qu'elle devra être profondément revue et restructurée. Selon lui, sur beaucoup de thèmes, il devrait être possible de rapprocher les points de vue même si cela demandera beaucoup de travail.

 

La présidente du cdH Joëlle Milquet a pour sa part parlé d'une situation où elle se retrouve entre d'un côté ceux qui n'ont à la bouche que les mots régionalisations, entités fédérées, régions.... et de l'autre ceux qui n'ont à la bouche que le mot compétitivité et entreprises. "Pour nous, ce sont aussi les gens qui sont importants, l'ensemble, le social et l'environnemental", a-t-elle ajouté. Madame Milquet souligne qu'il existe un clivage institutionnel manifeste entre les flamands et les francophones. "Nous n'avons pas la même conception du rôle de l'Etat fédéral et de son avenir. Pour nous l'Etat fédéral n'est pas un outil accessoire aux entités fédérées", a-t-elle encore dit. Et d'ajouter que son parti "campe avec fermeté sur sa position".

 

Sur l'institutionnel, elle a encore souligné que la majorité orange bleue ne disposera pas de la majorité des 2/3 et qu'il n'y a donc pas de raison de discuter en vue d'un accord sur des matières comme les transferts de compétences. Par ailleurs, elle constate aussi un clivage idéologique avec l'Open Vld "qui n'a que les mots compétitivité et entreprises à la bouche".

 

Tant le président du MR que la présidence du cdH soulignent que l'ambiance avait été détendue à midi lorsque les négociateurs ont déjeuné ensemble. Le repas était fourni par les services des Affaires étrangères à la grande satisfaction des négociateurs, M. Leterme ayant la réputation de ne pas gâter ses interlocuteurs, se limitant souvent à servir des pizzas et sandwichs. Chacun insistait toutefois que cela ne signifie pas qu'il n'y a pas beaucoup de travail à faire. "Cela prendra du temps pour aboutir, si cela aboutit", a encore lancé Joëlle Milquet.

20:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/07/2007

Leterme connaît les paroles de la Brabançonne...en flamand

Leterme4Après plus de 48 heures de réflexion, le formateur Yves Leterme a trouvé l'explication de sa bourde du 21 juillet. "Je connais les paroles de la Brabançonne en néerlandais mais comme on m'a demandé de la chanter en français, les circonstances ont fait que je me suis trompé. Je reconnais malgré tout, c'est une erreur, une faute mais ce n'était pas voulu et je regrette les conclusions que certains ont voulu en tirer", a-t-il dit.

 

Sur les marches menant à la cathédrale Saints-Michel et Gudule où il devait assister au Te deum à l'occasion de la fête nationale, le formateur a été apostrophé par un journaliste de la chaîne publique qui lui a demandé s'il connaissait les paroles de la Brabançonne. Sans hésitation, il a entamé le début de la... Marseillaise.

 

Interrogé à ce sujet lundi, il a précisé qu'il connaissait les paroles de la Brabançonne en néerlandais mais qu'il s'était trompé parce qu'on les lui demandait en français. Il a toutefois reconnu qu'il s'agissait d'une erreur. Il a ajouté qu'il s'agissait d'une faute involontaire pour laquelle il voulait bien s'excuser auprès de ceux que cela aurait pu offusquer. Il a toutefois regretté que certains en aient tirer des conclusions politiques.

 

M. Leterme a encore tenu à préciser que si on l'avait vu avec le GSM à l'oreille pendant la cérémonie religieuse, c'était parce que son père l'appelait. "Etant donné son état, je réponds toujours quand il m'appelle et je continuerai à le faire", a-t-il commenté.

 

Bel exemple…

22:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/07/2007

Leterme chante la Marseillaise au lieu de la Brabançonne

Leterme 3

Le formateur Yves Leterme n'a pas fait bonne impression samedi sur la chaîne publique francophone RTBF. L'homme fort du CD&V n'a ainsi pas pu dire ce qu'on fête le 21 juillet, jour de la fête nationale belge. Invité par le journaliste à chanter la Brabançonne, Yves Leterme a entonné la Marseillaise, l'hymne national français.

Les images sont éloquentes. Juste avant le Te Deum à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule samedi à Bruxelles, un journaliste de la RTBF demande à Yves Leterme s'il sait ce qu'on commémore le 21 juillet. "La proclamation de la Constitution", répond le formateur.

Le journaliste souligne discrètement que ce n'est pas juste et que le 21 juillet correspond au jour où le roi Léopold Ier a prêté serment, en 1831. Yves Leterme se voit alors demander s'il connaît la Brabançonne. "Un peu", répond-il. Le journaliste lui propose d'en chanter un morceau et Yves Leterme entonne un: "Allons enfants de la patrie...", soit la Marseillaise, l'hymne national français.

Le journaliste explique alors qu'il ne s'agit sans doute pas d'une plaisanterie, car le formateur ne chante pas non plus la Brabançonne lors de l'office. Pire, même, le reportage montre Yves Leterme en train de téléphoner pendant la messe. D'autres hommes politiques ne s'en sortent pas mieux dans le reportage de
la RTBF.

Ainsi
, le nouveau ministre-président de la Région wallonne, Rudy Demotte, ne répond pas non plus correctement à la question de savoir ce qu'on fête le 21 juillet et le Premier ministre sortant, Guy Verhofstadt, n'a donné la bonne réponse qu'après plusieurs minutes et après avoir répondu d'abord: "le 21 juillet, on fête la fête nationale".

 

 

Voir la gaffe de Leterme sur la RTBF grâce à Youtube

 

Pour apprendre et écouter la Brabançonne, cliquez donc sur les armoiries de la Belgique !

La brabançonne

20:59 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/07/2007

 

21 juillet

 

Bonne fête nationale

 

à tous les lecteurs de ce blog…

Roi et Reine

21:36 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/07/2007

cdH et CD&V opposés à la suppression du vote obligatoire

voter4CD&V et cdH sont opposés à la suppression de l'obligation de vote. Le quotidien De Standaard écrivait jeudi matin qu'un accord de principe serait possible sur ce sujet entre Open Vld, MR, CD&V. Le journal s'interrogeait sur la position du cdH. Chez les Humanistes, la réaction était claire jeudi matin. Le parti y est opposé. Au CD&V, la réponse était la même.

C'est le président de l'Open Vld qui a relancé le débat sur le sujet quand il a été reçu par l'informateur Didier Reynders le 19 juin dernier. Depuis, les positions n'ont guère changé malgré ce qu'écrit De Standaard. Lors de ses consultations, dit-on dans l'entourage de Didier Reynders, ce dernier a constaté qu'un consensus serait tout au plus possible sur la suppression des sanctions prévues par la loi pour ceux qui ne remplissent pas leur devoir électoral. Elles ne sont d'ailleurs que très peu appliquées et les parquets ont d'autres priorités.

Par ailleurs, on souligne aussi que la suppression de l'obligation de vote demande une révision de la Constitution et que la majorité orange bleue qui se dessine ne disposera pas des 2/3.

20:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/07/2007

Leterme vérifie la volonté du MR et du cdH d'aller au gouvernement

Leterme2Le formateur Yves Leterme a réuni ce mercredi les présidents du MR Didier Reynders et du cdH Joëlle Milquet pour s'assurer, une nouvelle fois, de la volonté des partenaires de s'engager dans la formation d'un gouvernement.

Le formateur voulait s'assurer que s'il met une proposition sur la table, elle ne sera pas rejetée d'office et que chaque partenaire veut entrer dans une négociation avec la volonté de former un gouvernement avec un programme équilibré, respectant les priorités de chacun, a indiqué le président du MR. Il est ressorti de la réunion avec une impression positive.

Chacun veut un gouvernement qui fera progresser toutes les régions du pays mais aussi chaque parti de la future coalition. Il n'aurait toutefois pas été question de programme de fond mais essentiellement de procédure même si tous les sujets ont été abordés. Il se confirme aussi que les véritables négociations ne commenceront que la semaine prochaine. Au cdH, on se refusait à tout commentaire sur la rencontre.

20:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/07/2007

Joëlle Milquet remet les priorités du cdH à Yves Leterme

Val duchesse

La présidente du cdH, Joëlle Milquet a rencontré Yves Leterme ce mardi après-midi et lui a fait part des priorités de son parti sur le plan économique et social. Selon Madame Milquet, il n'a pas été question d'institutionnel pendant l'entretien.

"Le formateur écoute tout le monde pour préparer sa note. Je lui ai fait part de nos priorités dans le domaine social, en matière d'emploi, de famille, de justice, d'immigration.... J'attends maintenant de prendre connaissance de la note qu'il nous transmettra et qu'il aura rédigée sur la base de ce qu'il aura entendu des uns et des autres. Nous réagirons ensuite", a commenté Joëlle Milquet après sa rencontre avec le formateur. La présidente du cdH a aussi indiqué qu'il n'avait pas été question d'institutionnel pendant l'entretien ni du sort de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Début des négociations
"Jean-Luc Dehaene a examiné la situation au cours de sa mission de médiation-négociation. Il a pu déterminer quel était l'espace possible sur ce dernier sujet", a encore ajouté Joëlle Milquet. Yves Leterme a annoncé lundi au lendemain de sa nomination en tant que formateur qu'après avoir rencontré le premier ministre sortant Guy Verhofstadt, les présidents de la Chambre et du Sénat, Herman Van Rompuy et Armand De Decker, et les présidents des formations qui se retrouveront dans l'orange bleue, il s'attellera à la rédaction d'une note de formation.

"Dans le cadre de ce travail, il sera tenu compte de différents éléments dont notamment le rapport de l'informateur Didier Reynders ainsi que les travaux de Jean-Luc Dehaene. Il est de mon intention de transmettre la note de formation aux présidents des quatre formations invitées, pour la fin de la semaine ou au plus tard pour le début de la semaine prochaine", a communiqué lundi le formateur. Selon ce calendrier, les véritables négociations ne commenceront donc véritablement que la semaine prochaine.

22:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/07/2007

Le Roi nomme Yves Leterme formateur

LetermeLe palais a communiqué dimanche soir que le Roi a reçu successivement au château du Belvédère Jean-Luc Dehaene et Yves Leterme. Le négociateur a fait rapport de sa mission et a demandé à être déchargé de celle-ci. Le Roi a accepté sa demande. Il a ensuite chargé Yves Leterme de former un gouvernement. Celui-ci a accepté, ajoute le Palais.

Dans un court communiqué, Jean-Luc Dehaene indique "qu'il a la certitude que, sur la base du travail accompli dans le cadre de sa mission, le CD&V/N-VA, le MR, l'Opend Vld et le cdH pourront répondre positivement à une invitation pour entamer des négociations, en vue de former une coalition orange bleue. Il ajoute qu'il a la certitude que, sur base du travail accompli dans le cadre de sa mission, la voie est ouverte pour la mise sur pied d'un gouvernement orange bleue.

"Ce qui ne signifie pas que tous les obstacles soient levés, loin s'en faut. En effet, pendant cette phase, toutes les matières n'ont pas été abordées, notamment la délicate problématique budgétaire, et il n'y a eu ni négociation ni conclusion d'accords sur les matières examinées. Pour ces dernières, seules des pistes ont été ouvertes, dans le cadre desquelles des accords semblent possibles", dit encore M. Dehaene qui ajoute qu'il a transmis au formateur une série de "non papers" décrivant ces pistes.

10:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/07/2007

Dehaene mène les discussions entre CD&V et cdH

Dehaene3Les discussions menées par le médiateur-négociateur Jean-Luc Dehaene avancent très bien, selon plusieurs sources. Il s'agit toutefois toujours de rencontres entre les deux branches de la famille sociale-chrétienne, à savoir le CD&V et le cdH.

Il n'est pas exclu que M. Dehaene termine bientôt sa mission et passe le relais au formateur Yves Leterme mais il faut toutefois rester prudent, souligne-t-on à bonnes sources. Depuis qu'il a établi que l'orange bleue est la seule option réaliste de gouvernement, Jean-Luc Dehaene n'a plus eu de contacts qu'avec le CD&V/N-VA et le cdH. Les deux formations seraient très avancées dans la mise au point d'un "paquet" de revendications socio-économiques mais aussi sur des demandes en matière de refinancement des départements de la Justice et de l'Intérieur.

Ce paquet devra ensuite être confronté aux exigences des libéraux. Sur le plan institutionnel, les discussions porteraient essentiellement sur le sort de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Sur ce point, on commente dans les milieux cdH que les positions "se rapprochent" et que le CD&V/N-VA "reverrait ses exigences à la baisse".

13:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/07/2007

Le mauvais temps pousse les étudiants jobistes à la rue

mauvais tempsL'association Jobwerking a déjà reçu 7 plaintes d'étudiants jobistes qui ont été licenciés à la Côte. Leurs patrons ont décidé de se passer de leurs services en raison du mauvais temps, annoncent vendredi De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Volk.

"Quatre jobistes ont été licenciés par une poissonnerie. On leur a expliqué qu'à cause du mauvais temps, il n'y avait pas d'arrivage et qu'ils pouvaient donc partir. Les trois autres travaillaient dans l'horeca", explique-t-on chez Jobwerking.

L'association va entamer une procédure juridique contre les employeurs. "Un des sept étudiants était encore en période d'essai et ne pouvait donc pas être licencié. Pour les autres, nous allons réclamer l'application correcte du préavis", dit-elle. Ce préavis est toutefois une maigre consolation pour les jobistes puisqu'il n'est que de 1 jour pour les contrats de moins d'un mois, et de 3 jours pour les plus longs contrats.

20:54 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/07/2007

Bol d'air financier pour les communes bruxelloises

PicquéLes 19 communes de la Région-capitale bénéficieront prochainement, sous certaines conditions, de bols d'air financiers de respectivement 30 et 15 millions d'euros apportés par la Région. Deux ordonnances ont été adoptées dans ce sens, vendredi en fin d'après-midi, par le parlement bruxellois réuni en séance plénière pour la dernière fois avant les vacances. L'objectif de ces textes est d'une part de soutenir les communes dans leurs efforts pour maintenir financièrement la tête hors de l'eau, et d'autre part de les inciter a une harmonisation partielle de la fiscalité à l'égard des entreprises.

43 millions
Selon le ministre-président bruxellois Charles Picqué, la détérioration de la situation financière des 19 communes s'est globalement poursuivie et accélérée au cours de la période 2005-2006, sans que celles-ci ne jettent l'argent par les fenêtres. Le déficit à l'exercice propre de toutes les communes bruxelloises est estimé à l'issue de l'année 2006 à quelque 43 millions d'euros.

Effort de 30 millions

Le gouvernement bruxellois a donc proposé au parlement d'autoriser un nouvel effort global de 30 millions d'euros pour tenter de casser l'effet boule de neige des déficits, mais à la condition que les communes s'engagent à tendre vers l'équilibre budgétaire. Ces moyens seront répartis en fonction des déficits 2004-2006, du déficit 2007 des communes sous plan d'assainissement et des montants de la Dotation (régionale) générale aux communes.

Fonds de compensation fiscale
La seconde ordonnance consiste en la création d'un fonds de compensation fiscale. Son objectif est d'inciter les communes à supprimer certaines taxes peu favorables à l'emploi et d'harmoniser leurs fiscalités.

Contrat
Pour bénéficier d'une part de la manne de 15 millions d'euros en 2007, chaque commune sera invitée à conclure un contrat de trois ans avec la Région. L'opération sera en principe réitérée au cours des prochaines années. On dénombre quelque 800 règlements de taxes communales en Région bruxelloise. Celles-ci vont des taxes sur les surfaces de bureaux au colportage, en passant par les panneaux publicitaires, les enseignes et... les serveuses de bar.

Attirer les entreprises
Le gouvernement régional souhaite favoriser l'instauration d'un climat fiscal plus attractif pour les entreprises, et par effet de rebond, favorable à l'emploi. Sur le montant global, 7,5 millions d'euros seront affectés à la compensation à 100 pc de la suppression de la taxe sur les écrans d'ordinateur et/ou de celle sur la force motrice. Les 7,5 millions d'euros restants sont destinés à compenser le faible rendement de la fiscalité locale.

23:01 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/07/2007

Armand De Decker, nouveau président du Sénat

De DeckerArmand De Decker (MR) est devenu jeudi président du Sénat en remplacement d'Anne-Marie Lizin (PS), qui devient présidente de la questure. La Haute assemblée, entièrement constituée depuis la prestation de serment des sénateurs cooptés, a désigné jeudi un Bureau temporaire.

Le premier vice-président du Sénat est le CD&V Hugo Vandenberghe, le deuxième Guy Verhofstadt (Open Vld) et le troisième Jürgen Ceder (Vlaams Belang). Présidée par Anne-Marie Lizin, la questure se compose en outre d'Etienne Schouppe (CD&V) et de Geert Lambert (Spirit). Le Sénat n'a pas encore décidé de la composition de ses commissions, celle-ci étant refusée à ce stade par la potentielle majorité orange bleue.

Outre les président, vice-présidents et questeurs, le Bureau est composé des chefs de groupe qui sont à ce stade Christine Defraigne (MR), Francis Delpérée (cdH), Philippe Mahoux (PS), Isabelle Durant (Ecolo), Paul Wille (Open Vld), Sabine de Béthune (CD&V/N-VA), Myriam Vanlerberghe (sp.a-Spirit) et Joris Van Hauthem (Vlaams Belang).

17:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/07/2007

Herman Van Rompuy probablement président de la Chambre

Van RompuyHerman Van Rompuy devrait devenir président de la Chambre. Il reviendra au groupe CD&V/N-VA de la Chambre de confirmer ce choix définitivement jeudi.

Ces dernières semaines, les noms des députés CD&V Pieter De Crem et Stefaan De Clerck ont été régulièrement cités comme candidats à la succession d'Herman De Croo. Il est aujourd'hui à peu près acquis que ce sera finalement Herman Van Rompuy qui prendra place dans le fauteuil présidentiel. Plusieurs observateurs estiment cependant que la présidence d'Herman Van Rompuy ne serait que temporaire, l'ancien ministre, spécialiste des réformes institutionnelles, étant, selon eux, appelé à retrouver un maroquin ministériel le jour où la potentielle coalition orange bleue sera sur les rails. Les noms de De Crem et de De Clerck pourraient dès lors rapidement revenir sous les feux des projecteurs.

La future coalition orange bleue n'est pas parvenue ces deux dernières semaines à se mettre d'accord sur la constitution du nouveau Bureau de la Chambre. En principe, la Chambre a quinze jours pour constituer son Bureau. Une dernière tentative aura lieu jeudi. Préalablement, le groupe CD&V/N-VA se réunira en vue de confirmer le nom du successeur d'Herman De Croo. Jeudi après-midi, Herman Van Rompuy devrait donc présider la séance.

16:55 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/07/2007

Des obstacles à l'orange bleue subsistent, selon le cdH

Milquet7Le cdH a souligné mardi que s'il a exprimé "à ce stade au médiateur qu'il pouvait continuer à approfondir avec lui les discussions informelles menées dans le cadre de sa mission en vue notamment de tester la faisabilité d'une alliance éventuelle orange bleue", on est "bien évidemment loin de la formation d'un gouvernement et un nombre important d'obstacles persiste".

Parmi ces obstacles et d'autres incertitudes, se trouve bien évidemment la problématique des revendications institutionnelles flamandes soutenues par l'ensemble des partis flamands et rejetées par l'ensemble des partis francophones, le besoin d'une collaboration harmonieuse et renforcée entre l'Etat fédéral et les entités fédérées, l'ampleur du déficit budgétaire laissé par le gouvernement précédent et bien entendu les aspects programmatiques, non encore abordés à ce stade, note le cdH dans un communiqué.

Le cdH rappelle les 5 grandes priorités de son programme à savoir un pacte national pour la formation et l'emploi, un plan de lutte contre les violences, un nouveau contrat social en faveur des familles et des personnes, un plan de lutte contre le réchauffement climatique et une nouvelle gouvernance éthique et efficace. Le parti humaniste ajoute qu'il ne pourra, le cas échéant, marquer son accord sur un début officiel de discussions avec un formateur en vue de la formation éventuelle d'un gouvernement que s'il a, avant la fin de la mission de Jean-Luc Dehaene, une vision claire des espaces de consensus entre partenaires potentiels sur les différents obstacles et priorités du cdH.

21:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/07/2007

Les blogs élections 2007 plus performants que les sondages

dedeckerSelon une étude menée de concert par les sociétés Attentio et Hill & Knowlton, spécialisées dans l'analyse des moyens d'information et les relations publiques, le bouche à oreille (buzz) sur les blogs belges a produit des pronostics plus précis que la plupart des sondages d'opinion sur l'issue des dernières élections fédérales.

 

Attentio, une société qui analyse les moyens d'information tels que blogs et forums, a vérifié le nombre de fois où les hommes et partis politiques belges étaient mentionnés sur les blogs belges au cours des deux mois précédant le jour des élections, le 10 juin. Une étude préélectorale des blogs aurait ainsi permis de prédire le succès de Jean-Marie Dedecker, Yves Leterme et Didier Reynders, affirment les auteurs de l'étude.

 

Ainsi, dans la partie francophone du pays, la communauté des blogueurs, moins active qu'en Flandre, a tout de même fortement reflété les intentions des électeurs. Didier Reynders (MR) a suivi Elio di Rupo (PS) jusqu'à la fin du mois de mai mais une fois devant son rival, il n'a plus jamais cédé de terrain. Joëlle Milquet (cdH) a été à la traîne jusqu'à la dernière semaine avant les élections, quand elle a initié un sprint final, sans toutefois réussir à dépasser ses autres adversaires, expliquent encore les analystes.

 

En Flandre, Yves Leterme (CD&V) a davantage été mentionné que l'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt (Open Vld) et Johan Vande Lanotte (sp.a) est à peine parvenu à susciter autant de buzz sur les blogs que ces deux autres candidats. Jean-Marie Dedecker (LDD) a, en revanche, créé la plus grande surprise. Bien que l'engouement qu'il suscite en général sur les blogs ne soit pas mirobolant, il a connu une augmentation surprenante de 275% entre le mois d'avril et les élections du mois de juin. Sur ce point, il bat d'ailleurs tous les autres candidats, commente encore Attentio.

 

Les autres partis et leurs candidats principaux n'ont pas été en mesure d'attirer autant l'attention que les concurrents principaux dans la bataille pour les électeurs. Les candidats du Vlaams Belang, deuxième parti en Flandre, n'ont quasiment pas fait de vague sur les blogs, relèvent les auteurs de l'analyse.

22:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/07/2007

Les jeunes CD&V attribuent un prix négatif à Milquet pour son "non"

Milquet6Les jeunes CD&V ont attribué samedi à Zele (Flandre orientale) leurs prix annuels Tijl-, Nele- et Lamme Goedzak. Ils ont été répartis entre quatre femmes. La présidente du cdH, Joëlle Milquet, a reçu le prix Lamme Goedzak pour son non à la régionalisation, "qui hypothèque l'avenir de nombreux jeunes flamands et wallons".

Ce prix récompense une personne qui a, selon le jury, posé un acte, au cours de l'année écoulée, à caractère exceptionnellement négatif, passif ou impersonnel. Le prix Tijl Uilenspiegel, décerné à une personne qui a posé un acte louable sur le plan social et/ou politique, revient à la chancelière allemande Angela Merkel. "Elle a donné à l'Europe un traité qui, dans l'esprit de la Constitution européenne, donne des chances à un avenir prospère, et cela pour tous les citoyens", selon les jeunes CD&V.

Ils ont enfin attribué le prix Nele aux athlètes Kim Gevaert et Tia Hellebaut qui, "grâce à leurs prestations et leur rayonnement, ont donné une image positive de la Flandre et du sport flamand au cours de l'année écoulée"
.

21:21 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/07/2007

Jean-Luc Dehaene s'est déjà mis au travail

jean-luc-dehaeneJean-Luc Dehaene qui a été désigné jeudi médiateur-négociateur par le Roi s'est immédiatement mis au travail.

Il a d'abord rencontré l'informateur Didier Reynders et a ensuite eu différents contacts téléphoniques. Il a aussi déjà rencontré jeudi la présidente du cdH Joëlle Milquet. Des rendez-vous ont déjà été pris avec le PS et Ecolo. Une des premières tâches de Jean-Luc Dehaene sera notamment de voir quelles coalitions sont possibles et qui est prêt à aller avec qui pour quoi faire. Il aurait donc apparemment décidé de revoir les représentants de tous les partis démocratiques.

Il semble attacher une attention particulière au cdH dont la présidente reste réticente à l'idée d'intégrer une coalition orange bleue qui mettrait son parti dans une position délicate puisqu'il est au pouvoir avec le PS dans les entités fédérées. Les relations de Joëlle Milquet ont toujours été tendues avec Didier Reynders et elle se sent beaucoup plus à l'aise avec Jean-Luc Dehaene, fait-on remarquer dans les milieux politiques.

23:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/07/2007

Bientôt plus de logements à loyer modéré sur le marché bruxellois

LogementLe gouvernement bruxellois a pris jeudi une mesure pour encourager les propriétaires à mettre davantage de logements à loyer modéré sur le marché. Pour ce faire, les propriétaires qui acceptent de confier la gestion de leur bien à une Agence Immobilière Sociale (AIS) verront le plafond de loyer garanti par celle-ci augmenter en moyenne de 12% à partir de janvier 2008.

Selon la Secrétaire d'Etat bruxelloise du Logement, Françoise Dupuis, cette réforme de la réglementation pour les Agences Immobilières Sociales devrait doper le système. A l'issue de la réunion de jeudi, elle a dit espérer accroître de la sorte de 300 unités, le nombre de logements confiés aux Agences Immobilières Sociales par les propriétaires (1.600 en septembre dernier). Au début de la législature régionale, elle s'était fixé comme objectif de doubler le parc géré par les AIS et atteindre les 2.000 logements d'ici 2009.

Créées à l'origine par le secteur associatif, les Agences Immobilières sociales sont reconnues et subsidiées par la Région bruxelloise depuis 1998. Concrètement, l'AIS négocie un loyer, plafonné en fonction du nombre de chambres, avec le propriétaire et tous deux passent une convention. Le locataire verse la partie du loyer qu'il peut payer à l'AIS et un subside régional comble le différentiel par rapport au loyer négocié. Le tout est versé sur le compte du propriétaire. L'avantage pour le propriétaire est qu'il ne doit pas se préoccuper de trouver des locataires, ni des rapports avec eux. Il est également sûr de toujours percevoir son loyer dans les temps, même en cas de vide locatif. L'AIS entretient le bien et peut aussi rénover le logement.

Dans le contexte de la crise du logement dans la capitale, la réforme adoptée jeudi vise principalement à renforcer encore l'attractivité des AIS auprès des propriétaires, tout en protégeant les locataires les plus démunis. Concrètement, le plafond du loyer garanti au propriétaire pour un logement d'une chambre passera de 387 à 418 euros. Pour un deux chambres, il passera de 446 à 483 euros; pour un trois chambres, de 543 à 587 euros;
pour un 4 chambres, de 640 à 692 euros. Pour les logements de 5 chambres et plus, le loyer maximum garanti au propriétaire par l'AIS passera de 801 à 867 euros.

18:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/07/2007

Bruxelles, capitale de l'abstention aux législatives de juin

abstentionLe 10 juin dernier, 688.719 électeurs ne sont pas allés voter aux élections législatives, et 360.717 autres ont glissé un bulletin blanc ou nul dans l'urne. Au total, plus d'un million de Belges (1.049.436) n'ont pas participé, ou valablement participé, au scrutin, soit un taux de 13,6 %, écrit mercredi le journal "Le Soir".


Selon le quotidien, qui a analysé les données plus profondément, les Flamands exercent plus volontiers leur devoir électoral que les francophones. En Wallonie, la participation au vote fléchit le long de la dorsale wallonne. Les cantons de Bruxelles-Capitale figurent pour leur part tous dans le peloton des entités "rebelles". Dans le canton de Bruxelles, une personne sur six n'est pas allée voter, pour un taux d'abstention de 17,1 %. Suivent les cantons de Uccle (16,1 %), Molenbeek (15,7 %), Ixelles (15,3 %), Anderlecht (15,2 %) et Saint-Gilles (15,1 %). Dans les 50 cantons qui forment le groupe de tête des "bons élèves", on relève 43 cantons flamands et 7 cantons wallons. Parmi les 37 "mauvais élèves", on repère tous les cantons bruxellois, 27 cantons wallons et 2 cantons flamands. En matière de vote blanc ou nul, c'est la commune de Saint-Vith qui arrive en tête, avec un taux de 12,3 %. A l'autre bout du classement, on trouve Kontich, et son taux record de 2,5 %.

21:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/07/2007

L'orange bleue reste le scénario préféré du MR

orange bleueLe MR et le CD&V sont les deux partis qui ont gagné les élections. Le fait qu'ils gouvernent ensemble reste le scénario qui a notre préférence", a déclaré mardi le porte parole du MR, Charles Michel, à l'issue de la réunion de l'intergroupe parlementaire du Mouvement.

 

La réunion avait pour objet de faire une analyse politique de la situation, a dit M. Michel précisant que la mission de l'informateur avait permis de confronter les points de vue et de dégager des convergences qui confortent le MR dans ce choix. "Certes nous sommes en Belgique et il y le communautaire...", a-t-il ajouté.

 

Pour le MR, l'institutionnel n'est pas une priorité "mais nous sommes respectueux des partis flamands qui ont des demandes en la matière", a encore précisé M. Michel. Et d'ajouter que des transferts pour arriver à des paquets de compétences homogènes ne veut pas nécessairement dire régionalisation puisque les transferts peuvent se faire dans les deux sens, le but étant d'arriver à une plus grande cohérence dans la gestion.

 

M. Michel a été interrogé sur la prise de position du ministre-président flamand Kris Peeters qui a dit après sa rencontre avec l'informateur que plus de concertation ne suffisait pas pour le Flandre mais qu'il fallait des transferts vers les Régions. "Le CD&V n'a pas la majorité absolue et ce n'est pas M. Peeters qui négociera l'accord de gouvernement mais les présidents de parti. C'est à eux qu'il appartiendra de voir ce qu'on peut faire. Le MR non plus n'a pas la majorité absolue, mais moi, je tiens un discours respectueux des autres. Je ne lance pas d'ukase. Je ne dis rien d'irréversible", a répondu Charles Michel.

 

Il a encore insisté sur le fait que les citoyens attendent du prochain gouvernement qu'il agisse dans des domaines aussi importants que le pouvoir d'achat, les pensions, la justice, la sécurité... Il espère donc qu'il sera possible de former un gouvernement dans un délai raisonnable.

 

Pressé de préciser ce qu'il appelait un délai raisonnable, M. Michel a concédé que la date du 21 juillet qu'il avait d'abord cité n'était plus tenable. "C'était la date qui avait ma préférence. Mais aujourd'hui j'admets que ce n'est plus tenable", a-t-il commenté. Enfin, toujours en réponse à des questions, le porte-parole du Mouvement a encore ajouté qu'il n'y avait pas de problème entre le MR et le cdH, ni entre le MR et Mme Milquet. S'il y a un problème, c'est plus entre le cdH et le CD&V, a-t-il précisé.

20:47 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/07/2007

Les enfants de divorcés suivent le même chemin

divorcésLes adultes qui ont connu le divorce de leurs parents lorsqu'ils étaient enfants doublent leur risque de divorcer un jour. Ils sont aussi plus dépressifs, selon une étude de l'université de Gand. Le divorce des parents a des conséquences négatives sur leur vie adulte.

Le sociologue Piet Bracke de l'université de Gand a interrogé près de 5.000 hommes et femmes d'une quarantaine d'année, dont les parents se sont séparés il y a plus de 20 ans. Ces personnes ont des relations moins stables et deux fois plus de risque de divorcer. Par ailleurs, les enfants de divorcés ont de 25 à 35 % de chance en plus de devenir dépressif.

21:54 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/07/2007

Petit jeu de chaise musicale au parlement bruxellois

Cerexhe1Comme prévu, le ministre bruxellois Benoît Cerexhe a repris officiellement sa place vendredi au gouvernement bruxellois en prêtant serment devant le parlement régional réuni en séance plénière.

 

Il en avait temporairement démissionné pour pouvoir prêter serment à la Chambre jeudi avant de céder son siège de député fédéral à son suppléant.

 

Ont également pris place dans l'hémicycle bruxellois trois députés suppléants. Dominique Dufourny (MR), première échevine à Ixelles, a numériquement pris la place de Jacques Simonet décédé il y a deux semaines à l'âge de 43 ans. Agée de 45 ans, elle a déjà siégé au parlement régional de 2003 à 2004. Le siège du bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (MR) qui a prêté serment à la Chambre, est désormais occupé par Mustapha EL Karrouni, un jeune avocat âgé de 38 ans. Spécialiste en droit des étrangers, Mustapha El Karrouni a été administrateur de la Ligue belge francophone des droits de l'Homme et est actuellement membre du MRAX (Mouvement contre le racisme l'antisémitisme et la xénophobie).

 

Au centre démocrate Humaniste, c'est Hamza Fassi-Fihri qui prendra la place de Francis Delpérée, qui a prêté serment en qualité de sénateur élu direct. Agé de 30 ans, Hamza Fassi-Fihri est le président des Jeunes cdH. Jusqu'au printemps dernier, il avait assuré - avec succès, dixit la présidente de son parti Joëlle Milquet - l'intérim à l'échevinat des Sports de la Ville de Bruxelles au moment où Bertin Mampaka en avait été temporairement écarté.

20:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |