30/03/2007

Frais forfaitaires déductibles en mai sur fiche salaire

impôtLes contribuables qui déclarent des frais professionnels forfaitaires bénéficieront en moyenne d'une réduction d'impôt de 50 euros sur leurs salaires du mois de mai.

Le gouvernement a décidé ce vendredi que les contribuables qui utilisent la technique des frais professionnels forfaitaires recevront via le précompte professionnel sur les salaires du mois de mai le bénéfice du doublement du montant déductible. L'année dernière, le gouvernement avait décidé que le bénéfice de la première phase de l'augmentation des frais forfaitaires déductibles serait intégrée au précompte professionnel de décembre. Le bénéfice pour les contribuables qui utilisent cette technique dans leur déclaration, ira de 28 à 56 euros.

En moyenne, le bénéfice sera de 50 euros, précise le ministre des Finances Didier Reynders qui rappelle que le gouvernement a préféré cette technique à l'intégration dans le calcul mensuel ce qui ne représenterait chaque mois qu'une différence de quelques euros. La réduction qui sera intégrée dans le précompte professionnel du mois de mai représente la réduction d'impôt pour toute une année.

18:57 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2007

Les ministres cdH justifient la nécessité d'aller au charbon le 10/6

SimonetLe cdH a justifié jeudi son choix de mettre en avant, pour les élections législatives à la Chambre, ses ministres régionaux et de Communauté aux côtés de la nouvelle génération. "L'expertise de la Communauté et de la Région est un atout pour porter certaines thématiques étant donné que nombre de compétences, telles que la recherche ou l'emploi, s'articulent", a indiqué Marie-Dominique Simonet, deuxième effective à Liège, derrière Melchior Wathelet.

Au MR, soulignant que le Commissaire européen Louis Michel se mettra en congé durant la campagne, Didier Reynders répète régulièrement qu'il espère un même comportement de la part des ministres régionaux. "Je suis plutôt enclin à suivre l'exemple du fils Michel qui était en campagne en 2003, lorsqu'il était ministre wallon des Affaires intérieures", rétorque André Antoine. "Si je peux admettre que Didier Reynders souffre d'amnésie fiscale, il ne peut quand même pas être sujet à l'amnésie électorale", précise-t-il.

En 2003, lorsqu'il était encore chef de groupe dans l'opposition, André Antoine déposait une proposition de décret visant à instituer une incompatibilité entre l'exercice d'une responsabilité ministérielle dans le gouvernement wallon et le fait de se porter candidat aux élections législatives. En vertu de cette proposition, un ministre wallon figurant sur une liste pour la Chambre ou le Sénat se serait vu contraint de prendre congé de ses fonctions au sein de l'exécutif régional.

Outre Marie-Dominique Simonet et André Antoine, Benoît Cerexhe sera également en vue sur les listes aux législatives (2e à Bruxelles), de même que Catherine Fonck (1re dans le Hainaut) et Benoît Lutgen, qui poussera dans le Luxembourg. A l'exception de Jean-Claude Marcourt (PS), l'ensemble des ministres régionaux et de la Communauté seront d'ailleurs candidats aux législatives. Pour certains d'entre eux, qui ne sont pas élus à la Région (voire pas élus du tout), il s'agit de s'assurer une "sécurité", la fonction de ministre n'étant pas éternelle
.

21:40 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2007

Soutien à la Parentalité, le Baby Club est né !

bébéCela pourrait presque commencer comme un faire part de naissance :

 

L’asbl Mes-tissages avec le soutien la Communauté française de Belgique ; Marc Vande Weyer, Echevin de la Famille ; l’O.N.E. ; la bibliothèque de Berchem-Sainte-Agathe et la maison médicale Kattebroek sont heureux de vous annoncer la naissance d’un Baby Club à Berchem-Sainte-Agathe.

 

Sur le modèle des « Maisons Ouvertes » chères à Françoise Dolto, le Baby Club est un lieu d’accueil pour les parents (grands-parents) et leur bébé. Ce n’est donc pas une crèche ou une halte-garderie !

 

Le Baby Club, c’est également un lieu de socialisation et d’échanges.

En effet, pendant que maman ou papa échangera ses expériences avec d’autres parents, bébé pourra s’essayer à la psychomotricité, s’amuser avec divers jeux, découvrir les joies de la lecture et surtout, être en contact avec d’autres enfants.

 

Au Baby Club, les jeunes parents trouveront des idées de repas, des conseils. Ils pourront partager leurs joies ou faire part de leurs doutes. Ils pourront poser toutes les questions relatives à la parentalité à une psychologue de la maison médicale ou une puéricultrice de l’O.N.E.

 

Le Baby Club est ouvert tous les derniers lundis du mois (30 avril, 21 mai, 25 juin) de 10h à 12h à la Villa Pirsoul – Rue Joseph Mertens, 15.

Participation aux frais : 1,00 € la séance.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’asbl Mes-tissages au 02.468.26.82 ou 0486.80.85.03.

 

Marc Vande Weyer

Echevin de la Famille

21:55 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2007

La température a augmenté 2 fois plus vite en Belgique

températureCes vingt dernières années, la température a augmenté deux fois plus rapidement en Belgique que dans le reste du monde. En Belgique, la température moyenne a augmenté de 0,9 degré. Dans le monde, cette augmentation s'élève à 0,54 degré, selon le tout premier rapport sur le climat de l'Institut Royal Météorologique de Belgique (IRM), dont le magazine flamand Humo a publié des extraits cette semaine.

C'est la première fois que l'IRM prend part au débat climatique, parce que, selon ses propres dires, aucune étude comparable n'a jusqu'à présent été réalisée. "Nous avons été sérieusement effrayés à plusieurs reprises", indique le climatologue Luc Debontridder. "La situation est beaucoup plus grave que nous le pensions", dit-il. Entre 1833 et 1910, la température moyenne s'élevait à Uccle à 8,8 degrés. Entre 1910 et 1987, elle a atteint les 9,7 degrés, mais après 1987 elle a continué à s'élever pour atteindre une moyenne de 10,6 degrés.

C'est pourquoi en Belgique la température évolue presque deux fois plus vite que dans le reste du monde. "Cette augmentation est énorme, cela ne s'est jamais produit sur les 100.000 dernières années", d'après Luc Debontridder.

17:10 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2007

Les centres de planning familial lancent un site web pour les jeunes

planingLes quatre fédérations de centres de planning familial de la Communauté française ont annoncé lundi le lancement d'un site internet commun baptisé loveattitude.be. Ce site est destiné à un public jeune et concerne la prévention dans les relations affectives et sexuelles.

"Notre mission de prévention ne pouvait plus se passer d'une présence sur le web", a indiqué Carole Grandjean, directrice de la Fédération laïque des centres de planning familial (FLCPF). "Ce média touche en effet tous les jeunes et offre l'avantage d'un accès rapide à l'information ainsi que la possibilité de rester anonyme", a-t-elle ajouté. Face au grand nombre d'informations incohérentes et erronées que l'on peut trouver sur internet, ce site a pour but d'offrir toutes les informations sur les questions qui touchent à la vie relationnelle, sexuelle et affective.

Il informe également sur les missions et l'offre concrète proposées par l'ensemble des centres de planning. Le site offre enfin un espace de réflexion, d'interactivité et de développement de l'esprit critique. Loveattitude.be est principalement destiné aux jeunes de 12 à 25 ans. Une attention particulière a été portée aux garçons, aux aspects multiculturels et aux jeunes fréquentant des écoles techniques ou professionnelles.

22:59 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2007

Une large majorité des Belges souhaite que la Belgique perdure

BelgiqueMême si la pérennité de la Belgique est vivement souhaitée par une large majorité des Bruxellois et des Wallons (tous deux à 98%), suivis des Flamands (92%), un Belge sur deux estime que la Belgique aura disparu d'ici 2050, révèle un sondage co-organisé par les quotidiens Le Soir et De Standaard, à paraître samedi.

La fierté nationale livre des résultats mitigés: 58% en Wallonie, 41% en Flandre et 41% à Bruxelles. Le séparatisme n'est pas triomphateur, selon le sondage, qui révèle une majorité quasi absolue des Belges, toutes régions confondues, favorables à une Belgique qui continue d'exister. Les séparatistes représentent dès lors une minorité: 6,2% des Flamands réclament la fin de l'aventure, pour 2% des Francophones.

Interrogés sur le retour à un Etat belge unitaire, avec un parlement national et un gouvernement national, sans décentralisation, un tiers des Wallons et des Bruxellois affichent une nostalgie de la Belgique d'antan, tandis que moins d'un Flamand sur 5 y est favorable. Ils sont encore 23% de Bruxellois et 16% de Wallons à souhaiter un Etat fédéral renforcé. Une majorité de Francophones ne souhaite donc pas que l'on touche à la structure de l'Etat. Sauf, le cas échéant, pour revenir en arrière.

Presque un Flamand sur deux privilégie un Etat fédéral avec davantage de compétences pour les Régions et les Communautés, contre un Wallon sur quatre et presque autant de Bruxellois. Le désir d'autonomie ne constitue pas le monopole des Flamands. Dans le domaine de l'emploi, une question pour laquelle les partis flamands réclament à l'unanimité une autonomie plus grande, une majorité se dégage en Flandre (50,5%), mais les Wallons (48,6%) et les Bruxellois (46,7%) ne sont pas en reste. Des sujets tels que la mobilité, la lutte contre la criminalité ou encore l'armée révèlent des tendances similaires.

12:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/03/2007

Lancement du Sidaction 2007 sous le signe de la solidarité

sidactionLe Sidaction 2007, opération annuelle de collecte de fonds pour contribuer à la lutte contre le Sida, démarre ce vendredi pour trois jours, sous le signe de la solidarité, avec la participation d'un nombre record de 11 chaînes de télévision et 5 de radios.

Lancé en 1994, le Sidaction avait permis l'an dernier de recueillir 5,6 millions d'euros de plus de 129.000 donateurs. Selon Sidaction, 40 millions de personnes vivent avec le virus du Sida, dans le monde, dont 150.000 en France. A cette occasion, l'Institut de veille sanitaire a souligné que la vigilance restait de mise dans la surveillance du virus en France, malgré la "baisse spectaculaire" des cas de sida et des décès grâce à l'introduction de puissants traitements antirétroviraux à partir de 1996.

Le nombre annuel de décès liés au sida est tombé de 3.000 en 1996 à 400 en 2005, selon ce bilan de "10 ans de surveillance 1996-2005" du VIH/sida en France. Dans le même temps, le nombre annuel de nouveaux cas de sida passait de 4.000 à 1.200. Onze télévisions --TF1, France 2, France 3, France 4, France 5, RFO, le groupe Canal+, ARTE, le groupe M6, Pink TV, LCI-- et cinq radios --Europe 1, France Inter, France Info, le réseau France Bleu et RTL-- vont multiplier les programmes pour sensibiliser leurs auditeurs et les inviter à faire des dons.

Dès le 5 mars, un numéro d'appel gratuit, le 110, a été ouvert pour recueillir les promesses de dons et 4.500 bénévoles, répartis sur 29 plateaux téléphoniques dans toute la France, se relaieront jusqu'au 19 avril pour cette collecte. La moitié des fonds collectés sera consacrée à la recherche, l'autre à des actions de prévention et d'aides aux malades.

21:51 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/03/2007

2.600 nouvelles places en crèches

crècheLe gouvernement bruxellois, réuni aujourd'hui, a approuvé un plan destiné à favoriser la création de 2.600 places d'accueil supplémentaire pour la petite enfance dans la capitale d'ici 2009.

Un montant de 10 millions d'euros est à la disposition des communes de la capitale. Selon les études, Bruxelles offre quelque 13.500 places d'accueil pour les enfants âgés de moins de 3 ans. Mais on y dénombre dans le même temps quelque 42.000 enfants âgés de moins de 3 ans. Le taux de couverture des quartiers par les dispositifs d'accueil est très disparate.

Le plan prévoit notamment un soutien financier du gouvernement bruxellois pour la rénovation de bâtiments communaux destinés à l'accueil d'au moins 5 bambins. Un montant de 3 millions d'euros est dégagé sur le budget 2007. Dès 2007 également, les communes sont sollicitées pour introduire un dossier de création de nouvelles structures d'accueil dans le cadre des contrats de quartier et des fonds structurels européens.

Les communes qui rentreront des projets dans le cadre de ces programmes recevront prioritairement des postes d'Agents Contractuels Subventionnés, ont affirmé le ministre-président Charles Picqué et le ministre de l'Emploi Benoît Cerexhe.

18:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2007

Les tambours de la Paix à Berchem-Sainte-Agathe

tambours de la paix 2007

Depuis toujours, on a battu tambour pour envoyer les hommes à la guerre. Aujourdhui, la Journée mondiale Poésie-Enfance invite les enfants à battre tambour pour conduire le monde vers la paix.


Depuis le 21 mars 2000, des dizaines de milliers d'enfants ont tambouriné pour la paix le jour du printemps sur les places publiques de Belgique et d'ailleurs: 14.983 enfants et adultes en 42 lieux de la Communauté française cette année-là, 20.851 enfants et adultes en 85 lieux l'année suivante. Cette année 2007 sera l’année de tous les records, puisque plus de 94.000 enfants et adultes se sont réunis dans 194 lieux.


Rappelons les buts de la Journée Poésie-Enfance, organisée par Moussia Haulot (Maison internationale de la poésie): d'abord, donner la parole à l'enfant à travers la poésie, lui donner le mot et sa magie; ensuite, donner aux enfants conscience de l'autre et de leur solidarité humaine en les invitant à bâtir, ensemble, un monde moins cruel.
Les Nations unies ont déclaré les années 2000-2010 "décennie internationale de la promotion d'une culture de la paix et de la non-violence au profit des enfants du monde" aime rappeler l'épouse d'Arthur Haulot. Sa démarche s'y inscrit parfaitement. Le thème des "Tambours pour la paix" mobilise l'attention de nombreux enfants qui y travaillent en général dans le cadre scolaire. A travers les écrits sincères des enfants, l'attention des adultes est focalisée sur l'existence des enfants-soldats.

 

Dans notre commune, près de 320 jeunes et adultes se sont réunis à la Place du Roi Baudouin en présence du Bourgmestre et de votre serviteur.

 

Merci au service Prévention de notre commune pour la coordination de cette manifestation et aux enseignants de l’école communale qui ont répondu présent à ce nouveau rendez-vous de la paix.

 

Bravo enfin aux enfants qui, malgré un temps plus que maussade, ont fait résonner leurs tambours et fait entendre leurs maitres mots : « La Paix, ça commence entre nous ! » et « La Haine, je dis non ! ».

 

Marc Vande Weyer

Echevin de la Jeunesse

17:36 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2007

Pas de RER à Bruxelles avant... 2016

RERAttendu "à l'horizon 2012", le projet de Réseau Express Régional (RER) a pris du retard, quatre ans dans le meilleur des cas. Le RER ne devrait être opérationnel qu'en 2016, la lourdeur et la longueur des procédures administratives à Bruxelles freinant la concrétisation du projet.

L'administrateur délégué d'Infrabel, Luc Lallemand, a dévoilé lundi devant la Commission mixte (Infrastructure, Aménagement du territoire) du Parlement bruxellois, le nouvel agenda de mise en service du RER. Il a confirmé que la réalisation du projet prendrait un retard d'au moins quatre ans.

La mise en service de la ligne 161 Bruxelles-Ottignies attendue pour 2011 ne devrait être réalisée que fin 2015. Celle de la ligne 124 Bruxelles-Nivelles, prévue pour 2012 est reportée à fin 2016. Contrairement aux autres Régions, la procédure est double à Bruxelles, car Infrabel doit d'abord obtenir un certificat d'urbanisme avant le permis.

Outre le RER, le diabolo censé garantir un meilleur accès à l'aéroport national Brussels Airport a aussi du plomb dans l'aile. Annoncé pour 2010, il devrait voir le jour "dans le meilleur des cas" en 2012.

17:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2007

Les communes bruxelloises au bord du gouffre

PicquéSelon Charles Picqué, ministre-président de la Région bruxelloise, 17 des 19 communes bruxelloises seront sous plan financier à très court terme. Notons que Berchem-Sainte-Agathe est déjà sous plan financier. "Un grand nombre de communes sont au bord du gouffre et dans l'impossibilité de remplir leurs missions. Tout laisse à penser que seules deux communes ont une chance de ne pas entrer sous plan de financement à court terme", souligne Charles Picqué.

Cette dégradation "en cours depuis une dizaine d'années", s'explique selon M. Picqué, par l'appauvrissement des populations. Par ailleurs, le ministre-président précise que "la réforme des polices coûte toujours très cher et les réformes fiscales diminuent les recettes des communes".

17:23 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2007

Un large soutien à l'introduction des plaques pour cyclomotoristes

plaqueL'introduction de plaques d'immatriculation pour les cyclomotoristes (classe A et B) bénéficie d'un large soutien politique. C'est ce qui est ressorti samedi d'un débat politique au Parlement flamand, organisé par le Motorcycle Action Group (MAG).

Le MAG avait convié plusieurs responsables politiques (dont Jef Van den Bergh (CD&V), Jan Peumans (N-VA), Rudi Daems (Groen!), Pieter Huybrechts (Vlaams Belang), Miguel Chevalier (Open Vld), Hans Bonte (sp.a)).

Selon le MAG, à l'heure actuelle, il est impossible d'identifier les vélomoteurs en cas d'excès de vitesse. Il y a aussi un problème d'assurance. Lorsqu'un cyclomotoriste est impliqué dans un accident, l'assurance peut revendiquer les dégâts jusqu'à 31.000 euros. Lorsque le vélomoteur a été trafiqué, tous les dégâts doivent être remboursés. C'est un drame financier pour la plupart des motocyclistes, selon le MAG.

La semaine prochaine, des propositions liées à l'introduction des plaques d'immatriculation pour vélomoteurs seront discutées à la Chambre. Par ailleurs, lors de ce débat, l'ensemble des participants semblait d'accord pour que soit menée au moins chaque année une large campagne de sensibilisation sur la sécurité des motocyclistes.

12:04 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2007

21 minutes par semaine aux caisses des supermarchés

coursesLe consommateur belge passe en moyenne 21 minutes par semaine dans les files d'attente aux caisses, selon une enquête réalisée par le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC). Pour l'association, la présence dans les grandes surfaces de technologies comme le self-scanning et les bornes interactives faciliterait les courses des consommateurs.

Différences sociales et culturelles
Les consommateurs francophones perdent quatre fois plus de temps hebdomadaire aux caisses que leurs homologues néerlandophones (37 minutes contre 9). Des disparités sont également relevées entre les groupes sociaux puisque les personnnes disposant de revenus moyens semblent perdre plus de temps aux caisses (29 minutes) que ceux ayant un revenu moindre (9 minutes).

Se renseigner sur un article
En outre, le Belge consacre en moyenne, par semaine, 36 minutes à se renseigner après un article, auprès d'un vendeur notamment. Les personnes disposant de hauts revenus ou vivant dans des villes flamandes consacrent plus d'une heure par semaine à la recherche de renseignements sur des articles (respectivement 67 et 62 minutes).

Volonté d'utiliser les bornes
Septante % des personnes interrogées seraient prêtes à utiliser le self-scanning pour gagner du temps en faisant leurs courses. Près de 84 % des gens utiliseraient les bornes interactives permettant de vérifier le prix des articles. De même, la plupart des personnes sont prêtes à utiliser tout type de borne interactive, comme celles permettant de sélectionner des articles et de les récupérer à la caisse ou permettant de payer et de recevoir l'article commandé.

Influence sur le choix du magasin?
La présence dans les rayons d'étiquettes électroniques fournissant de plus amples informations sur les prix ou la disponibilité des produits serait profitable, estiment 69 % des personnes interrogées. Près de la moitié des gens (48 %) déclarent que la présence de telles innovations ne les inciterait pas à choisir un magasin plutôt qu'un autre, pour 29 % des gens qui estiment que cela influencerait certainement leur choix de grande surface.

Rapidité
Si les francophones et les personnes âgées de 18 à 29 ans semblent plus enclins à utiliser ces nouvelles technologies que les néerlandophones et les personnes plus âgées, d'une manière générale, selon le CRIOC, les consommateurs souhaitent gagner du temps lors de leurs achats. "Le secteur de la distribution se doit de proposer des innovations, des solutions pour permettre au consommateur de faire ses courses de manière plus agréable et plus rapide", estime le Centre.

Pour son enquête, le CRIOC a réalisé 600 interviews quantitatives par téléphone en mai 2006. La marge d'erreur totale sur l'échantillon est de 4 %.

17:39 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2007

Les paiements par sms réalisables dès la mi-avril

gsmEffectuer des paiements par sms deviendra une réalité dès la mi-avril grâce à un système mis au point par les créateurs de Skynet et Keytrade.

La banque sur gsm permettra de virer par sms un montant allant jusqu'à 150 euros. Les virements, instantanés, transiteront sur la e-banque tunz.com, qui facture entre 0,15 et 0,40 euro chaque transaction. De leur côté, les commerçants qui adhèrent à ce système de paiement, apparenté à la carte Proton, doivent céder 1% de la transaction.

La personne qui reçoit de l'argent en est avertie par sms, son compte est ouvert automatiquement et elle reçoit son code par sms également. Une fois ouvert de cette manière ou moyennant l'approvisionnement par un virement ou par carte de crédit, il suffirait donc de composer un simple sms avec le montant et le numéro du destinataire de l'argent.

18:46 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2007

"Les mesures contre le smog aident, mais pas beaucoup"

smogLa limitation de vitesse à 90km/h sur les autoroutes flamandes dans le cadre des problèmes de smog aide, mais pas beaucoup, affirme le bureau d'études Transport & Mobility Leuven mercredi. Sa directrice, Griet De Ceuster, pense même que l'effet des mesures prises en Flandre ne sera pas mesurable.

Selon Griet De Ceuster, il y a peu de différence entre les émissions de particules fines des véhicules au diesel à 90km/h et à 120km/h. Les mesures actuelles n'ont, de plus, pas d'effets sur les émissions des camions et du trafic urbain, responsables en grande partie des particules fines causées par le transport.

"Elles sont par contre efficaces contre les oxydes d'azote émis par les voitures à essence", selon la directrice. Celle-ci souligne aussi que l'industrie, l'agriculture, les ménages et les centrales émettent également des particules fines. Le dépassement des normes pour les particules fines dépend en partie du temps.

Météo
Les derniers jours ont été secs et peu venteux, ce qui a fait augmenter la quantité de particules fines dans l'air. "Ce qui est émis maintenant reste dans l'air", selon Mie Van den Kerchove, de la Vlaamse Milieumaatschappij (VMM). Les trois premiers mois de 2007 ont été venteux et pluvieux, ce qui est plutôt favorable pour la qualité de l'air.

"Nous n'avons jusqu'à présent pas eu de smog hivernal. En 2006 par contre, la norme a été dépassée pendant deux semaines, la dernière semaine de janvier et la première de février", explique la porte-parole. "Pour le moment, les relevés sont un peu meilleurs que ce matin, parce qu'il y a un peu de vent. Demain (jeudi), nous nous attendons à ce que la situation soit à nouveau plus mauvaise", conclut Mie Van den Kerchove.

18:47 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2007

Les Belges boivent de plus en plus d'alcool

alcool14% des Belges boivent de l'alcool tous les jours, et 26% deux à trois fois par semaine, révèle mercredi un sondage Eurobaromètre publié par la Commission européenne.

L'enquête, menée à l'automne dernier dans l'ensemble des pays de l'Union européenne, montre une hausse de la consommation de l'alcool sur le Vieux continent. En 2003, 61% des sondés déclaraient avoir bu de l'alcool au cours des 30 derniers jours. Trois ans plus tard, ils étaient 67% à répondre positivement à cette même question. En Belgique, ce chiffre est passé de 62% à 72% en trois ans. S'ils sont plus nombreux que les femmes à boire, les hommes consomment également de plus grandes quantités d'alcool que la gent féminine.

"Alcool défonce"
Le sondage confirme par ailleurs la consommation volontairement excessive d'alcool, pratique dite de "l'alcool défonce" ou "binge drinking" dans les pays anglo-saxons. Ainsi un Européen sur dix a l'habitude de s'enfiler 5 boissons alcoolisées ou plus en une seule soirée.

19:17 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2007

Acquittement pour des femmes assesseurs qui devaient allaiter

bébéTrois mères de nourrissons qui n'avaient pas répondu à une convocation pour être assesseurs de bureau de vote aux dernières élections communales ont été acquittées aujourd'hui en correctionnelle après avoir pu prouver qu'elles devaient donner le sein à leur bébé.

Le tribunal correctionnel de Termonde s'est penché sur le cas de ces trois femmes. Le juge a estimé que le fait qu'elle nourrissait leur bébé au sein, avec les "problèmes pratiques qui y sont liés" était une raison suffisante pour ne pas remplir leur devoir d'assesseur.

Ces trois mamans avaient fourni un certificat médical après avoir reçu leur convocation. Pour vérifier leurs dires, le parquet de Termonde avait alors envoyé un médecin légiste, qui avait conclu qu'aucune raison médicale ne les empêchait de siéger au bureau de vote.

Le juge du tribunal, le médiatique Freddy Troch, a cependant estimé que "le tribunal ne pouvait faire fi des problèmes pratiques auxquels les inculpées ont été confrontées". "L'allaitement n'est bien sûr pas une maladie, mais il requiert de l'organisation", indique le juge dans ses attendus.

19:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2007

Travailler plus longtemps est avantageux

senior2Les travailleurs qui à l'âge de 60 ans n'optent pas pour la prépension mais continue à travailler pendant 5 ans, même partiellement, peuvent rapidement bénéficier d'un avantage allant jusqu'à 70.000 euros grâce à de récentes mesures gouvernementales, selon un constat établi par PriceWaterhouseCoopers (PWC) dont les journaux du groupe Corelio rapportent les grandes lignes lundi.

Travailler jusqu'à 65 ans rapporte un important avantage fiscal. Ainsi, l'impôt sur le capital de la pension complémentaire sera soumis à un impôt de 10% au lieu de 16,5% à condition que le travailleur reste actif jusqu'à l'âge légal de la pension. Par ailleurs, toute personne qui reste active entre 62 et 65 ans peut bénéficier d'un bonus pension de 2 euros par jour de travail.

Pour un employé de 60 ans, qui est payé chaque mois 3.500 euros bruts et qui recevra à 65 ans un capital correspondant à 4 fois son dernier salaire annuel brut, l'avantage obtenu par le fait de continuer à travailler après 60 ans s'élève à environ 72.000 euros. Des montants encore plus élevés pour les cadres et membres de la direction.

16:56 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2007

Un nouveau bureau depuis deux jours

Bureau MarcInstallé comme échevin le 1er décembre dernier, j’ai pris officiellement possession de mon bureau à l’administration communale ce vendredi 9 mars 2007.

L’honnêteté me pousse à dire que ce bureau était déjà disponible depuis quelques semaines mais que j’ai souhaité qu’on le rafraîchisse un peu avant que je m’y installe ! On a dès lors repeint les murs dans des couleurs qui en ont déconcertés plus d’un ! Mais bon, en ma qualité d’échevin de la Jeunesse, il fallait choisir des couleurs flashs et dynamiques.

 

En ce qui concerne la déco, j’ai souhaité placer une reproduction d’un artiste trop vite décédé, Keith Haring. En effet, ce peintre américain est décédé à l’âge de 31 ans du sida.

 

Alors pourquoi avoir choisi une reproduction de cet artiste ?

 

D’une part, parce qu’encore une fois, les couleurs de cette œuvre sont chaudes et intenses. De plus, l’œuvre en elle-même, illustre assez bien les compétences dont je m’occupe : Jeunesse, Famille et Parentalité, Accueil extrascolaire et Petite enfance.

(voir illustration de cet article).

15:19 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2007

La journée nationale de la sécurité routière se tiendra ce dimanche

sécurité routièreLa Journée nationale pour la sécurité routière se tiendra le 11 mars à Bruxelles. Le but est de rassembler tous les acteurs de la sécurité routière devant le plus grand public. Le réseau de volontaires "Je suis pour", qui veut s'impliquer pour la sécurité routière, y sera présenté.

Une trentaine d'associations seront présentes pour cette journée qui se tiendra au Brussels Event Brewery (58, rue Delaunoy à Molenbeek-Saint-Jean). Le réseau "Je suis pour" sera lancé dimanche. Il s'inscrit dans le projet européen VAMOS dont le but est de créer dans chaque Etat-membre de l'Union européenne un réseau national de volontaires. Ceux-ci sont invités à mener des actions pour la sécurité routière dans leur commune, quartier ou rue.

Jelle Cleymans, pour le côté néerlandophone, et Maria Del Rio (RTL-TVI) pour le côté francophone seront chargées d'animer l'événement. La journée d'action sera suivie lundi par les Etats généraux de la sécurité routière qui, cinq ans après les premiers Etats généraux, doivent dresser un nouvel état de la sécurité routière. Il sera notamment question de la mise sur pied d'un "casier judiciaire" des infractions routières.

11:08 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2007

Berchem assure, dans la continuité

Ancienne_eglise_Berchem_Ste_AgatheLa confortable majorité mise en place après le 8 octobre (Liste du Bourgmestre Riguelle-MR) a dévoilé mercredi soir les lignes de force de sa future politique. Petit aperçu des nouveautés marquantes qui pointent à l'horizon.

 

Sécurité

Une hausse de 2 à 3 % du budget de la police est prévue pour renforcer les efforts accomplis en matière de prévention. Le collège souhaite en effet développer les contacts entre police, éducateurs et élèves de 5 e et 6 e primaire.

 

Economie et emploi

La charte « Entreprise-Territoire » devrait permettre à la commune de soutenir, via les PME, l'emploi local. « A compétence égale, soutient le bourgmestre Joël Riguelle (CDH), des Berchemois seront privilégiés »

 

Vie sociale

Critiquée pour avoir supprimé l'échevinat des Affaires sociales, la commune se rebiffe en annonçant la création d'une soixantaine de nouvelles places en crèche. Un nouveau home, répondant au doux nom de « Val des Fleurs » devrait également sortir des limbes en 2009-2010.

 

Santé

En partenariat avec la Coordination sociale, une « Plate-forme berchemoise de la santé » devrait être créée, pour « faire un inventaire complet de l'offre en soin de la commune », afin d'éviter le recours systématique aux services d'urgence.

 

Commerce

Au rayon des nouveautés, un « Plan Sécurité Commerces » et l'installation d'un « manager commercial » sont censés dynamiser l'offre commerciale de la commune.

Aménagement urbain. Un règlement communal d'urbanisme devrait affiner le RRU (Règlement régional d'urbanisme). Le développement du quartier de la gare, le réaménagement de la place Schweitzer font partie des chantiers d'envergure auxquels devra faire face la commune.

 

Mobilité

Pointons la création d'une station Cambio et l'interdiction de parking pour les camions.

 

Extrait du Journal LE SOIR du 09/03/2007

 

Dommage que cet article du journal LE SOIR ne fasse pas écho des volets Jeunesse, Famille et Petite enfance de notre ambitieux programme de majorité !

22:43 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2007

Le trafic vélo à Bruxelles a quadruplé

cyclisteLe trafic vélo en Région bruxelloise a quadruplé lors des cinq dernières années et atteint à présent 4 pc du total des déplacements. Le nombre de déplacements quotidiens est passé de 30.000 à 120.000 cette année, indique aujourd'hui De Morgen.

Circuler à vélo dans Bruxelles reste de surcroît plus sûr qu'en Wallonie et en Flandre. Ce sont surtout des habitants jeunes, de type occidental et d'un haut niveau d'enseignement qui roulent à vélo dans la région capitale.

Effet boule de neige
Pour le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (sp.a) cette évolution s'explique essentiellement par l'amélioration de l'infrastructure cycliste dans la Région Bruxelles-Capitale. Il estime que l'effet boule de neige joue aussi un rôle majeur. "Plus on voit de personnes circuler à vélo à Bruxelles, plus de nouveaux cyclistes se joindront aux premiers".

22:03 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2007

Heures d'ouverture des magasins: la nouvelle loi entre en vigueur

epicerieCe 1er mars 2007 entre en vigueur la loi relative aux heures d'ouverture dans le commerce, l'artisanat et les services, voulue par la ministre des Classes moyennes Sabine Laruelle, a indiqué cette dernière dans un communiqué diffusé mercredi. Cette loi est une refonte du régime légal relatif au repos hebdomadaire et aux heures d'ouverture qui remonte à 1960 et 1973.

Pour le commerce de détail, le jour de repos hebdomadaire obligatoire devient la règle et les heures d'ouverture actuelles sont maintenues, à savoir de 5h à 21h les vendredis et jours ouvrables précédant les fériés et de 5h à 20h les autres jours. Dans les deux cas, des dérogations peuvent être prévues par les communes à l'occasion de circonstances particulières et passagères.

Des moyens supplémentaires sont donnés aux communes pour mieux contrôler les night-shops et les phone-shops. Un règlement communal peut soumettre tout projet d'exploitation à une autorisation préalable délivrée par le collège des bourgmestre et échevins sur base de critères objectifs, comme la localisation spatiale, l'ordre public, la sécurité ou le calme.

Le bourgmestre peut aussi ordonner la fermeture des night-shops et des phone-shops exploités en contravention avec le règlement communal ou la décision du collège des bourgmestre et échevins.

19:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2007

Quatre pages pour sonder les Berchemois de plus de 65 ans

Est-ce parce qu'il avance en âge, que ce jeune grand-père - 52 ans - de Joël Riguelle (LBR) a pris les seniors sous sa coupe ? Possible, les plus de 65 ans viennent de recevoir un questionnaire qui ne manquera pas de les intéresser. Cet état des lieux aura un impact naturel sur la politique locale en la matière.

 

"L'essentiel des conclusions sera publié dans le prochain journal local, le Berchem News. Elles me permettront de faire des propositions concrètes au collège", explique celui qui a aussi la charge des seniors dans sa commune.

 

Les plus âgés ont-ils des besoins différents en terme de déplacements ? Des formations Internet à leur attention se justifieraient-elles ? Sont-ils suffisamment informés par les services culturels ? Etc. Les premiers intéressés ont jusqu'au 9 mars pour faire connaître leurs desiderata à qui de droit.

 

Sachez par ailleurs que Berchem relancera le conseil consultatif des seniors. Quant aux propositions des seniors, elles seront analysées à la fin de ce semestre.

 

Extrait du Journal LA DERNIERE HEURE LES SPORTS du 06/03/2007

18:09 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2007

On veut garder Albert et Paola

albert2Le conseil communal de Mortsel vient de décider d’enlever de la maison communale les portraits du couple royal. Serait-ce possible à Bruxelles ?

 

Le retrait des portraits royaux intervient dans le prolongement d’une autre mesure flamande. En effet, la prestation de serment est aujourd’hui régionalisée. En Wallonie et à Bruxelles, on a maintenu le serment classique (qui fait référence au roi, aux lois du peuple belge et à la Constitution). En Flandre, plus question de Belgique ni de famille royale. Le journal LA CAPITALE a demandé à plusieurs bourgmestres de Bruxelles leurs réactions sous forme de deux questions.

 

1. Que pensez-vous du retrait des portraits du couple royal ?

2. Êtes-vous d’accord avec la prestation de serment régionalisée des Flamands ?

 

Voici les réponses de Joël Riguelle, Député-Bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe :

 

1. « Etrangement, je n’ai pas entendu parler de la suppression des portraits royaux dans certaines salles de conseil communal. J’avoue que je suis très surpris. Le fait de censurer une telle tradition est d’une inconscience et d’une mesquinerie totale. »

 

2. « Je m’opposerai totalement si l’on devait un jour modifier, en Wallonie et à Bruxelles, la prestation de serment. Nous sommes et nous devons être respectueux de la monarchie et de la Constitution. Il faut arrêter de faire de la provocation. »

22:15 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2007

Milquet à la Chambre, Delpérée au Sénat

MilquetC'est d'ici une quinzaine de jours que le cdH devrait avoir arrêté l'essentiel des places en vue sur l'ensemble des listes que les centristes présenteront à l'occasion des élections législatives du 10 juin.

L'information n'est pas officiellement confirmée mais selon plusieurs mandataires démocrates-humanistes en vue, il appert que la présidente Joëlle Milquet choisira de se présenter à la Chambre, à Bruxelles. Francis Delpérée aurait, lui, la cote pour tirer la liste au Sénat. Parfois annoncé en tête de liste pour la Haute assemblée, le ministre régional André Antoine serait premier effectif à la Chambre dans ses terres du Brabant wallon.

En ce qui concerne les autres têtes de liste, il ne fait plus guère de doute que Melchior Wathelet sera à la Chambre à Liège, la ministre de la Communauté Catherine Fonck dans le Hainaut (il subsisterait une incertitude quant à la première suppléance hennuyère), Josy Arens dans le Luxembourg et l'échevin Maxime Prévot à Namur.

18:47 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/03/2007

"Bruxelles, Capitale de l'Europe", 150 lieux à visiter les 24 et 25/03

VanhengelQuelque cent cinquante lieux proposés par les 27 pays membres de l'Union européenne ouvriront gratuitement leurs portes au public le week-end des 24 et 25 mars à Bruxelles, à l'occasion du 50e anniversaire de la signature du Traité de Rome, ont annoncé vendredi les organisateurs de l'évènement, sobrement baptisé "Bruxelles, Capitale de l'Europe".

Ce sera l'occasion de découvrir d'une part, le visage européen de Bruxelles, mais aussi de rencontrer les gens issus des différentes communautés qui composent l'UE. "Cet évènement est aussi l'occasion de se questionner sur la place de l'Europe à Bruxelles et de montrer à tous combien nous sommes fiers que Bruxelles soit la capitale de l'Europe", précisent les organisateurs, qui ont obtenu le soutien du ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, Charles Picqué, et du ministre bruxellois des Finances, du Budget, des Relations extérieures et de l'Informatique, Guy Vanhengel.

Le temps d'un week-end, le public pourra visiter une ambassade, déguster des spécialités culinaires chypriotes ou tchèques, déambuler dans une galerie d'art, découvrir un atelier d'artistes danoises ou assister aux émissions d'une radio espagnole. Le programme complet, reprenant les 150 découvertes proposées par les 27 Etats-membres de l'UE, est disponible sur le site internet http://www.windbag.be.

23:35 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2007

Cet hiver est le plus chaud jamais enregistré

météoAvec une température moyenne de 6,6 degrés, l'hiver 2006-2007 (décembre-janvier-février) est le plus chaud jamais enregistré, a-t-on appris auprès de l'IRM (Institut royal météorologique). Ces mesures de températures existent depuis 1833.

La normale est de 3,1 degrés. L'hiver qui avait été le plus chaud jusqu'à présent était l'hiver 1990 avec 6,1 degrés. Avec 270,7 litres par m², les précipitations ont été "très anormales", soit un phénomène égalé ou dépassé tous les dix ans. La normale est de 186,8 litres par m2.

Il y a eu 62 jours de précipitations, ce qui est dans les normales. L'ensoleillement a été faible: 124 heures contre une normale de 168 heures. Cet ensoleillement est "très anormal".

18:01 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |