30/04/2007

Le cdH en hausse partout en Belgique !

delvaux

Le PS demeure peut-être le premier parti de Wallonie mais il perd tout de même 3% par rapport aux élections de 2003 et de 2004, révèle un sondage réalisé à la demande du quotidien Le Soir et de la RTBF.

En
Wallonie, le PS recueille 33,4% des intentions de vote. Le MR recule lui aussi avec 24,5% des intentions de vote. Le cdH se rapproche des 20% avec 19% des intentions de vote. Ecolo est, lui aussi, en progrès mais n'atteint pas les 10%: 9,6% des intentions de vote.

A Bruxelles, le MR reprend la main perdue en 2004. Il récolte 27,9% des intentions de vote. Le PS perd sa première place: 25,9% des intentions. Comme en Wallonie, le cdH (13%) et Ecolo (10,7%) sont en hausse par rapport aux scrutins de 2003 et 2004. Le FN est à 4,2%.

En Flandre, le CD&V/N-VA conforte sa première place avec 29,6% des intentions de vote. Le Vlaams Belang reste deuxième avec 21,9%. Le cartel sp.a/Spirit (20,3) est troisième. Le VLD ne se redresse pas: 16,6% des intentions de vote. Groen récolte 6,7%.

22:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/04/2007

Un spectacle à ne pas manquer

raphy

20:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2007

Les Belges plus riches... mais aussi plus endettés

eurosFin de l'année 2006, le patrimoine financier des Belges s'élevait à 792,7 milliards d'euros, d'après des chiffres de la Banque Nationale de Belgique. Déduction faite de leurs engagements (crédits hypothécaires et autres crédits), la richesse nette des Belges se montait à 643,4 milliards d'euros.

Selon la Banque Nationale de Belgique, le quatrième trimestre de 2006 a vu les actifs financiers détenus par les Belges croître de 7,5 milliards par rapport au trimestre précédent. Par rapport à 2005, la richesse des Belges s'est toutefois tassée.

Fin 2005, leur patrimoine net s'élevait encore à 653,5 milliards d'euros. Mais ils étaient alors moins endettés qu'aujourd'hui, 136 milliards en 2005 contre 149,3 milliards un an plus tard.

Deux différences notables peuvent être observées entre 2005 et 2006. D'une part, le niveau des montants déposés sur des comptes à vue et à terme a considérablement fondu, passant de 81,9 à 66,7 milliards d'euros. D'autre part, les titres à revenus fixes font de moins en moins recette.

22:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/04/2007

Les tracts électoraux ensemble dans les boîtes aux lettres

tractLa Poste ne va plus distribuer les tracts électoraux des partis séparément. La direction de La Poste a informé les partis politiques du fait que les imprimés électoraux non-nominatifs seront expédiés ensemble, rapportent vendredi De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Volk.

Les imprimés sp.a, CD&V, Open VLD, Groen! , N-VA, Spirit, Lijst Dedecker et Vlaams Belang arriveront liés dans les boîtes aux lettres des électeurs. Il en ira de même pour les imprimés électoraux des partis francophones. Lors des 15 derniers jours avant les élections, La Poste mettra même en place un système qui ne prévoit plus que des distributions à deux occasions.

La Poste a pris ces dispositions en raison du trop grand nombre d'imprimés électoraux expédiés par les partis. De plus, les partis préfèrent faire parvenir leur "matériel" électoral dans les boîtes aux lettres des électeurs lors de la semaine qui précède le dimanche des élections, ce qui avait nécessité des tournées supplémentaires des facteurs lors du dernier scrutin.

Les partis ont obtenu la garantie que leurs imprimés ne seront pas joints à des imprimés commerciaux. Les partis ne devront pas payer le travail nécessaire pour réaliser les paquets électoraux.

22:09 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/04/2007

Premiers tests pour les radars numériques

radarDes radars numériques le long des routes ont été testés pour la première fois en Belgique, ce jeudi, à Hasselt, le long de la chaussée de Liège (N20), ont indiqué les ministres flamands de la Mobilité et des Travaux publics, Kathleen Van Brempt et Kris Peeters.

Les radars à prise de vue numérique sont plus facilement utilisables que ceux à prise de vue analogique (sur film photographique). Les images peuvent en effet être envoyées en ligne sans qu'il soit nécessaire de dépêcher un agent sur place pour changer de film une fois les prises de vue épuisées. Dès lors, il n'est plus besoin de placer les radars dans des endroits faciles d'accès, ce qui n'est pas dénué d'intérêt au vu des nombreux radars détruits en Flandre par des inconnus.

Les résultats du test mené à Hasselt seront comparés aux mesures d'un radar analogique classique qui avait été installé au même endroit. Le but étant, pour l'heure, de comparer et non de verbaliser, ont souligné les ministres.

18:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/04/2007

Bayrou ne donne pas de consigne de vote et fonde un nouveau parti

BayrouLe dirigeant centriste français François Bayrou a annoncé ce mercredi qu'il ne donnerait pas de consigne de vote pour le second tour de l'élection présidentielle en France et a annoncé la création d'un nouveau parti, baptisé le "parti démocrate".

Lors d'une conférence de presse très attendue, François Bayrou a laissé ses 6,8 millions d'électeurs "libres" de se déterminer le 6 mai, ne se laissant aller à aucune consigne de vote. Il a renouvelé ses critiques contre les deux candidats finalistes de la présidentielle, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, mais a semblé réserver ses attaques les plus vives au candidat de droite.

"Je ne donnerai pas de consigne de vote. J'estime que les Français qui ont voté pour moi sont en conscience des citoyens libres de leur choix", a déclaré M. Bayrou, arrivé en troisième position au premier tour dimanche de la présidentielle, avec 18,6% des voix.

Interrogé pour savoir en faveur de qui il voterait personnellement, M. Bayrou a répondu: "Je ne sais pas ce que je ferai". "Les deux choix présentent de graves inconvénients", a-t-il dit, tout en précisant ne pas mettre les deux candidats "sur un même plan".

Il a aussi annoncé qu'il acceptait le débat que lui a proposé la candidate socialiste, ajoutant qu'il était prêt à en faire autant avec Nicolas Sarkozy si ce dernier le proposait.

18:26 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/04/2007

Risque d'augmentation des pannes de courant

électricitéLe risque de pannes de courant sera plus important lors des prochaines années si aucun investissement supplémentaire n'est effectué au sein du réseau à haute tension belge, a indiqué mardi Daniel Dobbeni d'Elia, le gestionnaire du réseau à haute tension, dans une interview publiée par un quotidien flamand.

"La Belgique possède actuellement un excellent réseau grâce aux importants investissements réalisés dans les années 70 et 80", selon Daniel Dobbeni. "Mais pour maintenir la qualité de ce réseau à un niveau constant, nous devons investir entre 140 et 150 millions d'euros dans les années à venir. Nous pourrons alors de cette manière maintenir au faible niveau actuel le risque de pannes de courant. Le montant d'investissement de 110 millions d'euros actuellement prévu ne suffira pas à renouveler le réseau dans les temps".

Une autre possibilité serait, d'après Daniel Dobbeni, que seule l'infrastructure à haute tension en fin de vie soit remplacée. Les tarifs à haute tension pourront alors être diminués. "Mais pour cela, il faut aussi tenir compte du fait que le risque d'interruptions de courant augmentera", indique-t-il. "Et l'avantage tarifaire ne sera que temporaire car tôt ou tard, il faudra investir pour remplacer l'infrastructure à haute tension usée", conclut-il.

17:25 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/04/2007

Face à face télévisé entre Sarkozy et Royal le 2 mai

sarko

Les deux candidats arrivés en tête au premier tour, Nicolas Sarkozy (UMP) et Ségolène Royal (PS), débattront en face à face le 2 mai à la télévision, a annoncé dimanche le présentateur de TF1 Patrick Poivre d'Arvor.

"Les deux sont d'accord pour débattre - a priori plutôt le mercredi 2 mai - les yeux dans les yeux, comme leurs principaux lieutenants nous l'ont promis", a indiqué Patrick Poivre d'Arvor au terme de l'émission consacrée dimanche soir sur TF1 aux résultats de l'élection présidentielle, en précisant toutefois que l'heure exacte de ce débat n'était pas fixée.

Le présentateur de TF1 a également annoncé que deux éditions de l'émission Face à la Une seraient consacrées aux deux finalistes du premier tour de l'élection présidentielle. Selon Patrick Poivre d'Arvor, "l'un des deux", sans plus de précision, interviendra le 25 avril, "l'autre" interviendra le lendemain, chacun pour une durée de trois-quarts d'heure.

17:59 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2007

Un duel Royal-Sarkozy au 2e tour

duel

Les Français ont massivement voté dimanche pour un choc final entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal pour la présidence, le candidat de droite arrivant en tête du premier tour avec un assez net avantage sur sa rivale socialiste, selon les premières estimations des instituts de sondages et qui confirment nos informations diffusés dès 18h30.

30% pour Sarkozy
M. Sarkozy a obtenu de 29,5 à 30% des voix, devant Mme Royal, qui recueille de 25,2 à 26,3%, selon les estimations diffusées par quatre instituts à 20H00 après la première étape d'un scrutin vécu comme historique. Leurs deux principaux challengers, le centriste François Bayrou, entre 17,9 et 18,8%, et le leader d'extrême droite Jean-Marie Le Pen, entre 10,6 et 12%, sont donc éliminés de la course, tout comme les huit autres candidats, dont cinq de la gauche radicale. Aucun d'entre eux ne dépasserait les 5% des voix.

Mobilisation record

Ce scrutin, qui a passionné les Français car il marque l'avènement d'une nouvelle génération politique après douze années de présidence Chirac, a été marqué par une participation record, supérieure à 85%. Partout en France, où régnaient dimanche des températures estivales, les files d'attente se sont allongées devant les bureaux de vote jusqu'à la clôture du scrutin à 20H00. Cette mobilisation a sans doute profité à Mme Royal qui avait multiplié en fin de course les appels au "vote utile" pour éviter au Parti socialiste une répétition du "cataclysme" de 2002 lorsque son candidat Lionel Jospin avait été éliminé dès le premier tour par M. Le Pen.

Nouvelle ère politique
Le 6 mai, les 44,5 millions d'électeurs seront appelés à retourner aux urnes pour désigner le successeur, pour cinq ans, de Jacques Chirac, qui quitte la scène politique à 74 ans. Ils devront départager Mme Royal, 53 ans, première femme à avoir des chances réelles de devenir présidente en France, et M. Sarkozy, 52 ans.

Favori?
Sarkozy devrait aborder la bataille finale en position de favori : avant le premier tour, la quasi-totalité des sondages le donnaient vainqueur au second tour dans le cas d'un duel avec Mme Royal. Mais la socialiste va tout faire pour fédérer un front anti-Sarkozy le plus large possible. L'ancien ministre de l'Intérieur a lui-même estimé que les compteurs seraient "remis à zéro" et qu'une nouvelle élection commençait au soir du premier tour. L'affrontement annoncé - celui de la gauche contre la droite, d'un homme contre une femme, de deux personnalités controversées promettant de faire de la la politique autrement - promet de passionner à nouveau le pays.

Rassembler
Pour réaliser l'ambition de sa vie, M. Sarkozy va devoir gagner des voix à l'extrême droite et au centre et s'efforcer d'apparaître en "rassembleur". Quant à Mme Royal, elle va devoir mobiliser largement, au delà de la gauche, contre M. Sarkozy, dont elle a dénoncé la "brutalité" de certains propos durant la campagne. Des voix minoritaires au sein du Parti socialiste avaient appelé à une alliance Bayrou-Royal avant le premier tour. Les prises de position du centriste avant le second tour seront donc analysées de très près.

"Rupture" ou "renouveau"
M. Sarkozy a promis la "rupture", avec un programme économique libéral comprenant une baisse des charges fiscales et sociales des entreprises. Il a été accusé par ses adversaires de se placer sur le terrain de l'extrême droite sur des thèmes comme l'immigration et l'identité nationale. Mme Royal, dont les revirements tactiques et les "bourdes" en politique étrangères ont handicapé la campagne, entend incarner un renouveau de la gauche. M. Sarkozy, comme Mme Royal, ont promis de redonner confiance à un pays qui doute et reste à la traîne en Europe en matière de chômage et de croissance.

Thèmes sensibles
Une tension latente persiste dans les banlieues, secouées à l'automne 2005 par des émeutes sans précédent, qui ont mis en lumière les ratés de l'intégration des jeunes Français originaires du Maghreb et d'Afrique noire. Cette élection phare est suivie avec une attention soutenue à l'étranger, notamment dans l'Union européenne, qui cherche les moyens de se relancer après le non retentissant de la France lors du référendum sur la Constitution européenne en 2005.

Les résultats (20h00, sources: divers instituts de sondages)



1. Nicolas Sarkozy (UMP) 30,0 %
2. Ségolène Royal (PS) 25,2 %
3. François Bayrou (UDF) 18,3 %
4. Jean-Marie Le Pen (FN) 11,5 %
5. Olivier Besancenot (LCR) 4,5 %
6. Philippe de Villiers (MPF) 2,5 %
7. Marie-George Buffet (PC) 2,0 %
8. Arlette Laguiller (LO) 1,5%
9. Dominique Voynet (Verts) 1,5 %
10. Frédéric Nihous (CPNT) 1,5 %
11. José Bové (Alter) 1,0 %
12. Gérard Schivardi (PT) 0,5 %

22:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/04/2007

Un jeune tué toutes les 90 secondes sur la route dans le monde

accidentQuarante jeunes de moins de 25 ans meurent toutes les heures sur les routes dans le monde, soit un toutes les 90 secondes, révèle un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui souligne que les jeunes les plus exposés vivent en Afrique et en Méditerranée orientale.

Chaque jour, 1.049 jeunes (piétons, cyclistes, motocyclistes, conducteurs, passagers) de moins de 25 ans sont tués dans des accidents de la circulation qui sont la première cause de mortalité parmi les 15-19 ans, la deuxième chez les 10-14 ans et chez les 20-24 ans.

Ce rapport, le premier consacré par l'OMS aux "jeunes et à la sécurité routière", a été rendu public jeudi, à la veille de la première semaine des Nations unies consacrée à la sécurité routière (lundi 23 au dimanche 29 avril). En présentant ce rapport à Paris, le Dr Etienne Krug, directeur du département pour la prévention de la violence et des traumatismes à l'OMS, a qualifié "l'insécurité routière de fléau sanitaire mondial".

14:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/04/2007

Hausse de 10% des prix de l'immobilier en 2006

immobilierLes prix des maisons et des appartements situés en Belgique ont augmenté de quelque 10% en 2006, qui est à nouveau une année record, selon une étude rendue publique vendredi par le bureau de conseils Stadim. Le prix de référence pour une maison unifamiliale atteint actuellement 215.000 euros, contre 180.000 euros pour un appartement.

Certains signes laissent cependant présager une possible stagnation des prix. Ainsi, le nombre de ventes de maisons, d'appartements et de terrains a diminué, surtout au second semestre. "Une baisse des prix intervient toujours après une baisse du nombre de transactions", a expliqué Paul De Wael de Stadim. Le bureau s'attend à une légère baisse de prix allant de 1,5 à 2% cette année.

Quant au chiffre d'affaires de l'ensemble du marché immobilier secondaire, notamment les ventes de bâtiments non résidentiels, les terrains et les bois, il a augmenté l'an dernier de 8% à 29,25 milliards d'euros.

20:39 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/04/2007

En selle pour la Journée nationale du vélo, prévue le 6 mai

véloDes milliers de cyclistes pédaleront depuis plusieurs coins du pays et au départ de Bruxelles pour former des pelotons auxquels viendront s'ajouter toujours plus de participants en cours de route, le 6 mai prochain, décrété journée nationale du vélo par Bicycity, une coordination d'organisations cyclistes.

Les cyclistes seront attendus en bout de parcours à la fête du vélo organisée au Parc du Cinquantenaire dans le cadre de l'opération "Dring Dring" qui se poursuivra via diverses initiatives durant la semaine qui suit.

Vers midi, les cyclistes de Flandre et de Wallonie auront convergé vers les lieux de rassemblement principaux aux portes de la capitale (Meise et Jezus Eik) d'où ils seront autorisés à emprunter un tronçon des autoroutes A12 (Bruxelles-Anvers) et E411 (Bruxelles-Namur) pour se diriger vers Bruxelles. Les cortèges seront escortés aux entrées de la capitale via ces tracés généralement plus célèbres pour leurs embouteillages et rejoindront la Petite Ceinture.

18:18 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/04/2007

Nouvelles plaques d'immatriculation en janvier

plaque2Les nouvelles immatriculations de véhicules qui se feront à partir de janvier prochain comporteront trois chiffres suivis de trois lettres, contre trois lettres suivies de trois chiffres actuellement.

Les nouvelles plaques auront la même taille et la même couleur que les immatriculations actuelles, lesquelles resteront valables. "Les Régions ont été consultées et elles ont jusqu'au 9 mai pour donner leur avis. Le projet sera ensuite soumis au conseil d'Etat et, vers la mi-juin, il sera soumis à la signature du ministre et l'appel d'offres pour le marché pourra être lancé", a expliqué le porte-parole du SPF Mobilité.

21:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2007

La culture en symbiose

KroonC'est décidé, c'est voté : la symbolisation des échanges culturels réels entre les deux communautés de Berchem-Sainte-Agathe passera désormais par un label.

 

Symbiose 1082 sortira une première fois ses effets début juin, lors de la kermesse de printemps. Depuis des années déjà, les deux communautés linguistiques planchent ensemble sur divers projets à vocation culturelle.

 

Le bourgmestre Joël Riguelle (CDH) et ses troupes ont tenu, en officialisant la marque Symbiose 1082, née à l'initiative des six grandes institutions berchemoises (les académies et bibliothèques francophones et néerlandophones, le centre culturel francophone Le Fourquet et le centre communautaire néerlandophone De Kroon) à franchir un pas supplémentaire : celui qui consiste "à donner un signal aux habitants et à l'ensemble des Bruxellois pour promouvoir la tolérance, le respect mutuel et l'empathie entre les deux grandes communautés bruxelloises".

 

Avec une manifeste volonté d'ouverture à l'Autre. On ne saurait mieux dire...

 

Le label appelé à se faire connaître s'affichera une toute première fois le week-end des 2 et 3 juin, à l'occasion du troisième Visueel Fetival Visuel, un gala, gratuit et accessible à tous, de théâtre de rue s'inscrivant dans les événements liés à la Fête du printemps.

 

"Un symbole fort sur la scène politique d'une forte évolution de coopération ! Un symbole qui me ravit...", analyse Nadège Albaret, à la tête d'un Fourquet où elle travaille depuis sept ans.

 

"On se voit six fois par an et ça débouche sur des partenariats. Berchem est l'une des seules communes où le climat est si convivial..."

 

Extrait du Journal LA DERNIERE HEURE LES SPORTS du 12/04/2007

19:53 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/04/2007

Les zones 30 ne sont pas encore respectées

zone 30L'instauration d'une zone 30 à proximité des écoles a eu un impact sur le comportement des conducteurs, selon une enquête flamande de Steunpunt Verkeersveiligheid. La vitesse moyenne enregistrée aux alentours des onze établissements scolaires observés demeure cependant supérieure aux 30 km/h.

Des observations effectuées, il apparaît que la vitesse moyenne n'est inférieure à 30 km/h qu'aux alentours d'une des écoles concernées. Autour des autres établissements, la vitesse moyenne est souvent plus élevée que la limite autorisée, selon Steunpunt Verkeersveiligheid.

L'instauration de zones 30 a cependant engendré une baisse de la vitesse. L'enquête démontre que les réactions des conducteurs dépendent du caractère permanent ou non de la limitation, de la vitesse limite permise auparavant à cet endroit et de l'environnement.

En conclusion, Steunpunt Verkeersveiligheid réclame des mesures complémentaires pour rendre la limitation de vitesse effective, comme des aménagements de l'infrastructure routière ou des contrôles de vitesse.

17:22 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2007

Pâques 2007

Pâques2

En raison des vacances de Pâques, ce blog ne sera plus mis à jour durant quelques jours.

Reprises des hostilités le lundi 16 avril 2007.

Joyeuses fêtes de Pâques

22:06 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/04/2007

La STIB auditionne les musiciens ambulants

STIB2La Société des Transports Intercommunaux Bruxellois (STIB) va organiser au mois de mai des auditions des musiciens qui souhaiteraient continuer à gagner quelques piécettes en jouant de leurs instruments dans les stations de métro ou dans les véhicules du réseau de transport public.

Entendre une version tsigane de La Bohême à l’accordéon dans le tram 94 en pleine avenue Louise ou une version néo-folk de No Woman, No Cry dans un couloir souterrain de la Gare Centrale, ça n’a pas de prix. Quand ça sonne, cela permet de sortir un peu de la routine métro-boulot-dodo. Quand ça grince, cela ne fait qu’augmenter la fatigue, voire la migraine. La STIB a bien compris l’avantage à double tranchant des musiciens ambulants. S’ils sont mauvais, ils lassent les voyageurs. C’est pourquoi la société de transports en commun a décidé d’organiser des auditions afin de sélectionner qui pourra ou non exercer son art sur les lignes du réseau.

A l’heure de la Star Ac et autre Nouvelle Star, chaque musicien doit désormais passer le cap du casting, s’il veut tenter de gagner sa croûte. Ce sera donc désormais aussi le cas des musiciens des rues souhaitant profiter du public des voyageurs bruxellois. L’opération a pour but de garantir un transport plus confortable et un environnement plus agréable aux passagers. Une vingtaine de musiciens se sont déjà inscrits aux auditions. Il est toujours possible aux artistes de demander un formulaire d’inscription auprès de la STIB dans un de ses bureaux de vente. Les musiciens trop bruyants, tels que les percussionnistes, seront normalement mis automatiquement sur la touche. Le jury des auditions sera composé de membres du personnel de la STIB dotés d’une certaine sensibilité musicale.

22:55 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/04/2007

Acquittement pour la moitié des assesseurs déserteurs

assesseurLe tribunal correctionnel de Tongres a acquitté jeudi huit assesseurs. Les sept autres prévenus ont été condamnés à payer des amendes. Les quinze assesseurs, originaires de Kinrooi, Maaseik, Kortessem, Dilsen-Stokkem, Maasmechelen et Alken comparaissaient parce qu'ils avaient refusé de payer un accord à l'amiable suite à leur absence en tant qu'assesseur aux élections du 8 octobre 2006.

Le juge a acquitté une partie d'entre eux parce qu'ils n'avaient pas été convoqués par lettre recommandée, comme la loi le prévoit, et il n'a donc pas été possible de démontrer avec certitude qu'ils savaient qu'ils devaient siéger au bureau de vote en tant qu'assesseur. D'autres prévenus ont été acquittés parce qu'ils possédaient un certificat médical ou se trouvaient dans l'incapacité de travailler. Dans deux autres cas, le juge a considéré qu'il n'était pas possible de prouver le fait que les prévenus n'aient pas rempli leur devoir de citoyen.

Trois prévenus ont été condamnés par défaut à une amende de 275 euros. Un autre prévenu a été condamné à une amende du même montant, dont la moitié avec sursis et deux autres prévenus ont été condamnés à une amende avec sursis. Un seul prévenu a été condamné à une amende de 500 euros. L'homme a expliqué qu'il avait reçu sa lettre de convocation à peine trois jours avant les élections et qu'il ne pouvait être présent en tant qu'assesseur étant donné la grossesse de sa partenaire. Le juge n'a pas tenu compte de ces explications.

18:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2007

Donnez un coup d’oxygène à la ville

bicycityVous avez toujours rêvé d’un jour rouler à bicyclette sur l’autoroute? En sifflant joyeusement, damer le pion à tous ces automobilistes aux véhicules collés pare-choc contre pare-choc? BicyCity vous offre cette chance!

 

Le 6 mai, des milliers de cyclistes convergeront vers Bruxelles pour réclamer, de manière positive, plus de place pour le vélo. Les cyclistes partiront en groupes de tous les coins du pays et récupéreront d’autres adeptes du vélo en chemin pour la capitale.

 

de l’autoroute A12 à Meise et de l’E411 à Jezus-Eik. Les groupes de cyclistes seront escortés par la police dans et autour de Bruxelles. Les organisateurs veulent éviter les petites rues et optent résolument pour les grands axes, les boulevards du centre et la petite ceinture.

 

BicyCity vous mène de la capitale vers les autoroutes. Quatre points de départ sont prévus: à Evere et Berchem-Sainte-Agathe pour le parcours en direction de l’A12 à Meise, et au parc du Cinquantenaire et à Saint-Gilles pour celui vers l’E411 jusqu’à Jezus-Eik.

 

En outre, une dizaine d’itinéraires partiront d’un vaste rayon autour de Bruxelles et y reviendront en deux endroits.

 

Chaque parcours est d’une longueur allant de 30 à 70 km. La vitesse moyenne est de 13 km/h, un rythme facilement soutenable. Il n’est pas nécessaire de parcourir cette distance d’une seule traite: des haltes sont prévues tous les 6 à 13 km. Les cyclistes s’arrêteront lorsqu’ils en auront envie.

 

Chacun(e) choisira son départ en fonction du nombre de kilomètre qu’il/elle voudra parcourir.

 

Des milliers de cyclistes roulant ensemble vers Bruxelles pour attirer l’attention, de manière positive, sur le mode de déplacement du futur... On peut considérer cela comme une sonnette d’alarme. BicyCity est porté par un nombre impressionnant de participants et soutenu par un large réseau d’organisations et de décideurs politiques.

Les raisons pour prendre son vélo le 6 mai sont nombreuses.

 

BicyCity veut replacer le vélo au centre de la question de la mobilité et stimuler le débat. Les  organisateurs, Les Cyclistes Quotidiens et le Fietsersbond Brussel, veulent que les cyclistes se sentent en sécurité, souhaitent faire des cyclistes occasionnels des cyclistes quotidiens et promouvoir le vélo comme alternative à la voiture sur de courtes distances.

 

BicyCity donne, en outre, le coup d’envoi de la semaine Dring Dring à Bruxelles et de la “Heen-en-weerweek” en Flandre. Le 6 mai, des milliers de cyclistes insuffleront une bonne dose d’oxygène à la ville.

 

Renseignements: www.bicycity.be ou 02.514.05.00.

18:34 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/04/2007

Assesseurs absents massivement poursuivis

asseseur 2Les parquets ont massivement poursuivis les assesseurs qui ne s'étaient pas présentés lors des élections communales du 8 octobre dernier et ils ont l'intention de continuer sur leur lancée pour les prochaines élections du 10 juin.

Lors des précédentes élections, le parquet général avait, pour la première fois, laissé entendre que les assesseurs absents feraient l'objet de toutes les attentions des parquets. Il semble aujourd'hui qu'il ait tenu parole. Ainsi, rien qu'à Anvers, ce sont pas moins de 401 de ces assesseurs qui ont été assignés.

D'autres parquets ont également opté pour la sévérité. "A Malines, par exemple, il y a eu 37 arrangements à l'amiable et 14 personnes ont été assignées. A Tongres, il y a eu 17 arrangements à l'amiable et 10 citations, tandis qu'Hasselt a enregistré 15 assignations", explique Roland Debruyne, avocat-général près de la cour d'appel de Bruxelles et président d'un groupe de travail créé à l'occasion des élections.

Mais la tendance ne se confirme pas dans tous les parquets. A Bruxelles, il n'y a ainsi eu que 13 arrangements à l'amiable et 8 assignations
.

17:26 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2007

La STIB affrète vingt lignes "noctambus"

STIBÀ partir du 20 avril, la STIB lancera son nouveau service de nuit, Noctis. Vingt lignes de bus quadrilleront la Région bruxelloise tous les vendredis et samedis soirs, entre minuit et trois heures. Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, a présenté le projet lundi lors d'une conférence de presse, en présence des responsables de la STIB (société des transports bruxellois).

"Depuis longtemps, on nous dit qu'il n'est pas normal que les bus de la capitale européenne arrêtent de rouler vers minuit", raconte Pascal Smet. "L'extension du trafic de nuit figurait au programme du gouvernement bruxellois depuis 2004." Dès la fin avril, les fêtards et autres travailleurs de nuit pourront rentrer plus tard. Vingt lignes de bus prolongeront en effet leur service jusqu'à trois heures du matin. "Le but est de renforcer la mobilité et la sécurité, insiste le ministre de la Mobilité. Avec cette offre élargie, les gens qui ont bu opteront peut-être plus facilement pour les transports en commun, au lieu de prendre leur voiture."

Dix-huit lignes sur les vingt partiront de la place de Brouckère vers les faubourgs. La ligne N30 suivra pour sa part l'axe Rogier-Gare du Midi. Une dernière ligne desservira plusieurs points importants comme Schuman, Flagey, Dailly ou Tour & Taxis. Les bus se suivront toutes les 20 minutes et toutes les 10 minutes pour ceux de l'axe nord-sud. La ligne N71, qui existe actuellement, ne roulera plus que le jeudi soir. Le trajet coûtera 3 euros, comme pratiqué actuellement sur la N71. La carte de 10 trajets sera facturée 21 euros. Les abonnés pourront également, moyennant un supplément de 7 euros par mois (70 euros par an), emprunter ces bus de nuit.

"Le coût de ce service de nuit s'élève à 3,6 millions d'euros", explique encore Pascal Smet. "Bien sûr, nous procéderons à une évaluation à la fin de l'année pour voir si Noctis est un succès. Mais nous pensons déjà développer un système de taxis collectifs, à mi-chemin entre les transports en commun et le taxi normal, pour desservir les fins de ligne de bus. Ce projet devrait voir le jour à la fin de l'année." Noctis mettra 67 bus sur les routes durant 104 nuits par an. La STIB pourrait donc engager du personnel pour assurer ce service.

L'inauguration de Noctis se tiendra le 20 avril. Sept cents personnes seront invitées à assister à une avant-première à l'UGC de Brouckère avant d'emprunter gratuitement les bus Noctis. Les invitations pour l'avant-première seront disponibles via le site de la STIB: www.stib.irisnet.be.

18:41 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/04/2007

Moureaux veut une majorité rouge-romaine

MoureauxDans un entretien publié samedi par les quotidiens Le Soir et De Standaard, Philippe Moureaux, le chef de file du PS bruxellois et vice-président du PS, donne la priorité à une équipe rouge-romaine après le 10 juin et veut la mise sur pied d'une coalition identique au fédéral, à la Communauté française et dans les Régions bruxelloise et wallonne.

 

Philippe Moureaux préconise l'installation, après les élections du 10 juin, d'une équipe rassemblant PS et cdH avec le sp.a et le CD&V. Il estime en effet que "si l'on excepte la N-VA, le CD&V n'est pas plus extrémiste que le VLD ou le sp.a". Il ne veut plus d'une coalition avec le duo Guy Verhofstadt-Didier Reynders estimant que le MR est frappé d'"une forme d'amnésie sociale".

 

"Je dénonce tout le temps la supercherie politique du MR qui se présente sous la ligne du libéralisme social et qui défend les plus aisés, les nantis. Je crois que le MR est marqué fondamentalement du seau du désintérêt pour les classes populaires comme pour les petites classes moyennes", dit notamment Philippe Moureaux. Le vice-président du PS dit encore qu'il souhaite "que la majorité au fédéral soit semblable à celles qui composent les gouvernements des Régions pour une question de cohérence dans les politiques entreprises à tous les niveaux de pouvoir". Philippe Moureaux ajoute d'ailleurs que son "idée de majorités symétriques rejoint son premier choix": "celui d'écarter les libéraux, comme on l'a fait à Bruxelles, en Wallonie et à la Communauté française".

 

Le numéro 2 du PS estime encore qu'"Yves Leterme est un interlocuteur extrêmement difficile. Il a posé des actes plus que maladroits. Mais je ne crois pas que, si l'on excepte la N-VA, le CD&V soit plus extrémiste que le VLD ou le sp.a". Mais Philippe Moureaux d'ajouter: "Je veux dire aux francophones qu'ils ne doivent pas être béats par rapport à certaines évolutions au Nord. Il ne faut pas baisser sa garde".

 

Le chef de file du PS bruxellois dit encore avoir la conviction aujourd'hui qu'à Bruxelles, les ministres Vanhengel et Smets, VLD et sp.a -pas CD&V- ont décidé de chasser, ou de ne plus accueillir, les enfants francophones dans des structures sociales financées par la Vlaamse Gemeensschap. Ils exécuteront ce plan des la fin des vacances de Pâques", affirme encore Philippe Moureaux.

14:48 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |