31/10/2005

Pour ne pas oublier...

Comme chaque année, le 1er novembre (jour de la Toussaint) sera l’occasion pour les autorités communales de Berchem-Ste-Agathe de rendre hommage aux morts des deux dernières guerres mondiales et à ceux qui ont sacrifié leur vie pour la patrie.

 

Un cortège constitué des autorités communale, des associations patriotiques et des mouvements de jeunesse se formera à la Place du Roi Baudouin et se rendra à 10h45 aux cimetières communaux par la rue des Soldats, l’avenue René Comhaire, les rues de Grand-Bigard, Kasterlinden et de l’Allée Verte.

 

Le Collège des Bourgmestre et Echevins déposera des fleurs sur la pelouse d’honneur des cimetières communaux.

 

Comme chaque année, je participerai à cette cérémonie et j’invite l’ensemble de la population à se joindre au cortège car il est important de ne pas oublier le sacrifice des anciens.

11:13 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/10/2005

La zone bleue réactivée

Cela fait déjà quelques années que notre commune dispose d’une zone bleue sur son territoire, aux alentours de la place Schweitzer et la chaussée de Gand. Les automobilistes qui s’y garent sont censés y limiter leur stationnement à deux heures et placer le disque réglementaire derrière leur pare-brise. Mais, depuis la réforme des polices, notre commune fermait les yeux sur le non-respect de ce règlement. Les agents de police ne sont en effet plus habilités à contrôler le stationnement à durée limitée. Et le personnel communal ne pouvait s’acquitter de cette tâche. Conclusion : le « tun-over » des voitures n’était plus assuré dans le centre et les commerçants en pâtissaient.

 

Dès le 1er décembre, les choses vont toutefois changer. Plus question de stationner toute la journée dans la zone bleue. Le conseil communal réunit ce jeudi 27 octobre, a approuvé la nouvelle gestion de la zone par une société privée, City parking. Et ce pour une durée de deux ans. Cette période de concession est volontairement courte car nous espérons que notre commune pourra s’inscrire d’ici là dans une structure plus large, au niveau régional. L’accord de gouvernement annonce en effet, la création d’une « Agence régionale du stationnement ».

 

D’ici là, les conducteurs sont donc tenus d’utiliser le disque dans la zone, du lundi au samedi. Les habitants des artères concernées peuvent, eux, stationner de manière illimitée, pour autant qu’ils se procurent une carte de riverains. Ils peuvent en obtenir une gratuitement à l’administration communale. Ils devront toutefois débourser 100,00 € pour la deuxième carte du ménage.

21:50 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/10/2005

Dormir une heure de plus dimanche

La nuit de samedi à dimanche, on passe à l'heure d'hiver.

Passage à l'heure d'hiver oblige, les Européens auront droit à une heure de sommeil supplémentaire au cours de la nuit de samedi à dimanche. A 3h du matin dimanche, il sera en fait 2h. Il faudra donc retarder montres et horloges d'une heure.

La Belgique et la plupart des pays européens passeront ainsi de l'heure GMT+2 à GMT+1. C'est à la suite du choc pétrolier de 1974 que la Belgique a institué l'année suivante l'heure d'hiver et l'heure d'été, pour réduire les besoins d'éclairage en début de soirée, notamment en été. Depuis 1998, une directive du Parlement européen a normalisé ce changement d'heure: le passage à l'heure d'été intervient le dernier dimanche de mars à 2h du matin, et le passage à l'heure d'hiver a lieu le dernier dimanche d'octobre à 3h du matin.

Rendez-vous le 26 mars 2006, pour le retour de l'heure d'été.


18:20 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2005

Prévention d'incendie, nouvelle législation en vigueur

Une nouvelle législation est entrée en vigueur le 1er juillet 2005: l’installation de détecteurs de fumée devient  obligatoire dans tous les logements locatifs de la Région de Bruxelles-Capitale. Ces appareils donnent une alarme en cas de formation/accumulation de fumée dans une pièce et permettent ainsi de diminuer sensiblement le nombre de morts et des blessés intoxiqués lors d’un incendie. Cette nouvelle obligation part du constat que, dans de nombreux cas, la fumée tue plus que les flammes. C’est un poison rapide et insidieux qui  assombrit et se propage tellement vite que s’orienter, même dans un endroit que l’on connaît bien, devient  extrêmement difficile, voire impossible.

 

Les exigences

Dorénavant, toutes les pièces du logement que l’on doit traverser pour aller de la chambre à coucher vers la porte donnant accès à l’extérieur doivent être équipées d’un détecteur de fumée certifié par BOSEC (Belgian Organisation for Security Certification - asbl créée en 1991 par différents organismes concernés par les nouvelles règles de certification dans le domaine de la protection incendie et l’intrusion) ou par un organisme européen agréé similaire.

Le détecteur de fumée doit être monté dans les règles de l’art, ne peut pas être de type ionique (car ils sont moins efficaces en cas de feu couvrant et moins respectueux de l’environnement) et doit être soit équipé d’une batterie incorporée d’une durée de vie de plus de cinq ans soit être relié au circuit électrique (220V) à condition qu’une batterie de secours incorporée en garantisse le fonctionnement en cas de panne de courant.

Le Code bruxellois du Logement précise que le détecteur de fumée doit être implanté au plafond, de préférence le plus au centre possible mais obligatoirement à minimum 30 cm des coins et bords. A défaut, il peut être posé sur les murs à minimum 15 cm et maximum 30 cm du plafond et à au moins 30 cm d’un coin.

 

A charge du bailleur

Les frais d’achat, d’installation et de remplacement des détecteurs sont intégralement à charge du bailleur. La personne locataire d’un logement ne peut donc pas être forcée à payer une intervention quelconque.

Par contre, elle doit aviser le propriétaire par courrier recommandé si elle constate un défaut de fonctionnement.

Les détecteurs de fumée seront remplacés au terme de la validité de la batterie annoncée par le fabricant, lors de tout dysfonctionnement ou de décharge prématurée de la batterie. Ce remplacement doit de toute façon s’effectuer au plus tard 10 ans après l’installation initiale Il existe toutefois une dérogation. En effet, les détecteurs qui ne répondent pas à ces conditions mais dont le bailleur peut prouver qu’ils ont été installés avant le 5 mai 2004, peuvent être maintenus jusqu’à la date de remplacement prévue par le fabricant et au plus tard jusqu’au 1er janvier 2010.

 

Où se procurer des détecteurs de fumée ?

Les détecteurs de fumée se trouvent dans les commerces traditionnels.

Il est également possible de commander des détecteurs de fumée optique via le site Internet de la Fondation belge des Brûlures. Les détecteurs seront livrés à domicile sans frais de livraison.

 

Plus d’informations sur les détecteurs de fumée et leur placement:

Service de prévention d’incendie du Service bruxellois d’incendie - Tél.: 02/208.84.30

Site internet de la Fondation belge des Brûlures: www.brulures.be


22:52 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/10/2005

Pour que vive la démocratie !

Avec 8,7% de l'électorat en Wallonie et 10% à Bruxelles, l'extrême droite a obtenu un score important lors des élections régionales de 2004. Un score que le mouvement associatif et syndical ne voudrait pas voir se répéter l'année prochaine, à l'occasion des élections communales. Quelques 160 organisations non gouvernementales, associations (dont la Ligue des familles), syndicats et centres culturels lancent une campagne de sensibilisation et d'information pour préparer ces élections et agir, autant que possible, sur le potentiel électoral de l'extrême droite.
La mobilisation est partie, il y a un déjà, de la CNAPD (Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie). L'idée était d'agir " à froid ", d'établir une stratégie et une analyse sur les succès électoraux de du Front National. Notre conviction, explique Yonnic Polet pour le CNAPD, est qu'il faut agir non seulement sur le symptôme (la présence de l'extrême droite dans le champ politique) mais aussi sur les contextes (les crises qui affectent les domaines politiques, économique et social).
 
La campagne " Pour que vive la démocratie " veut à la fois s'attaquer aux partis extrémistes, à leurs structures, leur financement, et en même temps agir sur l'électeur en rencontrant ses doutes, voire sa révolte, face aux conséquences de crises économique et sociale actuelles. Le chômage et la pauvreté se sont installés durablement dans certains quartiers, constate le manifeste du mouvement associatif. Mais le malaise se répand aussi dans les couches les plus aisées. Une frange non négligeable de la population manifeste une veritable méfiance vis-à-vis du monde politique et la complexité du paysage institutionnel belge fait que le citoyen finit par se perdre, constatent les signataires.
 
Ces derniers s'engagent à agir sur leur terrain : l'économique, le social, le culturel, mais aussi l'éducation, les médias. En même temps, les associations et les syndicats lancent un appel pressant aux responsables politiques pour qu'ils appliquent la loi supprimant le financement public des partis racistes et qu'ils adoptent des lois ou des décrets rendant inéligibles les responsables d'organisations condamnés pour racisme. L'appel aux politiques vise aussi le fonctionnement des partis démocratiques. Les responsables politiques, estime le manifeste, doivent renouer le contact avec le citoyen, encourager leur participation dans la gestion de la cité. Ils doivent s'interroger sur leur fonctionnement en tant que parti, trouver des actions novatrices en termes de transparence et d'évalutaion. Et agir vite les communales, c'est presque demain.
 
Martine Vandemeulebroucke
(extrait du jounal LE SOIR du 26/10/05)



23:05 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/10/2005

Miss Bruxelles est Berchemoise !

Connaissez-vous Audrey Berckmans ?
 
Non, ce n'est pas la nouvelle échevine de la Jeunesse et encore moins une candidate pour les prochaines élections communales. Cela n'a rien à voir avec la politique !
 
Audrey Berckmans est Berchemoise et elle a été élue Miss Bruxelles 2006, le 15 septembre dernier.
 
En gagnant ce concours, Audrey s'est automatiquement qualifiée pour le prochain concours Miss Belgique. Celui-ci aura lieu le 18 décembre 2005 dans le cadre d'une grande soirée télévisée que nous pourrons tous suivre sur RTL-TVI (ou VTM).
 
Dans ce genre de compétition, le soutien du public est indispensable. En effet, si notre candidate passe la rampe d'une présélection réalisée par les organisateurs du concours et qu'elle fait partie du dernier carré des finalistes, c'est alors le public qui rentre en scène et qui élit la plus belle fille du Royaume en votant par téléphone.
 
Soyons donc tous au rendez-vous !
 
Retrouvez l'ensemble des candidates sur : www.missbelgique.be



21:02 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2005

Un rappel des primes !

- Réfrigérateur et congélateur A+ et A++ = 75 euros et 100 euros

- Lave-linge AAA = 100 euros

- Chaudière à gaz = de 100 à 300 euros

- Chauffe-eau instantané au gaz = 100 euros

- Régulation thermique = 30% de la facture (TVAC), plafonnée à 300 euros

- Chauffe-eau solaire = 625 euros + 35% de la facture plafonnée à 992 euros (TVAC)

Toutes ces primes sont cumulables. Primes soumises à conditions. Il existe aussi 7 primes semblables réservées aux professionnels (artisans, bureaux, commerces, ateliers...).

Pour recevoir la prime...

  • Renseignez-vous sur les détails pratiques via le site www.sibelga.be, rubrique "Economiser l'énergie".
  • ou sur www.ibgebim.be
  • ou encore en appelant le Phone Center : 02/549.41.00
  • Téléchargez ou demandez les formulaires de demande de primes
  • Renvoyez-les à Sibelga, service Primes, quai des Usines 16, 1000 Bruxelles.

22:14 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 Des primes vous attendent encore

Vous avez déjà été nombreux à profiter des primes offertes par la Région de Bruxelles-Capitale pour vos investissements économisseurs d'énergie. La bonne nouvelle, c'est que le budget n'est pas épuisé ! C'est le moment de vous équiper à très bon compte et de profiter toute l'année des économies apportées pour votre nouvel achat.

Les journaux en ont largement parlé : Sibelga et l'IBGE ont reçu de la Région de Bruxelles-Capitale la mission de gérer un fonds de 2.100.000 euros (pour 2005), destiner à accorder des primes pour une Utilisation Rationnelle de l'Energie. Elles sont offertes aux particuliers et aux entreprises qui investissent dans des technologies capables de générer des économies d'énergie. Effort doublement récompensé : d'une part, les primes permettent d'alléger substantiellement la facture d'achat et, d'autre part, ces nouveaux équipements engendrent tout au long des années suivantes une réduction appréciable des consommations de gaz et d'électricité. Tout le monde y gagne... et notre environnement aussi !

Le bilan de 8 mois de succès

A la date du 15 août, 758 primes avaient déjà été payées pour des achats de congélateurs, 2.144 pour des lave-linge et 2.676 pour des frigos ! Les chaudières à haut rendement ont aussi connu un certain succès. Notons que 92 primes ont été demandées pour une régularisation thermique. Preuve qu'il existe encore trop d'habitations équipées d'installations de chauffages central dépourvues d'une régulation suffisante. Ces consommateurs vont se frotter les mains dès cet hiver rien qu'à regarder leur facture diminuer.

Tout le monde peut encore en profiter

Le budget avait été calculé dès le départ pour couvrir les demandes de toute une année. Et effectivement, il reste assez de fonds disponibles pour ceux qui ne sont pas encore décidés : au total, à la mi-août, 6.296 primes ont été accordées, rien qu'aux particuliers, pour une somme de presque 575.000 euros. C'est exactement la moitié du budget disponible. Il reste donc donc la même somme à attribuer, en seulement 4 mois. Il ne faut plus tarder, car il n'est pas certain qu'un nouveau budget sera accordé en 2006. Par contre, une bonne nouvelle, vous avez 3 mois après l'achat pour rentrer votre dossier : un appareil acheté le 31 décembre peut encore bénéficier d'une prime jusqu'au 31 mars 2006. Bonne chasse aux primes et aux calories !


21:28 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2005

Avenue du Haut-Champ - Rue du Blé d'Or

Automobilistes attention !
Depuis quelques jours, le sens de la circulation a changé à l'avenue du Haut-Champ et à la rue du Blé d'Or.
Un sens unique a été instauré !
Il ne vous sera plus possible de rentrer dans la rue du Blé d'Or à partir de la rue de Grand-Bigard, mais uniquement à partir de l'Avenue du Haut-Champ.
Soyez attentifs et prudents !

22:24 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les bulles blanches sont arrivées...

Vous êtes pour les petits gestes simples et efficaces qui préservent votre environnement?

Il y a du nouveau pour vous: le tri du verre par couleur !

Simple et efficace : il vous suffit de vous rendre aux bulles à verre les plus proches de chez vous et de viser juste. Le verre blanc, dans la bulle blanche. Le verre coloré, dans la bulle colorée. Vous triez plus précisément, nous collectons le verre séparément et le recyclons avec plus d’efficacité. Ouvrez l’œil : les nouvelles bulles à verre blanc vont être installées progressivement dans toute la région et dans votre quartier, quelques animations surprenantes vous attendent!

Plus de verre dans les sacs!

Le verre est un des matériaux qui se recycle le plus facilement. Et la bulle a toujours été le meilleur moyen de recycler vos bouteilles et bocaux. Aujourd’hui, c’est même le seul : le sac bleu ne nous permet plus d’assurer le recyclage. Le verre n’y sera plus accepté. Et puisque, finalement, mettre du verre dans le sac blanc ne permet pas le recyclage et présente un risque de coupure pour nos agents, quoi de plus naturel que les bulles. Dès maintenant, fini les bouteilles dans les sacs : rendez-vous aux bulles à verre.

Dans la bulle blanche

Bouteilles, flacons et bocaux en verre blanc bien vidés, sans couvercles ni bouchons.

Dans la bulle colorée

Bouteilles, flacons et bocaux en verre coloré bien vidés, sans couvercle ni bouchons.

 

Louis, de l'agence Bruxelles-Propreté


18:45 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 Berchem n'est pas un cirque !

Vous avez été nombreux a réagir de façon négative à la profilération anarchique de publicités agressives de deux grands cirques qui sont actuellement à Bruxelles. Ces cirques français et italien ont squatté un grand nombre de réverbères et de barrières de chantiers pour apposer une publicité évidemment fort peu discrète. Le cirque Bouglione a fait très fort, puisque cette année il a misé sur les couleurs fluos jaune et orange. De plus, alors que d'habitude ce genre de publicité se concentrait autour des écoles et de la place Schweitzer, plusieurs quartiers résidentiels ont été cette année envahis. Il est à noter que par la passé, la commune se montrait tolérante face à ce type de publicités mais que devant un grand nombre de protestations légitimes de Berchemois, le cirque Bouglione a été invité à se montrer plus discret et à réduire sensiblement le nombre de panneaux publicitaires. C'est ainsi que plusieurs publicités ont du être enlevées. La promotion des spectacles d'accord mais pas au détriment de la qualité de vie des Berchemois.

13:07 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2005

Déjà les préparatifs...

Des élections, cela ne s'improvisent pas ! Une campagne électorale, qu'elle soit courte ou longue, ressemble souvent au parcours du combattant. Beaucoup d'obstacles et peu de temps de repos. Mieux vaut donc être entraîné et ne pas improviser. Ce mardi 18 octobre 2005, j'ai donc mis au point une première séance photos avec un Luc Praet, un grand photographe que j'ai la chance d'avoir pour ami. Il faut dire que je connais Luc depuis plus de 25 ans. Nous avons fait une partie de nos études secondaires ensemble et nous nous sommes côtoyés à l'Institut Saint-Albert, à la fin des années 70. C'était hier !
Les photos viennent tout juste d'être développées et sur les 60 clichés tirés, plusieurs sont satisfaisants et viendront prochainement orner ce blog et les publications et tracts à venir.

23:00 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/10/2005

Acte de naissance

Bonjour et bienvenue sur le blog de Marc Vande Weyer, Conseiller communal LBR à Berchem-Ste-Agathe.
Pourquoi un blog et non pas un site Internet classique ?
La réponse est contenue dans la question ! Désirant sortir des sentiers battus, il m'a semblé plus intéressant et plus interactif de vous proposer ce nouveau moyen de communication alors que nous abordons la dernière ligne droite avant les prochaines élections communales.
Le 8 octobre 2006, sonnera l'heure d'une échéance électorale capitale où j'espère bien pouvoir compter sur votre soutien. Je peux déjà vous annoncer, en effet, que je serai à nouveau candidat sur la Liste du Bourgmestre Riguelle (LBR). Après avoir été élu une première fois en 1994 et réélu en 2000, j'espère bien pouvoir compter à nouveau sur votre soutien l'année prochaine.
Durant un peu moins d'une année donc, vous aurez l'occasion de découvrir et de lire la vie trépidante d'un conseiller communal en campagne.
A bientôt donc.

Marc Vande Weyer
Conseiller communal

23:30 Écrit par Marc Vande Weyer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |